Previous page

ताच्छीलिक tācchīlika [vr. tacchīla-ika] a. m. n. f. tācchīlikā gram. se dit d'un suffixe dénotant l'habitude ou le naturel d'une action.

ताच्छील्य tācchīlya [vr. tacchīla-ya] n. nature caractéristique; habitude, intérêt pour.

ताजिक tājika m. tadjik.

ताटका tāṭakā [vr. taṭa-ka] f. myth. [Rām.] np. de la yakṣī Tāṭakā «(Gardienne) de la rive», fille du yakṣa Suketu, «forte comme 1000 éléphants»; elle épousa le gandharva Sunda_1, et enfanta de Mārīca et Subāhu; après qu'Agastya ait réduit Sunda_1 en cendres pour avoir perturbé ses dévotions, elle attaqua son ermitage avec ses fils, mais Agastya les maudit, et elle devint une hideuse rākṣasī, hantant une forêt au sud de la Sarayū; le jeune Rāma la tua, sur l'ordre de son guru Viśvāmitra.

ताटङ्क tāṭaṅka n. ornement d'oreille, symbole femelle; il orne not. l'oreille gauche de Naṭarāja.

ताड् tāḍ cf. taḍ.

ताडन tāḍana [agt. taḍ] a. m. n. f. tāḍanā qui frappe, qui bat, qui blesse — n. action de battre, de frapper, de fouetter | astr. éclipse partielle — ifc. (après instrument) fait d'infliger une correction avec — f. tāḍanī fouet.

ताडित tāḍita [ca. pp. taḍ] a. m. n. f. tāḍitā battu, frappé, puni | frappé par la foudre, foudroyé.

 tāḍitaka [-ka] ifc. a. m. n. f. tāḍitakā frappé par.
tāḍita

ताड्यमान tāḍyamāna [ppr. ps. taḍ] a. m. n. f. tāḍyamānā étant frappé, étant battu.

ताण्डव tāṇḍava [vr. taṇḍu] m. n. myth. danse macabre de Śiva-Bhairava dans les enclos crématoires | [ānandatāṇḍava] myth. danse cosmique de Śiva-Naṭarāja; cf. nadānta.

ताण्ड्य tāṇḍya m. lit. patr. du lettré Tāṇḍyan. cf. tāṇḍyabrāhmaṇa.

 tāṇḍyabrāhmaṇa [brāhmaṇa] n. lit. np. du Tāṇḍyabrāhmaṇa, aussi appelé Mahābrāhmaṇa ou Pañcaviṃśabrāhmaṇa.
tāṇḍya

तात tāta [tata_2] m. père — voc. adr. affectueuse envers un parent mâle, junior ou senior | pl. tātās chers tous.

ताति tāti [act. tan_1] f. continuité; descendance.

तात्पर्य tātparya [vr. tatpara-ya] a. m. n. f. tātparyā visé — n. fait de se dévouer à ça | référence à <loc.>; intention; but visé | gram. [mīmāṃsā] transmission de l'intention du locuteur.

 tātparyaṭīkā [ṭīkā] f. lit. np. de la Tātparyaṭīkā, glose par Vācaspati_1 Miśra du Nyāyabhāṣya.

 tātparyārtha [artha] m. gram. sens d'un mot visé par le locuteur.
tātparya

तादर्थ्य tādarthya [vr. tadartha-ya] n. fait d'être approprié; utilité; pertinence | gram. similitude de sens, synonymie.
tādarthyena avec cette intention; à cette fin; dans ce sens.

तादात्म्य tādātmya [vr. tadātma-ya] n. similitude ou identité de nature avec <i. loc. iic.>.

तादृश् tādṛś [tad-dṛś_2] a. m. n. f. [corrél. de yādṛś] de cette sorte là, semblable; pareil, tel — a. m. n. tādṛśa f. tādṛśī id.

तान tāna [vr. tan_1] m. ton, résonance || gr. τονος; fr. ton.

तानि tāni [nom. pl. tad] ind. eux, ces, ils.

तान्त्रिक tāntrika [vr. tantra-ika] a. m. n. f. tāntrikā enseigné dans un manuel | soc. tantrique — m. phil. adepte des doctrines tantriques.

 tāntrikābhidhānakośa [abhidhānakośa] m. lit. np. du Tāntrikābhidhānakośa «Vocabulaire du tantrisme».
tāntrika

ताप् tāp [ca. tap] v. [10] pr. (tāpayati) pp. (tāpita) faire souffrir, brûler.

ताप tāpa [act. tap] m. tourment; peine (morale et physique) | soc. marque au feu du cakra et de la śaṅkā sur les épaules des renonçants de la secte de Rāmānuja.

 tāpatraya [traya] n. phil. les trois sortes de maux: [ādhyātmika] les tourments internes du corps et de l'esprit (faim, soif, colère, jalousie, confusion), [ādhibhautika] les maux séculiers externes (attaques d'animaux ou d'ennemis, guerres) et [ādhidaivika] les maux dûs aux calamités naturelles ou surnaturelles (tempêtes, tremblements de terre, épidémies).
tāpa

तापक tāpaka [agt. tap] a. m. n. f. tāpikā qui chauffe, qui enflamme; qui tourmente — m. fièvre | fourneau — f. tāpikā poêle à frire.

तापत्य tāpatya [vr. tapatī] m. myth. [Mah.] np. de Tāpatya «descendant de Tapatī», matr. de Kuru; épith. d'Arjuna.

तापन tāpana [agt. tap] a. m. n. f. tāpanī qui brûle, qui fair souffrir — m. le Soleil | la canicule — n. brûlure; tourment | lit. [théâtre] détresse, perplexité | np. de Tāpana, un enfer brûlant — f. tāpanā ascèse.

तापस tāpasa [vr. tapas] m. ascète, ermite.

तापित tāpita [ca. pp. tap] a. m. n. f. tāpitā chauffé, enflammé | tourmenté, meurtri | converti.

तापिन् tāpin [agt. tap] a. m. n. f. tāpinī qui fait souffrir | souffrant de la chaleur; souffrant.

ताम् tām [acc. sā_2] ind. elle, cette.

तामस tāmasa [vr. tamas] a. m. n. f. tāmasā [«dont le guṇa prépondérant est tamas»] ténébreux, sombre; ignorant, endormi; passif, inerte — m. myth. np. de Tāmasa «issu des ténèbres», 4e manu du kalpa.

तामसिक tāmasika [tāmasa-ika] a. m. n. f. tāmasikā relatif au tamas, de la nature du tamas; inerte, passif.

ताम्बल tāmbala a. m. n. f. tāmbalī en chanvre.

ताम्बूल tāmbūla m. natu. bot. Piper betle ou liane bétel, sorte de poivrier — n. feuille de bétel, not. à mastiquer avec de la noix d'arec [pūga] — f. tāmbūlī bétel.

 tāmbūlakaraṅka [karaṅka] m. nécessaire à bétel.

  tāmbūlakaraṅkavāha [vāha] m. serviteur d'un prince chargé de porter son bétel.

  tāmbūlakaraṅkavāhinī [vāhinī] f. suivante d'un prince chargée de porter son bétel.
 tāmbūlakaraṅka

 tāmbūlabhoga [bhoga_2] m. plaisir du bétel.

 tāmbūlika [-ika] m. vendeur de bétel.
tāmbūla

ताम्र tāmra a. m. n. f. tāmrā cuivré, rouge foncé — f. tāmrā myth. [Rām.] np. de Tāmrā «la Rouge», fille de Dakṣa; par Kaśyapa elle engendra cinq filles qui engendrèrent à leur tour les cinq races d'oiseaux — f. tāmrī en cuivre.

 tāmradvīpa [dvīpa] m. géo. np. de Tāmradvīpa, Ceylan l'«Île couleur de cuivre»; connue des grecs comme Taprobane, des arabes comme Serendib, des portugais comme Ceilão, des anglais comme Ceylon; syn. Svarṇadvīpa, śrī Laṅkā; myth. Rāvaṇa y établit sa capitale Laṅkā; bd. c'est près de ses côtes que le bateau de Siṃhala coula avec ses 700 compagnons || pali Tambapanni.

 tāmrapaṭṭa [paṭṭa] m. cf. tāmrapattra.

 tāmrapattra [pattra] n. feuille de cuivre pour écrire | soc. acte de propriété de terres inscrit sur une feuille de cuivre.

 tāmraparṇa [parṇa] n. myth. l'une des 10 régions [dvīpa] formant le jambudvīpa.

 tāmrapraśasti [praśasti] f. soc. plaque de cuivre actant une donation royale.
tāmra

तार् tār [ca. tṝ] v. [10] pr. (tārayati) pfp. (tārya) inf. (tārayitum) faire traverser, conduire; sauver, secourir | libérer de <abl.>.

तार tāra [agt. tār] a. m. n. f. tārā qui fait traverser; sauveur, libérateur | brillant, resplendissant; haut, perçant (son) — m. éclat; son strident — n. argent — f. tārā étoile, astre, météore | myth. np. de Tārā «Étoile», épouse de Bṛhaspati; elle fut enlevée par Soma-Candra dont elle eut pour fils Budha; cf. Candramasī | phil. [tantr.] np. de Tārā_1 «Libératrice», l'une des 10 puissances [mahāvidyā] de la Déesse [Śakti] | myth. [Rām.] np. de Tārā_2, épouse du roi des singes Vālī; à sa mort, elle épousa son demi-frère Sugrīva; elle maudit Rāma de perdre Sītā après qu'il la retrouve | bd. nom de diverses déesses; not. la Tārā blanche et la Tārā verte || ang. star.

 tāragaṇa [gaṇa] m. multitude d'étoiles.

 tārānātha [nātha] m. soc. np. de Tārānātha «Maître de l'Étoile», titre de lettré [paṇḍita].

 tārāpīḍa [āpīḍa] m. lit. [Kādambarī] np. du roi d'Ujjayinī Tārāpīḍa «Couronné d'étoiles», père de Candrāpīḍa_1.

 tārāvalī [āvalī] f. lit. [DKC.] np. de la princesse yakṣī Tārāvalī «Lignée d'étoiles», fille du roi Maṇibhadra; elle recueillit Arthapāla, fruit des amours de Kāmapāla et de Kāntimatī.
tāra

तारक tāraka [agt. tār] a. m. n. f. tārikā qui fait traverser, qui transporte; sauveur, libérateur — m. myth. np. de Tāraka «Astre», daitya qui par ses austérités acquit de grands pouvoirs et menaça les trois mondes; il obtint de ne pouvoir être tué que par un fils de Śiva; il eut trois fils, Tārakākṣa, Vidyunmālī et Kamalākṣa (cf. Tripura); il fut vaincu par Indra grâce à l'aide de Kumāra-Skanda — f. cf. tārakā.

 tārakākṣa [akṣa] m. myth. np. de Tārakākṣa «qui a des étoiles dans les yeux», fils de Tāraka; cf. Tripura.

 tārakāmaya_1 [āmaya] m. myth. destruction du démon Tāraka.

 tārakārāja [rāja] m. myth. np. de Tārakārāja, épith. de Candra «Roi des étoiles».

 tārakita [-ita] a. m. n. f. tārakitā étoilé (se dit du ciel de début de nuit).
tāraka

तारका tārakā [f. tāraka] f. étoile; syn. tārā | myth. np. de Tārakā «Étoile», autre nom de Tārā | astr. étoile principale d'un nakṣatra; syn. yogatārā.

 tārakāmaya_2 [maya] a. m. n. f. tārakāmayī relatif à Tārakā.

  tārakāmayayuddha [yuddha] n. myth. [VP.] guerre à propos d'Étoile, provoquée par l'enlèvement de Tārā par Candra.
 tārakāmaya_2
tārakā

तारण tāraṇa [agt. tṝ] a. m. n. f. tāraṇī qui fait traverser, qui aide à passer; sauveur, libérateur | myth. épith. de Śiva ou Viṣṇu «Sauveur» | astr. np. de Tāraṇa «Salut», personnifiant l'an 18 d'un cycle de vie [saṃvatsara] — n. fait de se tirer d'une difficulté; traversée, passage; salut.

तारतम्य tāratamya [vr. taratama-ya] n. gradation, proportion; différence, inégalité.
tāratamyena adv. à différents degrés; plus ou moins.

तारिन् tārin [agt. tṝ] a. m. n. f. tāriṇī qui fait traverser; sauveur, libérateur — f. tāriṇī myth. np. de Tāriṇī, épith. de Durgā «Libératrice».

तार्किक tārkika [vr. tarka-ika] a. m. n. f. tārkikā relatif à la logique — m. dialecticien; logicien; philosophe.

तार्क्ष्य tārkṣya m. véd. np. de Tārkṣya, divinité solaire, d'abord cheval (aussi appelé Ariṣṭanemi), puis oiseau, identifié plus tard avec Garuḍa.

तार्य tārya [pfp. [1] tār] a. m. n. f. tāryā à franchir, à traverser.

ताल tāla [vr. tala] m. verrou; serrure | natu. bot. Borassus flabelliformis, rônier ou palmyre, espèce de palmier à vin au tronc droit; on boit son suc sucré; ses dattes sont comestibles, et il fournit un chou-palmiste; on utilise ses feuilles pour l'écriture; myth. il est l'emblème de Bhīṣma | fait de frapper dans ses mains, de battre la mesure; cymbale; mouvement rythmique (not. des oreilles d'un éléphant) | mus. rythme (donné par la frappe des cordes d'un instrument avec la paume); cycle rythmique; en musique carnatique, il y a 7 rythmes de base, donnés avec leurs constituants [aṅga_1]: dhruva (1 laghu, 1 druta et 2 laghu), matya (1 laghu, 1 druta et 1 laghu), rūpaka (1 druta et 1 laghu), jhampa (1 laghu, 1 anudruta, et 1 druta), tripuṭa (1 laghu et 2 druta), aṭṭa (2 laghu et 2 druta) et eka (1 laghu) | mesure de hauteur, vaut 12 pouces [aṅgula] (environ 23 cm); syn. vitasti — a. m. n. f. tālī issu du palmier; fait de bois de palmier — f. tālī natu. bot. Corypha umbraculifera, palmier talipot, natif du Malabar, à grandes feuilles en ombrelles; il peut atteindre 25 m de hauteur; ses feuilles sont utilisées pour l'écriture et pour couvrir les toits, sa sève est fermentée pour faire du vin de palme | alcool de palmier || ang. toddy.

 tālajaṅgha [jaṅghā] m. myth. np. du vaillant roi Tālajaṅgha «Jambe de palmier», fils de Jayadhvaja; il fut vaincu par Paraśurāma; l'aîné Vītihotra de ses 100 fils se réfugia dans l'Himālaya | pl. myth. np. de la tribu haihaya des Tālajaṅghās, ses descendants.

 tālamāna [māna_2] n. iconométrie; règles canoniques régissant les mesures iconographiques dans le śilpaśāstra.
tāla

तालव्य tālavya [tālu-ya] a. m. n. f. tālavyā phon. palatal — m. phon. phonème palatal.

तालु tālu n. palais (de la bouche).

तावक tāvaka [vr. tava-ka] a. m. n. f. tāvakī ton; tien.

तावत् tāvat [vr. tad-vat] a. m. n. f. tāvatī aussi grand, aussi nombreux, aussi longtemps, autant — adv. [corrél. de yāvat] autant, tant, comme, pendant aussi longtemps | d'abord; seulement; soit! | <interr. ou imp.> donc | <fut. ou pr.> alors (indique que l'action va avoir lieu).
tāvat Dieu nous en garde!.

तास् tās [nom. pl. sā_2] ind. elles.

॰ति -ti (primaire) forme des s. f. d'action | (num.) forme des dizaines.

तिक्त tikta [pp. tij] a. m. n. f. tiktā amer — m. phil. [nyāya] l'amertume, un type de goût [rasa].

तिङ् tiṅ nota. gram. désinence personnelle; suffixe [pratyaya] de conjugaison.
ekatiṅ vākyam gram. la phrase comporte une forme verbale conjuguée unique.

 tiṅanta [anta] n. gram. forme conjuguée finie d'un verbe.

 tiṅvibhakti [vibhakti] f. gram. désinence personnelle.
tiṅ

तिज् tij v. [1] pr. md. (tejate) pp. (tikta) être aigu, être pointu — ca. (tejayati) aiguiser; exciter, inciter — dés. md. (titikṣate) désirer rester ferme; endurer — int. md. (tetikte) aiguiser || gr. στιγμα; lat. instinctus; all. strechen; ang. stick; fr. instinct, distinct, stigmate.

तितउ tita_u m. n. véd. crible.

तितिक्ष् titikṣ [dés. tij] v. pr. md. (titikṣate) supporter patiemment, endurer.

तितिक्षा titikṣā [act.dés. titikṣ] f. endurance, patience | phil. [vedānta] la longanimité, l'une des 6 vertus cardinales [ṣaṭsampad] | myth. np. de Titikṣā, la Patience personnifiée, fille de Dharma, mère de Kṣema.

तितिक्षु titikṣu [agt.dés. titikṣ] a. m. n. f. endurant, patient.

तितीर्ष् titīrṣ [dés. tṝ] v. pr. (titīrṣati) pr. md. (titīrṣate) désirer traverser.

तितीर्षु titīrṣu [agt.dés. titīrṣ] a. m. n. f. qui désire traverser.

तित्तिर tittira [onomatopée] m. natu. perdrix | var. tittiri natu. id. | myth. np. du sage [ṛṣi] Tittiri «Perdrix», élève de Yāska, fondateur présumé de l'école taittirīya.

 tittirikalmāṣa [kalmāṣa] a. m. n. f. tittirikalmāṣī se dit d'un cheval à la robe tachetée.
tittira

तिथ titha m. feu; temps.

तिथि tithi [titha] m. f. astr. jour lunaire, 30e partie d'une lunaison; il y en a 15 dans chaque demi-lunaison [pakṣa]; les jours favorables sont nandā, bhadrā, vijayā et pūrṇā | math. symb. le nombre 15 — f. tithī id.

 tithikṣaya [kṣaya_2] m. jour de nouvelle lune.
tithi

॰तिन् -tin cf. -in.

तिन्तिड tintiḍa m. natu. bot. Tamarindus indica, arbre tamarin; syn. ciñcāf. tintiḍī id. | sauce amère faite avec son fruit.

 tintiḍīka [-ka] m. id. — n. son fruit (astringent et laxatif) — f. tintiḍikā arbre tamarin.
tintiḍa

तिन्दुक tinduka m. natu. bot. Diospyros embryopteris, arbre à l'écorce noire — n. son fruit (utilisé pour sa résine); syn. tumburu.

तिमि timi m. baleine | myth. np. de Timi, poisson de taille fabuleuse — f. myth. np. de Timi_1, épouse de Kaśyapa, mère des monstres marins.

तिमिम् timim [acc. timi] iic.

 timiṃgila [gila] m. myth. np. du nāga Timiṃgila «qui avale Timi».

  timiṃgilagila [gila] m. myth. np. du poisson fabuleux Timiṃgilagila «qui avale Timiṃgila».
 timiṃgila
timim

तिमिर timira [relié à tamas] n. obscurité, ténèbres.

तिरश्चि tiraści [loc. tiryac] ind. en travers.

 tiraścīna [-īna] a. m. n. f. tiraścīnā transversal; horizontal; à travers, en travers.
tiraści

तिरस् tiras adv. de travers; transversalement, obliquement — prép. à travers | à part, sans, contre <acc.> — v. [11] pr. (tirasyati) disparaître.
tiras cittani sans la connaissance.
tiro vaśam contre la volonté.

तिरस्करिन् tiraskarin [tiraskṛ] m. [«ce qui dissimule»] rideau; not. rideau de scène — f. tiraskariṇī voile; not. myth. voile magique qui rend invisible, un attribut des nymphes [apsaras].

तिरस्कृ tiraskṛ var. tiraḥkṛ [tiras-kṛ_1] v. [8] pr. (tiraskaroti) pp. (tiraskṛta) cacher, couvrir; faire disparaître | blâmer, gronder, injurier <acc.>.
tiraskṛtya ind. ayant disparu.

तिरस्कृत tiraskṛta [pp. tiraskṛ] a. m. n. f. tiraskṛtā caché; disparu | blâmé, grondé, injurié.

तिरोधा tirodhā_1 [tiras-dhā_1] v. [3] pr. (tirodadhāti) enlever, retirer; cacher, supprimer — pr. md. (tirodhatte) se dissimuler (aux yeux de <abl.>); disparaître.

तिरोधा tirodhā_2 [tirodhā_1] f. dissimulation, secret.

तिरोधान tirodhāna [tirodhā_1-na] n. dissimulation; disparition.

तिरोभाव tirobhāva [tirobhū] m. disparition | phil. le pouvoir divin de dissimulation; opp. āvirbhāva | phil. [śaiva] l'illusion, l'une des 5 manifestations divines [pañcakṛtya] de Śiva.

तिरोभू tirobhū [tiras-bhū_1] v. [1] pr. (tirobhavati) pp. (tirobhūta) disparaître — int. (tirobhobavīti) garder secret <i.>.
tirobhūya ind. ayant caché; ayant disparu.
tiraḥ bhūvā ind. étant parti sur le côté.

 tirohita [hita_2] a. m. n. f. tirohitā mis de côté; caché, dissimulé; not. au fig. sens caché.
tirobhū

तिर्यच् tiryac var. tiryañc [tiras-ac] a. m. n. f. tiraścī oblique, de travers | horizontal — m. n. animal (qui marche à quatre pattes).
tiryak adv. de travers, horizontalement, obliquement, de côté | à l'horizontale.

 tiryajrekhā [rekhā] f. math. bisectrice.
tiryac

तिल tila m. natu. bot. Sesamum indicum, sésame, grain de sésame | myth. on dit qu'il provient de la sueur de Viṣṇu | grain de beauté || hi. til.

 tilakaṇa [kaṇa] m. grain de sésame.

 tilaguḍa [guḍa] m. boulette sucrée aux grains de sésame; cette friandise, dont Gaṇeśa est friand, est offerte aux visiteurs du Nouvel An [makarasaṃkrānti].

 tilapiṇḍa [piṇḍa] m. n. nougat de grains de sésame.

 tilalipa [lipa] m. hist. np. du paṇḍita bengali Tilopa, né Prajñābhadra (988–1069); après ses études védiques il devint moine bouddhiste, et reçut l'enseignement de Nāgārjuna; après 12 ans de dures pratiques il devint accompli [mahāsiddha]; on dit qu'il reçut l'initiation vajrāyana directement de Vajradhara; il pratiqua le tantrisme avec une yoginī fille d'un marchand de sésame, fut exclu de son couvent, et devint lui-même meunier en Udyāna, d'où son épith. de Tilalipa «Meunier de sésame», popularisé comme Tilopa; Samantabhadra-Nāropa fut son disciple.

 tilottamā [uttamā] f. myth. np. de la nymphe [apsaras] Tilottamā «Bellissime» [«dont la beauté ne peut être surpassée même d'un iota»]; elle fut créée par Viśvakarmā à partir des jolies parties de toutes choses animées et inanimées, puis fut enfantée par Pradhā, pour créer la zizanie entre Sunda et Upasunda afin qu'ils s'entretuent; on dit aussi que Brahmā la créa à partir de poussière de diamants, d'où son nom de «(Faite des) meilleures particules»; la veille de son départ sur Terre elle fit ses adieux au Devaloka où elle fit le tour des dieux pour les honorer; ensorcelé par sa beauté, Śiva ne put la quitter du regard, et quatre visages lui poussèrent; Indra n'ayant pas assez d'yeux pour la regarder, son visage s'en couvrit de mille.
tila

तिलक tilaka [tila-ka] m. natu. bot. Simplocos racemosa, arbuste aux fleurs jaunâtres; son écorce est utilisée en médecine, et pour faire les marques au front | marque (not. de santal, de tilaka ou d'onguent) au front, ornementale ou indiquant la secte | grain de beauté | pl. grains de sésame — f. tilakā ifc. ornement de, le plus beau des.

तिष्ठत् tiṣṭhat [ppr. sthā_1] a. m. n. f. tiṣṭhantī qui se tient, qui est debout; qui attend, qui dure, qui persiste.

 tiṣṭhadgu [gu] adv. à l'heure de la traite des vaches (où elles sont debout).
tiṣṭhat

तिष्य tiṣya m. myth. np. de Tiṣya, archer céleste [gandharva]; cf. Kṛśānu | astr. son symbole cosmique, le nakṣatra Puṣya le Cancer — n. myth. le kaliyuga, âge actuel.

 tiṣyapunarvasu [punarvasu] m. du. tiṣyapunarvasū astr. les deux maisons lunaires [nakṣatra] Tiṣya et Punarvasū.
tiṣya

तिसृ tisṛ [f. tri] num. * trois.

तीक्ष्ण tīkṣṇa [tij] a. m. n. f. tīkṣṇā aiguisé; aigu, piquant, perçant | brûlant, cuisant; épicé; acide; corrosif, virulent.

तीर tīra [obj. tṝ] n. berge, bordure, rive, rivage.
bhāgīrathītīre sur les berges de la Bhāgīrathī.
samudratīre au bord de la mer.

तीर्ण tīrṇa [pp. tṝ] a. m. n. f. tīrṇā traversé, franchi; atteint, réalisé, accompli | qui a traversé, franchi, surmonté.

तीर्त्वा tīrtvā [abs. tṝ] ind. ayant traversé, ayant atteint, ayant accompli.

तीर्थ tīrtha [tṝ-tha] n. gué, descente vers la rivière | moment ou lieu propice, occasion favorable; direction, instruction | baignade sacrée, lieu de pélerinage, lieu saint — m. ifc. soc. «qui fait accéder à», titre de renonçant de la tradition dualiste [dvaita] de Madhva, pontife du matha d'Uḍupī; cf. Ānandatīrtha, Akṣobhyatīrtha, Jayatīrtha.

 tīrthaṅkara [kara_1] m. jn. [«qui a trouvé le gué du renoncement au travers du flot du saṃsāra»] l'un des 24 ṛṣi ou maîtres jaïns divinisés; la liste traditionnelle comprend: Ādinātha (Ṛṣabhanātha), Ajitanātha, Saṃbhavanātha, Abhinandana, Sumatinātha, Padmaprabha, Supārśvanātha, Candraprabha, Puṣpadanta (Suvidhinātha), Śītalanātha, Śreyāṃsanātha, Vāsupūjya, Vimalanātha, Anantanātha, Dharmanātha, Śāntinātha, Kunthunātha, Aranātha, Mallinātha, Munisuvrata, Naminātha, Neminātha (Ariṣṭanemi), Pārśvanātha, Vardhamāna Mahāvīra_1; les deux derniers sont des personnages historiques, les 22 premiers sont sans doute mythiques | var. tīrthakara id.

 tīrthayātrā [yātrā] f. pélerinage.

 tīrtharāja [rāja] m. «Roi des lieux de pélerinage», épith. de Prayāga.

 tīrthasthāna [sthāna] n. lieu de pélerinage.

 tīrthasnāna [snāna] n. ablutions rituelles sur un lieu de pélerinage.
tīrtha

तीव्र tīvra a. m. n. f. tīvrā intense, ardent, violent; fort, excessif; terrible | incisif, pénétrant; sévère || lat. torvus, protervus.
tīvram adv. avec zèle; sévèrement, violemment, terriblement.
tīvreṇa tapasā par de sévères pénitences.

 tīvratapas [tapas] n. austérités sévères.
tīvra

तीसट tīsaṭa m. hist. np. de Tīsaṭa, médecin du 10e siècle il est fils de Vāgbhaṭa_1 et auteur de la Cikitsākalikā, dont son fils Candraṭa fit le commentaire.

तु tu conj. cl. or, mais, cependant | aussi, pourtant; oui vraiment | <imp.> donc; (forme polie) veuillez.
atha tu conj. mais.
kiṃ tu conj. mais, néanmoins.
tu ... tu conj. certes ... mais.
na tu conj. plutôt que, et non pas; bien que, nonobstant.
paraṃ tu conj. mais, par contre.

॰तु -tu forme des s. d'action ou d'instrument, et des a. indiquant la possession.

तुग्र tugra m. myth. [RV.] np. du roi Tugra, qui envoya son fils Bhujyu en conquête au-delà des mers.

तुङ्ग tuṅga a. m. n. f. tuṅgā haut; proéminent; fort — m. éléphant; montagne, pic — f. tuṅgā géo. np. de la rivière Tuṅgā, qui coule à Śṛṅgeri au Karṇāṭa, et conflue avec la Bhadrā à Mysore pour former la Tuṅgabhadrā.

 tuṅgatva [-tva] n. hauteur, élévation.

 tuṅgabhadra [bhadra] m. éléphant rétif — f. tuṅgabhadrā géo. np. de la rivière Tuṅgabhadrā qui coule à Mysore, confluent des rivières Tuṅgā et Bhadrā.
tuṅga

तुच्छ tuccha a. m. n. f. tucchā vide, creux; petit, vain, négligeable — n. peccadille; débris.

 tucchavāda [vāda] m. phil. nihilisme.
tuccha

तुण्ड tuṇḍa n. bec, museau, gueule, groin, trompe | péj. bouche — m. tuṇḍi id.

तुण्डिक tuṇḍika [tuṇḍa-ika] a. m. n. f. tuṇḍikā qui a un museau.

तुण्डिकेर tuṇḍikera [tuṇḍika] m. pl. géo. np. du peuple des Tuṇḍikerās, issu d'une tribu des Haihayās.

तुद् tud_1 v. [6] pr. (tudati) pft. (tutoda) pp. (tunna) ppr. (tudat) pousser, aiguillonner, inciter, stimuler; vexer || lat. tundo; all. stossen.

तुद् tud_2 [agt. tud_1] ifc. a. m. n. f. qui pousse, qui frappe.

तुद tuda [agt. tud_1] ifc. a. m. n. f. tudā qui pousse, qui frappe.

तुदत् tudat [ppr. tud_1] a. m. n. f. tudantī frappant; stimulant.

तुन्द tunda n. ventre, panse — m. f. tundī nombril — a. m. n. f. tundī ventru.

 tundaparimṛja [parimṛja] a. m. n. f. tundaparimṛjā [«qui se frotte la panse»] paresseux.

 tundavat [-vat] a. m. n. f. tundavatī corpulent.
tunda

तुन्न tunna [pp. tud_1] a. m. n. f. tunnā poussé, incité, stimulé.

 tunnavāya [vāya] m. tailleur.
tunna

तुप् tup v. [6] pr. (tupati) v. [1] pr. (topati) pousser; frapper; tuer || gr. τυπτω; lat. stupeo; all. stumph; fr. stupeur.

तुभ्यम् tubhyam [dat. tvad] ind. pour toi, vers toi.

॰तुम् -tum forme l'infinitif (sens dat. de «pour faire»).

तुमर्थ tumartha [-tum-artha] a. m. n. f. tumarthā gram. qui a le sens de -tum; qui qualifie le but de l'action — m. gram. signification du suffixe -tum.

तुमुन् tumun nota. gram. affixe primaire [kṛt_2] de l'infinitif (ex. bhavitum).

तुमुल tumula a. m. n. f. tumulā bruyant; tumultueux — n. tumulte; confusion || lat. tumultus; fr. tumulte.

तुम्बुरु tumburu n. natu. graine de coriandre (bot. Coriandrum sativum) | natu. fruit du bot. Diospyros embryopteris (utilisé pour sa résine); syn. tinduka | myth. np. du gandharva Tumburu «Tambour de danse»; il était le maître de musique et de danse des nymphes [apsarasas]; sa compagne était Dundubhī; un jour où la nymphe Rambhā dansait à la cour d'Indra, Purūravā se moqua d'elle; Tumburu le punit en décrétant sa séparation d'avec Urvaśī jusqu'à ce qu'il fasse pénitence; [Rām.] un jour Kubera le requit de lui amener Rambhā; n'ayant pas réussi dans le temps imparti, Kubera le maudit de renaître comme le rākṣasa Virādha; il n'en serait libéré que par le glaive de Rāma.

तुर tura a. m. n. f. turā rapide, prompt.
turam adv. rapidement.

तुरग turaga cf. turaṃga.

तुरंग turaṃga var. turaṅga [turam-ga_1] m. cheval [«qui va vite»] — f. turaṃgī jument.

तुरीय turīya var. turya [catur] a. m. n. f. turīyā ord. quatrième — n. le quart | phil. le 4e stade de l'âme, l'état de libération dans le brahman; cf. māṇḍūkyopaniṣad.

तुरुष्क turuṣka m. pl. turuṣkās mod. np. des Turuṣkās, les turcs; les musulmans.

 turuṣkadaṇḍa [daṇḍa] m. soc. impôt levé par le roi Candradeva de Kanyākubjā (11e siècle) pour se protéger contre les invasions afghanes.
turuṣka

तुर्य turya [turīya] a. m. n. f. turyā formant une 4e part | cf. turīya.

 turyagā [] f. phil. [YV.] l'accession à l'état de libération dans le brahman, 7e niveau de connaissance [jñānabhūmikā].

 turyatama [-tama] n. phil. [Rāmaṇa] la libération par fusion de l'âme [ātman] avec le brahman, en tant qu'état distingué des stades ordinaires de la conscience [avasthātraya].
turya

तुर्वसु turvasu var. turvaśa m. myth. np. du héros Turvasu, fils de Yayāti et Devayānī, frère de Yadu et demi-frère de Puru; il reçut en partage l'Occident; les yavanās sont dits ses descendants.

तुल् tul v. [10] pr. (tolayati) v. [10] pr. (tulayati) pp. (tulita) lever, soulever | peser | comparer, juger, évaluer | équilibrer, égaler || gr. τληναι; lat. tuli, tollo; ang. toll.

तुलसी tulasī f. natu. bot. Ocymum sanctum, basilic sacré, labiée à fleurs blanches; myth. elle provient du barattage de la mer de lait [kṣīrodamathana]; on en fait l'offrande à Viṣṇu; syn. vṛndā; soc. on célèbre l'union de la tulasī avec le śālagrāma par le rite de tulasīśālagrāmavivāha à kārttikapūrṇimā.

 tulasīdāsa [dāsa] m. hist. np. de Tulasīdāsa, poète et philosophe (1532–1623), né à Rajapur (Uttar Pradesh); il vécut à Ayodhyā et Vārāṇasī, où il écrivit le Rāmacaritamānasa; on lui doit aussi la Kavitāvali.
tulasī

तुला tulā [tul] f. balance | équilibre, égalité, ressemblance; mesure | mesure de poids, valant 100 pala | astr. np. de Tulā, signe zodiacal [rāśi] de la Balance.

 tulākāverī [kāverī] f. soc. cérémonie d'expiation de fautes par le bain dans la Kāverī glacée pendant le mois de tulā; par un pélerinage de 3 jours on y acquiert la libération [mokṣa]; myth. le roi Hariścandra s'y purifia de la malédiction de Viśvāmitra avant d'accomplir son aśvamedha.

  tulākāverīmahātmya [mahātmya] n. lit. portion de l'Agnipurāṇa décrivant le rite de tulākāverī.
 tulākāverī

 tulāpuruṣa [puruṣa] m. poids de la personne (royale) | soc. don d'or selon le poids d'une personne.

 tulāpuruṣadāna [dāna] n. soc. cérémonie de pesée du roi en or | soc. pénitence de donner son poids en or.

 tulābhāra [bhāra] m. soc. rituel de don à un prêtre du poids d'une personne (en grain, en or, ...), pour conjurer un mauvais sort.
tulā

तुलित tulita [pp. tul] a. m. n. f. tulitā soulevé, pesé; comparé; égalé, égal.

तुल्य tulya [pfp. [1] tul] a. m. n. f. tulyā égal, semblable à <i. g. iic.>; en même quantité; aussi cher que <i.> | soc. de la même classe ou caste.
deveṣvapi rāmasya tulyo nāsti Même parmi les dieux, Rāma n'a pas son égal.

 tulyatva [-tva] n. égalité; ressemblance avec <i. iic.>.

 tulyākṣara [akṣara] m. lit. palindrome; syn. samākṣara.
tulya

तुष् tuṣ v. [4] pr. (tuṣyati) pr. md. (tuṣyate) pft. (tutoṣa) pp. (tuṣṭa) pf. (pari, sam) se réjouir de qqc. <i.> | être satisfait de qqc. ou qqn. | être joyeux — ca. (toṣayati) plaire, satisfaire, réjouir, contenter, rassurer.

तुष tuṣa m. glume, balle, enveloppe du grain; paille.

 tuṣakhaṇḍana [khaṇḍana] n. [«battage de paille»] acte infructueux ou inutile.

 tuṣāgni [agni] m. feu de paille.
tuṣa

तुषार tuṣāra m. rosée, goutte de rosée.

तुषित tuṣita [tuṣ-ita] m. bd. np. du Ciel Tuṣita où règne l'accompli [bodhisattva] Maitreya en attendant sa renaissance comme buddha à Ketumatī | pl. tuṣitās myth. les satisfaits ou bienheureux, catégorie d'êtres célestes.

तुष्ट tuṣṭa [pp. tuṣ] a. m. n. f. tuṣṭā satisfait, content, joyeux.

तुष्टि tuṣṭi [act. tuṣ] f. satisfaction; contentement | myth. np. de Tuṣṭi «Satisfaction», l'une des 13 filles de Dakṣa épouses de Dharma; Saṃtoṣa est son fils.

 tuṣṭikāra [kāra] a. m. n. f. tuṣṭikārā qui cause satisfaction.

 tuṣṭimat [-mat] a. m. n. f. tuṣṭimatī satisfait.
tuṣṭi

तुष्टुवस् tuṣṭuvas [ppft. stu] a. m. n. f. tuṣṭūṣī célébrant.

तुहिन tuhina n. froid, frimas; gelée, givre; neige, glace | rosée; brouillard | pl. id. — v. [11] pr. (tuhinayati) neiger; givrer; couvrir de brouillard ou de rosée.

 tuhinādri [adri] m. [«montagne de glace»] épith. de l'Himālaya.

  tuhinādrijā [] f. myth. épith. de Pārvatī, «née dans l'Himālaya».
 tuhinādri
tuhina

तूण tūṇa var. tūṇīra m. carquois.

तूर्ण tūrṇa var. tūrta [pp. tvar] a. m. n. f. tūrṇā rapide | var. tūrta f. id..
tūrṇam adv. rapidement.

 tūrṇaka [-ka] m. sorte de riz «qui pousse rapidement».
tūrṇa

तूर्णि tūrṇi [agt. tvar] a. m. n. f. rapide; intelligent; zélé — m. pensée — f. vitesse.

तूर्त tūrta [pp. tvar] a. m. n. f. tūrtā cf. tūrṇā.

तूर्य tūrya n. trompette | instrument de musique.

तूल tūla n. touffe d'herbe; grappe; panicule | flocon de coton.

 tūlika [-ika] m. marchand de coton — f. tūlikā pinceau; matelas de coton.
tūla

तूष्णीम् tūṣṇīm [tuṣ-nīm] adv. tranquillement, silencieusement, en silence; tacitement.
tūṣṇīṃ bhū se taire.

 tūṣṇīṃsthāna [sthāna] n. silence; fait de garder le silence.

 tūṣṇīṃbhāva [bhāva] m. silence; fait de se taire.
tūṣṇīm

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2014
Xhtml valid