Previous page
 h

ha part. cl. [affirmation] en effet, certes, vraiment.

हंस haṃsa m. natu. zoo. Anser Indicus, oie sauvage; cygne; cf. rājahaṃsa, kalahaṃsa | phil. oiseau mythique; la tradition dit qu'il a le don de séparer le lait de l'eau (c'est-à-dire de discerner la vérité de l'erreur) [nīrakṣīraviveka], et il incarne le pouvoir de discerner la substance essentielle des choses; cf. Mānasasarovara | myth. np. de Haṃsa, l'oie-monture de Brahmā | lit. [K.] np. du roi gandharva Haṃsa_1, père de l'apsaras Mahāśvetā par Gaurī_1 | lit. [Mah.] cygne-messager informant Nala de l'amour de Damayantī | phil. le mantra de souffle rythmique ‘haṃsa’; cf. ajapā | type d'homme; cf. pañcamanuṣyavibhāga || gr. χην; lat. anser; all. Gans; ang. gander, goose.

 haṃsagāminī [gāminī] f. [«qui a le port d'un haṃsa»] jeune femme gracieuse.

 haṃsadvāra [dvāra] n. géo. col Niti dans l'Himālaya, «chemin des oies» qui se rendent au lac Mānasa; cf. krauñcarandhra.

 haṃsanāda [nāda] m. cri des oies; il a un caractère sacré; en poésie, il est comparé au tintement des anneaux de cheville portés par les femmes.

 haṃsavat [-vat] a. m. n. f. haṃsavatī pareil au cygne — f. haṃsavatī myth. np. de Haṃsavatī «(Belle) comme un cygne», première épouse du roi Duṣyanta.
haṃsa

हंहो haṃho interj. hé!

हकार hakāra [(ha)-kāra] m. le son ou la lettre ‘ha’.

हट्ट haṭṭa m. marché; foire — f. haṭṭī petit marché.

 haṭṭacauraka [cauraka] m. voleur de marché, coupe-bourse.
haṭṭa

हठ् haṭh v. [1] pr. (haṭhati) faire du mal, opprimer.

हठ haṭha [act. haṭh] m. violence; entêtement, obstination; persévérance, effort | nécessité, urgence.
haṭhāt var. haṭhena adv. de vive force, par la violence | inévita­blement.
haṭhāt kṛ s'entêter.

 haṭhapradīpikā [pradīpikā] f. lit. np. du Haṭhapradīpikā «Éclaircissement du haṭhayoga», texte du 15e siècle.

 haṭhayoga [yoga] m. soc. yoga d'effort; il concerne principalement le contrôle du corps et le maintien de sa santé par les postures correctes [āsana] et la discipline du souffle [prāṇāyāma]; il mène aux techniques de méditation [dhyāna] du rājayoga; il est enseigné dans la Haṭhayogapradīpikā.

  haṭhayogapradīpikā [pradīpikā] f. lit. np. de la Haṭhayogapradīpikā «Éclaicissement du haṭhayoga», ouvrage du nāthayogin Cintāmaṇi_1 (vers le 15e siècle).
 haṭhayoga

 haṭhavidyā [vidyā] f. phil. science du yoga d'effort.
haṭha

हत hata [pp. han_1] a. m. n. f. hatā frappé, battu; tué, abattu; détruit, perdu; inutilisable | ruiné, perdu, misérable; maudit.
caurahata tué par un voleur.
mūle hate hataṃ sarvam Quand la racine est détruite, tout est détruit.

 hatadaiva [daiva] a. m. n. f. hatadaivā frappé par le destin; malchanceux — n. mauvais sort.

 hatadviṣ [dviṣ_2] a. m. n. f. qui a abattu ses ennemis.

 hataprabha [prabha] a. m. n. f. hataprabhā qui a perdu son éclat.
hata

हतवत् hatavat [ppa. hā_1] a. m. n. f. hatavatī qui a tué.
cauraṃ hatavān il a tué le voleur.

हति hati [act. han_1] f. coup; meurtre; destruction, ruine.

हत्य hatya [act. han_1] n. meurtre — f. hatyā id.

हद् had v. [1] pr. (hadati) pr. md. (hadate) pp. (hanna) déféquer.

हन् han_1 v. [2] pr. (hanti) imp. (jahi) fut. (haniṣyati) pft. (jaghāna) pft. md. (jaghne) pp. (hata) ppr. (ghnat) pfp. (hantavya, ghnya) abs. (-hatya, hatvā) pf. (apa, abhi, ava, ā, ut, upa, ni, pra, prati, vi, sam) frapper, battre; battre un tambour | tuer, détruire, faire périr — ps. (hanyate) être frappé, être tué — ca. (ghātayati) mettre à mort; faire tuer — dés.(jighāṃsati) dés.md. (jighāṃsate) désirer tuer — int. (jaṅghati) massacrer.

हन् han_2 [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. ghnī qui a tué <iic.>.
brahmahā qui a tué un brahmane.
bhrūṇahā qui a tué un fœtus.
vṛtrahā [«qui a tué Vṛtra»] épith. d'Indra.
mātṛhā saptamaṃ narkaṃ praviśet véd. Que celui qui a tué sa mère aille au 7e enfer.

हन hana [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. hanā meurtrier, destructeur — act. n. meurtre, destruction.

हनन hanana [agt. han_1] a. m. n. f. hananī qui tue, meurtrier — act. n. meurtre, fait de tuer; fait de frapper; destruction | math. multiplication.

हनु hanu [han_1-u] f. mâchoire | var. hanū id. || ang. chin; all. Kinn; lat. gena.

हनुमत् hanumat var. hanūmat [hanu-mat] m. myth. [Rām.] np. du dieu Hanumān «Prognathe», conseiller du roi des singes Sugrīva, allié de Rāma; il est fils du vent Pavana et de la nymphe [apsaras] Añjanā changée en singe; doué d'une force immense, il a le pouvoir de voler dans les airs; enfant, il sauta s'emparer du Soleil quand Rāhu venait l'éclipser; celui-ci se plaignit à Indra, qui cassa la mâchoire de l'enfant avec son foudre [vajra]; il tua de nombreux rākṣasās et aida Rāma à libérer Sītā; il bondit d'un seul saut de l'Himālaya à Laṅkā, qu'il incendia avec sa queue enflammée; il est expert en parole [vākkovida], savant et guérisseur; sur l'ordre de Jāmbavān il partit à la recherche des herbes de résurrection et de guérison (saṃjīvanī, viśalyakaraṇī, suvarṇakaraṇī, saṃdhānī); il rapporta de l'Himālaya le sommet de la montagne Vṛṣa-Mahodaya où elles poussaient, pour ramener Lakṣmaṇa à la vie; il est abstinent [brahmacārin], et donc souvent représenté couvert de pâte de vermillon [sindūra]; ses attributs sont la massue [gadā] et le bananier [kadala]; en présence de Rāma il est représenté dans la posture de dévotion [mastakāñjali]; il symbolise la dévotion et l'amitié fidèle, ainsi que la force physique au service du bien; par suite d'une malédiction, il ignore ses grands pouvoirs, qui lui sont révélés par d'autres; Rāma lui ayant accordé de vivre aussi longtemps que le Rāmāyaṇa serait conté, il est l'un des 7 immortels [ciraṃjīvin]; son anniversaire (Hanumān jayantī_2) se fête à la pleine lune du mois caitra [caitrī]; cf. Āñjaneya, Ghanasāravilepa, Marutiputra, Mahāvīra, Māruti, Rākṣasāntaka.

 hanumaddhvaja [dhvaja] a. m. n. f. hanumaddhvajā hist. [«qui a Hanumān sur sa bannière»] titre de la dynastie des rois Malla de la vallée de Kathmandu au Népal.
hanumat

हनूमत् hanūmat cf. hanumat.

हन्त hanta interj. (exhortation) allons! eh bien! holà!
hanta na gataḥ Oh! il n'est pas parti.

हन्तव्य hantavya [pfp. [3] han_1] a. m. n. f. hantavyā qui doit être mis à mort | qu'il faut transgresser.
hantavyo 'smi je suis frappé à mort.

हन्तु hantu [han_1-tu] m. meurtre.

 hantukāma [kāma] a. m. n. f. hantukāmā qui veut tuer | soc. qualifie un démon de possession hostile de caractère ardent [āgneya]; opp. ratikāma.
hantu

हन्तृ hantṛ [agt. han_1] a. m. n. f. hantrī qui frappe, qui tue, qui nuit à <g.>; meurtrier, destructeur.

हम्मीर hammīra m. hist. np. du roi rājput Hammīra «Amir» de Śākaṃbharī, de la dynastie cāhuvāṇa, de règne (1301–1365); il encouragea les arts, et patronna not. son chapelain Rāghavadeva.

हय haya [agt. hi_2] m. cheval, cheval de course — f. hayā jument.

 hayagrīva [grīvā] m. myth. np. de l'asura Hayagrīva «Cou de cheval», qui cacha le Veda dans les eaux, d'où Viṣṇu incarné par Matsya le sauva; par ses pénitences il avait obtenu de Devī qu'il ne pourrait être vaincu que par un hayagrīva; Viṣṇu se mit une tête de cheval pour devenir Hayagrīva_1 et pouvoir le tuer.

  hayagrīvavadha [vadha] m. lit. no. du mahākāvya Hayagrīvavadha de Bhartṛmeṇṭha, très estimé, mais dont il ne reste que quelques citations.
 hayagrīva

 hayaśīrṣa [śīrṣa] a. m. n. f. hayaśīrṣī qui a une tête de cheval — m. myth. épith. de Viṣṇu-Hayagrīva_1.

 hayaśīrṣapañcarātra [pañcarātra] n. lit. np. du Hayaśīrṣapañcarātra, recueil de rituel vaiṣṇava traitant de l'érection des temples, de l'initiation, et de la consécration des idoles.
haya

हर hara [agt. hṛ_1] a. m. n. f. harā ifc. qui prend, qui ravit, qui ôte; qui a enlevé | qui détruit, qui supprime | qui reçoit, qui obtient | adonné à <iic.> | en âge de s'occuper de <iic.> — m. myth. np. de Hara, épith. de Śiva «le Destructeur» | math. diviseur; division.
sukhāhara m. adonné au plaisir.
kavacahara m. (kṣatriya) en âge de porter la cuirasse.
asthihara m. (chien) assez âgé pour ronger un os.
hara hara hara hara mahādeva Ziva Ziva Ziva Ziva Dieu Suprême (cri de guerre marathe).

 haracarita [carita] n. lit. geste de Śiva.

  haracaritacintāmaṇi [cintāmaṇi] m. lit. np. du Haracaritacintāmaṇi, long poème mythologique de Jayadratha_2 contant les exploits de Śiva et mettant en scène les lieux de pèlerinage du Kaśmīra.
 haracarita

 haradatta [datta] a. m. n. f. haradattā «donné par Śiva» — m. hist. np. du grammairien Haradatta, compositeur de la Padamañjarī (vers 1100).

  haradattācārya [ācārya] m. hist. np. de Haradattācārya, auteur des Gaṇakārikās.
 haradatta

 haravijaya [vijaya] m. lit. np. du Haravijaya «Triomphe de Śiva», mahākāvya en 50 chants dû à rājānaka Ratnākara_2; il conte la destruction du démon Andhaka par Śiva, et porte le style de Māgha à un paroxysme de complexité.

 haravilāsa [vilāsa] m. lit. np. du mahāprabandha Haravilāsa «Divertissement de Śiva», dû à Rājaśekhara (aujourd'hui perdu).

 harasakhi [sakhi] m. myth. np. de Harasakhi, épith. de Kubera l'«ami de Śiva».

 harasiddhi [siddhi] f. myth. np. de Harasiddhi, un aspect de Kālī; elle est divinité tutélaire [kuladevī] de communautés rājput not. au Gujarāt; son temple principal est à Miyani, en haut d'une colline, où on dit que Kṛṣṇa pria pour vaincre Jarāsandha; un autre temple se trouve à Ujjayinī, sur les bords de la Kṣiprā; on dit qu'il fut construit par Vikramāditya; c'est l'un des lieux saints de la Déesse [śaktipīṭha]; le plafond de l'une de ses coupoles porte un grand śrīyantra; deux grands pilastres porte-lampes de style marathe se trouvent à l'entrée.
hara

हरण haraṇa [agt. hṛ_1] a. m. n. f. haraṇī ifc. qui prend, qui transporte; qui contient — m. [«qui prend»] main — obj. n. action de prendre; vol; enlèvement.

हरि hari_1 [agt. hṛ_1] a. m. n. f. qui prend, qui transporte.

हरि hari_2 a. m. n. f. fauve, bai; blond, roux; jaune-vert-brun («couleur des jeunes feuilles au printemps») | phil. une couleur indéfinissable | couleur de fauve — m. lion | myth. np. de Hari, épith. de Viṣṇu «le Lion» (ou glosé comme hari_1 «Celui qui enlève (les péchés)») | myth. épith. d'Indra et autres personnages | cheval bai | singe | hist. np. du grammairien Hari_1 Dīkṣita, fils de Vīreśvara [Vaireśvari], et donc petit-fils de Bhaṭṭojī Dīkṣita (17e siècle); il est l'auteur du Bṛhacchabdaratna | hist. np. du grammairien Hari_2 Dīkṣita, né Lakṣmīnaraharisūrisūnu, fils de Lakṣmīnṛsiṃha, et donc arrière petit-neveu de Bhaṭṭojī Dīkṣita; il est l'auteur de la Brahmasūtravṛttif. harī_2 myth. np. de Harī, fille de Kaśyapa et Krodhavaśā; elle engendra la race des singes.
hare voc. Ô Hari! cf. mahāmantra.
hariḥ om adr. que Dieu soit avec vous | mod. premier exercice d'écriture avec des grains de riz enseigné à un enfant en Inde du Sud dans une cérémonie religieuse privée.

 harikārikā [kārikā] f. pl. harikārikās lit. strophes du Vākyapadīya.

 harikeśa [keśa] a. m. n. f. harikeśī aux cheveux blonds ou roux | véd. qualifie les dieux de nature ardente (Agni, Sūrya-Savitā, Indra).

 haricandana [candana] m. n. arbre de santal jaune | myth. un des 5 arbres du paradis Svarga d'Indra; cf. pañcavṛkṣa.

 harijana [jana] m. intouchable («fils de Dieu», terme mod. dû à Gandhi).

 haritāla [tāla] m. couleur jaune de l'orpiment | natu. zoo. pigeon jaune.

 haridāsa [dāsa] m. soc. «Esclave de Dieu», np. de la secte Haridāsa des adorateurs de Viṭṭhala; cf. Nāmadeva.

 haridīkṣita [dīkṣita] m. hist. np. de Haridīkṣita, grammairien du 17e siècle; cf. Hari_1.

 haridrā [relié à haridru] f. natu. bot. Curcuma longa, curcuma (plante et poudre de son rhizome).

 haridrācūrṇa [cūrṇa] m. n. poudre de curcuma, épice commune.

 haridru [dru_2] a. m. n. f. tirant sur le jaune — m. natu. bot. Curcuma Aromatica, curcuma; syn. haridrā.

  haridrumat [-mat] m. lit. [ChU.] np. de Haridrumat, père de Hāridrumata Gautama.
 haridru

 haridvāra [dvāra] n. géo. np. de Haridvāra «Divine Porte», mod. Hardwar, en Uttar Pradesh, sur le Gange, aussi appelé Gaṅgādvāra; c'est un lieu de pèlerinage, et not. de kumbhamela; c'est l'une des 7 villes sacrées [saptapurī].

 harināman [nāman] n. nom de Hari: cf sahasranāman.

  harināmāmṛtavyākaraṇa [amṛta-vyākaraṇa] n. lit. np. du Harināmāmṛtavyākaraṇa «Grammaire du nectar des noms de Viṣṇu», traité de grammaire dû à Śrīla Jīva Gosvāmī.
 harināman

 haripriya [priya] a. m. n. f. haripriyā qui aime les chevaux bais — m. myth. épith. d'Indra.

 haribhaṭṭa [bhaṭṭa] m. hist. np. d'Haribhaṭṭa, nom d'un lettré bd. contributeur du Jātakamālā.

 haribhadra [bhadra] m. hist. np. du philosophe jaïne Haribhadra Sūri (8e ou 10e siècle); il est l'auteur not. du Ṣaḍdarśanasamuccaya et de l'Anekāntajayapatākā.

 harimat [-mat] m. myth. np. de Harimān, épith. d'Indra «Qui possède des chevaux bais».

 hariman [-man] m. couleur jaune | méd. forme de jaunisse.

 hariyāṇa [yāna] n. mod. np. de l'État de l'Hariyāṇa «Passage de Viṣṇu», séparé du Pañjāb en 1966, à l'ouest de Delhi; sa capitale est Chandigarh.

 harirāma [rāma] m. phil. [nyāya] np. de Harirāma Tarkālaṅkāra, philosophe du 16e siècle, auteur du Viṣayatāvāda.

 harivaṃśa [vaṃśa] m. lit. np. du Harivaṃśa «Lignée de Hari», poème épique en 16375 strophes [śloka], supplément [Khilaparvan] du Mah.; il conte la jeunesse de Kṛṣṇa-Gopāla.

 harivarṣa [varṣa] n. myth. l'un des 9 bassins versants [varṣa] du monde.

 harivṛṣabha [vṛṣabha] m. hist. np. du philosophe de la langue Harivṛṣabha, auteur d'une glose [vṛtti] du Vākyapadīya; c'est vraisemblablement Bhartṛhari lui-même.

 hariśaṃkara [śaṃkara] m. géo. np. du temple de Hariśaṃkara, à l'Ouest de l'Orissa, au pied des Monts Gandhamardana, important lieu de pèlerinage, célèbre pour ses chutes d'eau.

 hariścandra [ścandra] m. myth. np. du roi mythique d'Ayodhyā Hariścandra «Brillant comme l'or», fils de Triśaṅku, 28e de la lignée solaire [sūryavaṃśa] au tretāyuga; pour satisfaire Viśvāmitra il renonça à son royaume, à sa femme, à son fils, à la vie, et fut élevé au ciel [svarga]; n'ayant pas de fils de ses 100 épouses, sur le conseil de Nārada il demanda un fils à Varuṇa, en lui promettant de le lui sacrifier; mais il substitua à son fils Rohitāśva le jeune brahmane Śunaḥśepa qu'il avait acheté à son père; Nārada l'ayant ainsi induit à faire une fausse promesse, il fut déchu du ciel pour séjourner dans l'atmosphère [antarikṣa], dans sa cité aérienne Saubha-Vyomacāripura.
hariścandra samo rājā na bhuto na bhaviṣyati Un roi tel que Hariścandra n'exista ni n'existera.

  hariścandraghaṭṭa [ghaṭṭa] m. géo. np. du Hariścandraghaṭṭa, lieu de crémation à Bénarès au bord du Gange.
 hariścandra

 hariśmaśāru [śmaśāru] m. à la barbe blonde ou rousse (se dit not. d'Indra).

 harisvāmin [svāmin] m. hist. np. de Harisvāmī, commentateur du Yajurveda blanc, et not. du Śatapatha brāhmaṇa; on dit qu'il vivait à la cour de Vikramāditya.

 harihara [hara] m. myth. np. de Harihara, dieu syncrétiste combinant Viṣṇu et Śiva | hist. np. de Harihara_1; frère aîné de Bukka_1, tous deux ministres du roi Pratāparudra_1; ils s'enfuirent à Kāmpilī; lors de son invasion en 1327 par l'armée du Sultan de Delhi, ils furent faits prisonniers, convertis, et renvoyés là-bas comme gouverneurs; le saint Vidyāraṇya leur inspira la révolte; ils fondèrent alors la ville de Vijayanagara, et Harihara_1 devint son premier empereur en 1336, inaugurant la dynastie Saṅgama; il mourut en 1356, et Bukka_1 lui succéda | hist. np. de Harihara_2 Rāya, empereur de Vijayanagara (1377–1404) | hist. np. not. de divers autres rois de Vijayanagara ou d'Angkor.

  hariharakṣetra [kṣetra] n. géo. np. de Hariharakṣetra, ancien site bouddhiste et important lieu de pèlerinage au confluent de la Gaṇḍakī et de la Gaṅgā; on y trouve le temple de Hariharanātha; un pèlerinage important [melā] s'y tient à kārttikapūrṇimā; mod. Sonepur au Bihāra.

  hariharanātha [nātha] m. géo. np. du temple de Hariharanātha à Hariharakṣetra; on dit que c'est là qu'eut lieu le gajendramokṣa.

  hariharaputra [putra] m. myth. np. de Hariharaputra «Fils de Viṣṇu et Śiva», forme brahmanisée de la divinité dravidienne Ayyanār ou Ayyappā, dieu protecteur des villages et patron des chasseurs, associé à son serviteur Karuppan; il est présenté comme le fils de Śiva et de Mohinī, créé pour détruire la démonesse Mahiṣī; il est représenté comme un cavalier muni d'un crochet ou d'un fouet, ou comme un adolescent gracile assis sur ses talons, les genoux entourés d'une courroie de méditation; son temple principal est à Sabarimalā, au centre du Kerala, objet d'un important pèlerinage interdit aux femmes; ses adorateurs sont vêtus de noir; cf. Revanta, Śāstā, Maṇikaṇṭha.

  hariharālayapura [ālaya-pura] n. géo. np. de la capitale khmer ancienne Hariharālayapura (mod. Roluos).
 harihara

 haryaṅka [aṅka] m. emblème du lion, symbole de la famille royale solaire | hist. np. de la dynastie Haryaṅka du Magadha (5e siècle ant.).

  haryaṅkakula [kula] a. m. n. f. haryaṅkakulā hist. prince de la dynastie Haryaṅka; se dit not. de Bimbisāra.
 haryaṅka
hari_2

हरिण hariṇa [hari_2-na] a. m. n. f. hariṇī bai; fauve, roux brun — m. daim, gazelle, antilope — f. hariṇī lit. mètre poétique de 4 pieds de 17 syllabes, avec coupes après les 6e et 10e.

 hariṇekṣaṇā [īkṣaṇa] f. jolie femme [«aux yeux de gazelle»].
hariṇa

हरित् harit [hari_2] a. m. n. f. brun, bai, fauve; jaunâtre, verdâtre — m. la couleur jaune pâle — f. jument de couleur baie | myth. not. chevaux de Soma, Indra, ou Sūrya.
saptaharitas myth. les 7 chevaux de Sūrya.

हरित harita [hari_2-ta] a. m. n. f. haritā brun, fauve; vert, jaune — m. la couleur verte | myth. np. du rājarṣi Harita, fils de Yuvanāśva (ou de Rohitāśva ou de Cyavana) | soc. gotra de ses descendants, les Hāritās.

 haritaśāka [śāka_1] n. légume vert.
harita

हरीतकी harītakī f. natu. bot. Terminalia chebula, arbre myrobolan chébulique; son fruit, petite prune astringente, est utilisé pour ses vertus médicinales, not. pour traiter le souffle [vāyu]; cf. triphalā.

हर्तृ hartṛ [agt. hṛ_1] a. m. n. f. hartrī qui enlève; voleur.
hartā manaḥ qui sait ravir l'âme.

हर्मिका harmikā f. arch. hampe à échelons, à la partie supérieure d'un stūpa, munie d'un puits pour recevoir la hampe du parasol.

हर्म्य harmya n. palais; demeure, maison.

हर्यत haryata a. m. n. f. haryatā désiré, plaisant; précieux — m. cheval de prix.

हर्यश्व haryaśva [hari_2-aśva] m. véd. cheval bai; cheval d'Indra — a. m. n. f. haryaśvā qui possède un cheval bai — m. véd. épith. d'Indra | myth. np. de Haryaśva «au Cheval bai», roi d'Ayodhyā, fils d'Anaraṇya de la lignée solaire [sūryavaṃśa]; après de longues pénitences pour avoir un fils, il épousa Mādhavī; leur fils est Vasumanā; cf. Gālava | myth. [BhP.] np. du roi Haryaśva_1 Janaka, fils de Dhṛṣṭaketu_1, père de Maru.

हर्ष् harṣ [ca. hṛṣ] v. [10] pr. (harṣayati) pp. (harṣita) exciter, réjouir.

हर्ष harṣa [act. hṛṣ] m. horripilation (de plaisir ou de peur) | plaisir, bonheur; joie, désir ardent; érection | hist. np. du roi Harṣa Vardhana_1, fils de Prabhākara_1; après la mort de son frère aîné Rājya il monta sur le trône à 16 ans; il régna (606–647) à Sthāneśvara puis à Kanyākubjā (mod. Kannauj) après son annexion; il était le principal roi du Nord et de l'Est de l'Inde, mais fut mis en échec par Pulakeśī_2 au Sud; il protégea le bouddhisme, patronna Nālandā et encouragea les arts; il est dit l'auteur des comédies de cour Nāgānanda, Priyadarśikā, et Ratnāvalī_1; à sa cour se trouvaient les poètes Bāṇa_2 (qui fit son panégyrique dans le Harṣacarita), Mayūra et Divākara, et le grammairien Bhartṛhari | hist. np. du roi Harṣa_1 du Kaśmīra; cet iconoclaste était le Néron du Cachemire; il régna de 1089 à 1111; cf. Campaka.
saharṣam [sa_1] adv. avec joie.

 harṣacarita [carita] n. lit. np. du Harṣacarita «Vie du roi Harṣa», roman mythologico-historique en prose de Bāṇa_2 Bhaṭṭa, dans le style ākhyāyikā, en 8 chapitres; il décrit le règne de Prabhākaravardhana, père de Harṣa, l'expédition de son frère Rājyavardhana contre les Huns [hūṇās], et les principaux évènements du règne de Harṣa.

 harṣavardhana [vardhana] m. hist. np. du roi Harṣavardhana «Source de joie»; cf. Harṣa.
harṣa

हर्षण harṣaṇa [agt. hṛṣ] a. m. n. f. harṣaṇā qui provoque la joie, le plaisir — m. myth. np. de Harṣaṇa «Jouissance», une des cinq flèches de Kāma [puṣpabāṇa] — act. n. joie, délice, plaisir, jouissance; cf. śephaharṣaṇa.

हर्षित harṣita [pp. harṣ] a. m. n. f. harṣitā excité, réjoui.

हल् hal nota. gram. pratyāhāra nommant l'ensemble des consonnes.

 halanta [anta] a. m. n. f. halantā phon. (mot) se terminant par une consonne; cf. virāma.
hal

हल hala m. n. araire; charrue; syn. lāṅgalaf. halā_1 ifc. id.

 halabhṛt [bhṛt] m. myth. np. de Halabhṛt, épith. de Balarāma «Qui tient l'araire».

 halāyudha [āyudha] m. myth. np. de Halāyudha, épith. de Balarāma «Armé de l'araire» | hist. np. de Halāyudha_1, poète de la cour du roi Rāṣṭrakūṭa Kṛṣṇa_3 (10e siècle); son Kavirahasya est un panégyrique [praśasti] du roi servant de manuel des formes et du sens des racines verbales du sanskrit; son Abhidhānaratnamālā est un lexique du sanskrit; sa Mṛtasaṃjīvanī est un commentaire du Piṅgalachandaḥsūtra.
hala

हला halā_2 interj. (appel) holà!

हलाहल halāhala m. n. myth. nom du poison produit lors du barattage de la mer de lait [kṣīrodamathana]; Śiva le but pour sauver le monde, et sa gorge en bleuit [nīlakaṇṭha]; syn. kālakūṭa.

हलिक्ष्ण halikṣṇa m. sorte de fauve — m. n. halīkṣṇa partie de l'intestin.

हलिमा halimā f. myth. [Mah.] np. de Halimā, l'une des 7 «mères (dangereuses) aux enfants» [śiśumātaras] associées à Skanda.

हलीम halīma m. natu. bot. Pandanus odoratissimus, arbre pandane.

 halīmaka [-ka] m. id. | méd. forme de jaunisse; cf. hariman.
halīma

हल्य halya [hala-ya] a. m. n. f. halyā labouré — m. labourage, agriculture — n. champ labouré.

हव hava [act. hu] m. oblation, sacrifice.

हवन havana [act. hu] n. fait d'offrir un sacrifice — f. havanī cuiller à oblations.

हविस् havis [abstr. hu] n. soc. oblation rituelle (offerte dans le feu).
haviṣkṛ faire une offrande de <acc.>.

 havirdhāna [dhāna] m. myth. [VP.] np. du prajāpati Havirdhāna, fils d'Antardhāna et de Dhiṣaṇā; Prācīnabarhi est son fils.

 haviryajña [yajña] m. véd. sacrifice solennel non sanglant offert dans le feu; syn. iṣṭi_2.

  haviryajñanivāpa [nivāpa] m. soc. dispersion des cendres d'un défunt.
 haviryajña
havis

हव्य havya_1 [pfp. [1] hu] a. m. n. f. havyā destiné au sacrifice — n. oblation rituelle; offrande pour le sacrifice.

 havyavah [vah_2] m. feu [«qui porte les offrandes»] | myth. np. de Havyavah, épith. d'Agni | var. havyavāha id.
havya_1

हव्य havya_2 [pfp. [1] ] a. m. n. f. havyā qui doit être invoqué.

हस् has v. [1] pr. (hasati) pr. md. (hasate) pp. (hasita) pfp. (hāsya, hasanīya) abs. (hasya, hasitvā) pf. (apa, upa, pari, pra, vi) rire, sourire | railler, ridiculiser, rire de <i. acc.> — ca. (hāsayati) faire rire; se moquer de <acc.>.

हस hasa [act. has] m. rire, sourire; gaieté — f. hasā ifc. joie de.

हसत् hasat [ppr. has] a. m. n. f. hasantī souriant; moqueur.

 hasanmukha [mukha] a. m. n. f. hasanmukhī qui plaisante.
hasat

हसन hasana [agt. has] a. m. n. f. hasanā qui rit, qui plaisante — m. myth. np. de Hasana «Bouffon», compagnon de Skanda — act. n. rire; éclat de rire — f. hasanā exclamation d'encouragement.

हसनीय hasanīya [pfp. [2] has] a. m. n. f. hasanīyā dont on doit se moquer | qui l'on doit amuser avec <g.>.

हसित hasita [pp. has] a. m. n. f. hasitā qui rit | moqué — act. n. rire, fait de rire | (impers.) on a ri | myth. np. de Hasita «Rire», arc de Kāma | soc. [Bharata_3] on distingue 6 niveaux de rire: smita le sourire exprimant la joie, en levant les pommettes, sans ouvrir la bouche; hasita le sourire épanoui, en montrant les dents, mais silencieusement; vihasita le petit rire, avec ricanement, les joues rougissent et les yeux se plissent; upahasita l'éclat de rire, avec mouvement des épaules et élargissement des narines; apahasita le rugissement de rire avec les larmes aux yeux; et atihasita le rire hystérique incontrôlé; les deux premiers conviennent aux personnes bien élevées, les deux du milieu sont communes au peuple, et les deux derniers sont vulgaires et réservés aux personnes de mauvaise réputation.
hasitaṃ bhikṣoḥ le rire du moine.

हस्त hasta m. main; avant-bras; trompe (d'éléphant); syn. kara_1, pāṇi | écriture manuscrite; signature; (au fig.) preuve | astr. np. de Hasta «la Main», 11e astérisme lunaire [nakṣatra], corr. à la constellation du Corbeau; son symbole est la main (d'or) de Savitā, qui y préside | mesure de longueur d'un avant-bras, du coude au bout des doigts, égale à 24 pouces [aṅgula] (environ 45 cm) | geste de la main au théâtre [nāṭya]; on en recense 67.
hastīkṛ livrer.
haste kṛ prendre en main; mettre la main sur; épouser.

 hastaga [ga_1] a. m. n. f. hastagā qui est en sa possession.

 hastagata [gata] a. m. n. f. hastagatā tombé en sa possession; obtenu, procuré.
parahastagata tombé entre les mains d'un autre.

 hastagamin [gamin] a. m. n. f. hastagaminī en sa possession; possédé; livré.
vasudhām tasya hastagāminīmakarot Il lui livra la Terre.

 hastamudrā [mudrā] f. signe de la main | soc. signe fait avec la main droite d'un récitant du Ṛgveda pour en désambiguer le padapāṭha.

 hastalāghava [lāghava] n. habileté manuelle, dextérité | la prestidigitation, l'un des 64 arts [kalā].
hasta

हस्ति hasti iic. hastin.

 hastipa [pa_2] m. conducteur ou palefrenier d'éléphant.

 hastipaka [paka] m. id.

 hastisnāna [snāna] n. bain de l'éléphant; (au fig.) purification non durable, comme l'éléphant qui se recouvre de poussière après son bain.
hasti

हस्तिन् hastin [hasta-in] m. natu. zoo. éléphant [«qui a une trompe»]; syn. dvipa, gaja, karabha | pièce corr. au fou aux échecs [caturaṅgā] | myth. np. du roi Hastī «Éléphant», prince de la lignée lunaire, fondateur de Hastināpura; Ajamīḍha_1 est son fils — f. hastinī éléphante | [kāmaśāstra] l'un des 4 types de femmes; cf. ratimañjarī || pkt. hāthī.

हस्तिना hastinā [i. hastin] ind. par le roi Hastī.

 hastināpura [pura] n. géo. np. de la ville d'Hastināpura «fondée par le roi Hastī», dans la vallée du Gange, à 90 km de mod. Delhi | myth. [Mah.] capitale de la lignée lunaire, des Kauravās, et not. de Duṣyanta et Yudhiṣṭhira, qui s'y fit couronner après son retour triomphal.
hastinā

हस्र hasra [has-ra] a. m. n. f. hasrā qui rit | idiot, stupide.

हा hā_1 v. [3] pr. (jahāti) pft. (jahau) aor. [1] (ahāt) aor. [3] (ajījahat) ppr. (jahat) pp. (hīna, hāta, hāna) pfp. (heya) abs. (hitvā) inf. (hātum) pf. (pra, vi) quitter, abandonner, laisser; se débarrasser de; lâcher, émettre | relâcher; éviter; négliger, dédaigner, ignorer; s'abstenir de; revenir sur; perdre — ps. (hīyate) être laissé, être abandonné, être mis à l'écart; être exclu de ou privé de <abl. i.> | échouer; dépérir; se détacher, tomber — ca. (hāpayati) faire abandonner; omettre, négliger — ca. md. (hāpayate) abandonner; perdre (temps) — dés.(jihāsati) vouloir abandonner ou négliger; vouloir s'échapper.
prāṇairhīyate [«être privé de la vie»] mourir.

हा hā_2 [relié à hā_1] v. [3] pr. md. (jihīte) aor. [4] (ahāsta) ps. (hāyate) pp. (hāna) abs. (hātvā) pf. (ut, vi) démarrer; bondir; céder à <dat.>.

हा hā_3 interj. de chagrin ou d'étonnement; hélas! oh!
dhik quel malheur! quelle honte!
malheur!

हाकिनी hākinī [relié à śākinī] f. myth. [tantr.] démon femelle.

हात hāta [pp. hā_1] a. m. n. f. hātā abandonné.

 hātavat [-vat] a. m. n. f. hātavatī abandonné par, privé de <acc.>.
hāta

हातव्य hātavya [pfp. [3] hā_1] a. m. n. f. hātavyā à abandonner, à laisser.

हाथी hāthī [pkt. hastin] m. éléphant.

 hāthīgumpha [gumpha] m. géo. «Cave de l'éléphant», à l'ermitage jaïne de la colline d'Udayagiri_2 au Kaliṅga (à 8 km au nord de mod. Bhubaneśvar, Orissa); elle porte une inscription du roi Khāravela.

 hāthīveśa [veśa] m. soc. décoration des idoles de Jagannātha et Balabhadra en éléphants (resp. par des costumes noir/argent et blanc/or), à l'occasion du festival du bain rituel [snānayātrā] à Purī lors du festival de snānapūrṇimā.
hāthī

हान hāna_1 [pp. hā_1] a. m. n. f. hānā_1 parti, disparu.

हान hāna_2 [pp. hā_2] a. m. n. f. hānā_2 abandonné — n. abandon.

हानि hāni [hā_1ni] f. cessation.

हायन hāyana [agt. hā_1] m. n. an, année | pl. hāyanās variété de riz — f. hāyanī ifc. (après num.) âgé de <num.> ans.
dvihāyanī âgée de deux ans.

हार् hār [ca. hṛ_1] v. [10] pr. (hārayati) pp. (hārita) faire emmener, faire prendre; être privé de, perdre.

हार hāra_1 [agt. hṛ_1] a. m. n. f. hārī ifc. qui porte, qui emporte, qui dérobe; qui impose des taxes | qui charme, qui ravit — act. m. vol, confiscation | («qui est porté (au cou)») collier; not. collier de perles (descendant entre les seins); chaîne, guirlande — f. hārā f. hārī perle | fille facile.

 hāramuktā [muktā] f. pl. perles d'un collier.

 hāravarṣa [varṣa] m. hist. np. du prince [yuvarāja] Hāravarṣa, épith. de Rājyapāla, fils du roi Devapāla; cet amateur de poésie était le patron d'Abhinanda_1.

 hārāvalī [āvalī] f. lit. np. de la Hārāvalī, dictionnaire dû à Puruṣottamadeva.
hāra_1

हार hāra_2 [vr. hari_2-a] a. m. n. f. hārā myth. relatif à Hari ou Viṣṇu.

हारक hāraka [agt. hṛ_1] a. m. n. f. hārikā qui prend, qui vole <iic.> | qui captive <iic.> — m. voleur; parieur; tricheur; voyou.

हारित hārita_1 [pp. ca. hṛ_1] a. m. n. f. hāritā pris, enlevé, emporté; dérobé; perdu; privé de <acc.> | captivé, fasciné — m. voleur | vol; fraude.

हारित hārita_2 [vr. harita] a. m. n. f. hāritā descendant de Haritam. pl. hāritās soc. le peuple des Hāritās.

हारिद्रुमत hāridrumata [vr. haridrumat-a] m. lit. [ChU.] np. de Hāridrumata Gautama, maître [guru] de Satyakāma.

हारिन् hārin [agt. hṛ_1] a. m. n. f. hāriṇī portant; qui apporte, qui transporte; qui ravit, qui charme; ravissant | qui prend, qui emporte; qui dérobe, voleur | qui porte un collier.

हारीत hārīta m. pigeon haritāla | lit. [K.] np. du jeune brahmane Hārīta, qui recueille le jeune perroquet Vaiśampāyana_1 tombé du nid et l'amène à son père Jābāli_1f. hārītī myth. np. de la yakṣī Hārītī, ogresse dévorant les enfants; plus tard, déesse de la variole; bd. [Gandhāra] convertie au bouddhisme, elle protège les enfants; elle est épouse de Jambhala-Pāñcika, général en chef de Kubera; on dit qu'elle a 500 enfants de lui.

हार्द hārda [vr. hṛd-a] a. m. n. f. hārdā relatif au cœur; venant du cœur, cordial, amical — n. penchant, amitié; affection; amour.

हार्य hārya [pfp. [1] hṛ_1] a. m. n. f. hāryā à transporter; à saisir; qui peut être volé | à ravir, captivant — m. math. dividende — f. hāryā variété de bois de santal.

हाल hāla [vr. hala] m. n. araire; charrue | hist. np. du roi Hāla, de la dynastie des Śālivāhanās; il régna vers le 1er siècle à Pratiṣṭhānapura; on lui attribue le recueil Sattasai de 700 vers en prākṛta du Mahārāṣṭra, pris comme modèle par Govardhana_1f. hālā vin (provincial).

हाव hāva [act. ] m. fait d'appeler; flatterie, badinage, flirt | manifestations pour séduire.

हावक hāvaka [agt. ] m. soc. garçon d'honneur appelant la mariée à la cérémonie de mariage.

हास् hās [ca. has] v. [10] pr. (hāsayati) faire rire; se moquer de <acc.>.

हास hāsa [act. has] m. rire; gaieté; plaisanterie; cf. aṭṭahāsa | phil. l'humour, une émotion stable [sthāyibhāva].

हास्तिक hāstika [vr. hasta-ika] a. m. n. f. hāstikā concernant les éléphants — m. conducteur d'éléphant — n. troupeau d'éléphants.

हास्य hāsya [pfp. [1] has] a. m. n. f. hāsyā risible, ridicule; amusant, comique — n. chose risible; amusement; rire | phil. le comique, un des 9 modes artistiques [rasa]; on lui associe la couleur blanche et la divinité Śiva.

 hāsyakathā [kathā] f. histoire amusante.

 hāsyakāra [kāra] a. m. n. f. hāsyakārā qui fait rire — m. bouffon, comique.

 hāsyakṛt [kṛt_2] a. m. n. f. bouffon, comique.

 hāsyatā [-tā] f. condition risible, ridicule.

 hāsyatva [-tva] n. id.

 hāsyavyaṅgya [vyaṅgya] m. mod. satire comique; humour.

 hāsyābhāsa [ābhāsa] m. humour apparent.

 hāsyārṇava [arṇava] m. lit. np. du Hāsyārṇava «Océan de rire», farce [prahasana] de Jagadīśvara_1 Bhaṭṭācārya (14e siècle).
hāsya

हाहा hāhā m. myth. np. du gandharva Hāhā «Éclat de rire», fils de Kaśyapa et Pradhā; [Mah.] il accueillit Arjuna quand celui-ci visita le Devaloka | dix mille milliards.
mahāhāhā cent mille milliards.

हि hi_1 part. cl. affirmative; oui, certes, assurément; car, en effet, justement, en fait | <interr. imp.> donc.
tathā hi de même, par exemple, c'est ainsi que.
na hi non, pas du tout, nullement.
tena hi en ce cas, d'accord.

हि hi_2 v. [5] pr. (hinoti) pp. (hita_1) pf. (pra) envoyer, lancer, émettre; mettre en mouvement; inciter — pr. md. (hinute) s'élancer.

हिंस् hiṃs [relié à han_1] v. [7] pr. (hinasti) v. [1] pr. (hiṃsati) aor. [5] (ahiṃsīt) pp. (hiṃsita) pfp. (hiṃsya) faire du mal ou du tort à <acc.>; frapper, blesser; tuer, détruire — ca. (hiṃsayati) blesser; tuer, détruire — dés.(jihiṃsiṣati) vouloir blesser.

हिंस hiṃsa [agt. hiṃs] a. m. n. f. hiṃsā qui fait du mal; qui blesse; qui tue — act. f. cf. hiṃsā.

हिंसक hiṃsaka [agt. hiṃs] a. m. n. f. hiṃsikā id. | phil. [Netratantra] sorcier (pratiquant la magie noire).

हिंसन hiṃsana [act. hiṃs] m. mauvaise action; fait de blesser, de tuer — agt. m. ennemi.

हिंसा hiṃsā [f. hiṃsa] f. action de causer du dommage, violence; délit, nuisance, méfait | dommage causé; blessure, meurtre | phil. volonté de blesser; haine | myth. np. de Hiṃsā, la Haine personnifiée, épouse de Krodha dont elle enfanta de Duruktī.
tyaja hiṃsāṃ bhaja dharmam Renonce à la violence, pratique la justice.

हिंसित hiṃsita [pp. hiṃs] a. m. n. f. hiṃsitā lésé, à qui on a fait du tort; blessé; endommagé, sinistré, détruit — n. dommage.

हिंसितव्य hiṃsitavya [pfp. [3] hiṃs] a. m. n. f. hiṃsitavyā qui doit être blessé.
daridro na kenāpi hiṃsitavyaḥ on ne doit jamais faire violence à un pauvre.

हिंस्य hiṃsya [pfp. [1] hiṃs] a. m. n. f. hiṃsyā qu'il faut détruire.

हिंस्र hiṃsra [hiṃs-ra] a. m. n. f. hiṃsrā cruel, sauvage, malfaisant.

हिक्क् hikk v. [1] pr. (hikkati) pr. md. (hikkate) avoir le hoquet.

हिक्का hikkā var. hekkā [act. hikk] f. hoquet || ang. hiccup.

हिक्कित hikkita [act. hikk] n. hoquet.

हिक्मत् hikmat iic. (import) .

 hikmatprakāśa [prakāśa] m. lit. np. du Hikmatprakāśa, traité de médecine traduit de l'arabe par Māhadeva_1 Paṇḍita.
hikmat

हिङ्गु hiṅgu m. natu. bot. Assa fœtida, ombellifère; on tire de la racine une résine utilisée comme condiment et en médecine — n. natu. épice tirée de la racine de l'Assa fœtida.

हिङ्गुल hiṅgula m. n. vermillon.

 hiṅgulaka [-ka] n. id.
hiṅgula

हिडिम्ब hiḍimba m. myth. [Mah.] np. du vampire [rākṣasa] géant Hiḍimba, tué par Bhīmaf. hiḍimbā myth. sa sœur Hiḍimbā, qui enfanta de Ghaṭotkaca avec Bhīma.

 hiḍimbavadha [vadha] m. lit. np. du Hiḍimbavadha «Mise à mort de Hiḍimba», épisode du Mah.
hiḍimba

हित hita_1 [pp. hi_2] a. m. n. f. hitā_1 envoyé, lancé, émis.

हित hita_2 [pp. dhā_1] a. m. n. f. hitā_2 placé, mis, disposé | convenable, avantageux; utile, propre à, bon pour <dat. g. loc.>; salutaire | amical, bienveillant; qui fait le bien — n. avantage, profit, intérêt; bien, chose utile; bien-être.
hitam (bénédiction) que ... soit accordé à <dat. g.>.
tasmai hitam gram. [Pāṇini] pour le bénéfice de cette (base nominale).
kṛṣṇāya hitaṃ bhūyāt Qu'il en soit salutaire pour Kṛṣṇa.

 hitopadeśa [upadeśa] m. lit. np. du Hitopadeśa «Instruction salutaire», recueil de fables à l'usage d'éducation des princes [nītiśāstra] attribué à Nārāyaṇa_1; c'est une version remaniée en 4 chapitres du Pañcatantra, utilisée comme manuel d'enseignement du sanskrit.
hita_2

हित्वा hitvā [abs. hā_1] ind. ayant abandonné, ayant laissé.

हिन्दी hindī [hindu] f. la langue Hindī, langue vernaculaire du Sind, évoluée des dialectes prākṛta.

हिन्दु hindu m. (du perse) qui habite le Sind | mod. hindou.

 hindusthāna [sthāna] n. géo. l'Hindousthan, l'Inde.
hindu

हिम hima m. froid; saison froide, hiver | myth. np. du roi Hima; son fils de 16 ans devait mourir d'une morsure de serpent le 4e jour de son mariage; son épouse le sauva en laissant allumées les lampes toute la nuit, avec de l'or et des bijoux; Yama vint sous forme d'un serpent, mais fut ébloui par la lumière, charmé par la musique de la princesse, et s'en alla; on commémore cette légende au festival de dhanatrayodaśīn. neige || gr. χειμων; lat. hiems, hibernus; fr. hiver.

 himagarbha [garbha] a. m. n. f. himagarbhā couvert de neige.

 himagiri [giri] m. [«montagne de neige»] un nom de l'Himālaya.

 himavat [-vat] a. m. n. f. himavatī froid, neigeux — m. [«neigeux»] un nom de l'Himālaya | myth. np. de Himavān, l'Himālaya personnifié, époux de Menakā, père de Gaṅgā et Pārvatī.

 himaśiśira [śiśira] a. m. n. f. himaśiśirā glacial, froid comme la glace.

 himālaya [ālaya] m. géo. [«séjour des neiges»] chaîne de montagnes de l'Himālaya.
hima

हिमानी himānī [hima-ānī] f. amas de neige.

हिरण्मय hiraṇmaya [hiraṇya-maya] a. m. n. f. hiraṇmayī doré, couleur d'or, en or — m. [hiraṇmayavarṣa] myth. l'un des 9 bassins versants [varṣa] du monde.

हिरण्य hiraṇya n. or | monnaie, argent, richesse — a. m. n. f. hiraṇyā doré — f. hiraṇyā myth. np. de l'une des 7 langues d'Agni.

 hiraṇyakaśipu [kaśipu] m. myth. [BhP.] np. du daitya Hiraṇyakaśipu «Coussin d'or», roi asura qui par ses austérités obtint de Śiva la souveraineté sur les trois mondes pour un million d'années, et de Brahmā de ne pouvoir périr ni de jour ni de nuit, ni dedans ni dehors, ni par homme ni par bête; il persécuta son fils Prahlāda qui adorait Viṣṇu; ce dernier s'incarna en Narasiṃha, l'Homme-lion, et jaillit d'un pilier de la véranda de son palais au crépuscule [sandhyā] pour l'étriper; ses autres fils sont Anuhrāda, Saṃhrāda et Hrāda; son frère est Hiraṇyākṣa, sa sœur Siṃhikā ou Holikā, son épouse Kayādhu.

 hiraṇyakeśa [keśa] a. m. n. f. hiraṇyakeśī aux cheveux d'or; à la crinière d'or — m. myth. épith. de Viṣṇu.

  hiraṇyakeśin [-in] m. lit. np. de Hiraṇyakeśī, auteur de textes d'aphorismes [sūtra], not. le Hiraṇyakeśiśrautasūtra.
 hiraṇyakeśa

 hiraṇyagarbha [garbha] m. myth. np. de Hiraṇyagarbha «Embryon d'or», épith. de Brahmā qui engendre l'Univers | myth. un nom de Sūrya | phil. l'Esprit manifesté.

 hiraṇyanābha [nābha] m. myth. np. de Hiraṇyanābha, épith. de Viṣṇu «au nombril d'or» | nom princier.

 hiraṇyavarman [varman] m. myth. np. du roi des daśārṇās Hiraṇyavarmā «à la cuirasse d'or»; sa fille fut mariée à Śikhaṇḍī.

 hiraṇyahasta [hasta] a. m. n. f. hiraṇyahastā aux mains d'or — m. myth. np. d'Hiraṇyahasta, épith. du divin Savitā «aux mains d'or».

 hiraṇyākṣa [akṣa] m. myth. np. du daitya Hiraṇyākṣa «Œil d'or», asura frère de Hiraṇyakaśipu; on le dit aîné des fils de Kaśyapa [kaśyapasūnujyeṣṭha]; il supprima la gravité, plia la Terre pour s'en faire un tapis [kaṭa], et la plongea dans les eaux primordiales; Viṣṇu le tua et s'incarna en Varāha, le Sanglier divin, pour sauver la Terre en la soulevant hors des eaux.
hiraṇya

हीन hīna [pp. hā_1] a. m. n. f. hīnā laissé, abandonné | déficient, insuffisant, médiocre | sans, privé de, dénué de <i. iic.>.

 hīnakośa [kośa] a. m. n. f. hīnakośā dont les coffres sont vides.

 hīnaja [ja] a. m. n. f. hīnajā de basse extraction.

 hīnajāti [jāti] a. m. n. f. de basse classe; hors caste; vil.

 hīnatva [-tva] n. privation, fait d'être privé de.

 hīnayāna [yāna] n. bd. np. du Hīnayāna «voie (de libération) médiocre» ou «petit véhicule», appellation péj. de la doctrine originelle Theravāda par les tenants de la doctrine réformée du Mahāyāna.

 hīnavādin [vādin] a. m. n. f. hīnavādinī qui fait un témoignage défectueux; contredit | privé de parole; qui se tait; muet.

 hīnasevā [sevā] f. service de mauvaises gens; mauvaises fréquentations.
hīna

हीयमान hīyamāna [ppr. ps. hā_1] a. m. n. f. hīyamānā en train d'être abandonné; déserté | inférieur; qui cède.

हु hu v. [3] pr. (juhoti) pr. md. (juhute) pft. (juhāva) aor. [4] (ahauṣīt) pp. (huta) pfp. (havya_1) pf. (ā, pra) sacrifier (à <dat.>), verser dans le feu; offrir une oblation (à <dat.>); arroser d'offrandes — ps. (hūyate) être offert en oblation — dés.(juhūṣati) désirer sacrifier — int. (johavīti) sacrifier répétitivement || gr. χεω; lat. fundo; all. giessen.

हुण्ड् huṇḍ v. [1] pr. md. (huṇḍate) collecter, accumuler || hi. huṇḍī.

हुत huta [pp. hu] a. m. n. f. hutā sacrifié, versé en oblation | à qui on offre une oblation — n. oblation, offrande.

 hutabhuj [bhuj_3] m. feu | myth. np. de Hutabhuk, épith. d'Agni «le Mangeur d'oblation».

 hutavaha [vaha] m. feu [«qui porte les offrandes»].

 hutāśa [āśa_2] m. feu [«qui mange l'oblation»].

 hutāśana [aśana_2] m. feu [«qui consomme l'oblation»] | myth. np. de Hutāśana, épith. d'Agni «qui consomme l'oblation».
huta

हुम् hum interj. not. de colère, de reproche, d'insulte ou d'interrogation, de doute, etc. ah! | var. hūm id. | var. huṃ var. hūṃ phil. syllabe mystique [bījamantra] employée dans certains rituels, not. d'invocation divine | lit. [Rām.] les dieux ayant souhaité arbitrer la suprémacie entre Viṣṇu et Śiva, Brahmā organisa une compétition entre les deux, armés respectivement de Śāraṅga et de Pināka; par son cri de guerre hum, Viṣṇu paralysa tous les dieux et l'emporta.
huṃ kār laisser échapper sa colère.

 huṃkāra [kāra] a. m. n. f. huṃkārā [«qui dit hum»] en colère; se dit not. d'Indra.

 humbhā [bhā] f. myth. [Rām.] beuglement de colère de la vache d'abondance Nandinī de Vasiṣṭha; il produisit des armées qui mirent en déroute celles du roi Viśvāmitra qui voulait se l'approprier.
hum

हुलहुली hulahulī f. soc. youyous de joie des femmes, not. lors d'une cérémonie de mariage; syn. mukhaghaṇṭā.

हुहु huhu m. myth. np. du roi gandharva Huhu ou Hūhū; il fut transformé en crocodile par la malédiction du ṛṣi Devala; il s'attaqua à l'éléphant Gajendra et fut décapité par le disque [cakra] de Viṣṇu, atteignant la libération; cf. Gajagraha | var. huhū id. | var. hūhū id.

हू var. hve v. [1] pr. (hvayati) pr. md. (hvayate) pft. (juhāva) aor. [2] (ahvat) pp. (hūta) pf. (ā, upa, vi) appeler | convoquer, inviter; invoquer | défier — ps. (hūyate) être appelé, être convoqué — ca. (hvāyayati) convoquer, faire appeler.

हूण hūṇa m. géo. peuple Hun; chef des Huns | pl. hūṇās hist. les envahisseurs Huns; ils pillèrent le Gandhāra au 5e siècle, puis conquirent le bassin de l'Indus et pillèrent le nord de l'Inde au 6e siècle; ils furent vaincus vers 530.

हूत hūta [pp. ] a. m. n. f. hūtā appelé, invoqué; convoqué.

हूति hūti [act. ] f. appel, invocation.

हूम् hūm cf. hum.

हूय hūya [act. ] ifc. n. invocation de <iic.>.

हूहू hūhū cf. huhu.

हृ hṛ_1 [relié à bhṛ] v. [1] pr. (harati) pr. md. (harate) v. [3] pr. (jiharti) fut. (hariṣyati) pft. (jahāra) pft. md. (jahāre) pp. (hṛta) pfp. (hārya) inf. (hartum) pf. (apa, abhi, ava, ā, ut, upa, nis, pari, pra, prati, vi, sam) porter, apporter, transporter; présenter | prendre (avec soi), saisir; emporter, enlever | dérober, voler, piller; supprimer, couper (un bras, la tête) — pr. md. (harate) s'approprier; gagner, vaincre; charmer, ravir — ps. (hriyate) être pris, être saisi, être enlevé — ca. (hārayati) faire emmener, faire prendre; être privé de, perdre — dés.(jihīrṣati) vouloir enlever.
baliṃ hṛ présenter l'offrande.
amāṣaṃ haramāṇam ne prenant même pas une lentille.

हृ hṛ_2 v. [9] pr. md. (hṛṇīte) ppr. md. (hṛṇāna) véd. être en colère.

हृच्छय hṛcchaya [hṛd-śaya] a. m. n. f. hṛcchayā qui se tient dans le cœur — m. amour.

 hṛcchayapīḍita [pīḍita] a. m. n. f. hṛcchayapīḍitā tourmenté par l'amour, malade d'amour.

 hṛcchayavardhana [vardhana] a. m. n. f. hṛcchayavardhanā qui éveille ou accroît l'amour.

 hṛcchayāviṣṭa [āviṣṭa] a. m. n. f. hṛcchayāviṣṭā rempli d'amour.

  hṛcchayāviṣṭacetana [cetana] a. m. n. f. hṛcchayāviṣṭacetanā dont l'esprit est rempli d'amour.
 hṛcchayāviṣṭa
hṛcchaya

हृणान hṛṇāna [ppr. md. hṛ_2] a. m. n. f. hṛṇānā véd. en colère.

हृत् hṛt iic. hṛd.

 hṛtkampa [kampa] m. palpitation.
hṛt

हृत hṛta [pp. hṛ_1] a. m. n. f. hṛtā emmené, emporté; pris, saisi, volé; ravi, charmé — iic. privé de, dépouillé de, qui a perdu.

हृद् hṛd n. cœur; entrailles, poitrine | phil. le Cœur spirituel || gr. κεαρ; lat. cor; ang. heart; fr. cœur.

 hṛdgata [gata] a. m. n. f. hṛdgatā cher, plaisant, agréable — n. sens, dessein, intention.
hṛd

हृदय hṛdaya [hṛd-ya] n. cœur; entrailles, poitrine | (au fig.) cœur; sentiments; pensée, esprit, intelligence — ifc. expertise en || gr. καρδια; fr. cardiaque.

 hṛdayadarpaṇa [darpaṇa] n. lit. np. du Hṛdayadarpaṇa «Miroir des sentiments», traité d'esthétique dû à Bhaṭṭanāyaka, aujourd'hui perdu.

 hṛdayanyāsa [nyāsa] m. soc. [tantr.] transfert du pouvoir d'un mantra dans le cœur par geste rituel.

 hṛdayamarman [marman] n. cœur sensible.
hṛdaya

हृदयमर्म hṛdayamarma iic. hṛdayamarman.

 hṛdayamarmabhida [bhidā] a. m. n. f. hṛdayamarmabhidā qui fend le cœur.
hṛdayamarma

हृदि hṛdi [loc. hṛd] iic. .

 hṛdistha [stha] a. m. n. f. hṛdisthā qui est dans le cœur; cher, adoré.
hṛdi

हृदिक hṛdika [hṛd-ika] m. myth. np. du yādava Hṛdika ou Hṛdīka «au Grand cœur», fils de Bhoja, père de Kṛtavarmā et de Śūra.

हृद्य hṛdya [hṛd-ya] a. m. n. f. hṛdyā du cœur; central, interne | cher, agréable, plaisant.

हृष् hṛṣ v. [4] pr. (hṛṣyati) v. [1] pr. (harṣati) pp. (hṛṣita, hṛṣṭa) pf. (pra, sam) se hérisser (poils), se dresser, se raidir; avoir une érection | frémir, frissonner (de joie, de peur); être excité ou impatient; ressentir le désir sexuel | [«frémir de joie»] se réjouir, être joyeux, être heureux; ressentir du plaisir — ca. (harṣayati) exciter, réjouir; faire l'amour, donner du plaisir || lat. horreo, horror; fr. horripiler, horreur.

हृषि hṛṣi [act. hṛṣ] f. joie.

 hṛṣivat [-vat] a. m. n. f. hṛṣivatī joyeux, heureux; qui ressent du plaisir.
hṛṣi

हृषित hṛṣita var. hṛṣṭa [pp. hṛṣ] a. m. n. f. hṛṣitā joyeux, heureux, réjoui | hérissé; dressé (poils) | surpris, stupéfié.

हृषीक hṛṣīka [hṛṣ-īka] n. organe des sens.

 hṛṣīkeśa [īśa] m. myth. np. de Hṛṣīkeśa «Maître de ses sens», épith. de Kṛṣṇa | géo. np. de l'ermitage, puis de la ville de Hṛṣīkeśa_1, dans la haute vallée du Gange.
hṛṣīka

हृष्ट hṛṣṭa [pp. hṛṣ] a. m. n. f. hṛṣṭā cf. hṛṣita.

हे he interj. d'appel eh! | (invocation) Ô <voc.>.

हेति heti m. f. arme de trait, javelot.

हेतु hetu [hi_2-tu] m. impulsion; agent, cause, moyen, condition | phil. [nyāya] cause logique, raison du syllogisme [pañcāvayava] | gram. le rôle [kāraka] cause (agent du causatif) — ifc. causé par — abl. hetos adv. à cause de.
kuto hetos pour quelle raison?
pañcamyantaṃ tṛtīyāntaṃ liṅgavacanaṃ hetuḥ phil. [Padakṛtya] La raison est exprimée par le signe caractéristique décliné à l'ablatif ou à l'instrumental.

 hetuka [-ka] a. m. n. f. hetukī ifc. qui cause, destiné à <iic.> | qui a pour cause — m. cause, instrument; agent.

 hetutā [-tā] f. phil. [nyāya] dépendance causale.

 hetumat [-mat] a. m. n. f. hetumatī ayant une cause; justifié, argumenté; accompagné d'une preuve | raisonnable.

 hetuvāda [vāda] m. argumentation; dialectique.

 hetuvidyā [vidyā] f. dialectique.

 hetuśāstra [śāstra] n. phil. science de la dialectique.

 hetuhetumadbhāva [hetumat-bhāva] m. phil. relation de cause à effet.

 hetvābhāsa [ābhāsa] m. phil. [nyāya] argument fallacieux; erreur logique, incohérence.
hetu

हेम hema iic. heman_1.

 hemakūṭa [kūṭa] m. myth. np. du Mont d'Or Hemakūṭa, chaîne de montagne délimitant le Kimpuruṣavarṣa; là demeurent les gandharvās, les apsarasas et les kimpuruṣās | géo. colline de Hampi où le roi Kampilideva construisit un temple de Śiva en 1309.

 hemacandra [candra] a. m. n. f. hemacandrā décoré d'un croissant d'or — m. hist. np. du lettré jaïne [ācārya] Hemacandra Sūri (1089–1173); né Cāṅgaveda à Dhandhukā au Surāṣṭra de marchands jaïnes, il étudia avec le moine Devacandra, et reçut le nom d'initiation Somacandra; en 1110 il reçut le titre de Sūri et prit le nom de Hemacandra; il s'établit à Aṇahilapāṭaka pour travailler à la cour des rois Caulukya; il y servit le roi Jayasiṃha_4 Siddharāja, puis son successeur Kumārapāla; il est l'auteur de très nombreux ouvrages, et reçut le titre de Kalikālasarvajña «Omniscient de l'ère de Kali»; on lui doit not. le Kāvyānuśāsana, ouvrage de poétique en formules condensées [sūtra], glosé par ses commentaires Alaṅkāracūḍāmaṇi et Viveka_1; son Siddhahemaśabdānuśāsana est une synthèse des grammaires du sanskrit existantes à l'époque; on lui doit 4 lexiques: l'Abhidhānacintāmaṇi (synonymes), l'Anekhārthasaṃgraha (homonymes), le Nighaṇṭuśeṣa (termes botaniques) et la Deśīnāmālā (barbarismes et néologies); il est aussi l'auteur de l'encyclopédie de mètres Chandonuśāsana et de l'annexe grammaticale Uṇādigaṇasūtra; enfin, à la demande du roi Kumārapāla, il composa le Triṣaṣṭiśalākāpuruṣacaritra «Vies des 63 personnes illustres (du jaïnisme)», qui fut suivi du Pariśiṣṭaparvan ou Sthāviravalī «Vies des patriarches» | myth. [Rām.] np. du roi Hemacandra_1, fils de Viśāla, père de Sucandra.

 hemacandrācārya [ācārya] m. hist. np. de Hemacandrācārya; cf. Hemacandra.

 hemamṛga [mṛga] m. myth. [Rām.] daim d'or, en lequel se métamorphosa Mārīca pour attirer Rāma; syn. māyāmṛga, kanakamṛga.

 hemalamba [lamba] m. astr. np. de Hemalamba, personnifiant l'an 31 d'un cycle de vie [saṃvatsara].

 hemādri [adri] m. myth. np. de Hemādri, épith. du mont Meru «Montagne d'or» | hist. np. du lettré Hemādri_1 Paṇḍita, ministre du roi Rāmacandra_1 à Devagiri (13e siècle); il était diplomate, architecte, poète, médecin et théologien; on lui doit de nombreux ouvrages encyclopédiques, not. le Caturvargacintāmaṇi; il protégea des artistes et lettrés, tels que Vopadeva.
hema

हेमन् heman_1 [relié à hiraṇya] n. or; pièce d'or; objet en or — f. hemā myth. np. de l'apsaras Hemā «Dorée», épouse de Maya; leurs fils sont Māyāvin et Dundubhi; ils adoptèrent Mandodarī comme leur fille — m. hema poids d'or; syn. māṣaka.

हेमन् heman_2 [hima] adv. en hiver.

हेमन्त hemanta [hima] m. saison [ṛtu] d'hiver (mois de mārgaśīrṣa et pauṣa).

 hemantapathika [pathika] m. cf. śiśirapathika.

 hemantasena [sena] m. hist. np. du roi Hemantasena, qui fit sécession de l'Empire Pāla en 1095 pour fonder la dynastie Sena au Bengale; son fils Vijayasena lui succéda en 1096.
hemanta

हेय heya [pfp. [1] hā_1] a. m. n. f. heyā qui doit être évité | à laisser, à rejeter, dont on doit se débarrasser | qui doit partir.
heyaṃ duḥkham anāgatam Il faut éviter le malheur avant qu'il n'arrive.

 hayamedha [medha] m. cf. aśvamedha.
heya

हेरम्ब heramba m. myth. np. de Heramba, forme de Gaṇeśa du Népal, représenté avec 5 têtes, chevauchant un lion.

हेरिक herika m. espion.

हेला helā f. jeu; moquerie, raillerie; mépris | frivolité; facilité.
tṛṇa helayā adv. comme d'un rien; (facile) comme un jeu d'enfant.

 helārāja [rāja] m. hist. np. du grammairien Helārāja du 10e siècle; on lui doit un commentaire du Vākyapadīya de Bhartṛhari.
helā

हेवज्र hevajra [he-vajra] m. bd. [tantr.] np. de Hevajra «Ô Diamant», divinité farouche, à 8 têtes, 4 jambes et 16 bras; il porte un collier de têtes enfilées; il danse, parfois enlacé avec sa parêdre Prajñānairātmyā; il émet le mantra hūm; il représente l'Éveil ici et maintenant; cf. Vajrasattvan. [hevajratantra] lit. np. du Hevajra tantra, œuvre du bd. tantr.

हेहय hehaya [he-haya] m. myth. np. du roi Hehaya «Ô Cheval», épith. d'Ekavīra né d'un cheval; cf. Haihaya.

हैतुक haituka [vr. hetu-ka] a. m. n. f. haitukī motivé, causé — ifc. causé par, dépendant de — m. raisonneur, rationaliste; sceptique, hérétique.

हैम haima_1 [vr. hima] a. m. n. f. haimā_1 neigeux; glacé; brumeux, froid — n. givre.

हैम haima_2 [vr. heman_1] a. m. n. f. haimī en or; doré; de couleur jaune d'or — m. myth. np. de Haima, épith. de Śiva «Doré» — f. haimā_2 natu. jasmin jaune — f. haimī id. | natu. fleur du bot. Pandanus odoratissimus; syn. ketakī.
haimībhū se tourner en or.

हैमन haimana [haima_1-na] a. m. n. f. haimanī hivernal | épith. du mois mārgaśīrṣa (novembre-décembre).

हैमवत haimavata [vr. himavat-a] a. m. n. f. haimavatī de l'Himālaya; neigeux — f. haimavatī myth. np. d'Haimavatī, patr. de Pārvatī «fille de Himavān».

हैयंगवीन haiyaṃgavīna [vr. hyas-go] n. [«issu du lait d'hier»] beurre frais.

हैहय haihaya m. myth. np. du roi Haihaya ou Hehaya; cf. Ekavīra | pl. myth. nom du peuple des Haihayās, descendants de Yadu par Ekavīra; ils étaient des conquérants rivaux des śakās; ils se divisent en 5 tribus: Tālajaṅghās, Vītihotrās, Āvantyās, Tuṇḍikerās, et Jātās; ils chassèrent Bāhu de son royaume; son fils Sagara le reconquit avec l'aide d'Aurva; cf. Kārtavīrya, Mahiṣmatī.

हो ho interj. d'appel, de défi ou de surprise; oh!.

होतृ hotṛ [agt. hu] a. m. n. f. qui sacrifie, sacrifiant — m. soc. véd. prêtre qui récite les stances du Ṛgveda prescrites pour un sacrifice; il a trois assistants: le maitrāvaruṇa, l'acchāvāka et le grāvastut.

होत्र hotra [instr. hu] n. soc. offrande au feu, libation, sacrifice; véd. rite du yajña effectué par le hotṛ.

 hotravāhana [vāhana] m. myth. [Mah.] np. du ṛṣi Hotravāhana «qui porte l'offrande»; sa fille est l'épouse du roi de Kāśi; il vint à l'ermitage où s'était réfugiée Ambā après sa répudiation, et lui conseilla de demander à Paraśurāma de la venger en tuant Bhīṣma.
hotra

होम homa [hu-ma] m. soc. véd. oblation au feu, sacrifice; not. oblation dans le feu āhavanīya.

 homadhenu [dhenu] f. vache (qui fournit le lait) de l'offrande.
homa

होय् hoy iic. (import) .

 hoysala [sala] m. hist. np. de la dynastie Hoysala «Sala frappe (le lion Cola)» du Karṇāṭaka; ils formèrent un grand empire au 13e siècle; leur capitale fut Belur, puis Halebidu; cf. Viṣṇuvardhana.
hoy

होरा horā f. heure; horoscope, signe zodiacal || gr. ωρα; lat. hora; ang. hour; fr. heure.

 horāśāstra [śāstra] n. lit. np. du Horāśāstra, ouvrage d'astronomie de Bhaṭṭotpala (10e siècle).
horā

होलाका holākā var. holī f. festival de Holī, dédié à Kṛṣṇa, au moment de phālgunī; aussi appelé phālgunotsava; on y célèbre la récolte de printemps avec un carnaval où les transgressions sociales sont tolérées, et où on lance des poudres et des pâtes de couleur sur les passants (cf. raṅgapañcamī); le soir on allume des bûchers pour célébrer la défaite de Holikā.

होलिका holikā f. cf. holākā | myth. np. de la rākṣasī Holikā, sœur de Hiraṇyakaśipu; elle obtint de Brahmā le pouvoir d'être insensible au feu; elle tenta d'en user pour brûler son neveu Prahlāda en l'emmenant sur un bûcher, mais c'est elle qui y brûla, car Brahmā défend d'utiliser ses pouvoirs pour faire du mal à un bhakta || hi. holī.

 holikādahana [dahana] m. myth. destruction par le feu de la sorcière Holikā | soc. sa commémoration annuelle, le soir de phālgunī; on y brûle son effigie de paille, en prélude au festival de holākā.
holikā

होली holī cf. holākā.

हौत्र hautra [vr. hotṛ-a] a. m. n. f. hautrā soc. relatif au prêtre hotṛ; sacerdotal — m. soc. fonction du hotṛ.

 hautrika [-ika] a. m. n. f. hautrikā id.
hautra

ह्नु hnu v. [2] pr. md. (hnute) pp. (hnuta) pf. (apa) se dissimuler; se cacher de <dat.>.

ह्नुत hnuta [pp. hnu] a. m. n. f. hnutā dissimulé, caché.

ह्यस् hyas adv. hier || fr. hier.

 hyaskṛta [kṛta] a. m. n. f. hyaskṛtā fait hier.
hyas

ह्यस्तन hyastana [hyas] a. m. n. f. hyastanī d'hier; qui s'est produit hier — f. hyastanī gram. temps de l'imparfait; cf. laṅ.

 hyastanadina [dina] n. la journée d'hier.
hyastana

ह्रद hrada m. pièce d'eau, étang, lac.

ह्रस् hras v. [1] pr. (hrasati) pft. (jahrāsa) pp. (hrasita) diminuer, décroître, s'amoindrir — ca. (hrāsayati) diminuer, raccourcir.

ह्रस्व hrasva [hras-va] a. m. n. f. hrasvā court, petit, écourté; bref, bas | phon. (phonème) bref; opp. dīrgha | insignifiant — m. nain.
hrasvam adv. tout près, à proximité.

 hrasvapañcamūla [pañcamūla] n. méd. les 5 racines médicinales mineures: śālaparṇī, pṛśniparṇī, kaṇṭakārī, bṛhatī et gokṣura; opp. bṛhatpañcamūla; cf. daśamūla.

 hrasvaroman [roman] m. myth. [BhP.] np. du roi Hrasvaromā «aux cheveux courts», fils de Svarṇaromā, père de Janakarāja et Kuśadhvaja_1.
hrasva

ह्राद् hrād v. [1] pr. md. (hrādate) pp. (hrādita) pf. (sam) faire du bruit; résonner (tambour); tambouriner, tonner — ca. (hrādayati) faire émettre du bruit.

ह्राद hrāda [agt. hrād] m. bruit, grondement (de tonnerre) | phon. son | myth. np. de Hrāda «Tonnant», fils de Hiraṇyakaśipu.

ह्रादुनि hrāduni [hrād] f. grêle, grêlon || lat. grando.

ह्राम् hrām part. phil. [tantra] bījamantra.

ह्रास् hrās [ca. hras] v. [10] pr. (hrāsayati) diminuer, raccourcir.

ह्री hrī_1 v. [3] pr. (jihreti) pp. (hrīta, hrīṇa) avoir honte, être honteux (de <abl.>) | être modeste, être timide — ca. (hrepayati) faire honte.

ह्री hrī_2 [act. hrī_1] f. honte; pudeur; modestie; timidité | myth. np. de Hrī «Prude», fille de Dakṣa, épouse de Dharma.

 hrīmat [-mat] a. m. n. f. hrīmatī qui éprouve de la honte, honteux | timide, modeste.
hrī_2

ह्रीण hrīṇa [pp. hrī_1] a. m. n. f. hrīṇā modeste, timide, pudique; honteux.

 hrīṇamukha [mukha] a. m. n. f. hrīṇamukhā qui a le rouge aux joues; au visage rempli de honte.
hrīṇa

ह्रीत hrīta [pp. hrī_1] a. m. n. f. hrītā modeste, timide, pudique; honteux.

ह्रीम् hrīm part. phil. [tantra] son du māyābīja, bījamantra d'évocation de Durgā.

ह्रूम् hrūm part. phil. [tantra] bījamantra.

ह्रेप् hrep [ca. hrī_1] v. [10] pr. (hrepayati) faire honte.

ह्रेपणीय hrepaṇīya [pfp. [2] hrep] a. m. n. f. hrepaṇīyā apte à faire honte.

ह्रैम् hraim part. phil. [tantra] bījamantra.

ह्रौम् hraum part. phil. [tantra] bījamantra.

ह्लाद् hlād v. [1] pr. md. (hlādate) pp. (hlādita) pf. (ā, pra) se réjouir, être joyeux | se refroidir, se rafraîchir — ca. (hlādayati) réjouir, amuser, enchanter | refroidir, rafraîchir || ang. glad.

ह्लाद hlāda [act. hlād] m. amusement, joie.

ह्लादक hlādaka [agt. hlād] a. m. n. f. hlādikā rafraîchissant; plaisant.

 hlādikāvat [-vat] a. m. n. f. hlādikāvatī qui rafraîchit bien.
hlādaka

ह्लादन hlādana [act. hlāda] n. rafraîchissement; bien-être, joie.

ह्लादयत् hlādayat [ppr. ca. hlād] a. m. n. f. hlādayantī rafraîchissant.

ह्लादि hlādi iic. hlādin.

 hlāditva [-tva] n. allégresse.
hlādi

ह्लादित hlādita [pp. hlād] a. m. n. f. hlāditā frais; réjoui, joyeux.

ह्लादिन् hlādin [agt. hlād] a. m. n. f. hlādinī qui réjouit, distrait, amuse — f. hlādinī myth. np. de Hlādinī, épith. de Rādhā «Qui réjouit».

ह्वरक hvaraka [agt. hvṛ] a. m. n. f. hvarikā qui va de travers; déviant; renégat.

ह्वल् hval v. [1] pr. (hvalati) pr. md. (hvalate) pp. (hvalita) pf. (vi) marcher de travers; faillir.

ह्वाय् hvāy [ca. ] v. [10] pr. (hvāyayati) convoquer, faire appeler.

ह्वाय hvāya [agt. ] ifc. a. m. n. f. hvāyī qui appelle, qui invoque <iic.>.
svargahvāyaḥ m. f. svargahvāyī qui invoque le Ciel.

ह्वृ hvṛ [relié à hval] v. [1] pr. (hvarati) dévier du droit chemin; aller de travers — ca. (hvārayati) faire dévier du droit chemin, pervertir.

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria