Previous page

कृ kṛ_1 v. [5] pr. (kṛṇoti) pr. md. (kṛṇute) v. [8] pr. (karoti) pr. md. (kurute) imp. (kuru) fut. (kariṣyati) pft. (cakāra) pft. md. (cakre) aor. [4] (akārṣīt) aor. md. [1] (akṛta) cond. (akariṣyat) pp. (kṛta) ppr. (kurvat) ppr. ps. (kriyamāṇa) ppft. (cakṛvas) inf. (kartum) pfp. (kārya, karaṇīya, kartavya, kṛtya) abs. (kṛtvā, -kṛtya, kāram) pf. (adhi, anu, apa, alam, ava, ā, āvis, upa, tiras, ni, nis, pari, puras, pra, prati, bahis, vi, sam) faire; accomplir | produire, créer, préparer, fabriquer | rendre <acc.> tel à <acc.> — ps. (kriyate) être fait, être accompli, être créé — ca. (kārayati) pp. (kārita) faire faire, faire exécuter — dés.(cikīrṣati) dés.md. (cikīrṣate) pp. (cikīrṣita) vouloir faire || lat. creare; fr. créer.
kārṣīḥ inj. ne fais pas.
kṛthāḥ inj. ne fais pas.
kālaṃ kṛ mourir [«avoir accompli son temps»].
ciraṃ kṛ traîner, être en retard; être lent.
daṇḍaṃ kṛ infliger un châtiment, punir.
pūjaṃ kṛ honorer.
manasā kṛ penser, considérer.
rājyaṃ kṛ régner.
vaśīkṛ soumettre à sa volonté.
kanyāṃ kṛ violer une jeune fille.
sakhyaṃ kṛ lier amitié.
alaṃ kṛ préparer, orner; cf. alaṃkṛ.
padaṃ kurute il fait un pas; il pose le pied.
yathecchaṃ kuru fais comme il te plaît.
kuru kurviti karoti fais! fais! se dit-t-il en faisant (il travaille d'arrache-pied).

कृ kṛ_2 aor. [5] (akārīt) int. (carkarti) mentionner, louer, célébrer.

कृक kṛka m. gorge; larynx.

 kṛkaṇa [-na] m. natu. perdrix; faisan | géo. np. d'une localité.

 kṛkavāku [vāka] m. coq | paon — f. poule.
kṛka

कृच्छ्र kṛcchra [kṛś-ra] a. m. n. f. kṛcchrā difficile, fâcheux, dangereux; mauvais (maladie) — n. difficulté, besoin, danger — v. [11] pr. md. (kṛcchrāyate) éprouver des difficultés | rendre difficile.
kṛcchreṇa var. kṛcchrāt adv. avec difficulté.

कृच्छ्रात् kṛcchrāt [abl. kṛcchra] iic. <ppp.> avec difficulté.

 kṛcchrādavāpta [avāpta] a. m. n. f. kṛcchrādavāptā obtenu avec peine.
kṛcchrāt

कृत् kṛt_1 v. [6] pr. (kṛntati) pft. (cakarta) aor. [5] (akartīt) pp. (kṛtta) pf. (ava, ni, nis, vi) couper, diviser, découper | retrancher | (au fig.) détruire || lat. culter; fr. couteau.

कृत् kṛt_2 [agt. kṛ_1] ifc. a. m. n. f. qui a fait, qui a accompli, qui a exécuté; auteur | gram. suffixe [pratyaya] primaire (forme des substantifs, participes et indéclinables à partir de la racine); opp. taddhita.
sukṛt qui a bien agi.
karmakṛt qui a fait le travail.
pāpakṛt qui a commis un péché.
mantrakṛt à qui un mantra a été révélé.
puṇyakṛt qui a fait une bonne action.
karmakṛt qui a fait le travail.
śāstrakṛt qui a fait des traités.
bhāṣyakṛt qui a fait un commentaire.

 kṛtpratyaya [pratyaya] m. gram. suffixe de formation nominale primaire.

 kṛtvan [-van] ifc. a. m. n. f. kṛtvarī qui agit, qui effectue.

 kṛdanta [anta] m. gram. dérivé primaire.
bhūte kṛdanta gram. participe passé passif; il s'accorde avec l'actant unique d'un verbe intransitif [akarmaka] et avec le patient d'un verbe transitif [sakarmaka].

  kṛdantarūpamālā [rūpa-mālā] f. gram. liste des formes déclinées de dérivés primaires.
 kṛdanta
kṛt_2

कृत kṛta [pp. kṛ_1] a. m. n. f. kṛtā fait, accompli; bien fait, parfait — iic. qui a fait; accompli en — ifc. qui est l'objet de, devenu, rendu tel à — n. fait, action, acte; bonne action, bienfait | coup de dé (maximum) de 4 | myth. 1er âge [yuga] du monde, âge d'or.
kṛtam adv. assez de <i.>, que cesse, ne pas ...
kṛtaṃ saṃdehena assez d'hésitation.
kṛtametādṛśena asaṃgatena pralāpena arrête de parler de cette manière absurde.
kṛte var. kṛtena ind. pour; pour le compte de, à cause de <g. iic.>.
mama kṛte pour mon compte.
asmatkṛte pour nous.

 kṛtakarman [karman] a. m. n. f. kṛtakarmaṇī qui a accompli les rites; qui a fait son devoir — n. acte accompli.

 kṛtakṛtya [kṛtya] a. m. n. f. kṛtakṛtyā qui a accompli sa tâche, satisfait — n. phil. [«atteinte du but»] sérénité; libération; sentiment d'avoir accompli tout ce qui devait être accompli | ce qui est fait et ce qui reste à faire.

 kṛtakrudha [krudhā] a. m. n. f. kṛtakrudhā en colère, fâché.

 kṛtaghna [ghna] a. m. n. f. kṛtaghnā [«qui détruit ce qui a été fait»] qui oublie le bienfait, ingrat; opp. kṛtajña.

 kṛtajña [jña] a. m. n. f. kṛtajñā [«qui sait ce qui a été fait»] reconnaissant; opp. kṛtaghna.

 kṛtanāmaka [nāmaka] a. m. n. f. kṛtanāmikā nommé.

 kṛtanāmadheya [nāmadheya] a. m. n. f. kṛtanāmadheyā à qui l'on a donné le nom.

 kṛtaniścaya [niścaya] a. m. n. f. kṛtaniścayā qui a pris sa décision; résolu | déterminé à <dat. loc. inf. iic.> | assertif; certain.

 kṛtaniścayin [niścayin] a. m. n. f. kṛtaniścayinī qui a pris sa décision; résolu.

 kṛtaprayatna [prayatna] a. m. n. f. kṛtaprayatnā à qui l'on a consacré des efforts.

 kṛtamāla [mālā] m. natu. antilope tachetée | natu. bot. Cassia fistula, arbre aux feuilles composées, aux jolies fleurs jaunes en grappes pendantes, utilisé en médecine; syn. aruja, āragvadha, jaṭharanud.

 kṛtayuga [yuga] n. phil. 1er âge du monde, âge d'or; syn. satyayuga; son roi est Narasiṃha; seuls les brāhmaṇās peuvent y pratiquer l'ascèse [tapasya].

 kṛtavarman [varman] m. myth. [Mah.] np. de Kṛtavarmā «Protecteur du Bien», prince [kṣatriya] ami de Kṛṣṇa qui s'engagea à la guerre du côté de Duryodhana; il sera le seul survivant du camp des Kauravās, avec les brahmanes Kṛpa et Aśvatthāmā; 36 ans plus tard, il se battit avec Yuyudhāna dans la bataille d'ivrognes fratricide qui mit fin à la lignée yādava, réalisant la malédiction de Gāndhārī; cf. Bhoja, Akrūra.

 kṛtavīrya [vīrya] m. myth. np. du prince Kṛtavīrya «le Vigoureux», roi des Haihayās; pour son éducation il donna une fortune à son guru, rendant riches les Bhārgavās; il est père de Kārtavīrya.

 kṛtasaṃkalpa [saṃkalpa] a. m. n. f. kṛtasaṃkalpā résolu.

 kṛtākṛta [akṛta] a. m. n. f. kṛtākṛtā fait et défait; à moitié fait | optionnel, indifférent.

 kṛtāñjali [añjali] a. m. n. f. en posture d'añjali.

 kṛtānurāga [anurāga] a. m. n. f. kṛtānurāgā tombé amoureux.

 kṛtāstra [astra] a. m. n. f. kṛtāstrā adroit à l'arc; exercé au maniement des armes.
kṛta

कृतक kṛtaka [kṛta-ka] a. m. n. f. kṛtakā fabriqué, artificiel, factice; faux, feint | soc. non-naturel, adoptif.
kṛtakakalahaṃ kṛtvā ayant simulé une querelle.
kṛtakam maunam silence feint.
kṛtakaṃ kopaṃ kṛtvā prétendant être en colère.

 kṛtakakopa [kopa] m. colère feinte.
kṛtaka

कृतवत् kṛtavat [ppa. kṛ_1] a. m. n. f. kṛtavatī qui a fait; ayant fait || pkt. kitava.
kiṃ yūyam kṛtavantaḥ qu'avez-vous fait?
sa tat kṛtavān il a fait ça.

कृति kṛti [act. kṛ_1] f. fabrication, composition; action, activité | création, œuvre; œuvre littéraire; composition musicale | lit. paroles dévotionnelles adressées à Viṣṇu | magie | phon. mètre véd. de 2 vers de 12 syllabes et un vers de 8 syllabes; aussi de 4 vers de 20 syllabes | math. symb. le nombre vingt | math. carré d'un nombre | myth. [BhP.] np. de Kṛti «Magie», épouse de Saṃhrāda, mère de Pañcajana.

 kṛtimat [-mat] a. m. n. f. kṛtimatī qui crée.

 kṛtirāta [rāta] m. myth. [BhP.] np. du roi Kṛtirāta Janaka «Donné par magie», fils de Pratīpaka, père de Mahāromā; [Rām.] aussi appelé Kīrtirāta.
kṛti

कृतिन् kṛtin [agt. kṛ_1] a. m. n. f. kṛtinī qui agit; actif | expert, habile, doué, savant (en <loc. iic.>) | vertueux, pur, pieux; obéissant | qui a accompli un but ou obtenu un objet; satisfait — m. myth. np. de Kṛtī «Accompli», fils de Cyavana, père d'Uparicara-Vasu_2.

कृत्त kṛtta [pp. kṛt_1] a. m. n. f. kṛttā coupé, retranché.
akṛttanābhi à qui l'on n'a pas coupé le cordon ombilical.

कृत्ति kṛtti [act. kṛt_1] f. action de couper, de fendre, de trancher, de dépecer — obj. f. écorce; écorce de bouleau; vêtement d'écorce | peau; peau de bête; peau d'antilope || lat. cortex.

 kṛttika [-ka] a. m. n. f. kṛttikā coupant — f. kṛttikā pl. myth. np. des Kṛttikās «les Coupantes» ou groupe des 6 Pléiades; elles furent les nourrices de Kārttikeya; elles forment avec Arundhatī les épouses des 7 sages [saptarṣi]; Agni apparut à chacune sous l'apparence de son époux pour abuser d'elles; seule Arundhatī décela la supercherie et resta fidèle, évitant son bannissement loin de la Grande Ourse | astr. premier astérisme lunaire [nakṣatra] les symbolisant cosmiquement, corr. aux 6 étoiles des Pléiades, et dont le symbole est un couteau; Agni y préside || gr. κριττικοσ; fr. critique; ang. critic.

 kṛttivāsas [vāsas] a. m. n. f. vêtu de peau — m. myth. np. de Kṛttivāsas, épith. de Śiva «vêtu d'une peau de tigre».
kṛtti

कृत्नु kṛtnu [agt. kṛt_1] a. m. n. f. capable, habile, qui a le savoir-faire — m. artisan habile, bon ouvrier.

कृत्य kṛtya [pfp. [1] kṛ_1] a. m. n. f. kṛtyā devant être fait, devant être accompli; juste, convenable — n. affaire, occupation, ouvrage; intérêt; tâche, devoir, responsabilité; le bien (opp. akṛtya le mal) | effet, résultat; motif, but, dessein, objet | ce qui concerne <g.> (à propos de <i.>) — m. gram. suffixe du pfp. (-tavya, -anīya, -ya).

 kṛtyavat [-vat] a. m. n. f. kṛtyavatī qui a une affaire, occupé.
kṛtya

कृत्रिम kṛtrima [kṛ_1-trima] a. m. n. f. kṛtrimā artificiel, factice, faux, falsifié; accessoire | adoptif (enfant) — m. soc. fils adoptif — n. cf. viḍa.
saṃskṛtaṃ kṛtrime lakṣaṇopete [Amarakoṣa] Le sanskrit est marqué du signe de l'artificiel.

कृत्वस् kṛtvas ifc. adv. fois.
daśa kṛtvas 10 fois.

कृत्वा kṛtvā [abs. kṛt_1] ind. ayant fait.
iti kṛtvā adv. de ce fait, ceci étant; ceci fait.

कृत्स्न kṛtsna a. m. n. f. kṛtsnā complet, entier; tout.
kṛtsnena partiellement; opp. ekadeśena.

 kṛtsnakāraka [kāraka] a. m. n. f. kṛtsnakārakā que quiconque est capable de faire.
kṛtsna

कृत्स्नता kṛtsnatā [kṛtsna-tā] f. totalité; complétude.

कृन्तन kṛntana [act. kṛt_1] n. fait de couper, de diviser.

कृप् kṛp v. [1] pr. md. (kṛpate) véd. se plaindre, se lamenter; avoir de la peine — ca. (kṛpayati) plaindre, avoir pitié de || lat. crepo.

कृप kṛpa [agt. kṛp] m. myth. [Mah.] np. de Kṛpa «Pitié», issu du sage Śaradvān; il fut trouvé avec sa sœur dans une touffe de roseau [śarastamba] par le roi Śāṃtanu qui les recueillit par compassion [kṛpā]; plus tard il fit partie du conseil de Hastināpura, et comme expert d'archerie fut maître d'armes des Kauravās; aussi appelé Kṛpācārya; c'est l'un des 7 immortels [ciraṃjīvin] | myth. [Mah.] np. du brahmane Kṛpa Gautama, père de Śaradvān (et donc grand-père du précédent) — f. kṛpī myth. np. de Kṛpī «Compassion», jumelle de Kṛpa; elle épousa Droṇa, dont elle conçut Aśvatthāmā.

कृपण kṛpaṇa [agt. kṛp] a. m. n. f. kṛpaṇā malheureux, misérable; pauvre, faible, lamentable | avaricieux, pingre — m. avare — act. n. misère; infortune — v. [11] pr. md. (kṛpaṇāyate) se lamenter.
kṛpaṇam adv. d'une façon lamentable.

कृपा kṛpā [act. kṛp] f. compassion, pitié, tendresse.
kṛpayā adr. [«par pitié»] s'il vous plaît.
guru kṛpā hi kevalam Le maître n'est que compassion.

कृमि kṛmi [kram] m. insecte; ver, vermine, asticot; araignée, pou; ver à soie; fourmi | carmin (produit par la cochenille) || lat. vermi; fr. vermine.

 kṛmija [ja] a. m. n. f. kṛmijā produit par un insecte; not. soie — f. kṛmijā teinture carmin (produite par la cochenille) || gr. κερμεσ; lat. carminium; fr. carmin; ang. crimson; arabe qirmiz.

 kṛmiparisṛpta [parisṛpta] a. m. n. f. kṛmiparisṛptā couvert de vermine grouillante.
kṛmi

कृश् kṛś v. [4] pr. (kṛśyati) maigrir, s'affaiblir | astr. décroître (lune) — ca. (karśayati) faire maigrir, faire dépérir.

कृश kṛśa [agt. kṛś] a. m. n. f. kṛśā mince, maigre, émacié; faible, chétif; menu, insignifiant.
kṛśīkṛ faire maigrir.
kṛśībhū maigrir.

 kṛśatā [-tā] f. minceur, maigreur.

 kṛśatva [-tva] n. minceur, maigreur.

 kṛśāṅga [aṅga_1] a. m. n. f. kṛśāṅgī mince; maigre, émacié.

 kṛśāśva [aśva] a. m. n. f. kṛśāśvā qui a des chevaux maigres — m. myth. [Rām.] np. du géniteur [prajāpati] Kṛśāśva; il épousa Jayā et Suprabhā dont il eut 50 fils de chacune; chacun d'eux était une arme de grand pouvoir; Viśvāmitra acquit ces armes par ses austérités, et les transmit à Rāma et Lakṣmaṇa.

 kṛśodara [udara] a. m. n. f. kṛśodarā qui a la taille fine.
kṛśa

कृशक kṛśaka [agt. kṛś] a. m. n. f. kṛśikā mince, élancé — f. kṛśikā natu. bot. Salvinia cucculata, lentille d'eau.

कृशानु kṛśānu m. feu de l'éclair; myth. un nom d'Agni le Feu | myth. np. de Kṛśānu «Qui bande l'arc», centaure [gandharva] sagittaire qui tira à l'arc contre le faucon [śyena] en lequel s'était transformé Indra, pour tenter de l'empêcher de donner le soma divin à Manu l'homme; il est armé de l'éclair [vidyut_2].

 kṛśānuretas [retas] m. myth. np. de Kṛśānuretas, épith. de Śiva «au sperme de feu».
kṛśānu

कृष् kṛṣ v. [6] pr. (kṛṣati) v. [1] pr. (karṣati) pft. (cakaṣa) aor. [3] (acīkṛṣat) pp. (kṛṣṭa) abs. (kṛṣṭvā, -kṛṣya) pf. (apa, ava, ā, ut, ni, nis, pari, pra, vi, sam) traîner, entraîner, tirer | labourer — ca. (karṣayati) extraire, arracher; tourmenter.

कृष kṛṣa [agt. kṛṣ] m. charrue.

कृषक kṛṣaka [agt. kṛṣ] a. m. n. f. kṛṣikā qui laboure, qui cultive — m. laboureur; fermier, cultivateur | charrue; bœuf — act. f. kṛṣikā labourage, cultivation.

कृषि kṛṣi [act. kṛṣ] f. agriculture, labourage | var. kṛṣī champ.

 kṛṣiparāśara [parāśara] m. lit. np. du Kṛṣiparāśara, manuel d'agriculture attribué à Parāśara; aussi appelé Kṛṣisaṃgraha, Kṛṣipaddhati et Kṛṣitantra.

 kṛṣībala [bala] m. laboureur, paysan | var. kṛṣīvala id.
kṛṣi

कृष्ट kṛṣṭa [pp. kṛṣ] a. m. n. f. kṛṣṭā traîné, entraîné, tiré (par <iic.>); arraché | labouré, cultivé (terrain) — m. n. terre arable.

 kṛṣṭaja [ja] a. m. n. f. kṛṣṭajā cultivé (plante).
kṛṣṭa

कृष्टि kṛṣṭi [act. kṛṣ] f. labourage, cultivation; récolte | pl. peuple, race, humanité.
pañca kṛṣṭayas myth. les 5 tribus des descendants de Yayāti | l'humanité.

कृष्ण kṛṣṇa [kṛ_1-sna] a. m. n. f. kṛṣṇā noir, bleu-noir — m. couleur noire | myth. np. de Kṛṣṇa «le Noir», divinité multiforme; à l'époque védique, asura représentant les peuples dravidiens, il est de couleur noire; 9e avatāra de Viṣṇu, il serait né à Mathurā du prince Vasudeva de la lignée yādava et de Devakī; [Mah.] le cousin de Devakī, le cruel Kaṃsa roi de Mathurā, sachant qu'un fils de celle ci le tuerait, fit tuer ses 6 premiers enfants; le 7e, Balarāma, s'échappa, et le 8e, Kṛṣṇa, fut élevé en secret par le roi des bergers Nanda et sa femme Yaśodā; [BhP.] bébé espiègle, il volait le beurre de Yaśodā et était d'une force herculéenne; enfant, il vainquit les démons Tṛṇāvarta, Agha, Ariṣṭa, Kāliya, Keśī, Baka et Śakaṭa; il sauva de l'inondation provoquée par Indra le village de Govardhana en élevant sa colline au-dessus de sa tête; il courtisa des milliers de bergères [gopī] de Vṛndāvana, parmi lesquelles ses favorites étaient Rādhā et Rukmiṇī; adolescent, il détrôna et tua le roi Kaṃsa; son maître fut le sage Sāndīpani; devenu roi de Dvārakā, il épousa Rukmiṇī en l'enlevant au mauvais Śiśupāla; il est père de Pradyumna; il combattit Jāmbavān auquel il prit le joyau Syamantaka; il épousa Jāmbavatī qui conçut de lui Sāmba; il épousa Satyabhāmā dont il eut 10 fils, et qui l'aida à vaincre l'asura Naraka et son allié Mura; il donna sa sœur Subhadrā en mariage à Arjuna; [Mah.] il participa avec Arjuna à la bataille du Mahābhārata au côté des pāṇḍavās; au début de la bataille, cocher d'Arjuna, il l'exhorta à accomplir son devoir [karmayoga] en lui révélant sa nature divine dans la Bhagavadgītā; mais il ne prit pas part lui-même à la guerre, assurant par sa neutralité l'équité du combat; à la mort de son frère Balarāma, dernier survivant des yādavās, il méditait sur la tristesse de l'existence, lorsqu'il fut tué par la flèche du chasseur Jarā_2 qui l'avait pris pour un daim, et qui l'atteint au talon, seul endroit vulnérable de son corps; de cette blessure sortit à sa mort un śālagrāma; on célèbre son anniversaire lors de la fête janmāṣṭamī; cf. Acyuta, Adhokṣaja, Arisūdana, Giridhara, Gopa, Gopāla, Gopīnātha, Gopendra, Govinda, Jagannātha, Pārthasārathi, Madhudviṭ, Madhusūdana, Mādhava, Mitravindā, Murāri, Vāsudeva, Viṭṭhala, Hṛṣīkeśa, vṛṣṇi | du. kṛṣṇau myth. Kṛṣṇa et Arjuna, figurant Dieu et l'Homme ensemble | hist. np. du roi Rāṣṭrakūṭa Kṛṣṇa_3 (10e siècle); il succéda à son père Amogavarṣa_3 à sa mort en 939; il envahit le pays Cola en 949, et conquit Kāñcī; son demi-frère Khottiga lui succéda en 967; il encouragea la culture sanskrite | hist. np. de śrī Bhāratī Kṛṣṇa_4 Tīrthajī Mahārāja, śaṃkarācārya du maṭha de Govardhana_3 à Purī (1884–1960); il est l'auteur d'une méthode de calcul mental appelée «mathématiques védiques» — n. obscurité; noirceur — m. poivre noir; fer; taches noires de la Lune, etc. — f. kṛṣṇā myth. np. de Kṛṣṇā, épith. de Draupadī «la Noire» | myth. c'est l'une des 7 langues d'Agni [saptajihva] | géo. np. de la rivière Kṛṣṇā_1, qui traverse le pays Āndhraf. kṛṣṇī nuit.
kṛṣṇastu bhagavān svayam [BhP.] Kṛṣṇa est Dieu en personne.

 kṛṣṇakarṇāmṛta [karṇa-amṛta] n. lit. np. du Kṛṣṇakarṇāmṛta, ensemble de stances dévotionnelles [bhakti] d'adoration à Kṛṣṇa dû à Līlāśuka.

 kṛṣṇakānta hist. np. du logicien Kṛṣṇakānta Vidyāvāgiśa (18e-19e siècle); on lui doit la Kṛṣṇakāntīṭīkā, commentaire de la Śabdaśaktiprakāśikā.

 kṛṣṇagītā [gītā] f. lit. texte où Kṛṣṇa enseigne à Arjuna; se dit notamment de la triade Bhagavadgītā, Anugītā et Uttaragītā.

 kṛṣṇajanmāṣṭamī [janmāṣṭamī] f. soc. jour anniversaire de Kṛṣṇa; 8e jour de la quinzaine sombre du mois śrāvaṇa_2.

 kṛṣṇatā [-tā] f. noirceur | astr. phase décroissante de la Lune.

 kṛṣṇatva [-tva] n. noirceur | myth. la nature de Kṛṣṇa.

 kṛṣṇadāsa [dāsa] m. hist. np. de l'auteur bengali Kṛṣṇadāsa, auteur du Caitanyacaritāmṛta (16e siècle).

 kṛṣṇadeva [deva] m. hist. np. de l'empereur Kṛṣṇadeva Rāya, qui régna sur Vijayanagara de 1509 à 1529, succédant à son frère aîné Vīra_1 Narasiṃha_6; son règne est l'apogée de cet empire du Karṇāṭa; il vainquit le Sultan de Bahmani à Bīdar, et le réinstalla comme vassal, en se donnant le titre d'Établisseur du roi des Musulmans; il s'allia avec les portugais contre le Sultan de Bijapur; il défit le Sultan de Golconde, et reprit le Telangana aux rois Gajapati; il prit la citadelle d'Udayagiri en 1513 après un siège de 18 mois; il prit le fort de Rāyacūru (mod. Raichur, Karnataka), conquit son doab en 1520, et rasa la forteresse de Gulburga; on dit que tous les matins après son massage, il pratiquait les haltères, l'épée et la lutte, puis montait son cheval avant de prendre son bain; il encouragea les arts à sa cour, not. la littérature sanskrite, kannada et telugu; il patronna not. une cour de 8 poètes [aṣṭadiggaja]; Vyāsatīrtha était son rājaguru; il avait les titres de Kāvyanāṭakamarmajña «Expert en poésie et art dramatique», Kavitāprāvīṇyaphaṇīśa «Patañjali de virtuosité poétique» et Sakalakalābhoja «Expert en tous les arts à l'instar du Roi Bhoja_1»; il composa le drame Jāmbavatīpariṇaya en sanskrit et le poème Āmuktamālyada en télugu; il fit don du village de Mattur à une communauté védique, qui a gardé le sanskrit comme langue vernaculaire jusqu'à ce jour; il construisit un nouveau gopura au temple de Virūpākṣa; en 1513 il érigea le temple de Kṛṣṇasvāmī, pour servir de sanctuaire à l'image de Bālakṛṣṇa qu'il avait rapportée d'Udayagiri; en 1516 il construisit le Rājagopura du temple śrī Kālahastīśvara; son frère Acyutadeva Rāya lui succéda.

 kṛṣṇapakṣa [pakṣa] m. astr. «quinzaine sombre», période (défavorable) entre une pleine lune [pūrṇimā] et une nouvelle lune [amāvāsyā]; opp. śuklapakṣa.

 kṛṣṇapratipad [pratipad_2] astr. jour [tithi] suivant une pleine lune.

 kṛṣṇamaṭha [maṭha] m. n. géo. np. du temple Kṛṣṇamaṭha ou Śrīkṛṣṇamaṭha, fondé par Madhva à Uḍupī, au Karṇāṭaka.

 kṛṣṇamitrācārya [mitra-ācārya] m. hist. np. du philosophe Kṛṣṇamitrācārya (début 19e siècle); cf. Durbalācārya.

 kṛṣṇamiśra [miśra] m. hist. np. de Kṛṣṇamiśra, auteur du drame allégorique Prabodhacandrodaya (11e siècle).

 kṛṣṇayajurveda [yajurveda] m. lit. np. du Kṛṣṇayajurveda ou Yajurveda noir; cf. Taittirīya, Kāṭhaka.

 kṛṣṇarāja [rāja] m. hist. np. du roi Kṛṣṇarāja Kalacuri de Māhiṣmatī; il régna vers (550–575) | hist. np. du roi Kṛṣṇarāja_1 Wodeyar III, Mahārāja de Mysore (1794–1868); il était lettré et patronnait les arts; il commandita le Śrītattvanidhi.

 kṛṣṇarāma [rāma] m. du. kṛṣṇarāmau myth. Kṛṣṇa et Rāma.

 kṛṣṇalīlā [līlā] f. myth. jeu ou ébat érotique de Kṛṣṇa.

  kṛṣṇalīlāśuka [śuka] m. lit. np. du poète Kṛṣṇalīlāśuka «Perroquet de jeu de Kṛṣṇa», qui vivait au Kerala au 13e siècle.
 kṛṣṇalīlā

 kṛṣṇavartman [vartman] m. feu [«qui noircit son passage»].

 kṛṣṇasarpa [sarpa] m. natu. [«serpent noir»] zoo. Coluber Naga, cobra très venimeux.

  kṛṣṇasarpavat [-vat] a. m. n. f. kṛṣṇasarpavatī (venimeux, mortel) comme le cobra.
 kṛṣṇasarpa

 kṛṣṇasvāmin [svāmin] m. géo. np. du temple de Kṛṣṇasvāmī à Vijayanagara; il fut érigé par Kṛṣṇadeva Rāya en 1513, pour servir de sanctuaire à l'image de Bālakṛṣṇa qu'il avait rapportée d'Udayagiri.

 kṛṣṇājina [ajina] n. peau d'antilope noire (qui sert de vêtement et de siège à un ascète) — m. couvert d'une peau d'antilope noire.

 kṛṣṇāyas [ayas] n. fer; syn. śyāmāyas.

 kṛṣṇāṣṭamī [aṣṭamī] f. myth. anniversaire de Kṛṣṇa; cf. kṛṣṇajanmāṣṭamī | soc. 8e jour de la quinzaine sombre d'un mois quelconque.
kṛṣṇa

कृष्णल kṛṣṇala [kṛṣṇa-la] n. baie noire de l'Abrus Precatorius employée comme mesure de poids.

कॄ kṝ v. [6] pr. (kirati) pft. (cakāra) pp. (kīrṇa) pf. (ati, ava, ā, ut, pra, vi, sam) lancer, jeter, répandre, arroser; disperser, éparpiller; joncher, couvrir de <i.>; remplir — ps. (kīryate) être répandu, être dispersé.

कॢप् kḷp v. [1] pr. md. (kalpate) pp. (kḷpta) pf. (vi, pari, sam) être arrangé, réussir, convenir | servir de, participer à, contribuer à, devenir <dat.> | être adapté à, s'accorder avec <i.>; être bon pour <dat. loc.> | aider à, procurer; disposer, préparer, prescrire | produire, créer; déclarer comme, considérer comme <2 acc.> — ca. (kalpayati) ca. md. (kalpayate) pp. (kalpita) faire; ordonner, nommer (à une fonction); équiper de <i.> | considérer <acc.> comme <acc.> || ang. help; all. helfe.
idaṃ me iṣṭasiddhaye kalpeta ceci me convient.
mātaram enāṃ kalpayantu qu'ils la considèrent comme leur mère.

कॢप्त kḷpta [pp. kḷp] a. m. n. f. kḷptā arrangé, préparé; prêt; en ordre de marche; bien ordonné | complet, fini; exact, parfait | à portée | produit, créé; inventé; fixé, décidé, prescrit.

कॢप्ति kḷpti [act. kḷp] f. ordonnance régulière; préparation conforme | accomplissement; obtention.

केकय kekaya m. géo. nom du pays Kekaya à l'ouest de la Sutlej, et de son peuple guerrier; mod. il correspond aux districts de Jhelum, Shahpur et Gujrat au Pañjab; cf. Aśvapati | pl. kekayās ses habitants, les Kekayās.

केकर kekara a. m. n. f. kekarī qui louche.

 kekaralocana [locana] a. m. n. f. kekaralocanā id.

 kekaralohita [lohita] m. myth. [VaP.] np. du nāga Kekaralohita; il attaqua le sage Cyavana se baignant dans la Narmadā au gué [tīrtha] de Nakuleśvara; son poison n'attaqua pas le sage en méditation, qui visita le Pātāla, trouva Prahlāda dans son palais pour lui décrire tous les lieux sacrés du Monde, et en revint.
kekara

केका kekā [onomatopée] f. cri du paon.

केत keta [agt. cit_1] a. m. n. f. ketā qui sait — act. m. désir, intention | habitation, abri; marque, forme.

केतक ketaka [agt. cit_1] m. natu. bot. Pandanus odoratissimus, arbre pandane; plante épineuse aux feuilles jaunes et aux fleurs parfumées (sur les plants mâles) — f. ketakī la fleur du pandane, au parfum suave; myth. c'est l'une des flèches de Kāma [puṣpabāṇa], car elle «jette le trouble dans le sang»; la ketakī est maudite par Śiva, car elle fut produite comme témoin par Brahmā prétendant avoir vu son visage, lorsqu'il chercha le sommet de la colonne de feu [tejoliṅga]; on dit aussi que Pārvatī troubla l'ascèse de Śiva en s'ornant de ketakī, provoquant sa malédiction et son bannissement; odieuse à Śiva [śivadviṣṭā], on ne peut lui en offrir; elle symbolise en poésie la douleur de la séparation [viraha] avec l'être aimé.

केतन ketana [act. cit_1] n. siège, résidence; marque, attribut; enseigne, étendard, drapeau.

केतु ketu [cit_1-tu] m. lampe; torche | splendeur; marque, symbole; enseigne, drapeau, bannière | astr. étoile filante; comète | myth. np. de Ketu «Météore», fils de Ṛṣabha, divinité du solstice d'hiver, queue du «dragon descendant» Rāhu; on le surnomme le chauve (Muṇḍa ou Akeśa).

 ketumat [-mat] a. m. n. f. ketumatī fait de splendeur — m. myth. np. de Ketumān «le Splendide», fils de Dhanvantari, père de Bhīmarathaf. ketumatī géo. np. de Ketumatī «la Splendide», un nom de Bénarès [Kāśi] | myth. épouse du rākṣasa Sumāli; elle engendra Kaikasī.

 ketumāla [māla] m. [ketumālavarṣa] myth. l'un des 9 bassins versants [varṣa] du monde, situé à l'Ouest.
ketu

केदार kedāra m. champ cultivé, champ irrigué; bassin entouré de digues | [kedāranātha] myth. np. de Kedāra, épith. de Śiva «Maître des rizières» | [kedārabhaṭṭa] hist. np. du mathématicien Kedāra_1 Bhaṭṭa, du 8e siècle; il fonda la combinatoire binaire dans son ouvrage de prosodie Vṛttaratnākara.

 kedāranātha [nātha] m. géo. np. de Kedāranātha, important lieu de pèlerinage à 3583 m au nord de l'Uttarākhaṇḍa, dans la chaîne du Mont Badarīnātha, accessible l'été par un chemin de montagne de 14 km à partir de Gaurīkuṇḍa; on y vénère l'un des 12 signes radieux de Śiva [jyotirliṅga]; la rivière Mandākinī_1 prend sa source à proximité.
kedāra

केन kena [i. ka_1] conj. comment? pourquoi?

 kenopaniṣad [upaniṣad] f. lit. np. de la leçon [upaniṣad] Kena ou Kenopaniṣad (commençant par kena); ce court texte fait partie du Talavakārabrāhmaṇa du Sāmaveda.
kena

केन्द्र kendra n. centre d'un cercle || gr. κεντρον; ang. center; fr. centre.

केयूर keyūra m. n. bracelet (ornement de bras, au dessus du coude).

 keyūraka [-ka] m. lit. [K.] np. du jeune gandharva Keyūraka «au bracelet de rubis», porteur de vīṇā de Kādambarī.

 keyūradharā [dharā] f. lit. np. de l'apsaras Keyūradharā «qui porte un ornement de bras».

 keyūrin [-in] a. m. n. f. keyūriṇī qui porte un bracelet au bras.
keyūra

केरल kerala n. géo. np. du pays Kerala sur la côte de Malabar; sa capitale est Anantaśayana (Trivandrum) — m. son peuple; son roi | pl. keralās ses habitants — f. keralī femme du Kerala.

केला kelā [vn. keli] v. [11] pr. (kelāyati) s'amuser.

केलि keli m. f. amusement, plaisir; jeu, passe-temps; ébat érotique | déguisement.

केवर्त kevarta var. kaivarta m. pêcheur.

केवल kevala a. m. n. f. kevalā f. kevalī seul, isolé; exclusif; pur, sans mélange; abstrait | absolu, entier — m. ifc. un simple <iic.> — n. phil. doctrine de l'unité de l'Esprit.
kevalam adv. seulement, uniquement, entièrement, purement, complètement, exclusivement.
na kevalam ... api adv. non seulement ... mais encore.
na kevalam ... kintu adv. non seulement ... mais encore.

 kevalanaiyāyika [naiyāyika] m. un simple logicien (ignorant des autres sciences).

 kevalavaiyākaraṇa [vaiyākaraṇa] m. un simple grammairien (ignorant des autres sciences).

 kevalavyatirekin [vyatirekin] a. m. n. f. kevalavyatirekiṇī phil. [nyāya] se dit d'une inférence [anumāna] qui utilise seulement les preuves par contradiction.

  kevalavyatirekiprakaraṇa [prakaraṇa] n. phil. [nyāya] démonstration par la négation; ce procédé de preuve est expliqué dans la Tattvacintāmaṇi.
 kevalavyatirekin

 kevalādin [ādin] a. m. n. f. kevalādinī qui mange tout seul.

 kevalādvaita [advaita] m. phil. non-dualité selon Śaṅkara_1.

 kevalānvayin [anvayin] a. m. n. f. kevalānvayinī phil. [nyāya] se dit d'une inférence [anumāna] qui utilise seulement les inférences positives.

 kevalin [-in] a. m. n. f. kevalinī seul, isolé; exceptionnel — m. ascète méditant.
kevala

केश keśa m. cheveu, chevelure; crinière — a. m. n. f. keśī ifc. qui a les cheveux <iic.>.
keśān dhṛ laisser pousser ses cheveux.

 keśakeśi [red.] adv. en se prenant aux cheveux (lors d'un combat corps à corps).

 keśapakṣa [pakṣa] m. mèche de cheveux.

 keśavāpana [vāpana] n. fait de raser les cheveux.

 keśānta [anta] m. ligne terminale des cheveux sur le front, frange | longue mèche, cheveux en natte, etc. | soc. rite [saṃskāra] de rasage du crâne et des poils du corps; on l'effectue à 16 ans [brāhmaṇa], 22 ans [kṣatriya] ou 24 ans [vaiśya]; syn. godāna.
keśa

केशर keśara [keśa-ra] m. cf. kesara.

 keśarin [-in] a. m. n. f. keśariṇī qui a une crinière | myth. np. du singe Keśarī ou Kesarī «Crinière», époux d'Añjanā.
keśara

केशव keśava [keśa-va] m. myth. np. de Keśava, épith. de Kṛṣṇa «à la longue chevelure» ou «Pourfendeur du démon Keśī»; un temple de Somanāthapura lui est consacré | hist. np. de Keśava_1 Bhāratī, un māyāvādin; Caitanya devint sannyaasin (prit l'habit [veṣa]) sous sa direction | hist. np. de Keśava_2 Bhāratī, un poète défié et humilié par le jeune Caitanya à Māyāpura.
ākāśāt patitam toyam yathā gacchati sāgaram | sarvadevanamaskāraḥ keśavam pratigacchati || Comme l'eau descendue du ciel va à l'océan, ainsi les prières à tous les dieux reviennent à Kṛṣṇa.

 keśavadāsa [dāsa] m. hist. np. de Keśavadāsa «Serviteur de Kṛṣṇa», poète et grammairien du 16e siècle, auteur de la première grammaire de Hindī [Brajbhāṣā] et de la Rāmacandracandrikā, traité de métrique du sanskrit.

 keśavadeva [deva] m. géo. np. du grand temple de Keśavadeva, à Mathurā; il fut détruit par Aurangzeb en 1669.
keśava

केशिन् keśin [keśa-in] a. m. n. f. keśinī chevelu — m. myth. np. du dānava Keśī «Crinière»; lors de la guerre avec les dieux, il tenta d'enlever les deux beautés célestes Daityasenā et Devasenā; la première accepta d'être son épouse, mais la deuxième cria au secours, et fut sauvée par Indra qui la donna en mariage à Skanda; un asura Keśī, allié de Kaṃsa, se rendit à Gokula sous la forme d'un cheval pour tuer Kṛṣṇa, mais fut détruit par ce dernier, qui acquit ainsi le nom de Keśavaf. keśinī myth. np. de Keśinī «aux beaux cheveux», épouse d'Ajamīḍha, mère de Jahnu | myth. np. de Keśinī_1, fille du roi du Vidarbha, première épouse de Sagara, mère d'Asamañjā | myth. np. de Keśinī_2, épith. de la rākṣasī Kaikasī, épouse de Viśravā, mère de Rāvaṇa, Kumbhakarṇa, Khara et Vibhīṣaṇa.

केसर kesara var. keśara [relié à keśa] n. sourcil; poil | fibre; étamine (not. de lotus) | natu. bot. Crocus sativus, safran | queue de yack (utilisée comme chasse-mouches [cāmara]) — m. crinière | [nāgakesara] natu. bot. Mesua Ferrea, arbre à l'écorce rougeâtre, au bois très dense, et aux fleurs blanches très odorantes aux nombreuses étamines, donnant des baies rouges; on l'utilise en pharmacopée || ang. hair; all. haar.

 kesarāgra [agra] n. extrémité de la crinière.

 kesarin [-in] a. m. n. f. kesariṇī muni d'une crinière — m. lion | myth. np. du singe Kesarī; cf. Keśarī | hist. np. de la dynastie Kesarī_1 «Lignée du lion», qui régna sur le Kaliṅga du 5e au 12e siècle; son fondateur est Yayāti_1; elle remplaça les dominateurs ioniens [yavanās], et le bouddhisme fut délaissé pour le culte de Śivaf. kesariṇī lionne.
kesara

कैकय kaikaya [vr. kekaya] a. m. n. f. kaikayī relatif aux Kekayās | du pays Kekaya.

कैकसी kaikasī f. myth. np. de la rākṣasī Kaikasī, fille de Sumāli et Ketumatī, épouse de Viśravā, mère de Rāvaṇa, Kumbhakarṇa, Khara et Vibhīṣaṇa; cf. Keśinī_2.

कैकेय kaikeya [kaikaya] m. prince des Kekayās; dit not. de Dhṛṣṭaketu | pl. géo. peuple des Kaikeyās ou Kekayāsn. langue des Kekayāsf. kaikeyī myth. [Rām.] np. de la reine Kaikeyī, fille du roi Aśvapati, épouse favorite de Daśaratha, mère de Bharata_1; cf. Mantharā.

कैटभ kaiṭabha m. myth. np. de l'asura Kaiṭabha; cf. Madhu_1.

कैतव kaitava [vr. kitava] a. m. n. f. kaitavī trompeur, tricheur — m. patr. d'Ulūka (fils de Śakuni le tricheur) — n. enjeu; jeu d'argent; tromperie, mensonge — f. kaitavī tromperie, fraude.

कैमुतिक kaimutika [vr. kimuta-ika] iic. relatif à «combien plus».

 kaimutikanyāya [nyāya] m. argumentation a fortiori.
kaimutikanyāyāt adv. a fortiori.
kaimutika

कैयट kaiyaṭa m. hist. np. du grammairien Kaiyaṭa (11e siècle), originaire du Kaśmīra; il est l'auteur du commentaire Pradīpa sur le Mahābhāṣya, qui s'appuie sur la glose Mahābhāṣyadīpikā.

कैलास kailāsa m. géo. np. du Mont Kailāsa, qui culmine à 6638 m dans l'Himālaya, au sud-ouest du Tibet | myth. il est la demeure de Śiva et de Kubera | soc. important lieu de pèlerinage, on peut en faire le tour par un circuit de haute montagne de 52 km; nul n'a fait l'ascension du Mont.

कैवर्त kaivarta var. kevarta m. f. kaivartī pêcheur.

कैवल्य kaivalya [vr. kevala-ya] n. fait de s'isoler, détachement de tous les liens | phil. [yoga] état de béatitude, libération, salut.

 kaivalyapāda [pāda] m. phil. [yoga] np. du Kaivalyapāda, section du Yogasūtra traitant de la Voie du salut.

 kaivalyamukti [mukti] f. phil. libération éternelle (des renaissances); but ultime du rājayoga.

 kaivalyāśrama [āśrama] m. hist. np. de Kaivalyāśrama, auteur kaula.
kaivalya

कैशोर kaiśora [vr. kiśora] n. adolescence (entre 10 et 15 ans).

को ko [ka_1] pf. d'appréciation ou de dépréciation.

कोक koka [onomatopée] m. loup | oie rouge; coucou; grenouille || lat. occa; fr. oie.

 kokanada [nada] n. fleur du lotus rouge | myth. np. de Kokanada, serviteur de Śiva | pl. géo. np. du peuple des Kokanadavas.
koka

कोकिल kokila [koka] m. f. kokilā natu. zoo. Eudynamis Orientalis, coucou indien; (poésie) son cri éveille le désir amoureux; cf. anyapuṣṭa, anyabhṛta, syn. anyavāpa, parabhṛta.

 kokilasandeśa [sandeśa] m. lit. np. du Kokilasandeśa «Message du coucou», poème d'amour d'Uddaṇḍa Śāstrī.
kokila

कोङ्कण koṅkaṇa m. géo. nom du pays Koṅkaṇa (Deccan occidental, vers mod. Goa) | pl. koṅkaṇās géo. son peuple — f. koṅkaṇā femme du koṅkaṇa | myth. np. de Koṅkaṇā, épith. de Reṇukāf. koṅkaṇī langue du koṅkaṇa.

कोजागर kojāgara [ka_1-jāgara] m. soc. fête de la pleine lune [pūrṇimā] du mois āśvina; on y célèbre divers jeux, not. de dés, pour se tenir éveillé, et on fête Lakṣmī, qui serait apparue en disant: Qui est éveillé? [kojāgara], pour promettre la richesse à ceux qui veillent; la lumière de la Lune est supposée bénéfique cette nuit-là; on laisse une jarre de lait s'en imprégner, à minuit on regarde le reflet de la Lune sur le lait avant de le boire.

कोटर koṭara n. creux d'arbre; cavité.
viśvam tiṣṭhati kukṣikoṭare Tout l'univers repose dans le creux de la matrice.

कोटि koṭi f. bout, extrémité, pointe; corne (de la lune); sommet; excellence | dix millions; multitude, nombre incommensurable | math. sommet d'un triangle || hi. crore.

 koṭijīvā [jīvā] f. math. cosinus d'un angle.

 koṭijyā [jyā_3] f. cf. koṭijīvā.

 koṭiphala [phala] n. astr. zénith du Soleil; opp. bāhuphala.

 koṭiśas [-śas] adv. par millions, en quantité innombrable.
kotiśo dhanyavādaḥ adr. mille mercis.
koṭi

कोटिक koṭika m. grenouille | coccinelle — f. koṭikā ifc. le plus méprisable des.

 koṭikāsya [āsya] m. myth. np. de Koṭikāsya «Tête de grenouille», fils d'un roi Suratha.
koṭika

कोण koṇa m. coin, angle | math. angle | point cardinal | math. symb. le nombre 4 | bâton, baguette; baguette de tambour.
trikoṇa triangle.

 koṇārka [arka] n. géo. np. du temple de Koṇārka «Lieu du Soleil», sur le rivage à l'est de Purī, construit par le roi Narasiṃha_2; on a employé pour sa construction des poutres métalliques.
koṇa

कोणिक koṇika [-ika] a. m. n. f. koṇikā latéral.

कोण्डभट्ट koṇḍabhaṭṭa m. hist. np. du grammairien Koṇḍabhaṭṭa; cf. Kauṇḍabhaṭṭa.

कोद्रव kodrava [ko-drava] n. brouet de millet (mangé par les pauvres).

कोप kopa [act. kup] m. colère; passion, rage, fureur | méd. hypocondrie | incompatibilité | gram. élision du visarga devant une voyelle.

कोपक kopaka [agt. kup] a. m. n. f. kopakā irascible | rebelle, qui incite à la révolte.

कोपन kopana [agt. kup] a. m. n. f. kopanā irascible; en colère, furieux | irritant — act. n. méd. hypocondrie, irritation des humeurs.

कोपिन् kopin [agt. kup] a. m. n. f. kopinī qui s'irrite, irascible, colérique.

कोमल komala a. m. n. f. komalā tendre, doux; agréable, plaisant, charmant; joli.

 komalāṅga [aṅga_1] m. au corps charmant.
komala

कोरक koraka m. n. bourgeon; bouton (de fleur).

कोल kola [agt. kul] m. porc, verrat, sanglier; syn. kroḍan. jujube — m. n. poids d'un tola (1/2 karṣa, environ 4 g) | poivre noir — f. kolā natu. bot. Ziziphus mauritiana, jujubier.

कोलब्रूक kolabrūka m. hist. np. de Henry Thomas Colebrooke (1765–1837), pionnier de la philologie sanskrite.

कोलाहल kolāhala [onomatopée] n. grognement, rugissement; bourdonnement (abeilles); bruit confus, tumulte, vacarme, charivari — m. myth. np. du mont Kolāhala «Tumultueux» au Magadha; pris de désir pour la rivière Śuktimatī, il la détourna; à sa disparition, les habitants se plaignirent au roi Uparicara Vasu_2, qui donna à la montagne un coup de pied tel qu'il la fendit en deux, libérant la rivière, et deux enfants nés de leur liaison; le fils devint commandant de l'armée d'Uparicara, qui épousa la fille Girikā comme reine — f. kolāhalā mus. nom d'un mode [rāga].

कोविद kovida [ko-vid_3] a. m. n. f. kovidā expérimenté, compétent, habile, expert, adroit (à <g. loc. iic.>).

कोश kośa m. étui, fourreau, bourse; vase, réceptacle, boîte, récipient | bourgeon, bouton (de fleur); cocon, not. de ver à soie; membrane, scrotum | trésor; lexique | phil. [vedānta] l'une des cinq enveloppes de l'âme, qui sont: annamayakośa l'enveloppe matérielle [«qui se nourrit»] et prāṇamayakośa l'enveloppe des souffles vitaux, formant le corps grossier [sthūlaśarīra]; manomayakośa l'enveloppe de pensée et vijñānamayakośa l'enveloppe de discernement, formant le corps subtil ou intellectuel [sūkṣmaśarīra]; et enfin ānandamayakośa, l'enveloppe spirituelle ou extatique formant le corps causal ou originel [kāraṇaśarīra] | var. koṣa id.

 kośaka [-ka] m. testicule.

 kośakāvya [kāvya] n. lit. anthologie de poésie.
kośa

कोशल kośala cf. kosala.

कोष koṣa cf. kośa.

कोष्ठ koṣṭha [relié à kośa] m. estomac, ventre; viscère (cœur, poumon, foie, etc.) | appartement intérieur — n. grenier, magasin; cassette, coffre, trésor; carapace | mur d'enceinte; enclos, cour intérieure; quartier central d'une habitation | cadre; case (not. d'échiquier).

 koṣṭhaka [-ka] m. n. réceptacle; grenier, magasin | mur d'enceinte; enclos, cour intérieure — f. koṣṭhikā marmite.
koṣṭhikāyantra [yantra] n. (alchimie) cornue.
koṣṭha

कोसल kosala m. géo. np. du Kosala, pays du Nord de l'Inde sur les bords de la Sarayū, ayant pour capitale Ayodhyā (mod. Oudh); sa capitale devint Śrāvastī pendant la période bouddhiste du roi Śrāvasta; au 4e siècle ant. il fut absorbé par le Magadha voisin | myth. royaume de la dynastie solaire [sūryavaṃśa] de Daśaratha et Rāmaf. kosalī sa langue, un dialecte de l'hindī.

कौङ्कुम kauṅkuma [vr. kuṅkuma] a. m. n. f. kauṅkumā teint de safran.

कौचुमार kaucumāra [vr. kucumāra] a. m. n. f. kaucumārā relatif à Kucumāra.

 kaucumārayoga [yoga] m. magie érotique du yoga selon Kucumāra; l'art du déguisement, un des 64 arts [kalā].
kaucumāra

कौट kauṭa [vr. kūṭa] a. m. n. f. kauṭā malhonnête, frauduleux | qui travaille à son propre compte — n. fraude, tromperie; mensonge.

कौटल्य kauṭalya m. cf. kauṭilya.

कौटिलिक kauṭilika [vr. kuṭilikā-a] m. (chemin) plein de détours.

कौटिल्य kauṭilya [vr. kuṭila-ya] a. m. n. f. kauṭilyā qui est de la lignée [gotra] de Kuṭilam. hist. np. de Kauṭilya Cāṇakya, brahmane né à Kāñcī (?313–289 ant.); il aida Candragupta Maurya à renverser la dynastie Nanda et fut son ministre à Pāṭaliputra; il est l'auteur du traité d'économie politique Arthaśāstra; on lui attribue la Cāṇakyanīti; ce théoricien du pragmatisme, fin diplomate, est comparé à Machiavel — a. m. n. (par ext.) retors, machiavélique — n. torsion, courbure; fait d'être bouclé (cheveu) | cynisme, machiavélisme.

 kauṭilyaśāstra [śāstra] n. diplomatie; politique.
kauṭilya

कौटुम्ब kauṭumba [vr. kuṭumba] a. m. n. f. kauṭumbā relatif à la famille — n. relation familiale.

कौठार kauṭhāra [vr. kuṭhāra] m. géo. np. de la principauté de Kauṭhāra du royaume hindouïsé du Campā_1 au Sud-Vietnam.

कौण्ड kauṇḍa [vr. kuṇḍa] a. m. n. f. kauṇḍā relatif au pot — m. hist. np. de Kauṇḍa Bhaṭṭa; cf. Kauṇḍabhaṭṭa.

 kauṇḍabhaṭṭa m. hist. np. de Kauṇḍabhaṭṭa, grammairien du 17e siècle, neveu de Bhaṭṭojī Dīkṣita; il est l'auteur du traité de philosophie de la langue Vaiyākaraṇabhūṣaṇa, et de son résumé le Vaiyākaraṇabhūṣaṇasāra.
kauṇḍa

कौण्डिन्य kauṇḍinya [vr. kuṇḍina-ya] a. m. n. f. kauṇḍinyā originaire de Kuṇḍina_1m. hist. np. de Kauṇḍinya «originaire de Kuṇḍina_1», auteur du Pañcārthabhāṣya (4e-5e siècle).

कौतुक kautuka [vr. kutuka] n. curiosité; impatience, désir (pour <iic. loc.>) | objet curieux, merveille | divertissement, amusement; sport, spectacle; plaisir, bonheur | fête, festival; not. cérémonie du bracelet de mariage.
kautukāt adv. par curiosité.

 kautukaratnākara [ratnākara] m. lit. np. du Kautukaratnākara «Mine d'amusements», œuvre satirique de Lakṣmaṇa Mānikyadeva de Bhuluya (16e siècle).

 kautukasūtra [sūtra] n. soc. cordon de laine jaune attaché par sa mère au poignet de la mariée avant le mariage.
kautuka

कौतूहल kautūhala [vr. kutūhala] n. curiosité | intérêt pour, violent désir pour <loc. prati-acc. inf.> | spectacle curieux.

कौत्स kautsa [vr. kutsa] m. lit. [Ragh.] np. du brahmane Kautsa; à la fin de ses études, il voulut donner salaire [dakṣiṇā] à son guru Varatantu; celui-ci lui dit d'abord que sa bonne complétion des études était sa récompense, mais à l'insistence de Kautsa lui demanda 140 millions de pièces d'or (une koṭi pour chacune des 14 sciences enseignées); Kautsa alla voir le roi Raghu, qui demanda l'or à Indra, qui ordonna à Kubera de faire pleuvoir les pièces d'or sur Ayodhyā | hist. patr. de Kautsa_1, philosophe sceptique antique; cf. anarthaka.

कौथुम kauthuma [vr. kuthumin] m. patr. des descendants de Kuthumī | pl. école védique de Kuthumī; not. école de chant Sāmaveda.

 kauthumaka [-ka] n. lit. np. du Kauthumaka, brāhmaṇa de l'école de Kuthumī.
kauthuma

कौन्तेय kaunteya [vr. kuntī-ya] m. myth. [Mah.] «Fils de Kuntī», épith. de Yudhiṣṭhira, de Bhīma, ou d'Arjuna.

कौन्द kaunda [vr. kunda] a. m. n. f. kaundī relatif au jasmin.

कौप kaupa [vr. kūpa] a. m. n. f. kaupī venant d'un puits ou d'une citerne — n. eau du puits.

कौपीन kaupīna [vr. kūpa-īna] n. [«digne d'être précipité dans le puits»] faute, péché | parties génitales | pièce d'étoffe pour les couvrir.

कौमार kaumāra [vr. kumāra] a. m. n. f. kaumārī juvénil, virginal | myth. se rapportant à Skandan. enfance; jeunesse, adolescence; virginité | lit. np. du Kaumāra, épith. du Kātantra «Inspiré par Kumāra» — f. kaumārī myth. np. de Kaumārī, śakti de Skanda, une saptamātṛkā, symbolisant l'énergie juvénile.

 kaumārabhṛtya [bhṛtya] n. méd. la pédiatrie, une section de l'Āyurveda.
kaumāra

कौमुद kaumuda [vr. kumuda] m. le «joyeux» mois kārttikaf. kaumudī clair de lune | lit. «éclaircissement» (not. de la grammaire de Pāṇini); not. la Siddhāntakaumudī ou Kaumudī de Bhaṭṭojī Dīkṣita (17e siècle) et sa version abrégée Laghukaumudī de son disciple Varadarāja_1, qui donnent un système grammatical simplifié pour les débutants; voir aussi Tarkakaumudī.

कौमुदी kaumudī cf. kaumuda.

 kaumudīmahotsava [mahotsava] m. lit. np. du Kaumudīmahotsava «Festival joyeux», pièce de la princesse Vijayabhaṭṭārikā (7e siècle).
kaumudī

कौमोदकी kaumodakī [vr. kumuda-ka] f. myth. np. de Kaumodakī «qui fait la joie de la Terre», massue-sceptre [gadā] de Viṣṇu, donnée par Varuṇa; cf. Gadādevī.

कौरव kaurava [vr. kuru] a. m. n. f. kauravā myth. descendant de Kuru | pl. kauravās myth. [Mah.] les Kauravās, famille royale des descendants de Kuru; on désigne ainsi not. les descendants du roi Śāṃtanu: l'aîné Bhīṣma, ses demi-frères Citrāṅgada et Vicitravīrya, morts sans descendance, puis les enfants des veuves de Vicitravīrya par l'ascète Vyāsa: Dhṛtarāṣṭra l'aveugle et Pāṇḍu qui régna avant de renoncer à la couronne, reprise par Duryodhana, fils aîné de Dhṛtarāṣṭra; dans la guerre fratricide qui s'ensuivit, les Kauravās désignent les hommes du clan de Duryodhana, opposé à celui de ses cousins les Pāṇḍavās.

कौरव्य kauravya [vr. kuru-ya] a. m. n. f. kauravyā myth. descendant de Kuru; patr. de rois de la lignée lunaire, et not. de Śāṃtanu et de sa lignée; syn. kaurava | myth. [Mah.] np. du roi nāga Kauravya, de la lignée d'Airāvata; il est père d'Ulūpī.

कौर्म kaurma [vr. kūrma] a. m. n. f. kaurmā relatif à la tortue ou à l'avatāra Kūrma.

 kaurmapurāṇa [purāṇa] n. cf. kūrmapurāṇa.
kaurma

कौल kaula [vr. kula] a. m. n. f. kaulī familial; qui concerne la famille — m. phil. [tantr.] adorateur de Śakti-Bhairava et des puissances farouches [yoginī] suivant le rituel «de la main gauche», ayant comme idéal le héros viril [vīra] — n. ce rituel; cf. kulācāra.

 kaulajñāna [jñāna] n. phil. [«gnose clanique»] doctrine associée aux rites tantriques.

  kaulajñānanirṇaya [nirṇaya] m. lit. np. du Kaulajñānanirṇaya «Exposition de la doctrine kaula», du à Matsyendranātha (10e siècle); il servit de socle à la doctrine yoginīkaulamata.
 kaulajñāna

 kaularahasya [rahasya] n. lit. np. du Kaularahasya, exposé de la doctrine ésotérique kaula.
kaula

कौलव kaulava var. kaulaba n. astr. troisième demi-jour lunaire [karaṇa] (mobile).

कौलिक kaulika [vr. kula-ika] m. tisserand | phil. [tantr.] adepte du kulācāra.

कौलीन kaulīna [vr. kula-īna] a. m. n. f. kaulīnā qui relève d'une bonne famille — m. soc. [śākta] pratiquant des rites kaulan. rumeur; rapport défavorable; diffamation | action impropre; scandale familial | bonne naissance.

 kaulīnya [-ya] n. bonne lignée, noblesse | problème familial, scandale.
kaulīna

कौलेय kauleya [vr. kula-īya] a. m. n. f. kauleyā issu d'une famille noble | soc. [śākta] pratiquant des rites kaulam. [«animal domestique»] chien.

 kauleyaka [-ka] a. m. n. f. kauleyakā issu d'une famille noble | concernant une famille — m. [«animal domestique»] chien.
kauleya

कौल्य kaulya [vr. kula-ya] a. m. n. f. kaulyā issu d'une famille noble | soc. [śākta] pratiquant des rites kaulan. naissance noble, noblesse.

कौश kauśa_1 [vr. kuśa] a. m. n. f. kauśī fait d'herbe kuśan. [kauśanagara] géo. np. de Kauśa «Abondante en kuśa», épith. de la ville de Kānyakubja; syn. Kuśasthala.

कौश kauśa_2 [vr. kośa] a. m. n. f. kauśā fait de soie, soyeux.

 kauśeya [-īya] a. m. n. f. kauśeyā soyeux — n. soie (indienne); tissu de soie, soirie; sari.
kauśa_2

कौशल kauśala [vr. kuśala] n. bien-être; prospérité | aptitude, talent; expérience de <loc. iic.> — f. kauśalī salutation amicale.

कौशल्य kauśalya [vr. kuśala-ya] n. bien-être; prospérité | habileté, talent; expérience de <iic.> — f. kauśalyā cf. kausalya.

कौशाम्बी kauśāmbī [vr. kuśāmba] f. géo. np. de la ville de Kauśāmbī «construite par Kuśāmba», sur le cours inférieur de la Yamunā, capitale du pays Vatsa (mod. Kosam, Uttar Pradesh); on dit [Rām.] qu'elle fut fondée par le roi myth. Kuśāmba; elle fut un centre bd. important du temps de Buddha qui y prêcha; elle était aussi ville sacrée pour les jaïnes; cf. Udayana.

कौशिक kauśika_1 [vr. kośa-ika] a. m. n. f. kauśikā formant un réceptable | fait de soie — m. lexicographe.

कौशिक kauśika_2 [vr. kuśika] a. m. n. f. kauśikī relatif à Kuśika; descendant de Kuśika | [Rām.] descendant de Kuśa_1m. myth. np. de Kauśika, patr. de Gādhi, de Viśvāmitraf. kauśikī myth. np. de la rivière Kauśikī; sur ses berges Viśvāmitra fit pénitence | bd. [Mahāvastu] np. de Kauśika_1, naissance antérieure de Buddha.

कौशिक kauśika_3 [vr. kuśā-ika] m. natu. hibou.

कौषीतकि kauṣītaki [vr. kuṣītaka] a. m. n. f. relatif à Kuṣītakan. lit. np. du Kauṣītaki brāhmaṇa [KB.], supplément du Ṛgveda dû à Śāṅkhāyanaf. [kauṣītakyupaniṣad] nom de la leçon ésotérique [upaniṣad] associée; elle fut composée entre 600 et 400 ant.; elle fait partie du Śāṅkhāyana, dont elle forme les leçons 3 à 6.

कौसल kausala [vr. kosala] a. m. n. f. kausalā relatif au Kosala | pl. kausalās peuple des Kausalās.

कौसल्य kausalya [vr. kosala-ya] a. m. n. f. kausalyā relatif au Kosala — f. cf. kausalyā.

कौसल्या kausalyā [f. kausalya] f. myth. [Rām.] np. de la reine Kausalyā «(Princesse) du Kosala», épouse principale du roi Daśaratha, mère de Rāma | myth. np. de Kausalyā_1, épouse de Pūru.

 kausalyānandavardhana [ānandavardhana] a. m. n. f. kausalyānandavardhanā qui fait la joie de Kausalyām. myth. épith. de Rāma.
kausalyā

कौस्तुभ kaustubha [vr. kustubha] m. n. myth. np. du joyau Kaustubha «Qui appartient au soutien du Monde», obtenu lors du barattage de la mer de lait [kṣīrodamathana]; Viṣṇu le porte sur sa poitrine.

क्तवतु ktavatu nota. gram. affixe primaire [kṛt_2]; il forme des ppa. comme pakvavat «cuisinier», signifiant l'agent du verbe vu comme dénotant l'objet produit par son action

क्त्वा ktvā nota. gram. affixe primaire [kṛt_2]; forme des absolutifs.

क्रकच krakaca m. n. scie | instrument de musique.

क्रतु kratu [kṛ_1-tu] m. projet, intention; compréhension, intelligence; accomplissement, œuvre | myth. np. de Kratu «Intellect», un géniteur [prajāpati], issu de la pensée de Brahmā, personnifiant l'Intelligence, qqf. listé comme un saptarṣi; il a pour épouses Kriyā_1 et Santati; il est père des 60000 Vālakhilyās.
ā no bhadrāḥ kratavo yantu viśvataḥ [RV.] Que de nobles projets nous viennent de tous côtés.

क्रन्द् krand v. [1] pr. (krandati) pft. (cakranda) aor. [5] (akrandīt) pp. (krandita) pf. (ā) hennir; rugir, crier; grincer | gémir; se lamenter; pleurer.

क्रन्दित krandita [pp. krand] a. m. n. f. kranditā pleuré, crié — n. lamentation, pleurs.

क्रम् kram v. [1] pr. (krāmati) v. [1] pr. (kramati) pft. (cakrāma) aor. [1] (akran) aor. [5] (akramīt) pp. (krānta) abs. (kramitvā, krāntvā, -kramya) pf. (ati, anu, apa, ā, ut, upa, nis, parā, pari, pra, prati, vi, sam) marcher, s'avancer; marcher sur <acc.> | dépasser, dominer | attaquer, soumettre, subjuguer — pr. md. (kramate) var. krāmate faire des progrès vers, s'efforcer de <dat.> | prospérer, avoir du succès — ca. (kramayati) ca. (krāmayati) conduire — int. (caṅkramīti) toujours dominer — int. md. (caṅkramyate) flâner, se promener.

क्रम krama [act. kram] m. pas, marche, démarche; manière d'agir, façon | ordre, succession, série, suite | processus; ordonnancement d'un rite | soc. récitation particulière du Veda [vikṛtipāṭha]: chaque mot est répété avant le mot suivant | math. symb. le nombre 3 (cf. trivikrama).
krameṇa var. kramāt adv. successivement, en ordre, graduellement.
ekakrameṇa adv. solitairement, entre soi.
kālakrameṇa au cours du temps.
kramatas adv. graduellement, au fur et à mesure.
kramotkramāt dans l'ordre et dans l'ordre inverse.

 kramadīpikā [dīpikā] f. lit. [tantra] np. de la Kramadīpikā, recueil de rituel vaiṣṇava.

 kramapāṭha [pāṭha] m. soc. récitation du Veda par la lecture pas à pas combinant le saṃhitāpāṭha et le padapāṭha pour éviter toute erreur; on répète les mots joints deux par deux (AB BC CD etc.).

 kramabheda [bheda] m. lit. faute de séquencement, un défault esthétique de la poésie.

 kramaśas [-śas] adv. graduellement, par étapes | sériellement, point par point.
jalabindunipātena kramaśaḥ pūryate ghaṭaḥ Petit à petit, la chute de gouttes d'eau remplit la cruche.
krama

क्रमक kramaka [agt. kram] a. m. n. f. kramikā qui va, qui avance | méthodique — m. succession | étudiant régulier dans sa progression | soc. qui connaît le kramapāṭha.

क्रमण kramaṇa [agt. kram] m. pas; pied — act. n. fait de marcher — ifc. fait de mettre le pied sur; fait de transgresser <iic.>.

क्रमिक kramika [krama-ika] a. m. n. f. kramikā hérité en ligne directe.

क्रमेल kramela [krama-ila] m. natu. [«qui a un pas régulier»] zoo. chameau || gr. καμηλος; ang. camel; fr. chameau.

क्रमेलक kramelaka [-ka] m. id.

क्रय kraya [act. krī] m. achat | prix d'achat.

 krayakrīta [krīta] a. m. n. f. krayakrītā acheté.

 krayavikraya [vikraya] m. achat et vente, commerce | du. krayavikrayau id.
kraya

क्रय्य krayya [pfp. [1] krī] a. m. n. f. krayyā destiné à être acheté.

क्रविस् kravis n. viande crue, chair; charogne || lat. cruor, caro; ang. carrion; fr. cru, charogne.

क्रव्य kravya [kravis] a. m. n. f. kravyā carnassier; cruel — n. viande crue; charogne.

 kravyād [ad_2] a. m. n. f. qui mange de la viande crue ou des cadavres | myth. vampire [rākṣasa] | soc. bûcher funéraire.
kravya

क्रा krā [kram] ifc. a. m. f. qui marche.

क्रान्त krānta [pp. kram] a. m. n. f. krāntā parti; étendu, étalé | offensif; qui attaque | surpassé; envahi — m. astr. déclinaison — n. pas, enjambée.
viṣṇoḥ krānta myth. l'enjambée de Viṣṇu.

क्रान्ति krānti [act. kram] f. fait d'aller, pas, allure | fait de surpasser, supériorité; attaque, offensive | astr. déclinaison d'une planète; course du Soleil, écliptique.

 krāntimaṇḍala [maṇḍala] n. astr. course du Soleil, écliptique (syn. vṛtta).

 krāntivṛtta [vṛtta] n. astr. course du Soleil, écliptique (syn. maṇḍala).
krānti

क्रिमि krimi [kram] m. cf. kṛmi.

क्रियमाण kriyamāṇa [ppr. ps. kṛ_1] a. m. n. f. kriyamāṇā étant fait, étant accompli — m. phil. part du karman à venir.

क्रिया kriyā [act. kṛ_1] f. acte, action, exécution, performance (de <iic.>); activité, travail, œuvre | rite, cérémonie; not. rite funéraire | myth. np. de Kriyā «Cérémonie», fille de Dakṣa; elle épousa Dharma, dont elle eut comme fils Daṇḍa, Naya et Vinaya | myth. np. de Kriyā_1, épouse de Kratu | gram. procès associé à un verbe (opp. bhāva son résultat).

 kriyākāla [kāla_1] m. méd. [āyurveda] temps approprié à commencer le traitement.

 kriyākośa [kośa] m. gram. lexique de verbes, arrange en thésaurus; cf. Ākhyātacandrikā.

 kriyākrama [krama] m. gram. mode conditionnel; cf. kriyātipatti.

 kriyātipatti [atipatti] f. gram. suffixe du conditionnel; cf. lṛṅ.

 kriyāpada [pada] n. gram. [«mot d'action»] verbe, forme verbale.

 kriyāprabandha [prabandha] m. action ininterrompue.

 kriyāyoga [yoga] m. phil. [mod.] pratique du yoga intégrée à la vie active, doctrine enseignée par Yogānanda.

 kriyāvikalpa [vikalpa] m. arrangement d'un ouvrage avec des figures de rhétorique [alaṃkāra], l'un des 64 arts [kalā].

 kriyāvibhakti [vibhakti] f. gram. désinence du verbe.

 kriyāviśeṣaṇa [viśeṣaṇa] n. gram. [«ce qui précise l'action»] adverbe.

 kriyāśabda [śabda] m. gram. mot d'action; forme verbale | dérivé verbal primaire; syn. kṛdanta.

 kriyāsiddhi [siddhi] m. accomplissement d'une action.
kriyā

क्री krī v. [9] pr. (krīṇāti) pr. md. (krīṇīte) impft. (akrīṇāt) pp. (krīta) inf. (kretum) abs. (krītvā, -krīya) pf. (upa, nis, pari, vi) acquérir; acheter (qqc. <acc.> à qqn. <g. abl.>) — dés.md. (cikrīṣate) désirer acquérir — ca. (krāpayati) faire acheter.

क्री krī_1 [obj. krī] ifc. a. m. n. f. acheté.

क्रीड् krīḍ v. [1] pr. (krīḍati) fut. (krīḍiṣyati) pp. (krīḍita) pf. (vi) jouer, s'amuser | s'amuser à <i.> — ca. (krīḍayati) faire jouer; laisser jouer.

क्रीडन krīḍana [act. krīḍ] n. jeu, amusement, sport.

 krīḍanaka [-ka] a. m. n. f. krīḍanikā qui joue, qui s'amuse — m. n. jouet — f. krīḍanikā nounou occupant les enfants avec des jeux.

  krīḍanakatā [-tā] f. état d'amusement, pratique de jeu.
krīḍanakatayā en manière de jeu.
 krīḍanaka
krīḍana

क्रीडनीय krīḍanīya [pfp. [2] krīḍ] a. m. n. f. krīḍanīyā divertissant, amusant — n. jeu, divertissement.

क्रीडा krīḍā [act. krīḍ] f. jeu, amusement, sport; jeu amoureux | aire de jeu.

 krīḍākapitva [kapitva] n. jouer à faire le singe.

 krīḍākauśalya [kauśalya] n. lit. np. du Krīḍākauśalya, section des jeux (6 . 20) du Bṛhajjyotiṣārṇava.

 krīḍāṅgaṇa [aṅgaṇa] n. aire de jeu.

 krīḍotsava [utsava] m. tournoi.
krīḍā

क्रीडित krīḍita [pp. krīḍ] a. m. n. f. krīḍitā qui a joué — n. jeu.

क्रीत krīta [pp. krī] a. m. n. f. krītā acheté; acquis (pour tant <i.>).
śatena krītam acheté pour cent (roupies).

क्रीम् krīm part. phil. [tantra] son de l'ādyābīja, bījamantra d'évocation de Kālī.

क्रुञ्च् kruñc_1 [relié à kuc] v. [1] pr. (kruñcati) courber, tordre; rapetisser.

क्रुञ्च् kruñc_2 [obj. kruñc_1] m. grue, héron | var. kruñca id.; syn. krauñca.

क्रुद्ध kruddha [pp. krudh_1] a. m. n. f. kruddhā irrité; en colère (contre <dat. g. loc. upari prati>) (à cause de <acc. anu>) — n. colère — f. kruddhā colère.

क्रुध् krudh_1 v. [4] pr. (krudhyati) pft. (cukrodha) pp. (kruddha) pf. (sam) s'irriter contre qqn. <g. dat.> | être irrité, se mettre en colère — ca. (krodhayati) irriter, mettre en colère.

क्रुध् krudh_2 [act. krudh_1] f. colère | var. krudhā id.

क्रुश् kruś v. [1] pr. (krośati) pp. (kruṣṭa) pf. (ā, pra, vi) crier, gémir, pleurer || lat. crocito.

क्रूर krūra [kravis] a. m. n. f. krūrā sanglant, cruel, méchant | effrayant, redoutable; effroyable — n. cruauté, méchanceté; rudesse; acte cruel || lat. crudelis; fr. cruel.
krūram adv. terriblement.

 krūragraha [graha] m. astr. planète maléfique; opp. saumyagraha.
sūryamaṅgalaśanirāhavaḥ krūragrahāḥ Le Soleil, Mars, Saturne et Rāhu sont des astres redoutables.

 krūradṛś [dṛś_2] m. myth. np. de Krūradṛṭ, épith. de Śani «Qui a le mauvais œil»; [Rām.] d'un regard il noircit le palais d'or de Rāvaṇa qui l'avait enfermé dans une citerne.

 krūralocana [locana] m. myth. np. de Krūralocana, épith. de Śani «Qui a le mauvais œil»; cf. Krūradṛṭ.
krūra

क्रूरता krūratā [krūra-tā] f. cruauté.

क्रेय kreya [pfp. [1] krī] a. m. n. f. kreyā qu'on désire acheter.

क्रोड kroḍa m. n. poitrine, thorax | intérieur d'un objet, creux, cavité | verrat, sanglier | myth. np. de Kroḍa «Cronos», un nom de Śani (Saturne) — f. kroḍā sein; ventre — f. kroḍī truie, laie || gr. Κρονος.

क्रोध् krodh [ca. krudh_1] v. [10] pr. (krodhayati) irriter, mettre en colère.

क्रोध krodha [act. krudh_1] m. colère; fureur | myth. np. de Krodha, fils de Lobha et de Nikṛti personnifiant la colère — f. krodhā myth. np. de Krodhā «Colère», fille de Dakṣa, épouse de Kaśyapa; elle engendra tous les animaux et monstres carnassiers, tels les ogres [piśācās]; cf. Krodhavaśā.
krodham gam se mettre en colère.

 krodhaparyākula [paryākula] a. m. n. f. krodhaparyākulā rempli de colère, troublé par la colère.

 krodhavaśa [vaśa] m. pouvoir de la colère | pl. krodhavaśās myth. esprits mauvais — f. krodhavaśā myth. np. de Krodhavaśā, fille de Dakṣa, épouse de Kaśyapa; elle engendra les animaux par ses dix filles Mṛgī, Mṛgamandā, Harī, Bhadramātā, Mātaṅgī_1, Śārdūlī, Śvetā, Surabhī_1, Surasā et Kadrū.
krodha

क्रोधन krodhana [agt. krudh_1] a. m. n. f. krodhanā irascible; en colère — m. astr. np. de Krodhana «Irascible», personnifiant l'an 59 d'un cycle de vie [saṃvatsara].

क्रोधिन् krodhin [agt. krudh_1] a. m. n. f. krodhinī colérique, violent — m. astr. np. de Krodhī «Brutal», personnifiant l'an 38 d'un cycle de vie [saṃvatsara].

क्रोश krośa [act. kruś] m. cri, appel | portée de voix (mesure de distance, environ 3 km).

 krośamātra [mātra] a. m. n. f. krośamātrī qui est à portée de voix.
krośa

क्रोशत् krośat [ppr. kruś] a. m. n. f. krośantī en se lamentant.
krośatas adv. en dépit des lamentations de.

क्रोष्टु kroṣṭu iic. kroṣṭṛ.

 kroṣṭuka [-ka] m. natu. chacal — f. kroṣṭukī natu. chacal femelle | myth. np. de Kroṣṭukī, fille de Krodhavaśā, génitrice des singes jaunes.
kroṣṭu

क्रोष्टृ kroṣṭṛ var. kroṣṭu [agt. kruś] m. natu. chacal [«qui crie»] | myth. np. de Kroṣṭā, deuxième fils de Yaduf. kroṣṭrī chacal femelle.

क्रौञ्च krauñca [vr. kruñc_1] m. f. krauñcī natu. zoo. Anthropoides virgo, héron; grue demoiselle, courlis [«qui a un long bec courbe»]; myth. la peine [śoka] de cet oiseau perdant son compagnon tué par un chasseur [niṣāda] incita Vālmīki à composer le Rām. en vers [śloka] | myth. np. de l'un des 7 continents [dvīpa] | myth. np. du Mont Krauñca, dans l'Himālaya | myth. [SkP.] np. de l'asura Krauñca «Héron», fils du mont Maināka; il barra la route à Agastya en se transformant en montagne et en provoquant la tempête; avec quelques gouttes d'eau bénite, Agastya le maudit d'un mantra pour qu'il reste montagne jusqu'à recevoir une flèche de Skanda; [Mah.] lors d'une terrible bataille de Subrahmaṇya contre les asurās, Bāṇa vint se cacher au mont Krauñca; Skanda trancha la montagne en deux avec une flèche que lui avait donné Agni, libérant Krauñca; [VaP.] après que Skanda eut tué Tāraka, Mahiṣa se cacha au mont Krauñca; Indra demanda à Skanda de le tuer en détruisant Krauñca; Skanda, qui était comme Krauñca petit-fils de Himavān, hésita; ils parièrent sur leurs forces respectives en faisant la course autour de la montagne; Krauñca, arbitre, déclara à tort Indra vainqueur, et Skanda furieux occit Mahiṣa et Krauñca.

 krauñcapadā [pada] f. phon. mètre de 4 vers de 25 syllabes «qui suit le rythme du héron», avec césure [yati_3] après les 5e, 10e et 18e syllabes.

 krauñcarandhra [randhra] n. myth. «entaille du mont Krauñca» effectuée par Paraśurāma avec sa hache | géo. col Niti dans l'Himālaya (5068 m); c'est le chemin des oies [haṃsadvāra] qui se rendent au lac Mānasa.
krauñca

क्र्यादि kryādi [(krī)-ādi] m. gram. [«qui commence par krī»] qualifie la neuvième classe [gaṇa] du présent des verbes; son marqueur caractéristique [vikaraṇa_2] est śnā.

क्लम् klam [relié à śram] v. [4] pr. (klāmyati) pft. (caklāma) pp. (klānta) être las, être fatigué, être épuisé; se fatiguer — ca. (klāmayati) fatiguer.

क्लम klama [act. klam] m. fatigue; épuisement; langueur — f. klamā ifc. fatigue de.

क्लव् klav v. [1] pr. md. (klavate) pp. (klavita) pf. (vi) avoir peur; perdre ses moyens, se troubler.

क्लवित klavita [pp. klav] a. m. n. f. klavitā bafouillé, bégayé.

क्लान्त klānta [pp. klam] a. m. n. f. klāntā fatigué, épuisé; maigre, émacié | déprimé.

क्लिद् klid v. [4] pr. (klidyati) pp. (klinna) aor. [3] (aciklidat) pf. (vi) se mouiller, devenir humide; se ramollir | suinter; pourrir, se putréfier — ca. (kledayati) humidifier, mouiller; gâter.

क्लिन्न klinna [pp. klid] a. m. n. f. klinnā humide, mouillé | qui pleure (œil) | gâté, putréfié, pourri | tendre (cœur).

 klinnatva [-tva] n. fait d'être humide.

 klinnanetra [netra] a. m. n. f. klinnanetrā qui a les larmes aux yeux.
klinna

क्लिश् kliś v. [9] pr. (kliśnāti) pp. (kliṣṭa) pf. (pari) affliger, tourmenter, faire souffrir, peiner — ca. (kleśayati) id. — ps. (kliśyate) être tourmenté.

क्लिष्ट kliṣṭa [pp. kliś] a. m. n. f. kliṣṭā tourmenté, peiné, affligé; souffrant.
kliṣṭam adv. en peine.

 kliṣṭākliṣṭa [akliṣṭa] a. m. n. f. kliṣṭākliṣṭā plus ou moins affligé.
vṛttayaḥ pañcatayyaḥ kliṣṭākliṣṭāḥ [Patañjali_1] Les règles à 5 composantes sont plus ou moins entachées d'erreur.
kliṣṭa

क्लीब klība var. klīva m. travesti; homosexuel (passif) | eunuque — a. m. n. impuissant; castré | efféminé; timoré; faible; couard | (nuage) n'apportant pas de pluie | gram. (substantif) de genre neutre — n. [klībaliṅga] gram. genre neutre — v. [11] pr. md. (klībāyate) être un couard — v. [1] pr. md. (klībate) se comporter comme un eunuque.

 klībatā [-tā] f. impuissance; faiblesse.

 klībatva [-tva] n. id.

 klībavat [-vat] adv. d'une manière efféminée.
klība

क्लीम् klīm part. phil. [tantra] son du kāmabīja, bījamantra d'évocation de Kāma.

क्लेद् kled [ca. klid] v. [10] pr. (kledayati) pp. (kledita) humidifier, mouiller; gâter.

क्लेद kleda [act. klid] m. humidité | suintement; purulence; putréfaction.

क्लेदन kledana [agt. klid] a. m. n. f. kledanā qui humidifie, qui mouille; qui coule — m. phlegme — act. n. humidification.

क्लेदित kledita [pp. ca. klid] a. m. n. f. kleditā ramolli; gâté, souillé.

क्लेश kleśa [act. kliś] m. tourment, difficulté; souffrance, affliction; passion | phil. facteur d'affliction; vice; [yoga] les 5 afflictions sont: l'ignorance [avidyā], l'égoïsme [asmitā], l'attachement [rāga], l'aversion [dveṣa] et l'anxiété obsessionnelle [abhiniveśa] | bd. souillure; affliction mentale.

क्लैब्य klaibya [vr. klība-ya] n. impuissance; couardise.
klaibyaṃ sma gamaḥ spārtha || [BhG.] Ô Arjuna! N'agis pas comme un eunuque.

क्व kva adv. où? en quel lieu? en quel état? à quel degré?

 kvaca [ca] adv. (après négation) nulle part; jamais.
yatra kvaca n'importe où; n'importe quand.
yatra kvacana id.
kvaca ... kvaca il faut choisir entre ... et.
kva tapaḥ kvaca ruditam On ne peut pas être ascète et pleurer.

 kvacid [cid_1] adv. quelque part; parfois.
na kvacid adv. nulle part; jamais.
kvacid ... kvacid tantôt ... tantôt; ça et là, diversement.
yad iha asti tad anyatra yan neha asti na tat kvacit [Mah.] Ce qui est ici se retrouve ailleurs, ce qui n'est pas ici ne se trouve nulle part.

 kvasvid [svid_1] adv. n'importe où.

 kvāpi [api] adv. n'importe où.
kva

क्वण् kvaṇ v. [1] pr. (kvaṇati) pp. (kvaṇita) faire du bruit, tinter; bourdonner; faire un bruit de chaînes — ca. (kvaṇayati) faire tinter; faire produire un son (par un instrument de musique <i.>).

क्वण kvaṇa [agt. kvaṇ] m. son (not. d'un instrument de musique).

क्वणित kvaṇita [pp. kvaṇ] a. m. n. f. kvaṇitā tinté, résonné; pincé (instrument à cordes) — n. son.

 kvaṇitaveṇu [veṇu] a. m. n. f. qui a joué de la flûte.
kvaṇita

क्वथ् kvath v. [1] pr. (kvathati) pp. (kvathita) cuire, bouillir | digérer — ca. (kvāthayati) faire cuire; préparer une décoction, une infusion.

क्वथित kvathita [pp. kvath] a. m. n. f. kvathitā cuit, bouilli; chaud (par cuisson) — n. hydromel.

क्वसु kvasu nota. gram. affixe primaire [kṛt_2] des ppft. comme vidvas.

क्वाथ् kvāth [ca. kvath] v. [10] pr. (kvāthayati) faire cuire; préparer une décoction.

क्वाथ kvātha [act. kvath] m. cuisson, ébullition.

क्विप् kvip nota. gram. affixe primaire [kṛt_2]; forme des agents ifc. à partir de la racine.

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria