Previous page
 i

i v. [2] pr. (eti) pr. md. (-ite) pft. (iyāya) fut. (eṣyati) imp. (ihi) v. [1] pr. md. (ayate) v. [4] pr. md. (īyate) pp. (ita) pfu. (eṣyat) pfp. (etavya) inf. (etum) abs. (itvā, -itya) pf. (ati, adhi, anu, antar, apa, abhi, ava, ā, ut, upa, ni, parā, pari, pra, prati, vi, sam) aller; aller à, aller vers (là); arriver | provenir de; réussir, obtenir, atteindre; être, devenir, tomber dans l'état de | (av. adhi) se rappeler — v. [5] pr. (inoti) véd. conduire; forcer; cf. in — pr. md. (ite) (av. adhi) étudier — ps. (īyate) apparaître — ca. (āyayati) (avec prati) faire retourner; convaincre — ca. (āpayati) ca. md. (āpayate) (avec adhi) faire apprendre || lat. ire.
punar i revenir, retourner.
īmahe véd. nous implorons.
svetavyam (impers.) il est facile de partir.

॰इक -ika -ka av. i euphonique | suffixe nominal secondaire ṭhak (avec f. -ikī) | f. -ikā des agt. en -aka.

इकार ikāra [(i)-kāra] m. le son ou la lettre ‘i’.

इक्षु ikṣu m. natu. bot. Saccharum officinarum; canne à sucre.

 ikṣurasa [rasa] m. suc de canne à sucre.

 ikṣuvāhaṇa [vāhana] a. m. n. f. ikṣuvāhaṇā qui tire un chariot de canne à sucre.
ikṣu

इक्ष्वाकु ikṣvāku f. courge — m. myth. np. d'Ikṣvāku «Potiron», fils de Manu-Vaivasvata (ou issu de son crachat) roi fondateur de la lignée solaire [sūryavaṃśa] des princes [kṣatriya] au tretāyuga; il fonda leur capitale Ayodhyā; Kukṣi-Vikukṣi, Nimi et Daṇḍaka sont ses fils; [Rām.] il est aussi père de Viśāla par Alambuṣāyā | pl. ikṣvākavas myth. nom d'une race de princes, les descendants d'Ikṣvāku.

इङ्ग् iṅg v. [1] pr. (iṅgati) pp. (iṅgita) se mouvoir — ca. (iṅgayati) mettre en mouvement, secouer | gram. séparer (un mot composé); analyser (un mot).

इङ्ग iṅga [agt. iṅg] a. m. n. f. iṅgā mobile, qui se déplace — m. signe; geste; signal, indice.

इङ्गन iṅgana [act. iṅg] n. fait de secouer, d'agiter | gram. décomposition d'un mot composé | séparation avec un avagraha.

इङ्गित iṅgita [pp. iṅg] n. palpitation; signe d'émotion; gestuelle | geste, mouvement; mine, air | intention, pensée, visée; intention dissimulée.

इङ्गुद iṅguda m. f. iṅgudī natu. bot. Terminalia catappa, grand arbre tropical, dont les grandes feuilles deviennent rouges et tombent à la saison sèche; utilisé en médecine — n. iṅguda son fruit, une amande comestible.

इङ्ग्य iṅgya [pfp. [1] iṅg] a. m. n. f. iṅgyā mobile, que l'on peut déplacer | gram. décomposable (composé) | à séparer avec un avagraha.

इच्छत् icchat [ppr. iṣ_1] a. m. n. f. icchantī en désirant, en souhaitant.
jayam icchat a. m. n. en souhaitant la victoire.

इच्छा icchā [obj. iṣ_1] f. souhait, désir (opp. dveṣa); penchant; volonté | phil. [vaiśeṣika] la qualité [guṇa] de désir.

 icchākṛta [kṛta] a. m. n. f. icchākṛtā fait par plaisir.

 icchājanman [janman] m. myth. fils spirituel de Brahmā; syn. manasija.

 icchādāna [dāna] n. fait d'accorder un vœu.

 icchādveṣa [dveṣa] m. du. icchādveṣau (dvandva d'opposés) le désir et l'aversion.

 icchāmaraṇa [maraṇa] m. myth. épith. de Bhīṣma «qui a choisi l'heure de sa mort».

 icchāmṛtyu [mṛtyu] m. [yoga] pouvoir de choisir sa mort; cf. Bhīṣma.

 icchāśakti [śakti] f. phil. [śaiva] pouvoir de la volonté.
icchā

इच्छु icchu [agt. iṣ_1] a. m. n. f. qui désire <acc. inf.>.

इज् ij [yaj_1] a. m. n. f. qui sacrifie.

इज्या ijyā [yaj_1] f. soc. sacrifice, oblation; c'est un pañcopāsana selon Rāmānuja.

इट् iṭ nota. gram. ‘i’ intercalaire de liaison en conjugaison; cf. aniṭ, veṭ, seṭ.

इड iḍa [relié à iḍā] m. véd. np. d'Iḍa, épith. d'Agni «qui porte la libation».

इडविडा iḍaviḍā var. ilavilā f. myth. np. d'Iḍaviḍā ou Ilavilā, fille de Tṛṇabindu, épouse de Viśravā, mère de Kubera.

इडा iḍā f. rafraîchissement, réconfort | libation; (au fig.) flot de louanges | soc. part de l'offrande que les participants à un sacrifice consomment en commun | myth. np. d'Iḍā «Libation», fille de Manu-Vaivasvata; [BhP.] Manu avait demandé à Agastya d'effectuer un yajña aux deux Mitrāvaruṇau pour obtenir un fils; il s'étonna auprès de Vasiṣṭha d'avoir obtenu une fille; le sage utilisa ses grands pouvoirs pour la transformer en garçon, qui fut alors appelé Sudyumna; celui-ci, devenu grand, alla chasser dans la forêt Kumāravana, sans connaître la malédiction dont elle était frappée, et qui le fit redevenir femme; Sudyumna redevint donc la belle Iḍā, dont Budha tomba amoureux et fit son épouse; Purūravā est leur fils, qui fonda la lignée lunaire [somavaṃśa]; Iḍā a pour frère Ikṣvāku, qui fonda la lignée solaire [sūryavaṃśa] | phil. [yoga] canal psychique lunaire [candranāḍī] du côté gauche, représentation de Gaṅgā dans le microcosme; il part du testicule droit; cf. Piṅgalā, Suṣumṇā.

इत् it nota. gram. marqueur méta-linguistique non-terminal; cf. anubandha.

॰इत् -it (sf. primaire av. guṇa) forme des agents au fem.

इत ita [pp. i] ifc. a. m. n. f. itā allé.

॰इत -ita -ta av. i euphonique (forme des pp.) | forme des a. signifiant «muni de contenant».

इतर itara [idam-tara] pn. m. n. f. itarā l'autre (de 2); un autre; le reste; restant | différent de <abl.>; bas, commun — ifc. autre que, inverse || lat. iterum; fr. autre; ang. other.

 itaratra [-tra] adv. ailleurs; autrement, sinon.

 itaravāraka [vāraka] m. phil. [nyāya] présence d'un élément superflu dans un syllogisme à 5 membres [pañcāvayava].

 itaretara [red.] a. m. n. f. itaretarā mutuel, l'un l'autre | gram. (composé) coordinatif; se dit d'un composé dvandva qui dénote l'union de ses membres, comme gandharvayakṣa; opp. samāhāra.

  itaretarāśrayadoṣa [āśraya-doṣa_2] m. gram. paradoxe de dépendances circulaires.
 itaretara
itara

इतस् itas [relié à idam] adv. d'ici; ici; de ce monde; opp. amutas | dans cette direction-ci, par ici, vers ici | à partir de maintenant.
itas tatas adv. çà et là, en telle ou telle circonstance.

इति iti [relié à idam] part. cl. ainsi, voilà, en ces termes; à savoir, c'est pourquoi, c'est ainsi que; à cet effet | dit-il (ferme une citation implicite); en disant, en parlant; en se disant, en pensant | même (souligne le mot précédent); sous le nom de, voici le sens de | gram. dénote le sens du mot qui précède (autonymie) | d'après, selon (devant un auteur) || lat. itidem.
iti kṛtvā adv. de ce fait; ceci fait; ayant ainsi décidé.
ityuktvā var. uktveti adv. ceci dit.
śrutveti adv. à ces paroles.
kim iti pourquoi donc? sous quel prétexte?
iti devā akurvan ainsi firent les dieux.
iti dhāraṇā ainsi est la règle.
iti pāṇini adv. gram. ainsi, selon Pāṇini.
ity artha gram. en est le sens (après une paraphrase dans un commentaire).
iti bhāva gram. en donne l'idée (après paraphrase).
iti yāvat gram. pour être précis; en clair (après paraphrase).
iti abhiprāya gram. en essence; est l'intention (après paraphrase).
iti tātparyaḥ lit. donne le sens général; est visé (après paraphrase).
iti āśayaḥ lit. donne l'intention de l'auteur (après paraphrase).
iti cet na lit. rhét. (après pūrvapakṣa) si (l'on parle) ainsi, (nous répondons): Non!
kriyanta iti karmaṇi gram. la forme kriyante est au passif.
āgacchāmaḥ iti vadanti «nous arrivons», disent-ils.
punar vadati iti tiṣṭhanti pensant qu'il va parler de nouveau, ils attendent.
iti iti phil. [vedānta] Ceci aussi, cela aussi (cette formule évoque l'omniprésence du brahman en toute chose).

 itikartavya [kartavya] a. m. n. f. itikartavyā nécessaire à accomplir en de telles circonstances — n. obligation; devoir.

  itikartavyatā [-tā] f. mesure nécessaire; action appropriée.

  itikartavyatāmūḍha [mūḍha] a. m. n. f. itikartavyatāmūḍhā qui ne sait pas ce qu'il doit faire; embarrassé, stupéfait.
  itikartavyatā
 itikartavya

 itikṛtya [kṛtya] a. m. n. f. itikṛtyā à faire en de telles circonstances — n. obligation, devoir.

 itikrameṇa [krameṇa] ind. de cette manière.

 itivṛtta [vṛtta] n. occurrence, événement; épisode | [théâtre] nœud d'une intrigue.

 itiha [ha] adv. ainsi en effet; ainsi donc, une fois; selon la tradition.

  itihāsa [āsa] m. [«il était une fois»] légende, saga, épopée (not. le Mah. et le Rām.).
 itiha

 ityādi [ādi] adv. cl. (après une suite de s.) et ainsi de suite, et cætera — a. m. n. f. qui commence ainsi.

 ityukta [ukta] n. [«ainsi parlé»] information, rapport | bd. ouvrage explicatif de la doctrine.
iti

इत्थम् ittham [relié à idam] adv. ainsi; comme cela; de cette manière; tellement || lat. item.

इत्था itthā [relié à idam] adv. véd. ainsi; comme cela; vraiment, en vérité; dans ces conditions — prép. certes (emphatique du mot suivant) || lat. itā.

 itthādhī [dhī_2] f. véd. dévotion sincère — a. m. n. f. véd. très pieux.
itthā

इत्य itya [pfp. [1] i] a. m. n. f. ityā où l'on doit aller.

इद् id [idam] part. cl. véd. certes, justement, exactement (souligne le mot précédent) || lat. id.

इदम् idam pn. dém. n. m. ayam f. iyam ceci; ce, cet, ces [ici] (opp. asau); ce qui suit (opp. etad) | il, son, leur — n. ce monde — adv. ainsi; maintenant; ici.
idaṃ sarvam adv. ici-bas; dans le monde.
tad idam cela même.
idaṃ viśvam bhuvanam Ce monde tout entier.
tad idaṃ vākyam le discours qui suit.
śrutvaitad idam ūcuḥ les ayant entendus dire ceci.

इदा idā [idam] adv. véd. maintenant.

इदानीम् idānīm [idam-nīm] adv. maintenant, en cet instant; justement.
idānīmeva en ce moment même.

इध् idh cf. indh.

इध्म idhma [indh] m. combustible; not. bois pour le feu sacrificiel.

 idhmaciti [citi_1] f. pile de bois pour le feu.

 idhmavāha [vāha] m. myth. np. du sage Idhmavāha «qui alimente le feu sacré», fils d'Agasti et de Lopāmudrā; cf. Tridasyu, Dṛḍhadasyu.
idhma

इन् in [relié à i] v. [5] pr. (inoti) véd. conduire; forcer.

॰इन् -in var. -tin, -vin, -min comme, semblable à, qui est (forme des a.) | qui fait comme (forme des agt. ifc.) | qui a, qui possède (sf. possessif, forme des a.) | qui fait le vœu de | qui a l'habitude de faire <iic.> | qui fait répétitivement.

इन ina [agt. in] a. m. n. f. inā capable; fort, puissant; brave, énergique, audacieux — m. seigneur; roi.

इन्द् ind v. [1] pr. (indati) pp. (indita) être puissant.

इन्दिरा indirā f. myth. np. d'Indirā «Splendeur», épith. de Lakṣmī issue d'un lotus lors du barattage de l'océan primordial [kṣīrodamathana].

 indirālaya [ālaya] n. natu. [«réceptacle de Lakṣmī»] bot. Nymphæa stellata, lotus bleu.
indirā

इन्दीवर indīvara n. (fleur du) lotus bleu — m. abeille.

इन्दु indu m. lune | math. symb. le nombre 1.

 indumat m. myth. nom rituel d'Agni (dont l'invocation comporte le mot «indu») — f. indumatī jour de pleine lune | lit. [Ragh.] np. d'Indumatī «Pareille à la Lune», princesse du Vidarbha; à son svayaṃvara elle choisit Aja pour époux; peu de temps après la naissance de leur fils Daśaratha elle fut tuée par la chute d'une guirlande céleste ornant la vīṇā de Nārada.

 induvrata [vrata] n. soc. [«vœu lunaire»] jeûne gradué selon les phases de la Lune.

 induśekhara [śekhara] m. myth. np. d'Induśekhara, épith. de Śiva «Couronné par la Lune».
indu

इन्द्र indra [ind-ra] m. myth. véd. np. d'Indra, aîné des 33 fils d'Aditi et Kaśyapa; dieu batailleur de l'orage, seigneur du ciel svarga, il est le roi des dieux; il est ivre de soma; sa capitale est Amarāvatī; son char aérien [vimāna_1] est tiré par le cheval Uccaiḥśravā, son cocher est Mātali, ses assistants sont les Trésors [vasavas]; il aime les chevaux bais [haripriya] dont il s'accompagne [Harimān]; plus tardivement, sa monture est l'éléphant Airāvata; son arme est le missile-foudre [vajra], forgé par Tvaṣṭā; son arc magique est l'arc-en-ciel [śakradhanus]; il tua Tvāṣṭra-Viśvarūpa, fils synthétique de Tvaṣṭā, avec l'aide de Trita; mais par ce crime [brahmahan] il perdit sa majesté [tejas] au bénéfice de Dharma; Tvaṣṭā se vengea en créant l'asura-dragon Vṛtra qui retint les eaux prisonnières; en tuant Vṛtra, Indra libéra les eaux et permit la vie; par ce nouveau crime il perdit sa force au bénéfice de Vāyu; prenant l'apparence de son maître [guru] Gautama, il abusa de son épouse Ahalyā; par ce viol il perdit sa beauté, qui passa aux deux Nāsatya; Gautama le stigmatisa à porter 1000 vagins [yoni] sur son corps, que les brahmanes transformèrent en autant d'yeux, et fit tomber ses testicules, que les dieux et les mânes [pitṛdevās] remplacèrent par ceux d'un bélier; il tua les démons Namuci, Bala, et Śambara; il se transforma en faucon [śyena] pour voler le soma gardé par les centaures [gandharva] afin de le donner à Manu, en échappant de peu à la flèche de Kṛśānu; [Rām.] lors du sacrifice de Marutta, il se cacha de Rāvaṇa dans la matrice d'un paon; en récompense, les paons portent ses 1000 yeux sur leur queue; [Rām.] il fut vaincu par Meghanāda-Indrajit qui l'emmena prisonnier à Laṅkā, et il ne fut libéré que lorsque les dieux payèrent sa rançon; Śacī-Indrāṇī est son épouse, Jayanta est son fils, Jayantī est sa fille; il s'incarna sur Terre comme le roi Gādhi; pour le punir de son arrogance, Śiva le jeta dans un cachot où croupissaient 4 Indrās des temps jadis, qui par punition devront s'incarner en guerriers (ce seront les pāṇḍavās) pour ne regagner le paradis d'Indra qu'à leur mort; il est le gardien [dikpāla] de la direction de l'Est; phil. [sāṃkhya] il est le régent [niyantṛ] de la faculté de préhension [pāṇi]; astr. il préside le nakṣatra Citrā (Épi de la Vierge) ainsi que celui de Jyeṣṭhā (Antarès), et parfois celui de Śatabhiṣak (λ du Verseau); cf. Jīmūtavāhana, Devapati, Parjanya, Purandara, Pūrudaṃsā, Balasūdana, Maghavā, Vāsava, Vijayanta, Vṛtrahan, Śakra, Śatakratu, Sutrāman | math. symb. le nombre 14 | [indradvīpa] myth. l'un des 10 continents [dvīpa] formant le jambudvīpa — ifc. le meilleur de; le chef des, le prince des.

 indrakīla [kīla] m. myth. [Mah.] np. du Mont Indrakīla dans l'Himālaya, où Arjuna se rendit pour obtenir de Śiva l'arme Pāśupata.

 indragopa [gopa] a. m. n. f. indragopā protégé d'Indram. natu. zoo. coccinelle.

  indragopaka [-ka] m. natu. coccinelle | natu. ver luisant.
 indragopa

 indracāpa [cāpa] m. n. [«arc d'Indra»] arc-en-ciel.

 indrajāla [jāla] n. myth. filet d'Indra, arme employée par Arjuna | magie, sorcellerie; jonglerie, illusionnisme.

 indrajit [jit] m. myth. np. d'Indrajit, épith. de Meghanāda «Vainqueur d'Indra».

 indrajyeṣṭha [jyeṣṭha] a. m. n. f. indrajyeṣṭhā qui a Indra comme chef.

 indratūla [tūla] n. flocon de coton.

 indradyumna [dyumna] m. myth. [SkP.] np. du roi Indradyumna «Paré de la gloire d'Indra»; il régnait à Avantī; un ascète errant lui parla du lieu saint Puruṣottamakṣetra, où se trouvait la colline sacrée Nīlagiri, consacrée à Nīlamādhava; sur les conseils de Nārada il partit y fonder la ville de Purī; Jagannātha lui apparut en rêve, et lui donna instruction de recueillir son corps de bois sur la plage de Purī, et de l'enfermer loin de tout regard; l'impatience de la reine Guṇḍicā provoqua l'interruption prématurée de l'apparition divine, qui n'a eu le temps de créer que son visage mais ni bras ni jambes pour pouvoir aider l'humanité en ce kaliyuga; Jagannātha ne peut ainsi que contempler les péchés du Monde en attendant sa destruction; [BhP.] pour le punir de son orgueil, Agastya le condamna à renaître comme Gajendra.

 indradhanus [dhanus] n. arc-en-ciel.

 indradhvaja [dhvaja] m. soc. étendard de victoire d'Indra; il est représenté au théâtre par le jarjara lors du prologue d'une pièce [prastāvanā].

 indranīla [nīla] m. variété de saphir.

 indrapatha [patha] m. passage secret.

 indrapurī [purī] f. myth. np. d'Indrapurī «capitale d'Indra», épith. de la cité divine Amarāvatī | phil. [vedānta] siège de l'Âme [ātman] dans le Cœur; cf. ānandamayakośan. indrapura géo. np. de la principauté d'Indrapura, au nord du royaume hindouïsé du Campā_1 au Sud-Vietnam.

 indrapurogama [purogama] a. m. n. f. indrapurogamā précédé d'Indra, mené par Indra.

 indraprastha [prastha] n. myth. [Mah.] np. d'Indraprastha «plaine d'Indra», magnifique capitale des pāṇḍavās pendant leur exil, ancienne Delhi; la rumeur de sa splendeur attira la visite de Duryodhana, qui visita leur palais; il tomba dans une piscine en prenant l'eau pour un plancher de cristal, et s'attira la moquerie de Draupadī qui évoqua la cécité de son père; il revint furieux à Hastināpura, et Śakuni lui proposa de se venger en jouant son royaume aux dés avec Yudhiṣṭhira.

 indraloka [loka] m. paradis d'Indra; syn. svarga.

 indravajra [vajra] n. myth. foudre comme arme d'Indraf. indravajrā phon. mètre épique de 4 pieds de 11 syllables, de motif tatajagaga.
syādindravajrā yadi tau jagau gaḥ (auto-définition du mètre indravajrā).

 indravarman [varman] m. hist. np. du roi khmer Indravarmā_1, qui régna sur Hariharālayapura de 877 à 889; son fils Yaśovarmā_1 lui succéda.

 indravirocana [virocana] m. pl. indravirocanau myth. [ChU.] Indra et Virocana ensemble, partis comme étudiants à l'ermitage de Brahmā pour y comprendre l'Ātmā.

 indraśatru [śatru] a. m. n. f. myth. [bahuvrīhi] ennemi d'Indra, vaincu par Indra; se dit not. de Vṛtra | var. indraśatru myth. [tatpuruṣa] qui vainc Indra (ce que Tvaṣṭā souhaita à sa créature Vṛtra, en demandant aux prêtres officiants de proférer indraśatrurvardhasva (Que prospère l'ennemi d'Indra), mais ceux-ci prononcèrent avec l'accent initial, prophétisant la destruction de Vṛtra par Indra) | myth. [Rām.] np. d'Indraśatru, épith. de Meghanāda «Vainqueur d'Indra»; cf. Indrajit.

 indrasena [senā] a. m. n. f. indrasenā qui sert d'arme à Indram. myth. [Mah.] np. d'Indrasena «Missile d'Indra», cocher de Yudhiṣṭhiraf. indrasenā myth. np. d'Indrasenā «Arme-séductrice d'Indra», nymphe missionnée par Indra pour détourner les ascètes de leurs austérités | myth. [Mah.] np. d'Indrasenā_1, chaste épouse de l'ermite Maudgalya; lorsque celui-ci devint décrépit et malodorant, elle lui resta très dévouée; lorsqu'il devint lépreux, et qu'un de ses doigts tomba dans son riz, elle continua son repas; il lui accorda alors un vœu, et elle lui demanda de faire l'amour continuellement; après des milliers d'années Maudgalya s'en fatigua et reprit sa vie d'ermite, mais elle s'en plaignit, et il proféra qu'elle devrait renaître avec 5 maris pour contenter ses grands appêtits sexuels; elle fit alors de grandes pénitences [pañcatapas], et Śiva lui apparut, lui promit qu'elle allait renaître avec 5 maris aussi puissants qu'Indra, et l'envoya à Gaṅgā; en ce temps là les dieux étaient réunis pour un yāga à Naimiṣāraṇya; Indra, intrigué par des fleurs flottant sur la Gaṅgā, remonta à sa source et trouva la jeune femme; il alla trouver Śiva, mais celui-ci était occupé à jouer aux dés avec Pārvatī, et devant l'arrogance d'Indra il l'enferma dans une cave où se trouvaient déjà prisonniers 4 Indra des temps jadis; Īśāna-Śiva prédit alors à Indrasenā_1 qu'elle allait renaître comme fille du roi des Pāñcālās, et que les 5 Indra renaîtraient dans la race lunaire comme ses époux; elle revint donc sur Terre comme Pāñcālī-Draupadī, et Vyāsa expliqua à son père Drupada pourquoi elle devait épouser les Pāṇḍavās.

 indrāgni [agni] m. du. indrāgnī myth. np. d'Indrāgnī, Indra et Agni associés; astr. ils président le nakṣatra double Viśākhe (Balance).

 indrābṛhaspati [bṛhaspati] m. du. indrābṛhaspatī myth. Indra et Bṛhaspati associés.

 indrāyudha [āyudha] n. myth. l'arc-en-ciel, arme d'Indra; syn. indradhanusm. lit. [K.] np. du cheval Indrāyudha «Arc-en-ciel» du prince Candrāpīḍa_1; il réincarne l'ascète Kapiñjala.

 indrāvaruṇa [varuṇa] m. du. indrāvaruṇau myth. np. d'Indrāvaruṇau, Indra et Varuṇa ensemble.

 indrotsava [utsava] m. soc. festival d'Indra, institué par Uparicara.
indra

इन्द्राणी indrāṇī [indra-ānī] f. myth. np. d'Indrāṇī, puissance [śakti] d'Indra, une saptamātṛkā; elle est incarnée par Śacī, fille de Pulomā_1.

इन्द्रिय indriya [indra-ya] a. m. n. f. indriyā myth. relatif à Indran. véd. force physique, puissance | sens, faculté de perception corr. à un organe des sens; cf. buddhīndriya | faculté d'action corr. à un organe physique; syn. karmendriya | phil. [sāṃkhya] l'un des 10 principes [tattva] d'interaction, comprenant les 5 sens [buddhīndriya] et les 5 facultés d'action [karmendriya]; [yoga] énergie causale | bd. faculté; on compte 22 facultés physiques ou mentales, comprenant: les bases ou sites de perception [āyatana]: l'œil [cakṣus], l'oreille [śrotra], le nez [ghoṇā], la langue [jihvā], le corps [kāya], et l'esprit [manas]; les natures [bhāva]: féminité [strītā] et masculinité [puruṣatā]; les sensations et sentiments [vedana_1]: la vitalité [jīvita], le plaisir [sukha], la douleur physique [duḥkha], la gaité [sumanastā], la tristesse [durmanastā], et l'indifférence [upekṣā]; les facultés psychiques [bala]: la foi [śraddhā_2], la vigueur [vīrya], la sincérité [satya], la faculté de méditation [samādhi], et la sagesse [prajñā_2]; et trois facultés spirituelles: l'assurance d'atteindre la connaissance dans le chemin de vérité [sattvāpatti], la capacité d'en récolter le fruit, et l'obtention de l'état de clairvoyance [arhat] | bd. [pañcendriya] les 5 fondements des vertus morales: la foi [śraddhā_2], la vigueur [vīrya], la mémoire [smṛti], la méditation [samādhi], et la sagesse [prajñā_2].

 indriyagrāma [grāma] m. ensemble des sens.

 indriyanigraha [nigraha] m. phil. [yoga] rétraction des sens.
indriya

इन्ध् indh var. idh v. [7] pr. md. (inddhe) pft. (īdhe) fut. (indhiṣyate) pp. (iddha) pf. (sam) allumer — ps. (idhyate) être allumé, se consumer, brûler || lat. aestus; ang. oast.

इन्ध indha [agt. indh] a. m. n. f. indhā qui allume, qui consume; feu, combustion — m. phil. [vedānta] aspect éveillé de la conscience, connaisseur de la réalité matérielle; cf. Vaiśvānara | myth. np. du ṛṣi Indha.

इन्धक indhaka [agt. indh] a. m. n. f. indhikā qui allume.

इन्धन indhana [act. indh] n. fait d'allumer ou d'entretenir un feu | combustible, bois à brûler.

इन्व् inv [relié à in] v. [1] pr. (invati) véd. conduire; envoyer | véd. prendre par la force; avoir en son pouvoir.

इभ ibha m. éléphant || lat. ebur; fr. ivoire.

इमम् imam cf. ayam.

इमान् imān cf. ayam.

इमाम् imām cf. iyam.

इमास् imās cf. iyam.

इमे ime cf. ayam.

॰इय -iya -ya av. i euphonique.

इयत् iyat [idam-yat] a. m. n. f. iyatī en telle quantité, autant; tel nombre, si nombreux; si grand; pas plus que.
iyacciram adv. pour autant de temps.
iyantaṃ kālam adv. pour autant de temps.

इयम् iyam [f. idam] pn. dém. f. cette, ces (ici); elle | [pṛthivī] cette terre — m. cf. ayam — n. cf. idam.
iyam pṛthivī cette terre.
iyamaham me voici.
so'yaṃ vidūṣakaḥ ce vidūṣaka ici-même.

॰इर -ira -ra av. i euphonique.

इरस् iras [] n. hostilité; colère — v. [11] pr. (irasyati) être mal disposé; montrer sa colère || lat. īra; fr. irascible.

इरस्या irasyā [iras] f. inimitié, hostilité.

इरा irā [relié à iḍā] f. qui se boit; fluide comestible; nourriture; réconfort, plaisir | eau; lait; parole | la Terre | myth. np. d'Irā, épith. de Sarasvatī «dont on boit les paroles».

 irāvat [-vat] a. m. n. f. irāvatī abondant en nourriture; qui rassasie; qui réconforte — m. myth. [Mah.] np. d'Irāvān «Réconfort», fils d'Arjuna et de la princesse serpente [nāga] Ulūpī; il fut décapité au début de la grande bataille par Alambuṣa; dans la tradition tamoule, il est appelé Kūttantavar ou Aravān et est le patron des transsexuels, appelés aravani ou ali; il se sacrifie à la déesse Kālī afin d'assurer la victoire, après avoir épousé Kṛṣṇa sous la forme de Mohinī; après sa décapitation, sa tête coupée regarde le déroulement de la bataille; à Kūvagam (district de Viluppuram) un festival de 18 jours lui est consacré, les alis l'épousent rituellement puis portent le deuil des veuves; sa tête coupée est représentée dans les temples | myth. océan de lait primordial — f. irāvatī myth. np. d'Irāvatī, épith. de Durgā «qui apporte l'abondance» | lit. np. de la reine Irāvatī_1, personnage du Mālavikāgnimitra | myth. np. de l'éléphante Irāvatī_2, fille de Bhadramātā; on dit que Airāvata est son fils | géo. np. de la rivière Irāvatī_3; mod. Ravi au Punjab.
irā

इरिण iriṇa [] n. ruisseau; ravin | marais salant, endroit désertique || hi. raṇa.

इर्वारु irvāru cf. urvāru.

इल् il v. [6] pr. (ilati) véd. se tenir immobile — ca. (ilayati) ca. (elayati) envoyer.

॰इल -ila (forme des a.) à qui appartient, en qui est | qui a un grand (avec partie du corps).

इला ilā [relié à iḍā] f. flot, discours | la Terre.

 ilāvṛta [vṛta_2] m. [ilāvṛtavarṣa] myth. l'un des 9 bassins versants [varṣa] du monde, le plus central.
ilā

इल्वल ilvala m. myth. np. de l'ogre [rākṣasa] Ilvala, frère de Vātāpi, gardien de grandes richesses; il détestait les brahmanes, et les tuait en transformant son frère en chèvre du sacrifice, en le servant comme mets à ses hôtes, et en appelant Vātāpi qui les faisait éclater; il essaya ainsi de tromper Agastya, mais celui-ci digéra Vātāpi et il lui donna ses richesses.

इव iva [relié à idam] part. cl. comme, comme si, de même que | qui ressemble à <nom.> | semble-t-il, pour ainsi dire, en quelque sorte | tout à fait | <interr.> donc; est-ce que?
candra iva mukham visage rond comme la lune.
kim iva comment donc? quoi donc?
atīva cf. atīva.

इष् iṣ_1 v. [6] pr. (icchati) pr. md. (icchate) pft. (iyeṣa) fut. (eṣiṣyati) aor. [5] (aiṣīt) pp. (iṣṭa_1) inf. (eṣṭum) abs. (-iṣya) pfp. (eṣṭavya) pf. (adhi, anu, abhi) désirer, vouloir, souhaiter <inf.> — v. [1] pr. md. (eṣate) (av. adhi) chercher — v. [4] pr. (iṣyati) (av. anu) chercher — ps. (iṣyate) être désiré, être prescrit, être approuvé | être reconnu; passer pour — ca. (iṣayati) cf. iṣ_2.

इष् iṣ_2 v. [4] pr. (iṣyati) v. [9] pr. (iṣṇāti) v. [1] pr. (eṣati) pft. (iyeṣa) pp. (iṣita) inf. (iṣayitum) abs. (-iṣya) pf. (pari, pra) envoyer, lancer, verser; impulser, inciter, animer | expédier; décharger; annoncer, proclamer — ca. (iṣayati) cf. preṣ.

इष् iṣ_3 [agt. iṣ_1] ifc. a. m. n. f. qui recherche, qui désire.

इष् iṣ_4 f. rafraîchissement, boisson; force, vigueur; (av. ūrj_2) le boire et le manger.

इष iṣa var. iṣ_4 m. rafraîchissement | nom d'un mois véd. (āśvina, septembre-octobre) — a. m. n. f. iṣā plein de sève; fertile | vigoureux, fructueux, profitable — v. [11] pr. md. (iṣayate) être frais; être actif, être puissant — v. [11] pr. (iṣayati) rafraîchir; animer, revigorer.

इषत् iṣat iic. un peu.
iṣadrakta un peu rouge.

इषिर iṣira [iṣ_4-ira] a. m. n. f. iṣirā rafraîchissant, frais | prospère; vigoureux; actif, rapide.
iṣiram rapidement.

इषु iṣu [iṣ_2-u] m. f. flèche | math. symb. le nombre 5 (pour les 5 flèches de Madana).

 iṣudhi [dhi] m. carquois — v. [11] pr. (iṣudhyati) contenir des flèches.

 iṣvāsa [āsa_1] m. arc | archer.
iṣu

इष्ट iṣṭa_1 [pp. iṣ_1] a. m. n. f. iṣṭā_1 désiré, désirable, aimé; choisi, préféré.
iṣṭam adv. volontiers, avec plaisir.

 iṣṭajana [jana] m. le bien-aimé.

 iṣṭadevatā [devatā] f. divinité d'élection (opp. kuladevatā, divinité de la lignée).

 iṣṭalābha [lābha] m. obtention d'un objet désiré.

 iṣṭaliṅga [liṅga] n. liṅga personnel ou mobile [jaṅgama]; opp. sthāvaraliṅga; cf. liṅgāyat.
iṣṭa_1

इष्ट iṣṭa_2 [pp. yaj_1] a. m. n. f. iṣṭā_2 offert, sacrifié | honoré d'un sacrifice — n. offrande, sacrifice; service pieux.

 iṣṭāpūrta [āpūrta] n. soc. sacrifice et œuvres pies (qu'un homme offre aux dieux) | phil. bénéfice tiré de l'exécution correcte des rites et de l'accomplissement d'œuvres méritantes.
iṣṭa_2

इष्टका iṣṭakā [iṣṭa_2-ka] f. véd. brique servant à édifier l'autel de l'agnicayana.

 iṣṭakāgṛha [gṛha] n. maison de briques.

 iṣṭakānyāsa [nyāsa] m. véd. mise en place rituelle des briques de l'autel.
iṣṭakā

इष्टि iṣṭi_1 [act. iṣ_1] f. désir, vœu, souhait | gram. desideratum, prescription grammaticale.

इष्टि iṣṭi_2 [act. yaj_1] f. soc. rite propitiatoire végétarien (offrande rituelle de beurre, fruits, etc); syn. haviryajña; cf. gārhapatya.

इष्ट्वा iṣṭvā [abs. yaj_1] ind. ayant sacrifié.

॰इष्ठ -iṣṭha forme des a. super.

॰इष्णु -iṣṇu forme des participes progressifs de futur imminent; cf. bhaviṣṇu.

इह iha [relié à idam] adv. ici; opp. atra, amutra | en ce monde, ici-bas (opp. pretya dans l'au-delà) | dans (ce système); selon (cet ouvrage) | dans ce cas.
iha loke adv. ici-bas.
iha samaye adv. dans ce cas.
ihehi viens ici.
iheva ici même; ici seulement.
teneha na gram. et donc (la règle) ne s'applique pas ici.

 ihāmutra [amutra] adv. ici et là | phil. [vedānta] dans ce monde et dans l'au-delà.
iha

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Corpus | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria