a

a var. an_1 pf. privatif ou négatif; forme des substantifs composés; (rare) devant une forme verbale, donne un sens de blâme || gr. α, αν; lat. in; ang. un; fr. a, an.
apacasi tu ne sais pas cuisiner.

॰अ -a forme des adjectifs (avec vṛddhi du thème) et des patronymes.

अंश aṃśa [act. aś_1] m. (ce qu'on obtient) part, partie, portion, division, part d'héritage | lit. tome d'un ouvrage | myth. véd. np. d'Aṃśa «Dispensateur», radieux [āditya] mineur personnifiant la rétribution divine — ifc. un petit peu de, un zeste de — v. [11] pr. (aṃśayati) diviser, distribuer.
aṃśena avatṝ myth. [«descendre partiellement»] se dit de Viṣṇu incarnant une partie de Lui-même sur Terre comme avatāra; cf. kalā.

 aṃśahara [hara] a. m. n. f. aṃśaharā qui reçoit une part.
aṃśa

अंशक aṃśaka_1 [agt. aś_1] ifc. a. m. n. f. aṃśikā qui fait partie de.

अंशक aṃśaka_2 [aṃśa-ka] m. part | géo. degré de latitude ou de longitude | [«qui doit avoir sa part»] héritier (légal).

अंशु aṃśu [aṃśa-u] m. véd. fibre ou jus de la plante soma; fibre | rai de lumière.

 aṃśuka [-ka] n. tissu, vêtement.

 aṃśumat [-mat] a. m. n. f. aṃśumatī radieux, rayonnant — m. le Soleil | myth. np. du roi Aṃśumān «Rayonnant», fils d'Asamañjā, père de Dilīpa_1; il découvrit les cendres des 60000 fils de son grand père Sagara, et obtint de Kapila que son petit-fils Bhagīratha puisse les purifier par la descente du Gange sur Terre.
aṃśu

अंस aṃsa m. épaule; omoplate | coin d'un quadrilatère | du. aṃsau soc. les deux angles d'un autel || lat. umerus; all. amsa.

 aṃsadaghna [daghna] a. m. n. f. aṃsadaghnā qui a (de l'eau) jusqu'aux épaules.
aṃsa

अंसल aṃsala [aṃsa-la] a. m. n. f. aṃsalā musclé, fort; robuste | tendre (se dit de la viande).

अंस्य aṃsya [aṃsa-ya] a. m. n. f. aṃsyā concernant l'épaule.

अंहस् aṃhas n. étroitesse, étouffement; étranglement, asphyxie | anxiété, angoisse | phil. le péché, le Mal; cf. nirṛti || gr. αψος; lat. angor; fr. angoisse; all. Angst.

अंहीयस् aṃhīyas [compar. aṃhu] a. m. n. f. aṃhīyasī plus étroit.

अंहु aṃhu [relié à aṃhas] a. m. n. f. étroit — n. aṃhu véd. anxiété, détresse.

 aṃhubheda [bheda] a. m. n. f. aṃhubhedī à la fente étroite — f. aṃhubhedī (femme) qui a le vagin étroit.
aṃhu

अंह्रि aṃhri [relié à aṅghri] m. pied; racine d'un arbre.

 aṃhripa [pa_1] m. arbre [«qui boit par la racine»].
aṃhri

अक aka [a-ka_2] n. malheur.

॰अक -aka [ac] vers | forme des agt. avec f. en-ikaa; cf. ṇvul.

अकच akaca [a-kaca] a. m. n. f. akacā chauve.

अकथित akathita [a-kathita] a. m. n. f. akathitā non mentionné, sous-entendu | gram. se dit de l'objet secondaire d'un verbe gouvernant deux accusatifs.

अकनिष्ठ akaniṣṭha [a-kaniṣṭha] a. m. n. f. akaniṣṭhā qui n'est pas le plus jeune.

 akaniṣṭhatā [-tā] f. aînesse (fait d'être le plus âgé).
akaniṣṭha

अकन्या akanyā [a-kanyā] f. femme qui n'est plus vierge.

अकम्प्य akampya [a-kampya] a. m. n. f. akampyā imperturbable, inamovible.

अकर्तृ akartṛ [a-kartṛ] a. m. n. f. akartrī non créateur, non auteur; inactif.

 akartṛtva [-tva] n. état d'inaction.
akartṛ

अकर्मक akarmaka [a-karmaka] a. m. n. f. akarmikā inactif | gram. (verbe) intransitif; opp. sakarmaka.

अकर्मन् akarman [a-karman] n. inactivité, inaction — a. m. n. f. akarmaṇī inactif.

अकलङ्क akalaṅka [a-kalaṅka] a. m. n. f. akalaṅkā immaculé; irréprochable | hist. np. du logicien jaïne «l'Immaculé» Akalaṅka ou Akalaṅkadeva; il vivait au Deccan au 8e siècle; il établit les bases logiques de l'agnosticisme [syādvāda] et s'opposa à Kumārila et aux bouddhistes.

अकस्मात् akasmāt [a-kasmāt] adv. sans cause apparente; tout d'un coup, soudainement; de manière inattendue; accidentellement, par hasard; en vain.

 akasmādāgantu [āgantu] m. arrivée fortuite, hôte inattendu.
akasmāt

अकाण्ड akāṇḍa [a-kāṇḍa] a. m. n. f. akāṇḍā sans tronc | inattendu, sans raison.
akāṇḍe adv. soudain, sans raison; de manière inattendue.

अकाम akāma [a-kāma] a. m. n. f. akāmā sans désir, indifférent; non épris de, qui ne prend pas plaisir à | inintentionnel; réticent | gram. qualifie le sandhi qui élide un ‘r’ final devant un ‘r’ initial.

अकार akāra [(a)-kāra] m. le son ou la lettre ‘a’.

 akārapraśleṣa [praśleṣa] m. gram. élision d'une lettre ‘a’ initiale, marquée en écriture par l'avagraha.

 akārānta [anta] a. m. n. f. akārāntā gram. (thème de mot) terminé par ‘a’.
akāra

अकारण akāraṇa [a-kāraṇa] n. absence de motif — a. m. n. f. akāraṇā sans raison, sans motif, sans cause.
akāraṇam var. akāraṇena adv. sans raison.

अकार्य akārya [a-kārya] a. m. n. f. akāryā qui ne doit pas être fait; mauvais, défendu, interdit — n. mauvaise action.

अकाल akāla [a-kāla_1] m. temps défavorable, contre-temps.
akāle adv. à contre-temps | sans délai.

अकिंचन akiṃcana var. akiñcana [a-kiṃcana] a. m. n. f. akiṃcanā pauvre, indigent [«qui n'a rien»].

अकिंचिद् akiṃcid var. akiñcid [a-kiṃcid] adv. rien.

 akiṃcijjña [jña] a. m. n. f. akiṃcijjñā ignorant [«qui ne sait rien»].

 akiṃcitkara [kara_1] a. m. n. f. akiṃcitkarā impuissant [«qui ne fait rien»].
akiṃcid

अकीर्ति akīrti [a-kīrti] f. honte, déshonneur, disgrâce, infâmie.

 akīrtikara [kara_1] a. m. n. f. akīrtikarā déshonorant, dégradant, qui fait honte.
akīrti

अकुटिल akuṭila [a-kuṭila] a. m. n. f. akuṭilā droit, non courbe.

अकुल akula [a-kula] a. m. n. f. akulā vil, de mauvaise famille — m. myth. np. d'Akula «Hors du clan», épith. de Śivaf. akulā myth. np. d'Akulā, épith. de Pārvatī | astr. se dit des 1er, 3e, 5e, 7e, 9e, 11e, et 13e jours [tithi] d'une demi-lunaison.

अकुलक akulaka [a-kulaka] f. akulakā (fruit) dénoyauté.

अकुशल akuśala [a-kuśala] a. m. n. f. akuśalā mauvais — n. mal.

अकूपार akūpāra a. m. n. f. akūpārā véd. illimité — m. l'océan | myth. np. d'Akūpāra, épith. de Viṣṇu «l'Illimité», incarné comme tortue cosmique soutenant le monde; cf. Kūrma.

अकृत akṛta [a-kṛta] a. m. n. f. akṛtā non commis, non fait, non accompli; incréé | pas mûr; non cuit.

 akṛtavraṇa [vraṇa] m. myth. [Mah.] np. du brahmane Akṛtavraṇa, ami de Jāmadagnya.

 akṛtārtha [artha] a. m. n. f. akṛtārthā infructueux, qui a échoué, qui n'a pas atteint son but | non satisfait.
akṛta

अकृतास्त्र akṛtāstra [a-kṛtāstra] a. m. n. f. akṛtāstrā non exercé au maniement des armes.

अकृत्य akṛtya [a-kṛtya] n. le mal; ce qui est défendu.

अकृत्रिम akṛtrima [a-kṛtrima] a. m. n. f. akṛtrimā non artificiel; naturel.
akṛtrimalāvaṇyaṃ vapuḥ un corps naturellement gracieux.

अकृत्वा akṛtvā [a-kṛtvā] ind. n'ayant pas fait.

अकृत्स्न akṛtsna [a-kṛtsna] a. m. n. f. akṛtsnā incomplet.

अकृष्ट akṛṣṭa [a-kṛṣṭa] a. m. n. f. akṛṣṭā non cultivé; qui pousse à l'état sauvage.

अकेश akeśa [a-keśa] a. m. n. f. akeśā chauve | myth. np. d'Akeśa «le Chauve», épith. de Ketu.

अक्का akkā f. mère (méprisant) | sœur aînée | hist. np. d'Akkā Mahādevī, mystique śaiva du 12e siècle; elle écrivit 430 leçons [vācana] en telugu; elle voyageait et mendiait nue en prêchant l'amour de Śiva; elle connut l'union mystique avec Śiva-Mallikārjuna à Śrīśaila.

अक्त akta [pp. añj] a. m. n. f. aktā oint, fardé; humide — n. huile, onguent.

अक्तु aktu [akta] m. pommade, fard | lumière, rayon | fin de nuit (juste avant l'aurore).

अक्रम akrama [a-krama] a. m. n. f. akramā hors de séquence; inattendu — m. désordre, confusion.
akramam adv. sans procéder par degrés, simultanément.

अक्रियमाण akriyamāṇa [a-kriyamāṇa] a. m. n. f. akriyamāṇā n'étant pas accompli.

अक्रूर akrūra [a-krūra] a. m. n. f. akrūrā pas méchant, doux, gentil — m. myth. np. du prince yādava Akrūra «Bienveillant», fils aîné de Śvaphalka et de Nandinī_1; [Mah.] il commanda l'armée des yādavās; c'est un sage parmi les descendants de Vṛṣṇi [vārṣṇeya]; il est oncle paternel et ami de Kṛṣṇa; envoyé par Kaṃsa pour inviter Kṛṣṇa et Balarāma au festival de Cāpapūjā afin de les tuer, il comprit le complot, avertit Kṛṣṇa et lui conseilla de tuer Kaṃsa; avec son ami Kṛtavarmā, il incita Śatadhanvā à assassiner Satrājit pour qu'il s'empare du joyau magique Syamantaka, avant qu'il le leur confie; ils allèrent ensuite faire pénitence à Kāśī; Akrūra revint à Dvārakā pour mettre fin à une famine, et Kṛṣṇa et Balabhadra décidèrent qu'il garderait le joyau; son épouse est Sutanu, ses fils Devaka_1 et Upadevaka.

अक्रोध akrodha [a-krodha] m. suppression de la colère — a. m. n. f. akrodhā sans colère.

अक्लिष्ट akliṣṭa [a-kliṣṭa] a. m. n. f. akliṣṭā frais, dispos, reposé; serein | impeccable | lit. artificiel.

अक्लीबता aklībatā [a-klībatā] f. virilité.

अक्ष् akṣ [relié à aś_1] v. [1] pr. (akṣati) pft. (ānakṣa) aor. [5] (ākṣīt) véd. atteindre; traverser, pénétrer — v. [5] pr. (akṣṇoti) mutiler — pr. md. (akṣṇute) marquer (not. le bétail à l'oreille).

अक्ष akṣa [agt. akṣ] m. essieu de voiture, objet tournant; char | astr. latitude | akṣa dé à jouer (cylindre d'ivoire de section carrée, qu'on fait rouler pour choisir un nombre parmi 4) | cube | myth. cf. Akṣakumāran. ifc. œil || lat. axis; ang. axle; fr. axe.

 akṣakarṇa [karṇa] m. math. hypothénuse | astr. angle entre le gnomon d'un cadran solaire et son ombre.

 akṣakumāra [kumāra] m. myth. [Rām.] np. du jeune rākṣasa Akṣakumāra «Œil», fils cadet de Rāvaṇa et Mandodarī; il fut tué par Hanumān.

 akṣadyūta [dyūta] n. fait de parier au jeu de dés.

 akṣadhūrta [dhūrta] a. m. n. f. akṣadhūrtā tricheur aux dés.

 akṣapaṭala [paṭala] n. soc. [«abri des dés»] salle située en gén. au sud du palais royal, où les livres de comptes étaient vérifiés.

 akṣapari [pari] adv. manqué d'un dé.

 akṣapāda [pāda] m. hist. np. du philosophe antique Akṣapāda Gautama, ou Gotama_1, logicien antique, fondateur de la doctrine nyāya, de date controversée.

 akṣapriya [priya] a. m. n. f. akṣapriyā [«aimé des dés»] heureux au jeu, chanceux | adonné au jeu, joueur — m. myth. épith. de Śiva «adonné aux dés».

 akṣamada [mada] m. passion du jeu.

 akṣamālā [mālā] f. rosaire | myth. np. d'Akṣamālā, avatar d'Arundhatī.

 akṣarakṣitṛ [rakṣitṛ] m. soc. [«gardien des dés»] officier royal, en charge de l'akṣapaṭala.

 akṣahṛdaya [hṛdaya] n. expertise au jeu de dés.
akṣa

अक्षत akṣata [a-kṣata] a. m. n. f. akṣatā non frappé, non blessé, indemne; non brisé — m. pl. akṣatās grains non vannés (not. d'orge).

अक्षन् akṣan [akṣa] n. œil | phil. [sāṃkhya] le sens [buddhīndriya] de la vue; son régent [niyantṛ] est Āditya; la perception [tanmātra] associée est la forme [rūpa]; syn. cakṣus | var. akṣi id. | du. akṣī les (2) yeux | véd. le Soleil et la Lune — f. akṣī ifc. (femme) au regard <iic.> || lat. oculus; ang. eye; fr. œil.

 akṣaṇvat [-vat] a. m. n. f. akṣaṇvatī véd. muni d'yeux.
akṣan

अक्षम akṣama [a-kṣama] a. m. n. f. akṣamā incapable de <loc. inf. iic.>; qui ne convient pas | envieux, impatient — f. akṣamā envie; impatience.
tasyā vikāro vilambākṣamaḥ Sa maladie ne souffre aucun retard.

 akṣamavat [-vat] a. m. n. f. akṣamavatī impatient.
akṣama

अक्षय akṣaya [a-kṣaya_2] a. m. n. f. akṣayā impérissable, incorruptible, imputrescible | inexhaustible, inépuisable.

 akṣayatā [-tā] f. impérissabilité.

 akṣayatṛtīyā [tṛtīyā] f. soc. 3e jour de la quinzaine claire du mois vaiśākha; il est présumé avoir été le premier jour du satyayuga; il assure la permanence des actions accomplies ce jour; ce jour de fête est populaire pour les mariages; on y célèbre l'anniversaire de Paraśurāma; il ouvre la saison des mangues.

 akṣayatva [-tva] n. impérissabilité.
akṣaya

अक्षय्य akṣayya [a-kṣayya] a. m. n. f. akṣayyā indestructible.

अक्षर akṣara [a-kṣara] a. m. n. f. akṣarā impérissable, inaltérable; éternel — n. son; phonème, syllabe | lettre, caractère | phon. la syllabe sacrée om | phil. [vedānta] l'Éternel.

 akṣaranyāsa [nyāsa] m. écriture.

 akṣaramuṣṭikākathana [muṣṭikākathana] n. l'art de parler avec ses doigts, l'un des 64 arts [kalā].

 akṣaravṛttā [vṛttā] f. métrique védique, basée sur l'alternance de syllabes longues ou brèves; opp. mātrāvṛttā.

 akṣarasamāmnāya [samāmnāya] m. gram. énumération des phonèmes dans les śivasūtrāṇi.

 akṣarābhyāsa [abhyāsa] m. apprentissage de l'écriture.

 akṣarāvali [āvali] f. chaîne de caractères.
akṣara

अक्षान्ति akṣānti [a-kṣānti] f. impatience, intolérance; irritabilité.

अक्षार akṣāra [a-kṣāra] a. m. n. f. akṣārā non caustique, non amer; non épicé.

 akṣārālavaṇa [alavaṇa] a. m. n. f. akṣārālavaṇā (aliment) ni épicé ni salé.

  akṣārālavaṇāśin [āśin] a. m. n. f. akṣāraalavaṇāśinī qui s'abstient de manger l'épicé et le salé.
 akṣārālavaṇa

 akṣāvāpa [āvāpa] m. soc. [«qui jette les dés»] directeur de la salle de jeux, titre important de l'entourage du roi [ratnin].
akṣāra

अक्षि akṣi cf. akṣan.

 akṣigata [gata] a. m. n. f. akṣigatā visible | horrible.
akṣigato'haṃ tasya je suis une horreur à ses yeux.

 akṣipakṣman [pakṣman] n. cil.

 akṣibhruva [bhruva] n. les yeux et les sourcils.
akṣi

अक्षोभ्य akṣobhya [a-kṣobhya] a. m. n. f. akṣobhyā serein, inébranlable, imperturbable — m. bd. np. d'Akṣobhya «l'Inébranlable», jina gardien de l'Est dans le panthéon du Mahāyāna, représenté en gén. en bhūmisparśamudrā; il est le bodhisattva de la Prajñāpāramitān. math. cent mille billions.

 akṣobhyatīrtha [tīrtha] m. hist. np. d'Akṣobhyatīrtha (14e siècle), disciple d'Ānandatīrtha-Madhva puis pontife de son ordre; Jayatīrtha fut son disciple.
akṣobhya

अक्षौहिणी akṣauhiṇī f. armée complète de 10 corps d'armée [anīkinī] comprenant 21870 éléphants et chariots, 65610 chevaux et 109350 fantassins.

 akṣauhiṇīpati [pati] m. général en chef.
akṣauhiṇī

अक्ष्ण akṣṇa [akṣ-sna] a. m. n. f. akṣṇā oblique.
akṣṇayā adv. véd. de travers, en diagonale; d'une manière tortueuse | mal, à tort.

अखण्ड akhaṇḍa [a-khaṇḍa] a. m. n. f. akhaṇḍā entier, indivis; intégral; ininterrompu, continuel.
akhaṇḍam adv. sans interruption.
akhaṇḍā dvādaśī 12e jour de la quinzaine claire du mois mārgaśīrṣa.

 akhaṇḍajyotis [jyotis] n. soc. feu ininterrompu dans un temple.

 akhaṇḍana [-na] n. non-division; fait de laisser entier | phil. non réfutation.

 akhaṇḍapadasphoṭa [pada-sphoṭa] m. gram. compréhension synthétique du sens du mot.

 akhaṇḍabhārata [bhārata] n. la Grande Inde; l'Inde éternelle.

 akhaṇḍavākya [vākya] n. gram. phrase indivisible, parole continue.

  akhaṇḍavākyasphoṭa [sphoṭa] m. gram. théorie de Bhartṛhari, posant l'indivisibilité de la sémantique de la phrase.
 akhaṇḍavākya
akhaṇḍa

अखण्डल akhaṇḍala [a-khaṇḍala] m. myth. épith. d'Indra «l'Indivisible».
akhaṇḍalaḥ sahasrākṣaḥ virūpākṣas trilocanaḥ Indra a mille yeux, Śiva a trois yeux.

अखण्डित akhaṇḍita [a-khaṇḍita] a. m. n. f. akhaṇḍitā intact, entier | phil. non réfuté.

अखिल akhila [a-khila] a. m. n. f. akhilā entier, intégral, complet [«sans lacune»]; tout.
akhilena adv. entièrement.

अख्याति akhyāti [a-khyāti] f. phil. [trika] la nescience; syn. avidyā.

अग aga [a-ga_1] m. [«immobile»] montagne; arbre.

अगणित agaṇita [a-gaṇita] a. m. n. f. agaṇitā innombrable.

अगण्य agaṇya [a-gaṇya] a. m. n. f. agaṇyā innombrable.

अगतासु agatāsu [a-gatāsu] a. m. n. f. vivant.

अगति agati [a-gati] a. m. n. f. arrêté; impuissant | inaccessible.

अगद agada [a-gada_2] a. m. n. f. agadā [«non malade»] sain, bien portant — m. bonne santé | remède, médicament; not. antidote — v. [11] pr. (agadyati) se rétablir.
cintāviṣaghno'gadaḥ remède contre l'anxiété.

 agadatantra [tantra] n. méd. la science des antidotes, une section de l'Āyurveda.

 agadaveda [veda] m. médecine.
agada

अगम्य agamya [a-gamya] a. m. n. f. agamyā impénétrable, inaccessible — f. cf. agamyā.

अगम्या agamyā [f. agamya] f. soc. femme avec qui on ne doit pas avoir de rapports sexuels.

 agamyāgamana [gamana] n. inceste.
agamyā

अगरीयस् agarīyas [a-garīyas] a. m. n. f. agarīyasī non estimé; méprisé.

अगस्ति agasti [aga-asta] m. myth. np. du sage [ṛṣi] Agasti ou Agastya «qui déplace les montagnes»; né dans une cruche [kumbhayoni] du sperme mélangé de Mitra et de Varuṇa répandu à la vue de la nymphe Urvaśī, il est de petite stature; il représente l'énergie dévorante du Soleil; il digéra l'ogre [rākṣasa] Vātāpi, qui se déguisait en chèvre du sacrifice pour faire éclater ceux qui en mangeaient, et réduisit en cendres son frère et complice Ilvala dont il prit les richesses; il s'établit alors dans une cave à cet endroit, nommé depuis Vātāpi (mod. Badāmi); il assécha l'océan en l'avalant en une gorgée à la demande d'Indra, pour combattre l'asura Kāliya qui s'y cachait; l'assèchement de la Terre qui en résulta fut remédié par Bhagīratha, qui fit descendre sur Terre le Gange Céleste; [SkP.] il se rendit au Kailāsa pour demander à Śiva une eau sacrée pour consacrer un lieu saint [tīrtha]; Śiva lui remit l'eau de la Kāverī dans son pot à eau; Agastya partit au Sud, et surmonta de nombreux obstacles; l'asura Krauñca lui barra le chemin en se transformant en montagne et en provoquant la tempête; avec quelques gouttes d'eau bénite, Agastya le maudit d'un mantra afin qu'il restât montagne jusqu'à recevoir une flèche de Skanda; lorsqu'il arriva aux monts Vindhya, ceux ci, que Nārada avait rendus jaloux de la suprématie du Mont Meru et remplis d'orgueil, se dressèrent pour lui barrer la route; Agastya devint un géant et les aplatit; arrivé au Sud, il méditait au Mont Brahmagiri_3, lorsque Gaṇeśa, changé en corbeau, se posa à la demande d'Indra sur son pot à eau, et le faisant pencher donna naissance à la Kāverī; on dit au Nord qu'il conquit et civilisa le Sud de l'Inde, où il introduisit le brahmanisme; dans la tradition drāviḍa il est dit premier parmi les accomplis [siddha_1], et qu'il enseigna le yoga au Nord de l'Inde; il est réputé être l'auteur d'hymnes védiques; il fut un archer insurpassable, et il donna son arc magique à Rāma, qu'il abrita pendant son exil dans son ermitage dans la forêt Pañcavaṭī; après la victoire de Rāma sur Rāvaṇa, il lui conta l'épopée du roi-vampire et l'histoire de Hanumān; Dṛḍhadasyu est son fils de sa femme Lopāmudrā; on le représente blanc et barbu, avec une grosse panse, tenant un pot à eau [kamaṇḍalu]; à sa mort, il fut fixé au ciel du Sud comme la très brillante étoile Canopus (α de la Carène), dont il est le régent | astr. l'étoile Canopus; on dit que les eaux souillées sont purifiées à son lever | natu. bot. Sesbania grandiflora, arbre aux feuilles composées en palmettes de 30 à 60 lobes, fleurs papilionacées rouges ou roses, fruits en longues gousses de 15 à 50; utilisé en médecine | var. agastya myth. id.
etāvad uktvā vacanaṃ maitrāvaruṇir acyutaḥ | samudram apibat kruddhaḥ sarvalokasya paśyataḥ || [Mah.] Ayant dit ces paroles, le fils de Mitra et Varuṇa, en colère, but d'un trait l'océan à la vue du monde entier.

 agastiprokta [prokta] n. lit. np. de l'Agastiprokta «Promulgué par Agasti», traité de gemmologie [ratnaśāstra] d'époque incertaine, cité par Mallinātha_1.

 agastimata [mata] n. lit. np. de l'Agastimata «Réflexions d'Agasti», traité de gemmologie [ratnaśāstra]; il forme une section de la Bṛhatsaṃhitā; il est postérieur au 6e siècle.
agasti

अगस्त्य agastya cf. agasti.

 agastyatīrtha [tīrtha] n. géo. np. du grand bassin Agastyatīrtha à Vātāpi-Badāmi.

 agastyasaṃhitā [saṃhitā] f. lit. [tantra] np. de l'Agastyasaṃhitā, compendium de rituel, not. concernant l'initiation.
agastya

अगाध agādha [a-gādha] a. m. n. f. agādhā profond, où l'on n'a pas pied.

 agādhatā [-tā] f. profondeur.
agādha

अगार agāra var. āgāra m. n. maison, habitation; demeure.

अगुण aguṇa [a-guṇa] a. m. n. f. aguṇā sans qualité, sans valeur, mauvais — m. mauvaise qualité, défault; démérite, faute.

अगुरु aguru [a-guru] a. m. n. f. agurvī léger | phon. voyelle légère — m. natu. bot. Aquilaria agallocha, arbre Agar — n. soc. bois d'arbre Agar ou encens tibétain, remède psychoactif utilisé en médecine ayurvédique; utilisé en fumigation comme parfum.

अगोचर agocara [a-gocara] a. m. n. f. agocarā qui n'est pas du domaine; qui n'est pas à la portée, inaccessible.

अगोत्र agotra [a-gotra] a. m. n. f. agotrā phil. [MO.] qui ne peut être classifié.

अग्नि agni m. feu | myth. véd. np. d'Agni le Feu, un dieu āṅgirasa; on le dit fils de son éclat Aṅgirā ou engendré par Bṛhaspati (ou parfois par son fils Śaṃyu); il est aussi appelé Tanūnapāt l'Auto-engendré et Apānnapāt «issu des eaux»; il a de nombreux aspects [āpryas] par lesquels on peut l'invoquer; il mange l'oblation pour en porter le parfum aux dieux, et à ce titre est l'intermédiaire entre les hommes et les dieux; on dit qu'Oblation [Svāhā] est son épouse; il protège des ténèbres, et garde le foyer; il est Atithi l'Hôte; il est le gardien [dikpāla] de la direction du Sud-Est; sa monture est le bélier [meṣa]; il possède des chevaux rouges [aruṣa]; on dit qu'il a 7 langues [saptajihva]; astr. il préside le nakṣatra des Kṛttikās; phil. [sāṃkhya] il est le régent [niyantṛ] de la faculté de parole [vāc]; on l'invoque par des prières conciliatoires [āpryas]; cf. Atithi, Anala, Jātavedā, Dahana, Pāvaka, Bharata, Mātariśvā, Vasu, Vahni, Vaiśvānara, Śoṣaṇa, Havyavah, Hutabhuk, Hutāśana | phil. [āyurveda] le principe chaud, opp. au principe froid [soma] | math. symb. le nombre 3, symbolisant les 3 feux du sacrifice véd. (gārhapatya, āhavanīya et dakṣiṇāgni) || lat. ignis; fr. agile, ignition.
agnaya idaṃ na mama Ceci est pour Agni, pas pour moi (récité par le patron du sacrifice).
agaṃ nayati iti agniḥ [nirukta] Agni est celui qui transporte l'immobile.

 agnikaṇa [kaṇa] m. étincelle.

 agnikuṇḍa [kuṇḍa] n. fosse pour recevoir le feu sacré [agnihotra].

 agnicayana [cayana] n. soc. empilement de briques pour l'autel du feu védique [uttaravedi]; il comprend 10800 briques; c'est un modèle du cosmos | soc. rite de construction de cet autel.

 agnicit [cit_3] a. m. n. f. soc. qui édifie (par empilement de briques) l'autel du feu védique.

 agnitva [-tva] n. qualité ignée.

 agnidagdha [dagdha] a. m. n. f. agnidagdhā brûlé par le feu.

 agnidūta [dūta] a. m. n. f. agnidūtā véd. qui a Agni comme messager.

 agniparīkṣā [parīkṣā] f. soc. épreuve du feu, ordalie par le feu.

 agnipurāṇa [purāṇa] n. lit. np. de l'Agnipurāṇa, texte myth. encyclopédique, hybride vaiṣṇava-śaiva, en 383 chapitres [adhyāya].

 agnimantha [mantha] m. natu. [«bâton à feu»] bot. Premna corymbosa, arbuste aux fleurs verdâtres en ombelles malodorantes, abondamment utilisé en médecine; syn. gaṇikārikā.

 agnimaya [maya] a. m. n. f. agnimayī de la nature du feu; ardent, flamboyant; brûlant, incandescent.

 agnimitra [mitra] m. lit. np. du roi Agnimitra «l'ami d'Agni», fils de Puṣyamitra Śuṅga_1 auquel il succéda en 151 ant.; il est le héros (du temps où il était vice-roi de Vidiśā) du drame Mālavikāgnimitra de Kālidāsa.

 agnivaṃśa [vaṃśa] m. myth. lignée kṣatriya du Feu, issue d'un sacrifice véd.; cf. sūryavaṃśa, somavaṃśa.

 agnivarṇa [varṇa] m. myth. [Rām.] np. du roi d'Ayodhyā Agnivarṇa «Couleur de feu», fils de Sudarśana_2, père de Śīghraga.

 agnivelā [velā] f. [«heure du feu»] heure de ranimer le feu sacré | après-midi.

 agniveśa [veśa] m. myth. [Mah.] np. de l'ermite Agniveśa «Vêtu de feu»; Agasti lui apprit l'art des armes, qu'il enseigna à Droṇa et Drupada; Bharadvāja lui enseigna la science médicale [Āyurveda].

 agniśakaṭī [śakaṭī] f. fourneau portatif.

 agniśaraṇa [śaraṇa] n. véd. lieu où est entretenu le feu sacré.

 agniśikhā [śikhā] f. flamme.

 agniṣṭut [stut] f. soc. hymne de louange à Agni, chanté lors du premier jour du rite d'Agniṣṭoma.

 agniṣṭoma [stoma] m. soc. l'Agniṣṭoma «louange à Agni», un rite véd. du soma.

 agnisaṃvartaka [saṃvartaka] m. myth. nuées de feu de l'apocalypse.

 agnisāt [-sāt] ind. (consigné) au feu (avec kṛ_1, bhū_1).
agnisātkuru livre le au feu.

 agnihotra [hotra] n. véd. oblation à Agni (not. de lait frais); il est accompli matin et soir par les brahmanes | soc. feu sacré perpétuel, préservé dans l'agnikuṇḍa; le brahmane initié doit l'honorer trois fois par jour après le bain et le garder perpétuellement allumé.

  agnihotrahavanī [havanī] f. véd. cuiller à oblation.

  agnihotrin [-in] m. véd. prêtre pratiquant l'agnihotra.
 agnihotra

 agnyādheya [ādheya] n. véd. installation du feu sacré.
agni

अग्नी agnī iic. agni.

 agnīṇdra [indra] m. du. agnīndrau véd. le couple Agni-Indra.

 agnīṣoma [soma] m. du. agnīṣomau myth. le couple Agni-Soma, symbolisant l'union des contraires du feu et de l'eau, et la nature ardente du soma.

 agnīṣomīya [-īya] a. m. n. f. agnīṣomīyā véd. sacré à Agni et à Soma; qualifie un sacrifice animal le 9e jour du rite de l'agnicayana.
agnī

अग्र agra n. pointe, sommet, extrémité | dessus ou devant de qqc.; front; surface; façade | but — f. agrā ifc. le meilleur de.
agram en face; avant, devant.
agreṇa en face de, avant <acc.>.
agre en face, devant; en présence de <g.> | d'abord, à l'origine; avant <abl.> | ci-dessous (livre).
agrega véd. qui marche en tête.

 agraja [ja] a. m. n. f. agrajā aîné [«né en premier»] — m. frère aîné (opp. anuja) — f. agrajā sœur aînée.

 agraṇī [nī_2] a. m. n. f. qui prend la tête; premier parmi les <iic.>.

 agratas [-tas] adv. en tête; devant qqc. <g.>; devant soi; en présence de <g.> | au début, d'abord; avant, d'avance.
agrataḥ kṛ mettre en avant.

 agranāsikā [nāsikā] f. extrémité du nez.

 agravat [-vat] a. m. n. f. agravatī qui est au sommet.

 agraśas [-śas] adv. depuis le début.

 agrasara [sara] a. m. n. f. agrasarā qui prend l'initiative, qui se met en avant.

 agrasūcī [sūcī] f. pointe d'une aiguille.

 agrasena [senā] m. myth. np. du roi sūryavaṃśin Agrasena «Dont l'armée est en tête»; il établit sa capitale à Agroha (mod. ruines près de Hisar dans l'Hariyāṇa); il eut 18 fils, et conduisit 18 sacrifices [mahāyajña] pour créer 18 clans [gotra] de marchands, formant la riche caste agrataḥvaṃśa (mod. Agrawal).

 agrahāyaṇa [hāyana] m. n. [«meilleur mois de l'année»] épith. de mārgaśīrṣa (novembre-décembre).

 agrahāra [hāra_1] m. soc. donation de terres ou de villages faite par le roi à une communauté de brahmanes | village de brahmanes.

 agrāśana [aśana_2] a. m. n. f. agrāśanā qui mange en premier; qui mange avant <abl.>.
agra

अग्रह agraha [a-graha] m. phil. non appréhension, non perception.

अग्राह्य agrāhya [a-grāhya] a. m. n. f. agrāhyā phil. qui ne peut être perçu.

अग्रु agru m. célibataire — f. agrū vierge.

अग्रे agre [loc. agra] ind. avant; devant; d'abord; au bord de.

 agrevaṇa [vana] n. [«en avant du bois»] bord de la forêt.
agre

अग्र्य agrya [agra-ya] a. m. n. f. agryā qui est en tête, le meilleur; éminent.

अघ agha a. m. n. f. aghā mauvais, impur; malveillant; déchu (de sa caste) — n. impureté, faute; péché, mal; peine, souffrance — m. myth. np. du démon [asura] Agha, vaincu par Kṛṣṇa enfant — v. [11] pr. (aghāyati) faire du mal; avoir de mauvaises intentions || lat. ango; all. Angst.
bhuñjate te tvaghaṃ pāpā ye pacantyātmakāraṇāt [BhG.] Alors que ne mangent que de l'ordure les pécheurs qui ne cuisinent que pour eux-mêmes.

 aghamarṣaṇa [marṣaṇa] n. soc. rite d'absolution des péchés, effectué en expirant par les narines au-dessus d'un récipient d'eau.
agha

अघोर aghora [a-ghora] a. m. n. f. aghorā non terrible — m. phil. [śaivasiddhānta] np. d'Aghora, visage violent de Sadāśiva-Bhairava, tourné vers le Sud, associé au monde de savoir [vidyā], à l'élément feu et à la couleur noire.

 aghoraghaṇṭa [ghaṇṭā] m. lit. [Mālatīmādhava] np. du kāpālika Aghoraghaṇṭa; cf. Mālātī.

 aghoraśiva [śiva] m. hist. np. d'Aghoraśiva, auteur d'un manuel de rituel śaiva [paddhati].

 aghorasādhanā [sādhanā] f. soc. voie de réali­sa­tion par l'ascèse dans les champs crématoires.
aghora

अघोरचक्षुस् aghoracakṣus [a-ghoracakṣus] a. m. n. f. aghoracakṣuṣī qui n'a pas le mauvais œil.

अघोष aghoṣa [a-ghoṣa] a. m. n. f. aghoṣā phon. sourde (consonne); opp. ghoṣavat, ghoṣin.

अघ्न्य aghnya [a-ghnya] a. m. n. f. aghnyā qui ne doit pas être tué — m. taureau — f. aghnyā vache.

अङ्क aṅka [act. añc] m. crochet; courbe; courbe des hanches, flanc, giron, sein; voisinage | signe, marque; chiffre, sceau; acte (d'une pièce de théâtre) | chiffre (de 1 à 9) | math. symb. le nombre 9 | soc. cérémonie de la marque, préludant à la frappe de la monnaie d'or pour l'année — v. [11] pr. (aṅkayati) pp. (aṅkita) pfp. (aṅkya) marquer au fer, flétrir | mettre un sceau, tamponner || lat. uncus.

 aṅkakaraṇa [karaṇa] n. marquage au fer rouge.

 aṅkapāta [pāta] m. compte, énumération | géo. np. de la source Aṅkapāta, à l'āśrama de Sāndīpani près d'Ujjayinī; il y avait gravé les 100 premiers nombres; c'est là que son élève Kṛṣṇa y lavait son ardoise.

 aṅkabhṛt [bhṛt] a. m. n. f. qui tient dans son giron.

 aṅkayantra [yantra] n. phil. [tantr.] diagramme portant un carré magique, souvent consacré à une planète [graha].
aṅka

अङ्कन aṅkana [act. añc] n. fait de marquer, de sceller, d'estampiller; écriture, chiffre — f. aṅkanī mod. crayon.

अङ्कित aṅkita [pp. aṅka] a. m. n. f. aṅkitā marqué; flétri | imprimé.
rāmanāmāṅkitaṃ cedaṃ paśya devi aṅgulīyakam [Mah.] Vois, Reine, cet anneau marqué du nom de Rāma.

अङ्कुर aṅkura [añc-ura] m. bourgeon; jeune pousse; rejeton | var. aṅkūra id.
yathā deśastathā bhāṣā yathā rājā tathā prajā | yathā bhūmistathā toyaṃ yathā bījastathāṅkuram || Tel pays telle langue; tel roi tels sujets; telle terre telle eau; telle graine tel bourgeon.

अङ्कुश aṅkuśa [añc-uśa] m. n. croc; not. croc servant au cornac à diriger un éléphant, et pouvant être utilisé comme arme | phil. il symbolise les moyens de stimulation s'opposant aux forces d'inertie [tamas].
aṅkuśadhāriṇam myth. portant le croc comme emblème (se dit de Gaṇeśa).

 aṅkuśagraha [graha] m. [«porteur de croc»] cornac.

 aṅkuśamudrā [mudrā] f. soc. geste rituel utilisé comme bénédiction; le majeur est étendu verticalement vers le sol, les autres doigts sont pliés.
aṅkuśa

अङ्कोल aṅkola m. natu. bot. Alangium hexapetalum, greuvrier à feuilles de sauge; plante des forêts du sud de l'Inde, à feuilles alternes, aux fleurs blanches fasciculées, aux baies bleues; utilisée en médecine | var. aṅkolla id.

 aṅkolaka [-ka] m. id.
aṅkola

अङ्क्य aṅkya [pfp. [1] aṅka] a. m. n. f. aṅkyā à marquer; à stigmatiser.

अङ्ख aṅkha [vn. aṅka] v. [11] pr. (aṅkhayati) pf. (pari) accrocher, harponner.

अङ्ग् aṅg v. [1] pr. (aṅgati) aller, se déplacer — ca. (aṅgayati) marquer.

अङ्ग aṅga_1 [agt. aṅg] n. membre; partie du corps; le corps en entier; la personne, la forme | partie, portion, subdivision; annexe | phil. l'une des 6 disciplines annexes du Veda; cf. vedāṅga | math. (par ext.) symb. le nombre 6 | phil. une des 5 subdivisions de l'évocation [mantra]; on distingue: les moyens de l'initialisation [karmaṇāmārambhopāya], l'équipement en hommes et en matériels [puruṣadravyasmapad], la distribution de l'espace et du temps [deśakālavibhāga], la réaction au désastre [vipattipratīkāra] et le succès [kāryasiddhi] | phil. l'une des 8 pratiques du rājayoga; cf. aṣṭāṅgayoga | jn. l'un des 12 chapitres du canon jaina: ācārāṅga la discipline monastique, sūtrakṛtāṅga la réfutation des arguments hérétiques, sthānāṅga l'ensemble des 10 sujets doctrinaux, samavāyāṅga le développement de ceux-ci, vyākhyāprajñapti (ou Bhagavatī_1) les légendes et dialogues concernant le dogme, nyāyadharmakathā série d'apologues et de sermons divers, upāsakadaśā biographies de disciples laïcs, antakṛddaśā biographies des saints, anuttaropapātikadaśā vies des êtres célestes parfaits, praśnavyākaraṇa questionnements sur les vertus et les fautes, vipākaśruta les conséquences des actes bons et mauvais, et dṛṣṭivāda recueil de différentes doctrines | gram. radical, thème (fort), base de flexion (forme non infléchie) | mus. subdivision d'un rythme [tala]; il y en a 3: léger [laghu] (une frappe de l'instrument et un comptage avec les doigts), accompagné [druta] (une frappe et une onde) et court [anudruta] (une frappe) — m. géo. np. de l'Aṅga, région du sud du Bihāra, vassale du Magadha; sa capitale était Campā | pl. aṅgās géo. le Bengale; ses habitants, les Aṅgās | myth. np. du roi Aṅga_1 du Bengale, fils de Dīrghatamā et Sudeṣṇā — ifc. annexe de, partie de | gram. auxiliaire à; causé par (cf. antaraṅga, bahiraṅga) — a. m. n. f. aṅgā subdivisé | contigu.
aṅgīkṛ donner sa part, concéder; consentir, promettre.

 aṅgaja [ja] a. m. n. f. aṅgajā né du corps; ornemental | soc. produit par une cérémonie supplémentaire — m. fils | myth. np. d'Aṅgaja, épith. de Kāman. sang — f. aṅgajā fille.

 aṅgada [da] n. bracelet porté au bras.

 aṅgadeśa [deśa] m. géo. le Bengale.

 aṅganyāsa [nyāsa] m. phil. [tantr.] transfert du pouvoir d'un mantra sur le corps par geste rituel.

 aṅgabhū [bhū_1] a. m. n. f. né (du corps ou de l'esprit de <iic.>) | fils.

 aṅgarāga [rāga] m. soc. application de cosmétiques sur le corps après le bain; not. motifs peints sur la poitrine des femmes avec de la pâte de sental et du safran.

 aṅgavikāra [vikāra] m. infirmité.

 aṅgavidyā [vidyā] f. l'un des 64 arts; syn. kalā | not. la chiromancie.

 aṅgaśikhara [śikhara] m. n. arch. réduction de pavillon dans une toiture pyramidale; syn. uruśṛṅga.

 aṅgahāra [hāra_1] m. gesticulation; mime.

 aṅgahīna [hīna] a. m. n. f. aṅgahīnā mutilé, sans membres | incorporel — m. myth. épith. de Kāma l'«Incorporel».
aṅga_1

अङ्ग aṅga_2 part. affirme, confirme, ou exprime le désir ou l'impatience; bien, d'accord; certes, vraiment; s'il vous plaît; vite | juste; seulement.
kim aṅga combien mieux, vraiment.
te 'ṅga eux seuls.
so 'ṅga lui seul.
yad aṅga juste quand.

अङ्गन aṅgana [act. aṅg] n. marche | cour [«endroit où l'on marche»] | aṅgaṇa cour, aire — f. aṅganā [«qui a une belle forme»] femme; épouse.

अङ्गम् aṅgam [acc. aṅga_1] iic.

 aṅgamejaya [ejaya] m. qui fait trembler les membres de peur.
aṅgam

अङ्गार aṅgāra m. charbon de bois, charbon; charbon ardent, braise || ang. coal.

 aṅgāraka [-ka] m. myth. np. de l'influence [graha] Aṅgāraka «(de la couleur du) charbon ardent», régent de la planète Mars; cf. Kuja, Bhūmija, Maṅgala.

 aṅgāraparṇa [parṇa] m. myth. [Mah.] np. du roi centaure [gandharva] Aṅgāraparṇa «aux ailes de braise»; il possédait la science de vision extralucide [cākṣuṣī]; il l'enseigna à Arjuna qui l'avait vaincu au combat; en retour il obtint l'arme āgneyāstra; cf. Citraratha.

 aṅgāravat [-vat] a. m. n. f. aṅgāravatī riche en braise — f. aṅgāravatī lit. [Kathāsaritsāgara] np. de la reine Aṅgāravatī «Ardente», épouse du roi d'Avanti Caṇḍamahāsena, mère de la princesse Vāsavadattā_2.
aṅgāra

अङ्गारि aṅgāri [aṅgāra] f. foyer en terre portatif.

अङ्गारिक aṅgārika [aṅgāra-ika] a. m. n. f. aṅgārikā qui fait brûler — m. charbonnier — f. aṅgārikā tige de canne à sucre (à brûler).
mālākāropamo rājan bhava māṅgārikopamaḥ [Mah.] Ô roi, sois le meilleur tresseur de guirlandes, et non le meilleur allumeur de bûchers (conseil de Bhīṣma à Yudhiṣṭhira).

अङ्गिन् aṅgin [aṅga_1-in] a. m. n. f. aṅginī ayant des membres; subdivisé, principal | corporel.

अङ्गिर् aṅgir m. myth. np. du sage [ṛṣi] Aṅgī; il reçut le savoir sacré [brahmavidyā] d'Atharvā et le transmit à Satyavāha, qui l'enseigna à Aṅgirā.

अङ्गिरस् aṅgiras [agni] m. myth. véd. np. du géniteur [prajāpati] Aṅgirā «l'Étincelant», manifestation d'Agni en tant que pouvoir d'illumination, symbolisé par la lumière de l'éclair; né de la bouche de Brahmā, il épousa Śraddhā, la Dévotion personnifiée, dont il engendra Utathya, Bṛhaspati et Saṃvarta; on mentionne aussi parfois Vayasya, Śānti_1, Ghora, Virūpa, et Sudhanvā; il est parfois confondu avec Atharvā, ou dit son disciple; qqf. c'est un épith. de Bṛhaspati; [Mah.] comme il illuminait le ciel, les hommes se détournèrent d'Agni, qui se cacha dans la forêt; sans feu, le monde se désola, et Aṅgirā vint prier Agni de reprendre sa place, en reconnaissant qu'il n'était lui-même que son fils aîné; [VP.] d'une épouse Smṛti il eut 4 filles, dont Anumati | pl. aṅgirasas myth. les chantres, une classe de sages [ṛṣi]; engendrés par Aṅgirā, ils sont associés aux chants de l'Atharvaveda; cf. Kapi, Gautama, Bhāradvāja, Virūpa; avec Bṛhaspati à leur tête, ils aidèrent Indra à libérer les eaux; cf. vala | soc. par ext. clan brahmanique portant ces noms de gotra.

 aṅgirasvat [-vat] a. m. n. f. aṅgirasvatī véd. à la manière d'Aṅgirā.
aṅgiras

अङ्गी aṅgī iic. aṅga_1.

 aṅgīkaraṇa [karaṇa] n. fait de promettre; concession.
aṅgī

अङ्गुरि aṅguri [relié à aṅguli] f. doigt; orteil | var. aṅgurī id.

 aṅgurīya [-ya] m. n. bague.

  aṅgurīyaka [-ka] n. bague.
 aṅgurīya
aṅguri

अङ्गुल aṅgula [aṅguli] m. unité de longueur, de taille la largeur du pouce (environ 19 mm).

अङ्गुलि aṅguli var. aṅguri [aṅga_1] f. doigt; orteil; pouce, gros orteil | mesure de longueur d'un doigt | var. aṅgulī id.

 aṅgulitra [tra] n. protège-doigt (archerie) | gant.

 aṅgulimāla [mālā] m. bd. np. d'Aṅgulimāla «qui porte une guirlande de doigts», fils du chapelain du roi Prasenajit; à sa naissance des présages annoncèrent son destin de voleur, et son père le nomma Ahiṃsaka pour les contrer; il fit de brillantes études à Takṣaśilā, mais fut calomnié par ses condisciples, et son guru exigea comme paiement de ses études 1000 doigts de mains droites; il devint un brigand, et portait en guirlande les doigts de ses victimes; au compte de 999, Buddha lui apparut, fit un prodige, et le recruta comme moine; le roi le pardonna, et il trouva la libération, mais continua de souffrir les fruits de ses actes [karman] en se faisant battre par la foule.

 aṅguliṣaṅga [saṅga] m. contact des doigts — a. m. n. f. aṅguliṣaṅgā qui colle aux doigts.
aṅguli

अङ्गुली aṅgulī iic. aṅguli.

 aṅgulīya [-ya] m. n. bague.

  aṅgulīyaka [-ka] n. bague.
 aṅgulīya

 aṅgulīveṣṭa [veṣṭa] m. gant.
aṅgulī

अङ्गुष्ठ aṅguṣṭha [aṅguli-stha] m. pouce; gros orteil.

अङ्घ्रि aṅghri m. pied; pied d'un siège; racine d'un arbre.
sahasrorvaṅghribāhvakṣa a. m. n. qui a mille cuisses et pieds et mains et yeux.

अच् ac [añc] ifc. après (anu, apa, arva, ava, ut, tiras, dadhi, ni, parā, pra, prati, viṣu, sam, sarva) a. m. n. f. acī tourné vers, dirigé vers.

अचकित acakita [a-cakita] a. m. n. f. acakitā ferme, assuré (not. marche).

अचक्षुःश्रोत्र acakṣuḥśrotra [a-cakṣuḥśrotra] a. m. n. f. acakṣuḥśrotrā phil. [MO.] qui ne perçoit pas — n. phil. l'ineffable, qui n'est perceptible ni par la vision ni par l'ouïe.

अचर acara [a-cara] a. m. n. f. acarī immobile — m. plante.

अचल acala [a-cala] a. m. n. f. acalā immobile, immuable; stable, inébranlable; impérissable; permanent — m. montagne.

अचित् acit [a-cit_2] a. m. n. f. ignorant; insensé; stupide.

अचित्ति acitti [a-citti] f. stupidité.

अचिन्त्य acintya [a-cintya] a. m. n. f. acintyā inconcevable, inimaginable; impensable; incompréhensible.

 acintyatva [-tva] n. phil. inconcevabilité.
acintya

अचिर acira [a-cira] a. m. n. f. acirā bref — acc. aciram adv. d'ici un instant, en peu de temps, avant peu, bientôt | depuis peu; récemment — abl. acirāt id. — i. acireṇa id.

अचेतन acetana [a-cetana] a. m. n. f. acetanī inconscient, insensible, inanimé; opp. sacetana.

अच्छ accha_1 a. m. n. f. acchā_1 brillant, clair; transparent, pur — m. cristal.

 acchabhalla [bhalla] m. natu. zoo. ours.

 acchoda [uda] a. m. n. f. acchodā aux eaux claires — n. géo. np. du lac Acchoda «aux eaux de cristal», situé dans l'Himālaya, formé par la rivière Acchodāf. acchodā géo. np. de la rivière Acchodā dans l'Himālaya.
accha_1

अच्छा acchā_2 pf. véd. vers <acc. loc.> (avec vb. mouvement) — ind. cl. accha_2 id.
acchā_i var. acchāgam var. acchācar var. acchānaś_1 atteindre, aller vers.
acchā dru var. acchādhanv courir vers.
acchā nī_1 mener vers.
acchā vac inviter.

 acchāvāka [vāka] m. soc. l'«inviteur», prêtre assistant du hotṛ dans le sacrifice védique.
acchā_2

अच्युत acyuta [a-cyuta] a. m. n. f. acyutā ferme, inébranlable; constant, impérissable; qui ne peut déchoir | myth. np. d'Acyuta «l'Impérissable», épith. de Kṛṣṇa-Viṣṇu comme principe suprême | math. infini.

 acyutadeva [deva] m. hist. np. d'Acyutadeva Rāya, empereur de Vijayanagara (1529–1542); il succéda à son frère Kṛṣṇadeva Rāya; son fils Veṅkaṭa lui succéda, pour être immédiatement assassiné par son oncle maternel le tyran Salakarāyu Tirumala; puis son neveu Sadāśiva_1 accéda au trône.

 acyutaprekṣa [prekṣā] m. hist. np. d'Acyutaprekṣa «au Regard fixe», maître [guru] de Madhva; ce dernier le convertit au dualisme [dvaita].
acyuta

अज् aj v. [1] pr. (ajati) pr. md. (ajate) pf. (ut, sam) véd. mener, pousser, conduire || gr. αγω; lat. ago.

अज aja_1 [agt. aj] m. meneur, chef | myth. [Ragh.] np. d'Aja «Guide», fils de Raghu, (ou [Rām.] de Nābhāga); un jour dans la forêt il fut attaqué par un éléphant sauvage; il le frappa d'une flèche, et celui-ci se révéla comme le gandharva Priyaṃvada maudit par Mataṅga; il épousa Indumatī qui lui donna pour fils Daśaratha | myth. np. d'Aja_1, fils de Jahnu, aussi appelé Sindhudvīpa_1; Balākāśva est son fils | myth. épith. d'Indra, de Rudra, d'Agni | animal meneur d'un troupeau | bouc — f. ajā chèvre || lat. agnus; fr. agneau.
ajāvayas les chèvres et les brebis.

 ajakṣīra [kṣīra] n. lait de chèvre.

 ajamīḍha [mīḍha] m. myth. np. du roi Paurava Ajamīḍha «Bélier», fils de Bṛhatputra; Jahnu est son fils de son épouse Keśinī; il est l'auteur d'hymnes du RV. | myth. [Mah.] np. du roi Ajamīḍha_1, fils de Hastī; Ṛkṣa est son fils.

 ajaikapad [ekapad] m. myth. np. d'Ajaikapād «Guide unijambe», ou Ekapād, l'un des 11 souffles divins [marut], forme de Śiva-Bhairava; il personnifie le poteau sacrificiel; il est souvent représenté en ūrdhvaliṅga, avec une seule jambe; astr. il préside le nakṣatra Pūrvaproṣṭhapadās (αβ de Pégase) | var. ajaikapada id.
aja_1

अज aja_2 [a-ja] a. m. n. f. ajā non né; incréé | qui existe de toute éternité — m. temps | myth. épith. de Śiva, Viṣṇu, Brahmā ou Kāmaf. ajā ignorance | myth. np. d'Ajā «Éternelle», épith. de Māyā.

अजगव ajagava var. ajakava [aja_2] m. myth. np. d'Ajagava ou Ajakava, arc de Śiva [Śaivacāpa] fabriqué par Viśvakarmā afin de détruire Tripura; après son combat infructueux contre Viṣṇu, Śiva le donna à son disciple Devarāta Janaka; plus tard le roi Janakarāja en hérita, et au svayaṃvara de sa fille Sītā, le prince Rāma le cassa; cf. Pināka.

अजड ajaḍa [a-jaḍa] a. m. n. f. ajaḍā animé, sensible | éveillé, réactif.

अजन ajana [a-jana] a. m. n. f. ajanā désert — m. personne insignifiante.

अजप ajapa [a-japa] a. m. n. f. ajapā qui ne prie pas | non prononcé — f. cf. ajapā.

अजपा ajapā [f. ajapa] f. soc. le mantrahaṃsa’ (qui se ventile en silence).

 ajapājapa [japa] m. phil. ventilation du mantra haṃsa.
ajapā

अजय ajaya [a-jaya] m. défaite — a. m. n. f. ajayā invaincu; invincible — f. ajayā chanvre indien.

 ajayameru [meru] m. géo. np. de la ville d'Ajayameru, mod. Ajmer au Rajasthan; elle fut fondée au 7e siècle par le roi Ajayarāja Siṃha, de la dynastie rājput Cāhuvāṇa; en 1193 elle fut conquise par Muhammad le Ghoride et rattachée au Sultanat de Delhi; elle fut rattachée au Mewar en 1365, au Mārvār en 1532, et conquise par Akbar en 1559.
ajaya

अजर ajara [a-jara] a. m. n. f. ajarā qui ne vieillit pas; sans âge; inusable, inaltérable.

 ajarāmara [amara] a. m. n. f. ajarāmarā sans âge et immortel.

  ajarāmaravat [-vat] adv. comme sans âge et immortel.
 ajarāmara
ajara

अजर्य ajarya [a-jarya] a. m. n. f. ajaryā impérissable, inaltérable.

अजस्र ajasra [a-jasra] a. m. n. f. ajasrā qui ne cesse pas, qui ne s'éteint pas; perpétuel (not. feu).
ajasram var. ajasreṇa perpétuellement, pour toujours.

अजहत् ajahat [a-jahat] a. m. n. f. ajahatī sans abandonner.

 ajahallakṣaṇā [lakṣaṇa] f. gram. se dit d'une interprétation [vṛtti] de métonymie inclusive; opp. jahallakṣaṇā.
ajahat

अजात ajāta [a-jāta] a. m. n. f. ajātā non-né; non encore né | pas encore développé.

 ajātaloma [loman] m. f. ajātalomā impubère.

 ajātavyañjana [vyañjana] m. f. ajātavyañjanā impubère.

 ajātavyavahāra [vyavahāra] m. mineur de 15 ans, encore sous tutelle.

 ajātaśatru [śatru] a. m. n. f. qui n'a pas d'ennemi; pacifique — m. myth. [Mah.] np. d'Ajātaśatru «Dont l'ennemi reste à naître», épith. de Yudhiṣṭhira | géo. np. du roi du Magadha Ajātaśatru_1, fils de Bimbisāra et d'une princesse du Videha; d'abord régent de l'Aṅga à Campā, il monta sur le trône à Rājagṛha en assassinant son père en 491 ant.; contemporain du Buddha, il patronna le bouddhisme; il combattit son oncle maternel Prasenajit pour annexer la région de Kāśī; il se défendit du clan Licchavi en fortifiant le village de Pāṭaligrāma, dont il fit sa capitale Pāṭaliputra; grand guerrier, on lui attribue l'invention du chariot scythe; il soumit les républiques Licchavi et établit la suprématie régionale du Magadha; il se convertit au bouddhisme et fonda de nombreux reliquaires [stūpa] et monastères; il fut assassiné par son fils Udayibhadra en 459 ant. || pali Ajatasattu
ajāta

अजामि ajāmi [a-jāmi] a. m. n. f. soc. non apparenté — n. inceste.

 ajāmila [-la] m. myth. [BhP.] np. du brahmane Ajāmila de Kānyakubja, qui vivait pieusement jusqu'à sa rencontre avec une prostituée ivre; il se dévoya en fréquentant cette prostituée qu'il prit comme servante, et oublia tous ses devoirs, en volant et en trichant au jeu; il eut 10 fils, et nomma le cadet Nārāyaṇa, à l'instigation de Nārada; il vieillit, tomba malade, et à l'heure de sa mort vit les hideux assistants de Yama [yamadūta] venus le prendre; il appela son jeune fils, et à ce nom sacré les émissaires de Viṣṇu [viṣṇudūta] accourirent pour le sauver et le porter au ciel, car l'appel du Seigneur lave de tous les péchés.
ajāmi

अजित ajita [a-jita] a. m. n. f. ajitā invaincu — m. myth. np. d'Ajita «l'Invincible», épith. de Viṣṇu.

 ajitanātha [nātha] m. jn. np. d'Ajitanātha «Maître invincible», 2e tīrthaṅkara mythique; son corps est doré, son symbole est l'éléphant.

 ajitapīḍa [pīḍā] m. hist. np. d'Ajitapīḍa, roi du Kaśmīra de 838 à 850.
ajita

अजिन ajina [aja_1-na] n. peau, not. d'antilope noire ou de chèvre.

 ajinavāsin [vāsin_2] a. m. n. f. ajinavāsinī vêtu d'une peau d'antilope — m. véd. épith. d'un patron de sacrifice solennel [dīkṣita].
ajina

अजिर ajira [aja_1-ira] a. m. n. f. ajirā agile, rapide — n. cour; arène, lieu de combat, champ de bataille — v. [11] pr. md. (ajirāyate) être rapide; détaler || lat. agilis; fr. agile.
ajiram rapidement.

अजीगर्त ajīgarta [gṝ_1] m. myth. np. du brahmane Ajīgarta «qui n'a rien à avaler»; il avait trois fils, Śunaḥpuccha, Śunaḥśepa et Śunolāṅgūla; il vendit Śunaḥśepa pour 100 vaches au roi Hariścandra pour servir de substitut à son fils Rohitāśva comme sacrifice à Varuṇa; pour 100 vaches de plus il le lia au poteau sacrificiel, et pour 100 vaches encore il prit le couteau du bourreau; Ajīgarta est qqf. assimilé à Ṛcīka.

अज्झल ajjhala m. charbon incandescent, braise.

अज्ञ ajña [a-jña] a. m. n. f. ajñā ignorant; stupide, sot | inconscient; dénué de conscience — m. sot.

 ajñatā [-tā] f. ignorance.
ajña

अज्ञात ajñāta [a-jñāta] a. m. n. f. ajñātā inconnu; inattendu; incognito | ignorant || lat. ignotus; fr. ignorant.
ajñātam adv. sans savoir, en l'ignorance de.

 ajñātakula [kula] a. m. n. f. ajñātakulā dont on ne connaît pas la famille.

  ajñātakulaśīla [śīla] a. m. n. f. ajñātakulaśīlā dont on ne connaît ni la famille ni le caractère.
 ajñātakula

 ajñātajñāpaka [jñāpaka] a. m. n. f. ajñātajñāpakā chercheur, découvreur, innovateur.

 ajñātavāsa [vāsa_1] m. séjour incognito | myth. [Mah.] 13e année d'exil des pāṇḍavās.
ajñāta

अज्ञाति ajñāti [a-jñāti] m. étranger, personne sans lien de parenté || hi. ajnabī.

अज्ञात्वा ajñātvā [a-jñātvā] adv. sans savoir.

अज्ञान ajñāna [a-jñāna] n. ignorance | phil. nescience.
ajñānāt var. ajñānatas adv. par ignorance.

अञ्च् añc v. [1] pr. (añcati) ps. (acyate) pp. (añcita) pf. (ut, ni) v. [1] pr. (acati) pp. (akna) pf. (ā) courber, ployer — pr. md. (añcate) se courber, saluer — ca. (añcayati) ca. md. (añcayate) dérouler; produire || gr. αγκοω; lat. uncus; ang. ankle; all. Enkel; fr. angle, ancre.

अञ्च añca [act. añc] ifc. m. fait de se dresser; cf. romāñca.

अञ्चन añcana [act. añc] n. fait de ployer, de se courber; inclinaison, flexion.

अञ्चल añcala [añc-ala] m. frange d'un vêtement (de femme), d'une écharpe | œillade.

अञ्चित añcita [pp. añc] a. m. n. f. añcitā recourbé; bouclé (cheveux); dressé.

अञ्ज् añj v. [7] pr. (anakti) pp. (akta) abs. (aktvā, -añjya) pf. (abhi, ā, vi, sam) oindre, enduire; orner — pr. md. (aṅkte) s'enduire, s'oindre de; se farder — ps. (ajyate) être fardé, être beau — ca. (añjayati) oindre, enduire || lat. ungo; fr. oindre, onguent.

अञ्जन añjana [act. añj] n. onguent, collyre, fard — m. myth. np. de l'éléphant céleste Añjana «Fardé», diggaja de l'Ouest — f. añjanā myth. np. de la nymphe [apsaras] Añjanā «Collyre», réincarnation de Puñjikasthalā changée en singe par la malédiction d'un ṛṣi qu'elle avait insulté; son époux était le singe Kesarī; pour avoir un fils, elle pria le dieu Vent [Pavana] dont elle reçut la semence dans les oreilles, et enfanta ainsi de Hanumān.

 añjanaśalākā [śalākā] f. jn. rite de peinture des yeux d'une idole [mūrti] aux fins de la consacrer.
añjana

अञ्जलि añjali m. posture [mudrā] de salut: mains ouvertes jointes en signe d'hommage, levées devant la poitrine (égal), le front (guru), ou au-dessus de la tête (Dieu); cf. mastakāñjali.
añjaliṃ kṛ saluer en posture d'añjali.
prāñjali adv. en posture d'añjali.

 añjalika [-ka] m. myth. [Mah.] np. d'Añjalika, flèche magique par laquelle Arjuna tua Karṇa.
añjali

अञ्जस् añjas [abstr. añj] n. onguent, pommade — adv. rapidement, instantanément, soudainement — i. añjasā adv. tout droit; avec droiture, correctement; vraiment, exactement | rapidement, immédiatement.

अञ्जस añjasa [añjas] a. m. n. f. añjasā droit, direct; honnête.

 añjaḥsava [sava_1] m. pressurage rapide (not. du soma).
añjasa

अट् aṭ v. [1] pr. (aṭati) pp. (aṭita) pf. (pari) aller çà et là, errer; partir à l'aventure — int. md. (aṭāṭyate) errer sans fin.
mṛgayām aṭ chasser.

अटन aṭana [act. aṭ] n. errance; promenade; voyage — f. aṭanī extrémité encochée d'un arc.

अटवी aṭavī [aṭ] f. forêt.

अट्ट aṭṭa a. m. n. f. aṭṭā fort, éclatant, excessif; bruyant | mus. cycle rythmique [tāla] comprenant 2 laghu et 2 druta.

 aṭṭaśūlā [śūlā] f. vente de nourriture.

 aṭṭahāsa [hāsa] m. éclat de rire | myth. épith. de Śiva-Bhairava «au rire tonitruant».
aṭṭahāsabhinna myth. brisé par l'éclat de rire de Bhairava.
aṭṭa

अण् aṇ nota. gram. suffixe primaire [kṛt_2] dénotant l'activité (ifc.).

अणक aṇaka a. m. n. f. aṇakā insignifiant; méprisable.
aṇakabhāryā épouse méprisable.

अणहिल aṇahila m. hist. np. d'Aṇahila, ministre du Vanarāja au 8e siècle.

 aṇahilapāṭaka [pāṭaka] n. géo. np. de la ville d'Aṇahilapāṭaka, ancienne capitale de la dynastie Cāpa, fondée en 746 par Vanarāja; elle est nommée en honneur de son ministre et ami Aṇahila; après 974 elle fut capitale de la dynastie Solaṅkī; elle fut pillée en 1024 par Mahmud de Ghazni; c'était la capitale de Siddharāja au 12e siècle; mod. Paṭṭana ou Pāṭana au Gujarāt.

 aṇahilapura [pura] n. géo. np. de la ville d'Aṇahilapura Paṭṭana; cf. Aṇahilapāṭaka.
aṇahila

अणिमन् aṇiman [aṇu-man] m. ténuité; atome; maigreur | phil. [yoga] le pouvoir de rapetisser, un aṣṭasiddhi.

अणीयस् aṇīyas [compar. aṇu] a. m. n. f. aṇīyasī plus minuscule.

अणु aṇu a. m. n. f. aṇvī fin, ténu, minuscule; faible, insignifiant; subtil — m. atome; unité infime de temps ou d'espace | phil. [siddhānta] âme.

 aṇumātra [mātra] a. m. n. f. aṇumātrī [«qui a la dimension d'un atome»] minuscule.

 aṇuvrata [vrata] n. pl. jn. les 5 vœux mineurs d'un disciple jaina: non-violence [ahiṃsā], sincérité [satya], probité [asteya], chasteté [brahmacarya], et non-attachement [aparigraha].
aṇuvratapañcaka jn. liste des 5 vœux du jaina.

 aṇuśakti [śakti] f. mod. énergie atomique.
aṇu

अण्ड aṇḍa n. œuf | testicule | arch. dôme.
brahmāṇḍa phil. [«œuf cosmique»] l'univers.

 aṇḍakoṣa [koṣa] m. scrotum.

 aṇḍaja [ja] a. m. n. f. aṇḍajā né d'un œuf; ovipare — m. oiseau.

 aṇḍadala [dala] m. coquille d'œuf.
aṇḍa

अत् at [relié à aṭ] v. [1] pr. (atati) pp. (atita) véd. aller, courir.

॰अत् -at forme des ppr. actifs (parasmaipada).

॰अत -ata forme des a.

अतत्त्वविद् atattvavid [a-tattvavid] a. m. n. f. phil. qui ne connaît pas la vérité (c.-à-d. l'identité d'ātman et de brahman).

अतद्रूप atadrūpa [a-tadrūpa] a. m. n. f. atadrūpā de forme différente.

अतनु atanu [a-tanu_1] a. m. n. f. atanvī important, significatif.

अतन्द्र atandra [a-tandrā] a. m. n. f. atandrā alerte; reposé.

 atandrin [-in] a. m. n. f. atandrī alerte; reposé.
atandra

अतन्द्रित atandrita [a-tandrita] a. m. n. f. atandritā alerte; reposé.

अतपस् atapas [a-tapas] a. m. n. f. soc. qui néglige la pratique des austérités.

अतपस्य atapasya [a-tapasya] a. m. n. f. atapasyā soc. qui néglige la pratique des austérités.

अतप्त atapta [a-tapta] a. m. n. f. ataptā non chauffé; froid; cru.

अतल atala [a-tala] a. m. n. f. atalā sans fond — n. myth. np. du monde [loka] Atala, premier enfer souterrain.

अतस् atas [relié à ayam] adv. (substitut de l'abl. d'ayam) d'ici; de là | à partir de cet endroit; dès ce moment, alors | pour cela; c'est pourquoi, donc, en conséquence, par suite || pali ato.
ata_eva adv. pour cela même; c'est pourquoi.
ata_ūrdhvam adv. à partir de là; ensuite.
ataḥ param adv. au delà.
ato 'nya autre que cela.
ato nimittam adv. à cause de cela.
ato 'rtham adv. pour cet objet, à cette fin.

अतस atasa [at-asa] m. vent, air — f. atasī natu. bot. Linum usitatissimum, lin.
atasīpuṣpasaṃkāśam (Kṛṣṇa) à la complexion de la fleur de lin.

अति ati pf. sur, au-delà — prép. très, trop — adv. en excès, en grande proportion | ne convenant pas à ce moment || gr. ετι; lat. et.
atikram outrepasser, excéder.
atikambalam [kambala] adv. après la période où l'on porte un manteau.
ati siktaṃ tvayā tu as trop arrosé.

अतिकश atikaśa [ati-kaśa] a. m. n. f. atikaśā [«qui ne peut plus être contrôlé par le fouet»] incontrôlable.

अतिकान्त atikānta [ati-kānta] a. m. n. f. atikāntā excessivement aimé.

अतिकाय atikāya [ati-kāya] m. myth. [Rām.] np. de l'ogre [rākṣasa] Atikāya «au Corps immense», fils de Rāvaṇa et Mandodarī, renaissance de Kaiṭabha; il obtint trois vœux de Brahmā à la suite d'une grande ascèse: l'arme brahmāstra, une cuirasse de diamants merveilleuse et le pouvoir de n'être dérangé par aucun désir importun; de taille gigantesque, il conduisait un char de mille chevaux; il fut tué en combat singulier par Lakṣmaṇa.

अतिकॄ atikṝ [ati-kṝ] pf. (vi) [inusité sans pf.].

अतिक्रम् atikram [ati-kram] v. [1] pr. (atikrāmati) pp. (atikrānta) traverser, franchir; dépasser, excéder; outrepasser; transgresser | passer (temps) | laisser de côté, négliger, laisser passer, omettre.

अतिक्रम atikrama [act. atikram] m. dépassement; invasion; transgression | laps de temps | erreur, omission.

अतिक्रमण atikramaṇa [act. atikram] n. fait de dépasser, de transgresser; excès | écoulement (temps).

अतिक्रमिन् atikramin [agt. atikram] ifc. a. m. n. f. atikramiṇī qui enfreint.

अतिक्रान्त atikrānta [pp. atikram] a. m. n. f. atikrāntā qui a surpassé ou transgressé | excédé, surpassé, dépassé.
sa śrutipatham atikrāntaḥ il était trop loin pour entendre.
cakṣurviṣayātikrānteṣukapoteṣu les pigeons ayant disparu [«sortis du champ de vision»].

 atikrāntaniṣedha [niṣedha] a. m. n. f. atikrāntaniṣedhā qui a transgressé une prohibition.
atikrānta

अतिक्रान्ति atikrānti [act. atikram] f. transgression.

अतिखट्व atikhaṭva [ati-khaṭvā] a. m. n. f. atikhaṭvā qui est sans lit.

अतिगत atigata [pp. atigam] a. m. n. f. atigatā qui a dépassé.

अतिगति atigati [act. atigam] f. phil. [pāśupata] but suprême.

अतिगम् atigam [ati-gam] v. [3] pr. (atigacchati) pp. (atigata) dépasser, surpasser; transgresser.

अतिगव atigava [ati-gava] m. (taureau) qui monte la vache.

अतिगहन atigahana [ati-gahana] a. m. n. f. atigahanā très profond, insondable; complètement impénétrable.
atigahanaṃ tamo yauvanaprabhavam [K.] La noirceur émanant de la jeunesse est très profonde.

अतिगा atigā [ati-gā_1] v. [3] pr. (atijigāti) aor. [1] (atyagāt) passer (se dit du temps); passer au-delà, mourir.

अतिग्रह् atigrah [ati-grah] v. [9] pr. (atigṛhṇāti) prendre en excès | surpasser.

अतिग्रह atigraha [obj. atigrah] m. phil. objet d'un organe d'appréhension [graha]; il y en a 8: apāna l'odeur (perçue par le nez [ghrāṇa]), rasa la saveur (perçue par la langue [jihvā]) rūpa la forme (perçue par l'œil [cakṣus]), śabda le son (perçu par l'ouïe [śrotra]), sparśa le contact tactile (perçu par le toucher [tvak]), kāma le désir (conçu par l'intellect [manas]), karman l'action (actée par la main [hasta]), et nāman le nom, (acté par la voix [vāc]).

अतिचण्ड aticaṇḍa [ati-caṇḍa] a. m. n. f. aticaṇḍī très violent.
aticaṇḍatāṇḍavayutam danse cosmique de Śiva.

अतिचर् aticar [ati-car] v. [1] pr. (aticarati) pp. (aticarita) éviter, enfreindre, transgresser; offenser; être infidèle (à son mari).
dharmārthe ca kāme caiṣā nāticaritavaya Elle ne doit désobéir (à son mari) ni en matière d'amour, ni en matière d'argent ou en matière de morale (prononcé par le père de la mariée lors de la cérémonie de mariage).

अतिचार aticāra [act. aticar] m. fait de dépasser; transgression.

अतिचारिन् aticārin [agt. aticar] a. m. n. f. aticāriṇī qui surpasse; qui transgresse.

अतिजगती atijagatī [ati-jagatī] f. phon. classe de mètres de 4 pieds de 13 syllabes.

अतितराम् atitarām [ati-tarām] adv. supérieur à <acc.> | meilleur que, plus haut que, davantage que <abl.> | très; trop, en excès.

अतिताप atitāpa [ati-tāpa] m. phil. [pāśupata] ascétisme transcendantal.

अतिथि atithi [a-tithi] m. [«inattendu»] visiteur | hôte (celui qui est reçu); invité | myth. np. d'Atithi «l'Hôte», épith. d'Agni | myth. [Ragh.] np. d'Atithi_1, fils de Kuśa, roi d'Ayodhyā; vingt générations plus tard, sa lignée s'éteignit avec Agnivarṇa.

 atithigva [ga_1] m. myth. véd. np. d'Atithigva, épith. du roi Divodāsa «vers qui vont les hôtes».

 atithitva [-tva] n. hospitalité, réception.

 atithideva [deva] a. m. n. f. atithidevā qui traite son hôte comme un dieu.
atithidevo bhava [TU.] Traite un hôte comme Dieu.

 atithipati [pati] m. hôte (celui qui reçoit).

 atithiṣatkāra [satkāra] m. hospitalité, devoirs rendus à l'hôte.

 atithisaṃvibhāga [saṃvibhāga] m. jn. le partage avec un hôte, un śikṣāvrata.
atithi

अतिदर्प atidarpa [ati-darpa] m. orgueil extrême — a. m. n. f. atidarpā très orgueilleux — m. lit. [Pañcatantra] nom d'un serpent.

अतिदान atidāna [ati-dāna] n. phil. [pāśupata] don transcendantal.

अतिदीर्घ atidīrgha [ati-dīrgha] a. m. n. f. atidīrghā très long.

अतिदुर्वृत्त atidurvṛtta [ati-durvṛtta] a. m. n. f. atidurvṛttā excessivement méchant.

अतिदुष्कर atiduṣkara [ati-duṣkara] a. m. n. f. atiduṣkarā très difficile — n. grande difficulté.

अतिदूर atidūra [ati-dūra] a. m. n. f. atidūrā très lointain, trop éloigné — n. grande distance.

 atidūratva [-tva] n. grande distance.
atidūra

अतिदेश atideśa [ati-deśa] a. m. n. f. atideśā gram. se dit de racines verbales qui échappent à une condition par une règle qui les en dispense.

 atideśasūtra [sūtra] n. gram. règle de grammaire d'extension de propriétés.
atideśa

अतिद्वय atidvaya [ati-dvayā] a. m. n. f. atidvayī sans parallèle; unique; insurpassable (en bien ou en mal).

अतिधार्मिक atidhārmika [ati-dhārmika] a. m. n. f. atidhārmikā très vertueux.

अतिनिद्र atinidra [ati-nidrā_2] a. m. n. f. atinidrā qui dort trop — f. atinidrā sommeil excessif.
atinidram adv. après le sommeil.

अतिपत् atipat [ati-pat_1] v. [1] pr. (atipatati) pp. (atipatita) tomber ou voler au-delà; survoler; négliger — ca. (atipātayati) faire survoler; tirer hors de; rendre ineffectif.

अतिपतित atipatita [pp. atipat] a. m. n. f. atipatitā dépassé, raté; transgressé.

अतिपत्ति atipatti [act. atipad] f. fait de dépasser, de ne pas accomplir, de rater; retard, manque.

अतिपद् atipad [ati-pad_1] v. [4] pr. md. (atipadyate) pp. (atipanna) dépasser, aller au delà de <acc.> | négliger, omettre; transgresser — ca. (atipādayati) faire dépasser.

अतिपद atipada [ati-pada] a. m. n. f. atipadā phon. mètre à pāda excédentaire.

अतिपन्न atipanna [pp. atipad] a. m. n. f. atipannā dépassé, raté; transgressé.

अतिपरुष atiparuṣa [ati-paruṣa] a. m. n. f. atiparuṣā très grossier, très désagréable.

अतिपात atipāta [act. atipat] m. fait de dépasser, de rater, de négliger; omission; transgression | mauvais usage; opposition.

अतिपाप atipāpa [ati-pāpa] a. m. n. f. atipāpā très mal, criminel, sacrilège.

अतिप्रसङ्ग atiprasaṅga [ati-prasaṅga] m. attachement excessif; obsession; addiction | gram. extension abusive d'une règle.

अतिप्रिय atipriya [ati-priya] a. m. n. f. atipriyā très cher | mus. caractérise une classe de modes musicaux [rāga].

अतिबल atibala [ati-bala] a. m. n. f. atibalā très fort; d'une force excessive.

अतिबोधिसत्त्व atibodhisattva [ati-bodhisattva] a. m. n. f. atibodhisattvā bd. qui surpasse un accompli [bodhisattva].

अतिब्रू atibrū [ati-brū] v. [2] pr. (atibravīti) pr. md. (atibrūte) insulter.

अतिभय atibhaya [ati-bhaya] n. terreur.

अतिभार atibhāra [ati-bhāra] m. charge excessive; excédent, surcharge | grand travail, grande peine | lit. obscurité excessive d'un passage.

अतिभू atibhū [ati-bhū_1] v. [1] pr. (atibhavati) se manifester de manière excessive | exceller, surpasser.

अतिभूमि atibhūmi [ati-bhūmi] f. grande étendue de terres | culmination, éminence, supériorité; excès.
atibhūmiṃ gato'syā anurāgaḥ elle est passionnément amoureuse.

अतिमधुर atimadhura [ati-madhura] a. m. n. f. atimadhurā très charmant | mus. caractérise une classe de modes musicaux [rāga].

अतिमात्र atimātra [ati-mātra] a. m. n. f. atimātrī démesuré, excessif.
atimātram adv. trop.

अतिमानुष atimānuṣa [ati-mānuṣa] a. m. n. f. atimānuṣā surhumain.

अतिमारुत atimāruta [ati-māruta] m. ouragan.

अतिमार्ग atimārga [ati-mārga] m. soc. [«voie supérieure»] enseignement ésotérique śaiva, comprenant les textes lākula et vaimala; opp. mantramārga.

अतिमुक्त atimukta [ati-mukta] a. m. n. f. atimuktā phil. complétement libéré; délivré des désirs ici-bas.

 atimuktaka [-ka] m. id. | natu. variété d'arbuste odorant; on extrait un parfum de ses graines
atimukta

अतियजन atiyajana [ati-yajana] n. phil. [pāśupata] sacrifice transcendantal.

अतियोग atiyoga [ati-yoga] m. bd. «Yoga suprême», discipline du bouddhisme tantrique.

 atiyogayāna [yāna] n. bd. discipline du yoga suprême, dernière étape du Vajrayāna; elle correspond au dzogchen de l'ordre tibétain Nyingma.
atiyoga

अतिरक्त atirakta [ati-rakta] a. m. n. f. atiraktā très rouge — f. atiraktā myth. np. de l'une des 7 langues d'Agni.

अतिरथ atiratha [ati-ratha] m. grand guerrier [«qui excelle au char»].

अतिरात्र atirātra [ati-rātra] a. m. n. f. atirātrā préparé ou effectué durant la nuit — m. soc. «prolongement nocturne du rite du soma», cérémonie concluant l'année véd. [gavāmayana], la nuit suivant le mahāvrata; c'est la dernière de la période des «dix nuits» [daśarātra].

अतिरिक्त atirikta [pp. atiric] a. m. n. f. atiriktā qui excède, qui domine; surabondant — m. excédent; ce qui dépasse | pénis.

अतिरिच् atiric [ati-ric] v. [4] pr. md. (atiricyate) pp. (atirikta) pf. (vi) avoir un reste; surpasser, dominer <acc. abl.>; s'imposer.

अतिलक्ष्मी atilakṣmī [ati-lakṣmī] a. m. n. f. très prospère — f. richesse extraordinaire.

अतिलाघव atilāghava [ati-lāghava] a. m. n. f. atilāghavā extrêmement léger | gram. sous-généralisation; opp. ativyāpti.

अतिलौल्य atilaulya [ati-laulya] n. extrême avidité.

अतिवाद ativāda [ati-vāda] m. [«parole excessive»] paroles blessantes; injures.

अतिविस्तर ativistara [ati-vistara] m. dévelop­pement excessif, excès de détails.
alam ativistareṇa trève de longueurs; assez de détails oiseux.

अतिविस्तृत ativistṛta [ati-vistṛta] a. m. n. f. ativistṛtā excessivement long; prolixe.
ativistṛtadurāgamaviprakīrṇaśabdānuśāsana [Hemacandra] Une grammaire verbeuse, incompréhensible, en désordre.

अतिवृत् ativṛt [ati-vṛt_1] v. [1] pr. md. (ativartate) pp. (ativṛtta) dépasser, surpasser; traverser | enfreindre, transgresser.

अतिवृत्ति ativṛtti [act. ativṛt] f. fait de surpasser; transgression, désobéissance.

अतिवृद्धप्रनप्तृ ativṛddhapranaptṛ [ati-vṛddhapranaptṛ] m. arrière-arrière-arrière-petit-fils — f. ativṛddhapranaptrī arrière-arrière-arrière-petite-fille.

अतिवृद्धप्रपितामह ativṛddhaprapitāmaha [ati-vṛddhaprapitāmaha] m. arrière-arrière-arrière-grand-père paternel — f. ativṛddhaprapitāmahī arrière-arrière-arrière-grand-mère paternelle.

अतिवृद्धप्रमातामह ativṛddhapramātāmaha [ati-vṛddhapramātāmaha] m. arrière-arrière-arrière-grand-père maternel — f. ativṛddhapramātāmahī arrière-arrière-arrière-grand-mère maternelle.

अतिवृष्टि ativṛṣṭi [ati-vṛṣṭi] f. pluie diluvienne.

अतिव्याप्ति ativyāpti [ati-vyāpti] f. gram. sur-généralisation; extension excessive; opp. atilāghava | phil. [nyāya] inadéquation de la description d'un concept par généralité excessive, l'une des 3 fautes [doṣa_2] d'une définition, avec l'incomplétude [avyāpti] et l'inapplicabilité [asambhava].

अतिशय atiśaya [act. atiśī] m. éminence, prééminence; supériorité, excellence | jn. qualité surhumaine attribuée aux saints [arhat].

 atiśayokti [ukti] f. hyperbole; dithyrambe | verbosité, emphase.
atiśaya

अतिशी atiśī [ati-śī_1] v. [2] pr. md. (atiśete) pp. (atiśayita) surpasser, exceller.

अतिशूद्र atiśūdra [ati-śūdra] a. m. n. f. atiśūdrā soc. [«plus bas que śūdra»] hors-caste.

अतिश्रम atiśrama [ati-śrama] m. fatigue extrême, épuisement.

अतिष्ठत् atiṣṭhat [a-tiṣṭhat] a. m. n. f. atiṣṭhantī qui ne tient pas debout; qui ne tient pas en place; instable.

अतिसक्ति atisakti [ati-sakti] f. attachement excessif; addiction | phil. attachement excessif au monde et aux passions.

अतिसंचय atisaṃcaya var. atisañcaya [ati-saṃcaya] m. accumulation excessive.

अतिसंतुष्ट atisaṃtuṣṭa var. atisantuṣṭa [ati-saṃtuṣṭa] a. m. n. f. atisaṃtuṣṭā très heureux, comblé de joie.

अतिसंनिधान atisaṃnidhāna var. atisannidhāna [ati-saṃnidhāna] n. promiscuité excessive.

अतिसर्ग atisarga [act. atisṛj] m. renvoi; abandon; don | autorisation.
atisargaṃ congédier; donner l'autorisation; donner une bénédiction de départ.

अतिसार atisāra [act. ca. atisṛ] m. purge; dyarrhée; dysenterie | var. atīsāra id. — ifc. transgression de.

अतिसृ atisṛ [ati-sṛ] ca. (atisārayati) faire passer à travers — ps. (atisāryate) être purgé.

अतिसृज् atisṛj [ati-sṛj_1] v. [6] pr. (atisṛjati) pp. (atisṛṣṭa) renvoyer, abandonner; laisser | autoriser; accorder; pardonner.

अतिस्तुति atistuti [ati-stuti] f. louange excessive.

अतिस्पष्ट atispaṣṭa [ati-spaṣṭa] a. m. n. f. atispaṣṭā très clair; très intelligible.

अतिहसित atihasita [ati-hasita] n. rire excessif; rire hystérique incontrôlé.

अती atī [ati-i] v. [2] pr. (atyeti) pp. (atīta) pf. (upa, vi) passer (temps); franchir (distance) | passer outre, dominer; transcender; laisser derrière | se débarrasser de, échapper à.

अतीत atīta [pp. atī] a. m. n. f. atītā passé, écoulé; laissé en arrière; trépassé, mort | qui a franchi, qui est allé au-delà; excessif | qui a négligé; négligent — n. le passé.
nayanapathātīteṣukapoteṣu les pigeons ayant disparu [«sortis du champ de vision»].

अतीन्द्रिय atīndriya [ati-indriya] a. m. n. f. atīndriyā qui transcende les sens — n. âme, esprit.

अतीव atīva [ati-iva] adv. très, extrêmement; trop, excessivement — prép. plutôt que <acc.>; plus que <abl.>.

अतुल atula [a-tul] a. m. n. f. atulā incomparable; inégalé — m. graine de sésame (de poids insignifiant).

 atulya [-ya] a. m. n. f. atulyā inégalé, incomparable.
atula

अतृप्त atṛpta [a-tṛpta] a. m. n. f. atṛptā insatisfait, non rassasié; frustré; inassouvi; insatiable.

अतृप्ति atṛpti [a-tṛpti] f. insatisfaction; insatiabilité, boulimie.

अत्तव्य attavya [pfp. [3] ad_1] a. m. n. f. attavyā comestible.

अत्ति atti [agt. ad_1] m. qui mange — m. attṛ f. attrī id.

अत्यग्निष्टोम atyagniṣṭoma [ati-agniṣṭoma] m. soc. deuxième modification du sacrifice jyotiṣṭoma.

अत्यङ्कुश atyaṅkuśa [ati-aṅkuśa] m. [«qui ne peut plus être contrôlé par le croc»] éléphant furieux.

अत्यन्त atyanta [ati-anta] a. m. n. f. atyantā constant, ininterrompu, éternel | violent, extrême, qui passe les bornes.
atyantam adv. pour toujours; tout-à-fait.

 atyantagata [gata] a. m. n. f. atyantagatā parti pour toujours.

 atyantamāheśvara [māheśvara] m. soc. absolu­ment voué à Śiva, épith. royal; syn. paramamāheśvara.

 atyantasaṃyoga [saṃyoga] m. lien invariable | gram. caractérise la relation entre composantes d'un composé tatpuruṣa.

 atyantasiddha [siddha_1] a. m. n. f. atyantasiddhā phil. établi de façon absolue et éternelle.

 atyantābhāva [abhāva] m. absence, absolue non-existence | phil. [nyaya] négation [abhāva] comme absence de qqc. quelque part.
atyanta

अत्यशन atyaśana [ati-aśana_2] n. fait de trop manger.

अत्यस् atyas [ati-as_2] v. [4] pr. (atyasyati) pp. (atyasta) pf. (vi) vaincre en lançant (des flèches).

अत्यस्त atyasta [pp. atyas] a. m. n. f. atyastā qui a lancé au-delà de.

अत्याज्य atyājya [a-tyājya] a. m. n. f. atyājyā qu'on ne doit pas abandonner.

अत्याय atyāya [ati-āya] m. transgression; cruauté.

अत्यासम् atyāsam [ati-āsam] ifc. adv. après une période de <iic.>.
dvyahātyāsam deux jours plus tard | tous les 3 jours.

अत्याहित atyāhita [ati-āhita] n. calamité, grand danger.
atyāhitam interj. Au secours!

अत्युक्ति atyukti [ati-ukti] f. excès de parole | exagération; hyperbole.

अत्युग्र atyugra [ati-ugra] a. m. n. f. atyugrā très fort; extraordinaire.

 atyugrapuṇyapāpa [puṇyapāpa] n. pl. faits extraordinairement bons et mauvais.
atyugra

अत्र atra_1 [ayam-tra] adv. ici | vers ici | en ce cas; à ce propos; sur ce point | en cet endroit <loc.> | pendant ce temps; à cette occasion, alors.
atraiva adv. ici même.
atra sarasi adv. dans cet étang.
atra vastuni adv. en cette matière.

 atradaghna [daghna] a. m. n. f. atradaghnā f. atradaghnī d'une telle stature; qui atteint jusqu'ici.

 atrabhavat [bhavat_2] m. adr. Monsieur (ici-présent, forme polie de il) — f. atrabhavatī Madame.
atra_1

अत्र atra_2 [ad_1-tra] m. myth. démon dévoreur; not. un ogre vampire [rākṣasa] — n. atra nourriture.

अत्रस्त atrasta [a-trasta] a. m. n. f. atrastā confiant, apprivoisé.

अत्रि atri [relié à atti] m. myth. np. du sage Atri «Dévoreur», fils de l'esprit de Brahmā [mānasaputra], patriache [saptarṣi] et géniteur [prajāpati]; son épouse est Anasūyā; faisant de dures austérités, les larmes lui vinrent aux yeux, dont l'éclat remplit l'univers et donna naissance à Candra; il est associé à l'étoile Megrez de la Grande Ourse; Anasūyā obtint que la trimūrti se réincarnât comme ses enfants Candra, Dattātreya et Durvāsā; cf. Ugraśravā; [RV.] il est père d'Apālā; [Rām.] on le dit aussi père de Bharadvāja.

अत्वक्क atvakka [a-tvac-ka] a. m. n. f. atvakkā sans peau.

अथ atha conj. d'abord, et maintenant, ensuite; même; mais, par contre; alors, si | et encore, et alors (annonce le début d'un chapitre, d'un poème ou d'une prière).
atho [u] adv. (pragṛhya) et ensuite; et aussi.
athavā adv. ou aussi, alternativement | ou plutôt, mais; de plus, car.
athāpi [api] adv. qui plus est; de plus; ainsi.
atha kim adv. oui; certainement; comment en serait-il autrement? et alors?

 athātas [atas] adv. à partir d'ici; maintenant.
atha

अथर्व atharva iic. atharvan.

 atharvaveda [veda] m. l'Atharvaveda, le quatrième Veda, qui comprend 731 hymnes; il se compose d'incantations, de chants, de charmes magiques et de prières; il est connu par deux recensions, dites śaunaka et paippalāda; cf. aṅgirasas.

 atharvaśiras [śiras] n. lit. np. de la leçon [upaniṣad] Atharvaśiras; elle décrit not. les observances de la doctrine pāśupata [pāśupatavrata]; aussi appelée Atharvaśikhā ou Atharvaśīrṣa; des versions tardives existent, dédiées aux 5 dieux du pañcāyatana, not. le Gaṇapatyatharvaśīrṣa.
atharva

अथर्वन् atharvan m. myth. np. d'Atharvā, premier géniteur [prajāpati] issu de l'esprit de Brahmā, prêtre fondateur du sacrifice; il est aussi appelé Aṅgirā | pl. atharvāṇas soc. famille de brahmanes védiques, descendants d'Atharvā, gardiens de l'Atharvaveda | lit. les hymnes de l'Atharvaveda.

॰अथु -athu forme des s. d'état.

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria