Previous page

लम्फ lampha [relié à jhampa] m. saut.

 lamphana [-na] n. id.
lampha

लम्ब् lamb v. [1] pr. md. (lambate) pp. (lambita) pf. (ava, ā, pra, vi) pendre à, être suspendu à <loc.> | tomber, pencher; se coucher (soleil); s'appuyer sur, reposer sur || lat. labi.

लम्ब lamba [agt. lamb] ifc. a. m. n. f. lambā qui pend (de <iic.>).

 lambodara [udara] a. m. n. f. lambodarī ventru, obèse — m. myth. épith. de Gaṇeśa.
lamba

लम्बक lambaka [agt. lamb] m. math. (droite) perpendiculaire | astr. co-latitude | lit. section du Kathāsaritsāgara; il y en a 18, contenant au total 124 chapitres [taraṃga] — f. lambikā le voile du palais.
lambakapadam adv. (assis) avec une jambe pendante; cf. vīrāsana.

लम्बन lambana [agt. lamb] a. m. n. f. lambanā qui pend; qui fait pendre — act. n. fait de pendre, de dépendre; chute.

लम्बमान lambamāna [ppr. md. lamb] a. m. n. f. lambamānā qui pend — m. aplomb.

लम्बित lambita [pp. lamb] a. m. n. f. lambitā attaché à; suspendu à <i.> — ifc. supporté par.

लम्बिन् lambin [agt. lamb] a. m. n. f. lambinī ifc. qui pend à — f. lambinī myth. np. de Lambinī, une des mères adoptives [mātṛ] de Skanda.

लम्भ् lambh [ca. labh] v. [10] pr. (lambhayati) pp. (lambhita) faire prendre, faire accepter, donner.

लम्भ lambha [act. lambh] m. obtention, acquisition; réussite; prise.

लम्भन lambhana [act. lambh] n. acquisition.

लम्भित lambhita [pp. lambh] a. m. n. f. lambhitā donné, procuré, obtenu.

 lambhitakānti [kānti] a. m. n. f. qui a obtenu la beauté, gracieux.
lambhita

लय laya [act. ] m. absorption dans, attachement à; disparition, dissolution, mort; fin du monde | repos, distraction, jeu | lieu, résidence | mus. mesure; cadence, tempo.

 layayoga [yoga] m. phil. yoga d'absorption ou méditation perpétuelle; il vise à abolir toute fonction de l'esprit autre que la conscience du Soi.
laya

लयन layana [act. ] n. fait de s'attacher, adhésion | lieu de repos; cellule.

लल् lal v. [1] pr. (lalati) pp. (lalita) pf. (ut) jouer, s'amuser, être gai; jouir | tirer la langue — ca. (lālayati) pp. (lālita) ps. (lālyate) caresser, flatter, choyer; chérir, aimer — ca. (lalayati) ca. md. (lalayate) chérir; désirer | tirer la langue — ca. md. (lālayate) désirer.

लल lala [agt. lal] a. m. n. f. lalā qui joue, qui s'amuse.

ललत् lalat [ppr. lal] a. m. n. f. lalantī jouant.

 lalajjihva [jihvā] a. m. n. f. lalajjihvā qui tire la langue; qui agite la langue; se dit not. de Kālī | féroce, sauvage.
lalat

ललन lalana [agt. lal] a. m. n. f. lalanā qui joue, qui s'amuse; étincelant — act. n. jeu, sport, divertissement | fait d'agiter et de sortir la langue — f. lalanā femme lascive; prostituée | langue (not. tirée ou pendante).

 lalanajihvā [jihvā] f. langue pendante | myth. se dit de Kālī «à la langue pendante».
lalana

ललाक lalāka [lal-āka] m. pénis.

ललाट lalāṭa n. front.
lalāṭe adv. sur le front; conformément à son destin (que l'on dit inscrit sur le front par Brahmā [lalāṭalikhita] au 6e jour après sa naissance).

 lalāṭalikhita [likhita] a. m. n. f. lalāṭalikhitā écrit sur le front (par Brahmā, se dit de la destinée).

 lalāṭalocana [locana] n. myth. œil frontal de Śiva.

 lalāṭikā [-ika] f. marque sur le front (de santal ou de cendres).
lalāṭa

ललाम lalāma a. m. n. f. lalāmī marqué (not. bétail); qui a une marque (not. au front) | charmant, gracieux; distingué, éminent — m. n. signe; ornement frontal; marque sectaire | bannière — n. lalāman id.

 lalāmarūpaka [rūpaka] n. lit. rhét. métaphore fleurie.
lalāma

ललित lalita [pp. lal] a. m. n. f. lalitā joueur, coquet, voluptueux; agréable, amusant, charmant, doux, aimé — n. charme, délicatesse, élégance; tendresse; badinage; jeu, ébat — f. lalitā myth. np. de Lalitā «Bien aimée», épith. tantr. de la Déesse [Durgā] symbolisant la Joie Divine imprégnant l'Univers, aussi appelée Tripurā, Labdhabhogā.

 lalitagiri [giri] m. géo. np. de la colline Lalitagiri «Mont Bien-aimé» en Orissa; cf. Puṣpagiri.

 lalitavistara [vistara] m. bd. np. du Lalitavistara «Récit du bien-aimé», ouvrage qui conte la vie du Buddha jusqu'à son Éveil.

 lalitāditya [āditya] m. hist. np. de l'empereur [sārvabhauma] Lalitāditya Muktāpīḍa; d'abord roi du Kaśmīra (725), il vainquit le roi Yaśovarmā à Prayāga en 733, conquit l'Āryāvarta, le Magadha, le Kaliṅga, le Sud jusqu'au Karṇāṭa, l'Ouest jusqu'à Dvārakā, et remporta une grande victoire contre les Turcs; il encouragea les arts, écrivit des ouvrages, et jouait de la vīṇā; après sa mort en 761 et un court règne de ses deux fils, son petit-fils Jayāpīḍa lui succéda; leur règne est conté dans la Rājataraṅgiṇī.

 lalitāsana [āsana] n. soc. [yoga] posture de relaxation, une jambe repliée sous le corps, l'autre pendante.
lalita

लव lava [act. lū_1] m. acte de couper; récolte (de céréales), cueillette | chose coupée; laine, cheveu | fragment, parcelle, morceau; court instant (1/2 seconde) | myth. [Rām.] np. de Lava, fils du roi Rāma, frère jumeau de Kuśa.
lavam ind. un peu.
lavam api même un peu.

 lavaśas [-śas] adv. en morceaux; en quelques instants.
lava

लवङ्ग lavaṅga m. natu. bot. Syzygium aromaticum, giroflier, arbre de 10 à 20 m originaire des Moluques; ses fleurs à 4 pétales blanc rosé sont récoltées en bouton et séchées comme condiment (clous de girofles) — n. girofle.

लवण lavaṇa a. m. n. f. lavaṇā salé; salin — n. sel — m. phil. [nyāya] le salé, un type de goût [rasa]; [Bṛhajjātaka] il est associé à la Lune | [lavaṇāsura] myth. np. de l'asura Lavaṇa; il fut vaincu par Śatrughna — v. [11] pr. (lavaṇasyati) désirer lécher du sel (bétail).

लवलि lavali f. natu. bot. Phyllanthus acidus, arbuste buissonnant aux feuilles composées alternes, aux fruits jaunes en grappes, acides, et utilisés comme condiment | var. lavalī id.

लव्य lavya [pfp. [1] lū_1] a. m. n. f. lavyā à couper; qui doit être coupé.

लशुन laśuna n. ail.

लष् laṣ v. [1] pr. (laṣati) v. [4] pr. (laṣyati) pp. (laṣita) pf. (abhi) désirer, aspirer à — ca. (lāṣayati) exercer un art — dés.(lilaṣiṣati) désirer avec ferveur — int. md. (lālaṣyate) désirer ardemment.

लषण laṣaṇa [agt. laṣ] a. m. n. f. laṣaṇā qui désire.

लषित laṣita [pp. laṣ] a. m. n. f. laṣitā souhaité.

लस् las v. [1] pr. (lasati) pp. (lasita) pf. (ut, vi) briller; apparaître, surgir, jaillir; s'agiter | danser; jouer, plaisanter — ca. (lāsayati) ps. (lāsyate) danser; faire apprendre à danser || lat. lascivus; ang. lust; all. Lust; fr. lascif.

लस lasa [agt. las] a. m. n. f. lasā brillant; qui joue, qui s'agite — n. bois de santal — f. lasā safran; curcuma.

लहरि lahari f. (grande) vague | var. laharī id.

ला v. [2] pr. (lāti) pft. (lalau) aor. [6] (alāsīt) recevoir, obtenir; saisir; entreprendre.
lalau līlām Il devint plus gracieux encore.

लाकुल lākula [vr. lakulin-a] a. m. n. f. lākulā relatif à Lakulī | lit. se dit de textes sacrés śaiva, de la tradition atimārgam. pl. soc. secte śaiva des adeptes de Lakulī; syn. kālamukha, pāśupata.

लाक्षण lākṣaṇa [vr. lakṣa-na] a. m. n. f. lākṣaṇā indicatif, signalisateur; caractéristique | relatif, spécialisé.
lākṣaṇā vṛtti gram. sens technique d'un mot.

 lākṣaṇika [-ika] a. m. n. f. lākṣaṇikī sachant reconnaître les signes; interprète | indicatif; caractéristique | secondaire, technique — f. lākṣaṇikī gram. sens [vṛtti] technique d'un mot.
lākṣaṇa

लाक्षा lākṣā [vr. lakṣa] f. laque || fr. laque.

 lākṣāgṛha [gṛha] n. myth. [Mah.] palais de laque, construit à Vāraṇavata de matériaux inflammables par Purocana à la demande de Duryodhana pour y faire périr les pāṇḍavās; ceux-ci y habitèrent un an, et furent sauvés grâce à un tunnel que Vidura fit creuser.
lākṣā

लाघव lāghava [vr. laghu-a] n. légèreté, rapidité; dextérité, agilité, adresse; habileté | économie, simplicité; concision | gaîté de cœur | légèreté d'esprit; insignifiance; manque de dignité; irrespect, mépris | phon. brièveté d'une voyelle ou d'une syllabe; opp. gaurava.
gurulāghava le pour et le contre.
ardhamātrālāghavena putrotsavaṃ manyante vaiyākaraṇāḥ [Paribhāṣenduśekhara] Les grammairiens se réjouissent de l'économie d'un demi-temps autant que de la naissance d'un fils.

लाङ्गल lāṅgala [vr. laṅg-ala] n. araire; charrue; syn. hala.

 lāṅgalagraha [graha] m. [«qui tient la charrue»] paysan, laboureur.
lāṅgala

लाङ्गूल lāṅgūla n. queue (poilue) | pénis — m. hist. np. du roi Lāṅgūla Gajapati; sa capitale était Udayagiri.

 lāṅgūlin [-in] a. m. n. f. lāṅgūlinī qui a une queue | natu. singe langur; syn. golāṅgūla.
lāṅgūla

लाञ्छ् lāñch [relié à lakṣ] v. [1] pr. (lāñchati) pp. (lāñchita) marquer, indiquer; caractériser.

लाञ्छन lāñchana [act. lāñch] n. marque, signe | tache, flétrissure, marque d'infâmie | jn. image d'un maître jaïne [tīrthaṅkara] marquée par son signe caractéristique — a. m. n. f. lāñchanā ifc. marqué par; muni de; caractérisé par.

लाञ्छित lāñchita [pp. lāñch] a. m. n. f. lāñchitā marqué, décoré — ifc. indiqué par, caractérisé par.

लाट lāṭa m. géo. np. du Lāṭa, région du Gujarāt méridional, entre les rivières Mahī et Taptī | pl. lāṭās ses habitants, les Lāṭāsf. lāṭī manière de parler, style de composition [rīti] || gr. Λαρικη.

 lāṭaka [-ka] a. m. n. f. lāṭikā qui concerne les Lāṭāsf. lāṭikā cf. lāṭī.
lāṭa

लाप lāpa [act. lap] m. fait de parler, prise de parole.

लाभ lābha [act. labh] m. acquisition, obtention, gain; compréhension, perception | myth. [SP.] np. de Lābha «Savoir», fils de Gaṇeśa et Siddhi_2.

लाल् lāl [ca. lal] v. [10] pr. (lālayati) pp. (lālita) caresser, flatter; choyer, dorloter; chérir, aimer — ca. md. (lālayate) désirer.

लाल lāla [agt. ca. lal] m. soc. fils d'un homme maitreya et d'une femme brāhmaṇī.

लालक lālaka [agt. ca. lal] a. m. n. f. lālikā câlin, caressant.

लालस lālasa [int. laṣ] a. m. n. f. lālasā désirant ardemment; voué corps et âme à <loc.> — m. f. lālasā désir intense; dévotion à <loc.>.

लाला lālā f. salive; crachat — v. [11] pr. md. (lālāyate) baver.

लालामिक lālāmika [vr. lalāma-ika] a. m. n. f. lālāmikā qui porte une marque sectaire au front.

लालित lālita [pp. ca. lal] a. m. n. f. lālitā choyé, aimé.

लालित्य lālitya [vr. lalita-ya] n. grâce, beauté, charme | comportement langoureux.

लालिन् lālin [agt. lal] a. m. n. f. lālinī qui choie, qui caresse — m. séducteur — f. lālinī femme légère; débauchée.

लाव lāva [act. lū_1] ifc. a. m. n. f. lāvī qui coupe, qui fauche; qui découpe; qui tranche <iic.> | qui taille en pièces.

लावक lāvaka [agt. lū_1] m. qui coupe bien | outil à couper, couteau, faucille, faux | natu. perdrix.

लावण lāvaṇa [vr. lavaṇa] a. m. n. f. lāvaṇā salin; salé; assaisonné de sel | myth. np. de Lāvaṇa, océan salé entourant le Jambudvīpa.

लावणिक lāvaṇika [vr. lavaṇa-ika] a. m. n. f. lāvaṇikā qui vend du sel | charmant, joli — n. saloir; récipient de sel.

लावण्य lāvaṇya [vr. lavaṇa-ya] n. goût salé | charme, grâce, beauté — f. lāvaṇyā ifc. beauté de.

 lāvaṇyamaya [maya] a. m. n. f. lāvaṇyamayī constitué de pure beauté.
pupoṣa lāvaṇyamayān viśeṣān elle a développé une beauté particulière.

 lāvaṇyayojana [yojana] n. phil. le sens de la grâce, un ṣaḍaṅgaśilpa.

 lāvaṇyavat [-vat] a. m. n. f. lāvaṇyavatī qui possède la beauté.
lāvaṇya

लावाणक lāvāṇaka m. lit. [KSs.] np. du village de Lāvāṇaka, à la frontière du Magadha, où Udayana s'arrêta avec Vāsavadattā avant son union avec Padmāvatī_2.

लास lāsa [act. las] m. fait de sauter, de danser.

लास्य lāsya [pfp. [1] las] n. danse | soc. not. danse des courtisanes de temples | lit. genre littéraire, alternant le saṃskṛta et le prākṛtam. danseur — f. lāsyā danseuse.

लिक्षा likṣā f. lente de pou | mesure de poids infime.

लिख् likh v. [6] pr. (likhati) fut. (likhiṣyati, lekhiṣyati) pft. (lilekha) pp. (likhita) ppft. (lilikhivas) pf. (abhi, ā, ut, prati, vi) graver, inciser; écrire; dessiner, peindre — ps. (likhyate) être écrit, être fixé par le destin — ca. (lekhayati) faire écrire.

लिखित likhita [pp. likh] a. m. n. f. likhitā écrit, dessiné, peint — n. écrit, document, manuscrit.
likhita iva immobile «comme s'il était peint».

 likhitapāṭhaka [pāṭhaka] a. m. n. f. likhitapāṭhikā qui lit un texte écrit (considéré comme un récitateur médiocre [pāṭhakādhama]).
likhita

लिखितवत् likhitavat [ppa. likh] a. m. n. f. likhitavatī ayant écrit, ayant peint.

लिङ् liṅ nota. gram. lakāra d'injonction, suffixe de formation du potentiel/optatif et du précatif [āśīrliṅ]; il rend compte du mode subjonctif [saṃbhāvanā]; la mīmāṃsā en distingue 3 sortes: commande [praiṣa] d'un senior, invitation [āmantraṇa] d'un égal et requête [adhyeṣaṇa] d'un junior.

लिङ्ग liṅga n. marque, signe caractéristique (not. signe sexuel); symbole | phallus | gram. genre (pulṁliṅga masculin, strīliṅga féminin, napulṁliṅga neutre) | [śivaliṅga] soc. le liṅga, symbole de Śiva (cylindre de pierre enchâssé dans un socle-yoni, et placé dans le sanctuaire d'un temple) | phil. [nyāya] caractéristique de l'ātman; il y en a 6: le désir [icchā], l'aversion [dveṣa], la volition [prayatna], le plaisir [sukha], la douleur [duḥkha], et la connaissance [jñāna].
liṅgam aśiṣyaṃ lokāśrayatvāl liṅgasya gram. [Patañjali_1] Le genre n'a pas à être enseigné, car il repose sur l'usage commun.

 liṅgakośa [kośa] m. soc. étui pour couvrir le liṅga, souvent d'or ou d'argent.

 liṅgadravya [dravya_1] n. soc. matériau pour façonner le liṅga.

  liṅgadravyanimayavanapraveśa [nimaya-vana-praveśa] m. lit. np. du Liṅgadravyanimayavanapraveśa, texte expliquant l'élaboration d'images sacrées à partir de matériaux trouvés dans la forêt.
 liṅgadravya

 liṅgapurāṇa [purāṇa] n. lit. np. du Liṅgapurāṇa, œuvre shivaïte et tantrique; on y explique not. les 28 incarnations de Śiva.

 liṅgapratiṣṭhā [pratiṣṭhā] f. soc. consécration du liṅga d'un sanctuaire shivaïte.

 liṅgarāja [rāja] m. géo. np. du Liṅgarāja «Śiva-Roi», temple shivaïte principal de Bhuvaneśvarī_1 (11e siècle); entouré de 150 sanctuaires, il est ceint d'une haute muraille; son śikhara de 55 m domine la ville; son double liṅga symbolise Harihara; cf. Kīrtivāseśvara, Tribhuvaneśvara.

 liṅgavakratā [vakratā] f. lit. [Kuntaka] qualité oblique de l'usage du genre des substantifs.

 liṅgavat [-vat] a. m. n. f. liṅgavatī qui porte une marque ou un signe — m. var. liṅgāyat soc. nom d'une secte śaiva fondée par Basava; ses membres portent autour du cou un petit iṣṭaliṅga; leur monastère principal [bṛhanmaṭha] est à Sirigere, au Karṇāṭaka; cf. vīraśaiva, jaṅgama.

 liṅgaśopha [śopha] m. tumescence du pénis, érection.

 liṅgāgra [agra] n. gland du pénis.

 liṅgādisaṅgrahavarga [ādi-saṅgraha-varga] m. gram. dernière section de l'Amarakoṣa dans le Sāmānyakāṇḍa, expliquant en détail les règles de genre.

 liṅgānuśāsana [anuśāsana] n. gram. règle déterminant le genre d'un mot | lit. texte listant ces règles.

 liṅgāṣṭaka [aṣṭaka] n. lit. np. du stotra Liṅgāṣṭaka de 8 vers de dévotion à Śiva.

 liṅgoddhāra [uddhāra] m. castration, émasculation | soc. fait d'enlever les marques sectaires lors d'une conversion.

 liṅgodbhava [udbhava] m. lieu d'origine du liṅga d'un sanctuaire | myth. Śiva se manifestant à l'intérieur du tejoliṅga comme Aruṇācaleśvara; représenté en sculpture sous forme anthropomorphique à l'intérieur d'un liṅga écorché.
liṅga

लिङ्गिन् liṅgin [liṅga-in] a. m. n. f. liṅginī qui porte une marque ou un signe | caractérisé par <iic.> | qui porte un signe trompeur; hypocrite; qui a l'apparence de <iic.> — m. soc. brahmane ou ascète portant une marque sectaire | pl. soc. secte shivaïte de porteurs de liṅga (contenu dans un pendentif autour du cou); cf. liṅgāyat.

लिच्छवि licchavi [ṛkṣa] m. hist. np. du clan princier Licchavi, principal parmi la confédération républicaine [gaṇasaṃgha] Vṛji, au 5e siècle ant.; sa capitale était Vaiśālī_1 | hist. royaume de la vallée de Kathmandu au Népal (400–750).

लिट् liṭ nota. gram. lakāra du parfait [parokṣā].

लिप् lip var. limp v. [6] pr. (limpati) pp. (lipta) abs. (-lipya) pfp. (lepia) pf. (anu, ava, upa, vi) enduire; oindre de <i.>; engluer; souiller, rendre impur | tromper (cf. rip) — ca. (lepayati) enduire de <i.>; couvrir, recouvrir || gr. λιπαρος; lat. lippus.

लिप lipa [act. lip] m. onction; fait d'enduire.

लिपि lipi var. livi [act. lip] f. alphabet; écriture; inscription, document écrit.
pañcāśat lipi [tantra] version tantrique de l'alphabet, avec ‘kṣa’ comme 50e lettre.

 lipikāra [kāra] m. scribe, copiste.

 lipidoṣa [doṣa_2] m. faute d'orthographe.

 lipiśāstra [śāstra] n. science de l'écriture.
lipi

लिप्त lipta [pp. lip] a. m. n. f. liptā oint, enduit de; fardé; souillé | qui colle à, englué de <loc.>.

 liptavāsita [vāsita] a. m. n. f. liptavāsitā fardé et parfumé.
lipta

लिप्स् lips [dés. labh] v. pr. md. (lipsate) pp. (lipsita) pfp. (lipsitavya) chercher à acquérir.

लिप्सा lipsā [act. dés. labh] f. désir d'acquérir, poursuite.

लिप्सित lipsita [pp. lips] a. m. n. f. lipsitā désiré.

लिप्सितव्य lipsitavya [pfp. [3] lips] a. m. n. f. lipsitavyā désirable.

लिप्सु lipsu [agt. dés. labh] a. m. n. f. qui souhaite acquérir; qui désire ardemment.

लिम्प limpa [agt. lip] a. m. n. f. limpā qui enduit; qui couvre <acc. iic.> de <i.>.

लिवि livi [lip] f. écriture.

 livikara [kara_1] m. écrivain, scribe.

 livikāra [kāra] m. fait d'écrire, aptitude à écrire.
livi

लिश् liś v. [6] pr. (liśati) pr. md. (liśate) pp. (liṣṭa) arracher; déchirer.

लिह् lih_1 v. [2] pr. (leḍhi) pr. md. (līḍhe) pft. (jugūha) aor. [7] (alikṣat) pp. (līḍha) pf. (ava, ā) lécher; lapper; goûter (à <loc.>) | détruire (se dit d'une flèche) || gr. λειχω; lat. lingo; ang. to lick; all. lecken; fr. lécher.

लिह् lih_2 [agt. lih_1] ifc. a. m. n. f. qui lèche, qui lappe.

ली v. [4] pr. md. (līyate) v. [1] pr. md. (layate) pp. (līna) pf. (ā, ni, pra, vi) s'attacher à, adhérer à <loc.> | s'effacer, disparaître, être absorbé; se coucher, se cacher.

लीढ līḍha [pp. lih_1] a. m. n. f. līḍhā léché; goûté; mangé; dévoré; détruit.

लीला līlā f. jeu, amusement; jeux de l'amour, volupté | plaisanterie, moquerie; coquetterie, grâce, charme; feinte, prétexte | phil. le Jeu Divin du déploiement des formes, créant l'illusion [māyā] du monde phénoménal — ifc. représentation dramatique lors d'un festival religieux; cf. rāmalīlā.
līlayā i. adv. gracieusement; comme en se jouant.

 līlāvat [-vat] a. m. n. f. līlāvatī gracieux, charmant — f. līlāvatī coquette, jolie femme | myth. épith. de Durgā, des nymphes [apsarasas], etc. | lit. np. de la Līlāvatī, traité de mathématique traitant de l'arithmétique, composé en 1150 par Bhāskarācārya_2 et nommé d'après sa fille; il donne not. le nom des puissances de 10 jusqu'à 19; cf. Gaṅgādhara_1, Buddhivilāsinī | lit. [DKC.] np. de la reine Līlāvatī_1, épouse de Caṇḍasiṃha, mère de Caṇḍaghoṣa et Kāntimatī.

 līlāśuka [śuka] m. hist. np. de Līlāśuka «Perroquet du jeu divin», épith. de Bilvamaṅgala, auteur de la Bālagopālastuti et du Kṛṣṇakarṇāmṛta.
līlā

॰लु -lu forme des adj.

लुक् luk [luñc] nota. gram. [Pāṇini] chute du suffixe en composition; opp. aluk | [lugvikaraṇa] modificateur [vikaraṇa_2] de formation du présent athématique radical de gaṇa 2 [adādi].

लुङ् luṅ nota. gram. suffixe de conjugaison [lakāra] de l'aoriste [adyatanī].

लुङ्ग luṅga cf. mātuluṅga.

लुञ्च् luñc v. [1] pr. (luñcati) aor. [5] (aluñcīt) pp. (luñcita) plumer, tirer, arracher; épiler; peler; écosser.

लुञ्चित luñcita [pp. luñc] a. m. n. f. luñcitā plumé; épilé, pelé, décortiqué.

 luñcitakeśa [keśa] a. m. n. f. luñcitakeśā jn. moine dont les poils et les cheveux ont été arrachés.

 luñcitamūrdhaja [mūrdhaja] a. m. n. f. luñcitamūrdhajā jn. moine dont les poils et les cheveux ont été arrachés.
luñcita

लुट् luṭ nota. gram. suffixe de conjugaison [lakāra] du futur périphrastique [śvastanī].

लुठ् luṭh v. [6] pr. (luṭhati) pr. md. (luṭhate) pp. (luṭhita) pf. (ut) rouler; s'agiter; vaciller; voleter; se balancer; tomber en roulant de <abl.> | agiter, remuer — ca. (loṭhayati) agiter, remuer; faire résonner.

लुण्ठ् luṇṭh var. luṭh v. [1] pr. (luṇṭhati) pp. (luṇṭhita) pf. (nis) remuer, agiter | dérober, voler — ca. (luṇṭhayati) piller — ca. (loṭhayati) id.

लुण्ठक luṇṭhaka var. luṇṭhāka [agt. luṇṭh] m. voleur, pillard.

लुण्ठन luṇṭhana [act. luṇṭh] n. vol, pillage.

लुण्ठि luṇṭhi [act. luṇṭh] f. pillage, saccage.

लुण्ठित luṇṭhita [pp. luṇṭh] a. m. n. f. luṇṭhitā pillé, saccagé; volé.

लुप् lup v. [6] pr. (lumpati) pp. (lupta) pf. (ava, vi) briser, détruire; piller, gaspiller; voler, tromper (un client) | enlever, supprimer, faire disparaître; élider.

लुप् lup_1 nota. gram. élision d'un suffixe.

 lubanta [anta] m. gram. thème obtenu par substitution nulle.
lup_1

लुप्त lupta [pp. lup] a. m. n. f. luptā cassé, détruit; violé, blessé, mutilé; volé, pillé; trompé | enlevé, disparu | gram. élidé, tronqué | lit. rhét. elliptique; opp. complet [pūrṇa] — ifc. privé de <iic.> — n. butin.
luptārthaṃ vacanam lettre perdue.

 luptatā [-tā] f. disparition.

 luptapratijña [pratijñā_2] a. m. n. f. luptapratijñā parjure; syn. bhagnapratijña.

 luptavisarga [visarga] a. m. n. f. luptavisargā gram. avec absence de visarga.
lupta

लुब्ध lubdha [pp. lubh] a. m. n. f. lubdhā perplexe; confus | cupide, avide; avide de <loc. iic.> — n. chasseur | libertin, entreprenant.

 lubdhaka [-ka] m. chasseur | homme cupide; prédateur | myth. np. de Lubdhaka «Pourfendeur (de l'incestueux Prajāpati)», épith. de Śiva; syn. Mṛgavyādha | astr. l'étoile Sirius, le personnifiant au ciel.
lubdha

लुभ् lubh v. [4] pr. (lubhyati) pft. (lulobha) pp. (lubdha) pfp. (lobhanīya) pf. (vi) désirer, convoiter <g. loc.>; éprouver un désir violent — ca. (lobhayati) séduire, attirer — int. md. (lolubhyate) convoiter intensément || lat. lubet, libido; ang. to love; all. lieben.

लुल् lul v. [1] pr. (lolati) pp. (lulita) vaciller, se balancer, frémir; s'agiter.

लू lū_1 v. [9] pr. (lunāti) pr. md. (lunīte) pp. (lūna) pfp. (lavya) couper, fendre; cueillir, arracher — int. (lolūyate) couper avec force || gr. λυω; lat. solūtus; all. -los, lösen; ang. -less, to lose.
dātreṇa lūnavān ayant coupé avec la faucille.

लू lū_2 [agt. lū_1] ifc. a. m. n. f. qui découpe, qui divise; qui cueille.

लूता lūtā f. natu. araignée.

 lūtātantu [tantu] m. toile d'araignée.
lūtā

लून lūna [pp. lū_1] a. m. n. f. lūnā coupé, tranché; cueilli, plumé; récolté.

लृङ् lṛṅ nota. gram. suffixe de conjugaison [lakāra] du conditionnel [kriyātipatti].

लृट् lṛṭ nota. gram. suffixe de conjugaison [lakāra] du futur [bhaviṣyantī].

लेख् lekh [ca. likh] v. [10] pr. (lekhayati) faire écrire.

लेख lekha [act. likh] m. écrit, lettre — f. lekhā écriture | trait; dessin; peinture.

 lekhakāra [kāra] m. scribe; écrivain.

 lekhāvali [āvali] f. ligne d'écriture.
lekha

लेखक lekhaka [agt. likh] a. m. n. f. lekhikā qui écrit — m. fait de transcrire | scribe; écrivain — f. lekhikā femme qui écrit

लेखन lekhana [act. likh] n. écriture, copie; article — f. lekhanā f. lekhanī plume, calame, pinceau | mod. stylo, crayon.

लेट् leṭ nota. gram. lakāra du subjonctif/injonctif.
patāti vidyut véd. puisse la foudre tomber.

लेप् lep [ca. lip] v. [10] pr. (lepayati) enduire de <i.>; couvrir, recouvrir.

लेप lepa [act. lip] m. fait d'enduire, de plâtrer, de vernir | enduit, plâtre, vernis | impureté, graisse | soc. rinçure d'offrande aux trois ancêtres [tripiṇḍī], utilisée comme offrande aux mânes [pitaras] de degrés 4,5 et 6.

लेपन lepana [act. lip] n. fait d'enduire, de plâtrer, de vernir | enduit, plâtre, mortier, vernis.

लेला lelā v. [10] pr. (lelāyati) trembler.
lelāyamāṇā f. myth. [«tremblante»] épith. de l'une des 7 langues d'Agni.

लेश leśa [obj. liś] m. particule, petit morceau.

लेह leha [agt. lih_1] m. qui lèche; qui tète, qui lappe, qui butine | astr. l'une des 10 manières de se produire d'une éclipse — obj. n. (à lécher, à téter) sirop.
madhuno lehaḥ abeille.
kṣīraleham adv. afin de téter le lait.

लेहन lehana [act. lih_1] n. action de lécher, de téter, de lapper.

लोक् lok [relié à ruc_1] v. [1] pr. md. (lokate) v. [10] pr. (lokayati) pp. (lokita) abs. (-lokya) pf. (ava, ā, vi) voir, regarder, considérer, reconnaître || ang. to look.

लोक loka [act. lok] m. lieu, emplacement | le monde, l'univers; la terre, ici-bas | le peuple; les gens | pl. lokās l'humanité, la société; les gens; les affaires | myth. les 7 mondes: Bhū la Terre, où demeurent les hommes [nara], Bhuvar l'Entre-Ciel-et-Terre, où demeurent les accomplis [siddha_1], Svar le Ciel, où demeurent Indra et les dieux [deva], Mahar ou Maharloka, au-dessus de l'étoile polaire, où demeurent Bhṛgu et les sages [ṛṣi] qui survivent à la dissolution du Monde, Janaloka, où demeurent Sanatkumāra et autres fils de Brahmā, Taparloka, où demeurent les ascètes renonçants [vairāgin], et Satyaloka où demeure Brahmā, et où sont transportés ceux qui sont délivrés des renaissances; ces mondes correspondent à 7 niveaux de conscience; on compte aussi 7 mondes souterrains: Atala, Vitala, Sutala, Rasātala, Talātala, Mahātala, et Pātāla | math. symb. le nombre 7 || lat. locus; ang. location; fr. lieu, local.
loke prép. à la place de <g.> — adv. ici-bas.
ihaloke adv. ici-bas.
tasya lokaḥ sa u loka eva phil. [BU.] Le Monde lui appartient-il est le Monde même.
lokaḥ pibati surāṃ narakapāle'pi Les gens boivent de l'alcool même hors d'un crâne humain.

 lokakṣaya [kṣaya_2] m. destruction du monde.

  lokakṣayakṛt [kṛt_2] a. m. n. f. destructeur du monde.
kālo'smi lokakṣayakṛt pravṛddho lokān samāhartum iha pravṛttaḥ [BhG.] Je suis le Temps parvenu à son terme comme destructeur du Monde, mis à la tâche d'annihiler le monde ici-bas.
 lokakṣaya

 lokatraya [traya] n. myth. les 3 mondes: bhūr, bhuvar, svar_3; un brahmane en fait la proclamation rituelle [vyāhṛti] — f. lokatrayī id.

 lokadvaya [dvaya] n. phil. les 2 mondes: le Ciel et la Terre.

 lokanātha [nātha] m. myth. np. de Lokanātha «Protecteur des mondes», épith. de divers dieux | roi, souverain | bd. épith. de Buddha.

 lokanyāya [nyāya] a. m. n. f. lokanyāyā bon sens; usage commun, coutume.

 lokapakti [pakti] f. véd. [«cuisson du monde»] le perfectionnement du monde, un devoir du brahmane.

 lokapāla [pāla] m. roi [«gardien du monde»] | myth. cf. dikpāla.

 lokapuruṣa [puruṣa] m. jn. np. de l'Homme cosmique Lokapuruṣa, le Monde personnifié.

 lokayātrā [yātrā] f. le monde profane; le monde comme il va, les affaires.

 lokavākya [vākya] n. lit. proverbe; syn. lokokti.

 lokavigraha [vigraha] m. hist. np. du roi du Kaliṅga Lokavigraha, de la dynastie Vigraha; il régnait vers 600.

 lokaviśruta [viśruta] a. m. n. f. lokaviśrutā renommé dans le monde entier.

 lokavṛtta [vṛtta] n. coutume usuelle; comportement usuel | rapports mondains; conversation banale.

 lokavyavahāra [vyavahāra] m. évènements courants, affaires de tous les jours | gram. usage (de la langue).

 lokasaṃgraha var. lokasaṅgraha [saṃgraha] m. le bien du monde, le bonheur de l'humanité | phil. [BhG.] la cohésion du monde.

 lokasabhā [sabhā] f. mod. chambre des députés.

 lokasundarī [sundarī] f. (femme) «dont la beauté est célèbre dans le monde entier».

 lokahita [hita_2] a. m. n. f. lokahitā bénéfique au monde — n. bien-être du monde.
lokahitāya pour le bien-être de la société.

 lokācāra [ācāra] m. comportement social; vie mondaine.

 lokānanda [ānanda] m. lit. np. du Lokānanda «Joie du monde», pièce de théâtre [nāṭaka] attribuée à Candragomī; les héros en sont Maṇicūḍa et son épouse Malayavatī.

 lokānukṛti [anukṛti] f. conformité à l'usage traditionnel.

 lokāyata [āyata] a. m. n. f. lokāyatā matérialiste — n. phil. matérialisme; cf. Cārvāka | phil. plus gén. positivisme (par ex. nyāya et vaiśeṣika).

 lokāloka [aloka] m. myth. np. de la chaîne de montagnes Lokāloka entourant l'univers et séparant le monde visible des ténèbres.

 lokeśvara [īśvara] m. bd. [Mahāyāna] np. de l'accompli [bodhisattva] Lokeśvara «Maître du Monde» | myth. np. de Lokeśvara_1 «Maître du Monde», épith. de Śiva-Virūpākṣa.

 lokokti [ukti] f. lit. proverbe; syn. lokavākya.

 lokottara [uttara_1] a. m. n. f. lokottarā extraordinaire, qui transcende le monde matériel; surnaturel — m. phil. être qui a atteint la réalisation divine.

  lokottaravādin [vādin] m. pl. lokottaravādinaḥ bd. adeptes de l'école Lokottaravādī des Mahāsāṃghikās; cf. Mahāvastu.
 lokottara
loka

लोकन lokana [act. lok] n. fait de regarder; vision, contemplation.

 lokanīya [-īya] a. m. n. f. lokanīyā visible; à regarder.
lokana

लोक्य lokya [pfp. [1] lok] a. m. n. f. lokyā réel, de ce monde, terrestre; usuel, ordinaire; répandu dans le monde entier | qui conduit à un monde meilleur — n. espace libre | sphère.

 lokyatā [-tā] f. amélioration du monde | phil. matérialisme; cf. cārvākās.
lokya

लोग loga m. motte de terre ou d'argile.

 logākṣa [akṣa] m. [«aux yeux globuleux»] nom d'homme.
loga

लोच् loc [relié à lok] v. [1] pr. md. (locate) pp. (locita) pf. (ā) voir.

लोचन locana [agt. loc] a. m. n. f. locanā qui illumine, qui éclaire — n. œil; regard | lit. commentaire.

लोट् loṭ nota. gram. lakāra de l'impératif [vidhi].

लोध्र lodhra [relié à rodhra] m. natu. bot. Symplocos racemosa, arbre à fleurs jaunes; son écorce sert à faire la poudre rouge lancée à holī.

लोप lopa [act. lup] m. perte, disparition; interruption; destruction, pillage; violation, transgression | gram. élision; amuissement, chute d'un suffixe — f. cf. lopā.

लोपा lopā [f. lopa] f. natu. espèce d'oiseau.

 lopāmudrā [mudrā] f. myth. np. de Lopāmudrā, femme du sage [ṛṣi] Agasti; on dit qu'elle fut créée par Agasti, et secrètement introduite au palais du roi de Vidarbha pour y être élevée comme sa fille; elle incita Agasti à conquérir les richesses du daitya Ilvala; il lui donna à choisir entre 1000 fils ordinaires, ou 100 fils aux forces décuplées, ou 10 fils de force centuple, ou un seul fils 1000 fois plus noble; elle choisit de n'avoir qu'un fils, et 7 ans après sa conception mit au monde Dṛḍhadasyu, qui récita le Veda dès sa naissance; cf. Vaidarbhī.
lopā

लोपिन् lopin [agt. lup] ifc. a. m. n. f. lopinī qui supprime; qui offense, qui transgresse.

लोप्त्र loptra [instr. lup] n. biens volés, butin.
loptragṛhīta pris sur le fait de piller.

लोभ lobha [act. lubh] m. perplexité, confusion; impatience | envie, désir, convoitise (de <g. loc. iic.>); concupiscence, avidité; cupidité, avarice | myth. np. de Lobha «l'Avare», personnifiant la cupidité, fils de Dambha et de Puṣṭi.
lobhamūlāni pāpāni La cupidité est la racine de tous les vices.
lobhāt krodhaḥ prabhavati La colère procède de l'avidité.

लोभनीय lobhanīya [pfp. [2] lubh] a. m. n. f. lobhanīyā désirable, convoité | qui séduit, qui attire.

लोम loma iic. loman.

 lomapāda [pāda] m. myth. [Mah.] np. du roi Lomapāda «Aux pieds velus», roi du pays Aṅga; cf. Romapāda.

 lomaharṣaṇa [harṣaṇa] n. horripilation; chair de poule — a. m. n. f. lomaharṣaṇā excitant; qui donne des frissons, terrifiant — m. myth. [Mah.] np. du hérault [sūta_2] Lomaharṣaṇa «qui fait dresser les cheveux sur la tête»; Ugraśravā est son fils; on lui attribue le recueil d'origine des livres mythologiques [purāṇa], ou mūlasaṃhitā.
loma

लोमन् loman n. poil (du corps) — m. loma f. lomā ifc. qui a le poil <iic.>.

लोमश lomaśa [loma-śa] a. m. n. f. lomaśā chevelu, poilu — m. myth. [Mah.] np. du vénérable [devarṣi] Lomaśa «aux longs cheveux»; il rencontra Arjuna au ciel Svarga d'Indra; Indra lui expliqua qu'Arjuna et Kṛṣṇa étaient Nara et Nārāyaṇa, et l'envoya à Kāmyaka rendre compte à Yudhiṣṭhira et aider les pāṇḍavās; il voyagea avec eux dans de nombreux lieux sacrés [tīrtha], et leur conta maintes histoires d'antan.

लोल lola [agt. lul] a. m. n. f. lolā mobile; qui frissonne, qui frémit, qui vacille; instable, inconstant | agité, qui ne tient pas en place | désirant, avide de <loc. inf.>.

लोलुव loluva [int. lū_1] a. m. n. f. loluvā qui coupe avec force.

लोलूय lolūya [int. lū_1] a. m. n. f. lolūyā qui coupe avec force — f. lolūyā détermination à couper.

 lolūyavat [-vat] a. m. n. f. lolūyavatī déterminé à couper.
lolūya

लोष्ट loṣṭa m. n. motte de terre ou de glaise — n. rouille.
samatṛṇamaṇiloṣṭakāñcana a. m. n. [«qui attache la même valeur à un brin d'herbe un joyau de la terre ou de l'or»]; indifférent à la richesse.

 loṣṭaghāta [ghāta] m. coup porté par une motte de terre.
loṣṭaghātaṃ han lapider.
sa loṣṭaghātaṃ hataḥ il fut lapidé.

 loṣṭaghna [ghna] m. herse.
loṣṭa

लोष्ट्र loṣṭra cf. loṣṭa.

लोह loha n. cuivre; fer; métal en gén.

 lohakāra [kāra] m. forgeron.

 lohavedha [vedha] m. (alchimie) transmutation du cuivre (en or).
loha

लोहित lohita [loha] a. m. n. f. lohitā f. lohinī rouge | fait de cuivre — m. la couleur rouge rubis | astr. la planère Mars | riz rouge; lentille rouge — n. substance rouge; rubis; sang — f. lohitā myth. l'une des 7 langues d'Agni [saptajihva] — f. lohinī femme rouge de colère — v. [11] pr. (lohitāyati) v. [11] pr. md. (lohitāyate) rougir.
lohitaṃ kṛ verser du sang.

 lohitaka [-ka] a. m. n. f. lohitikā teint ou peint en rouge; devenu rouge (de colère, etc.) — m. rubis.

 lohitāyanī [āyanī] f. phil. [tantra] np. de Lohitāyanī, influence infanticide dite l'une des «mères» de Skanda; elle est associée à l'arbre kadamba.
lohita

लौकायत laukāyata [vr. lokāyata] n. phil. matérialisme, professé par Cārvāka.

 laukāyatika [-ika] a. m. n. f. laukāyatikī phil. matérialiste.
laukāyata

लौकिक laukika [vr. loka-ika] a. m. n. f. laukikī terrestre; ordinaire, commun; temporel, profane; inéduqué — m. homme du peuple | pl. laukikās les gens, l'humanité — n. chose profane, occupation ordinaire.

 laukikadevatā [devatā] f. soc. divinité populaire.

 laukikanyāya [nyāya] m. maxime populaire | gram. [Patañjali_1] maxime illustrative de l'usage de la langue.

  laukikanyāyasaṃgraha [saṃgraha] m. lit. np. du Laukikanyāyasaṃgraha «Recueil de maximes populaires», du rājput Raghunātha (19e siècle).
 laukikanyāya
laukika

लौगाक्षि laugākṣi [vr. logākṣa] m. hist. patr. de Laugākṣi Bhāskara_2, logicien du 14e siècle, auteur de la Tarkakaumudī.

लौल्य laulya [vr. lola-ya] n. avidité, cupidité; passion pour <loc. iic.> | phil. [gauḍīya] désir ardent de rédemption par l'amour divin.

 laulyatā [-tā] f. désir ardent; cupidité.
laulya

ल्यप् lyap nota. gram. lakāra de l'absolutif en -ya.

ल्यु lyu nota. gram. affixe primaire [kṛt_2] formant l'agent de l'action après certaines racines, comme nandana.

ल्युट् lyuṭ nota. gram. suffixe primaire [kṛt_2] du nom verbal en -ana dénotant l'activité associée au verbe (ex. bhojana).

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria