Previous page

गृ gṛ cf. jāgṛ.

गृञ्जन gṛñjana m. oignon rouge (nourriture non vertueuse [sāttvika]) | bourgeons résineux de cannabis mâchés en guise d'intoxicant — n. viande d'un animal tué par une flèche empoisonnée.

गृत्स gṛtsa a. m. n. f. gṛtsā habile, adroit; sage, avisé; judicieux — m. sage.

 gṛtsamada [mada] m. myth. np. du sage [ṛṣi] Gṛtsamada; d'abord fils de Śunahotra de la lignée d'Aṅgirā, mais par le décret d'Indra transféré à la lignée de Bhṛgu comme fils de Śaunaka; on lui doit la plupart des hymnes du 2e maṇḍala du Ṛgveda | myth. np. de Gṛtsamada_1, fils de Vītahavya | myth. np. de Gṛtsamada_2, fils de la reine Mukundā, trompée par Indra ayant pris les traits de son époux Rukmāṅgada; il devint un érudit insurpassable.
gṛtsa

गृद्ध gṛddha [agt. gṛdh] a. m. n. f. gṛddhā qui désire; avide de <loc.>.

गृद्धिन् gṛddhin [agt. gṛdh] a. m. n. f. gṛddhinī ifc. qui convoite.

गृध् gṛdh v. [4] pr. (gṛdhyati) aor. [2] (agṛdhat) pp. (gṛddha) désirer, convoiter; être avide de <loc. acc.> — ca. (gardhayati) être avide; faire convoiter — ca. md. (gardhayate) tromper || all. gier; ang. greed; fr. gredin.
gṛdhaḥ kasyasvid dhanam Ne convoite pas la richesse d'autrui.
śiśuṃ gardhayate il trompe l'enfant.

गृध्र gṛdhra [gṛdh-ra] a. m. n. f. gṛdhrā ifc. avide de — m. natu. zoo. vautour.

गृभ् gṛbh cf. grah.

गृभीत gṛbhīta var. gṛhīta [pp. grah] a. m. n. f. gṛbhītā pris, saisi; acquis, obtenu, reçu.

गृष्टि gṛṣṭi f. jeune génisse, n'ayant eu qu'un veau — ifc. jeune animal femelle.

गृह् gṛh cf. grah.

गृह gṛha [agt. grah] n. sg. maison, habitation, demeure; appartement, chambre — m. domestique, serviteur | pl. gṛhās maison, foyer, appartements; pénates, domaine familial; domestiques; femme || all. kirche; ang. church.
gṛhe gṛhe dans chaque maison.

 gṛhakapota [kapota] m. pigeon domestique.

 gṛhatyāgin [tyāgin] a. m. n. f. gṛhatyāginī qui a quitté son foyer.

 gṛhanīḍa [nīḍa] a. m. n. f. gṛhanīḍā [«qui fait son nid dans la maison»] moineau.

 gṛhapati [pati] m. maître de maison; chef de famille — f. gṛhapatnī épouse du maître de maison, mère de famille.

 gṛhapraveśa [praveśa] m. entrée dans un nouveau domicile; pendaison de crémaillère.

 gṛhamedha [medha] m. sacrifice domestique.

  gṛhamedhin [-in] m. [«qui accomplit le sacrifice domestique»] (brahmane) chef de famille.
 gṛhamedha

 gṛhaśrama [śrama] m. labeur domestique.

  gṛhaśramavrata [vrata] n. devoir conjugal.
 gṛhaśrama

 gṛhasūtra [sūtra] n. soc. sūtra décrivant les rites domestiques.

 gṛhastha [stha] m. maître de maison; syn. gṛhapati | soc. 2e stade [āśrama] de la vie brahmanique (vie adulte active, exercice d'une profession, établissement d'une famille); le puruṣārtha associé est kāmaf. gṛhasthā son épouse.

 gṛhasvāmin [svāmin] m. maître de maison, chef de famille — f. gṛhasvāminī maîtresse de maison.

 gṛhin [-in] a. m. n. f. gṛhiṇī qui possède une maison — m. maître de maison — f. gṛhiṇī maîtresse de maison.
yuvatayo gṛhiṇīpadaṃ yānti les jeunes femmes accèdent à la position de maîtresse de maison.

 gṛhaikatva [ekatva] n. phil. [«unicité de la famille»] règle [nyāya] de généralisation: la prédication d'un élément d'une classe vaut pour tous les éléments de la classe.

 gṛhopakaraṇa [upakaraṇa] n. ustensiles domestiques.
gṛha

गृहीत gṛhīta var. gṛbhīta [pp. grah] a. m. n. f. gṛhītā pris, saisi; acquis, obtenu, reçu — iic. qui a pris ou reçu.
gṛhītaikacakraḥ myth. épith. du démon Baka_1 «qui prit la ville d'Ekacakrā».

 gṛhītavidya [vidyā] a. m. n. f. gṛhītavidyā qui a acquis le savoir; savant.

 gṛhītasaṃjña var. gṛhītasañjña [sañjñā_2] a. m. n. f. gṛhītasaṃjñā qui a reçu le signal.

 gṛhītārtha [artha] a. m. n. f. gṛhītārthā qui comprend le sens; conscient, lucide.
gṛhīta

गृहीत्वा gṛhītvā [abs. grah] ind. ayant saisi; ayant obtenu.

गृह्य gṛhya_1 [pfp. [1] grah] a. m. n. f. gṛhyā à saisir, à prendre | qui doit être admis ou reconnu; qui doit être cru; fiable — ifc. à prendre avec <iic.> | du parti de, en liaison avec, connecté à <iic.>.
guṇagṛhyaḥ ami de la vertu.
grāmagṛhyā senā armée cantonnée hors du village.

 gṛhyaka [-ka] a. m. n. f. gṛhyakā (animal) captif, domestique.
gṛhya_1

गृह्य gṛhya_2 [gṛha-ya] a. m. n. f. gṛhyā domestique — m. animal domestique — n. [gṛhyakarman] rite domestique — f. gṛhyā règles domestiques.

 gṛhyasūtra [sūtra] n. phil. texte d'aphorismes du rituel domestique.

 gṛhyāgni [agni] m. feu domestique.
gṛhya_2

गॄ gṝ_1 v. [6] pr. (girati) pp. (gīrṇa_2) pf. (ut, ni, sam) avaler, absorber, engloutir | vomir — ca. (girayati) ca. (gārayati) ca. (gālayati) faire avaler — dés.(jigariṣati) vouloir avaler — int. md. (jegilyate) (av. ni) se goinfrer || lat. glutio, gula, vorare; fr. engloutir, glouton, gueule, vorace.

गॄ gṝ_2 v. [9] pr. (gṛṇāti) pr. md. (gṛṇīte) pf. (apa, abhi, prati, sam) appeler, invoquer, prier; proclamer; chanter, louer, célébrer || lat. garrio.

गेय geya [pfp. [1] gā_2] a. m. n. f. geyā à chanter.

गेह geha [gṛha] n. maison, habitation.
gehe adv. à la maison, chez soi.

गेहे gehe [loc. geha] ind. chez soi.

 gehevyāḍa [vyāḍa] m. [«tigre de salon»] matamore, vantard.
gehe

गै gai cf. gā_2.

गो go m. bœuf, bovin | pl. gāvas bétail; troupeau | véd. lait — f. vache | parole | véd. rayon du soleil (ils forment le troupeau céleste) | la Terre (vache des rois) | les poils du corps humain | myth. np. de Go «Parole», épith. de Sarasvatī, déesse de la parole sacrée, śakti de Brahmām. n. f. gu ifc. dont la vache est — v. [11] pr. (gavyati) souhaiter une vache || lat. bos; ang. cow; all. Kuh; fr. bœuf.

 go_agra [agra] a. m. n. f. go_agrā véd. qui met les vaches en tête.

 gokarṇa [karṇa] m. géo. np. de Gokarṇa «Oreille de vache», lieu de pèlerinage sur la côte Ouest, au nord du Karṇāṭaka; myth. Rāvaṇa avait volé le liṅga en lequel Rudra s'était transformé; Gaṇeśa le trompa en lui proposant de le porter pendant ses prières, mais à la place le posa sur le sol à Gokarṇa, d'où Rāvaṇa ne put plus le soulever.

 gokāma [kāma] a. m. n. f. gokāmā qui désire des vaches.

 gokāmyā [kāmya] f. désir d'acquérir des vaches.

 gokula [kula] n. troupeau de vaches, bétail; étable | myth. np. de Gokula «Laiterie», village près de Mathurā où vivait Yaśodā et où fut élevé Kṛṣṇa enfant.

  gokulāṣṭamī [aṣṭamī] f. soc. anniversaire de Kṛṣṇa; syn. janmāṣṭamī.
 gokula

 gokṣura [kṣura] m. sabot de vache | natu. bot. Tribulus terrestris, plante herbacée de la famille des zygophyllacées aux fleurs jaunes, aux fruits en cinq coques épineuses en forme de chausse-trape; ses épines sont redoutables pour l'homme et le bétail; c'est l'une des 5 racines médicinales mineures [hrasvapañcamūla].

 gogoṣṭha [goṣṭha] n. étable.

 gogranthi [granthi] m. bouse de vache séchée.

 goghāta [ghāta] m. meurtrier de vache.

 goghna [ghna] a. m. n. f. goghnā qui tue le bétail — m. hôte [«pour qui l'on sacrifie la vache»].

 gocara [cara] a. m. n. f. gocarā perceptible, visible par <g.>; accessible aux sens — ifc. fréquenté par; relié à; obéissant à; accessible à, perceptible à — m. pâturage, pacage; domaine, province | portée, emprise, influence; voie d'accès.
locanagocaraṃ devenir visible, être à portée de vue.
śravaṇagocare tiṣṭha reste à portée de voix.
mṛtyugocaraṃ gataḥ dans les griffes de la mort.

 gocāraṇa [cāraṇa] n. soin des vaches.

 gojāta [jāta] a. m. n. f. gojātā se dit des dieux [«né de la vache»].

 gotīrtha [tīrtha] n. géo. Oxford.

 gotva [go-tva] n. stupidité [«nature de vache»].

 goda [da] a. m. n. f. godā qui donne des vaches.

  godāvarī [vara_2] f. géo. np. de la rivière Godāvarī, traversant le Deccan d'Ouest en Est et ayant son embouchure sur la côte de Golconde.
 goda

 godāna [dāna] n. soc. rite de rasage du crâne et des poils du corps; c'est un saṃskāra effectué à l'âge de 16 ans pour les brahmanes; syn. keśānta.

 goduh [duh_2] m. vacher [«qui trait»].

 godoha [doha] m. traite.

 godhāman [dhāman] n. géo. np. de Godhāma «Délice des vaches», grande étable [gośālā] d'Ānandavana.

 godhūma [dhūma] m. natu. véd. bot. Triticum aestivum, froment.

 godhūli [dhūli] f. moment brumeux du matin à la saison chaude; c'est une période favorable.

 godhenu [dhenu] f. vache laitière.

 gonarda [narda] m. myth. [«qui mugit comme un taureau»] épith. de Śiva | géo. np. du village de Gonarda, où serait né Patañjali_1, entre Ujjayinī et Vidiśā | pl. géo. np. du peuple des Gonardās.

  gonardīya [-īya] m. hist. [«originaire de Gonarda»], épith. de Patañjali_1.
 gonarda

 gonasa [nasa] m. sorte de grand serpent «au nez de vache».

 gopa [pa_2] m. bouvier, vacher, gardien de troupeau | protecteur, gardien | myth. np. de Gopa, épith. du jeune Kṛṣṇa «Maître des troupeaux» — f. gopī bouvière, bergère | myth. une des nombreuses bouvières amantes de Kṛṣṇa | var. gopā id. | bd. np. de Gopā, épouse du prince Siddhārtha.

  gopaka [-ka] m. bouvier — f. gopikā bouvière.

  gopakanyā [kanyā] f. fille de ferme, bouvière.

  gopāditya [āditya] m. hist. np. de Gopāditya, roi du Kaśmīra (5e ou 6e siècle); il y rétablit l'ordre brahmanique [varṇāśramadharma].

  gopāṣṭamī [aṣṭamī] f. soc. 8e jour de la quinzaine claire du mois kārttika; on y fête la promotion de Kṛṣṇa au rang de gardien de troupeau; les vaches y sont honorées; on les lave, on les orne de fleurs, et ont leur fait des offrandes.

  gopendra [indra] m. myth. np. de Gopendra épith. de Kṛṣṇa «Meilleur gardien de troupeau».
 gopa

 gopati [pati] m. soc. chef de clan | myth. np. de Gopati «Chef», épith. d'Indra, Kṛṣṇa, etc.

 gopatha [patha] m. chemin des vaches; pâturage | lit. np. du Gopatha brāhmaṇa; c'est le seul texte de genre brāhmaṇa associé à l'Atharvaveda.

 gopada [pada] n. empreinte du sabot d'une vache.

 gopavana [pavana] m. myth. np. du ṛṣi Gopavana, de la famille d'Atri.

 gopaśu [paśu] m. soc. bovin destiné au sacrifice.

 gopā [pā_3] m. bouvier, berger | gardien, protecteur — v. [11] pr. (gopāyati) agir comme un bouvier; protéger, préserver.

 gopāla [pāla] m. bouvier | nom de caste [jāti] vaiśya (éleveurs/cultivateurs) | myth. np. de Gopāla «Bouvier», épith. de Kṛṣṇa adolescent; il enchantait les bouvières [gopī] avec sa flûte [veṇu], et jouait à cacher leurs vêtements dans les arbres quand elles prenaient leur bain | hist. np. de Gopāla_1, premier roi Pāla du Bengale, élu pour mettre fin à l'anarchie; il régna de 750 à 770; il encouragea le bouddhisme, et protégea des lettrés comme Prajñāvarmā; son fils Dharmapāla_1 lui succéda | hist. np. du mathématicien Gopāla_2 (vers 1135) | lit. [Bṛhatkathā] np. du prince Gopāla_3, fils aîné du roi Pradyota Caṇḍamahāsena d'Avanti; Avantivardana est son fils.

  gopālārcana [arcana] n. lit. np. du Gopālārcana «Adoration de Kṛṣṇa», traité de rituel vaiṣṇava.
 gopāla

 gopuccha m. n. queue de vache.

  gopucchāgra [agra] n. extrémité de la queue d'une vache; [Nāṭyaśāstra] Bharata la compare au dénouement d'une bonne pièce de théâtre, révélant un bouquet de surprises.
 gopuccha

 gopura [pura] n. porte cochère, porte fortifiée d'une ville, porte monumentale d'un temple de l'Inde du Sud.

 gophaṇa [phaṇa] m. fronde — f. gophaṇā méd. bandage facial avec un trou pour le nez.

 gobrāhmaṇa [brāhmaṇa] m. soc. le brahmane avec sa vache.

 gomat [-mat] a. m. n. f. gomatī qui possède des troupeaux, riche | constitué de bétail — n. possession de bétail — f. gomatī région de troupeaux | géo. np. de la rivière Gomatī en Uttar Pradesh, tributaire du Gange; cf. Naimiṣa | myth. np. de Gomatī_1, fille de Vaśiṣṭha (ou forme de Gaṅgā); Kṛṣṇa officia à son mariage avec l'Océan [Sāgara]; elle possède un sanctuaire à Dvārakā, en bordure de mer.

 gomaya [maya] n. bouse de vache — v. [11] pr. (gomayati) enduire de bouse de vache.

  gomayanikāya [nikāya] m. tas de bouses de vaches.
 gomaya

 gomātṛ [mātṛ] a. m. n. f. myth. [«ayant une vache comme mère»] se dit des marutasf. myth. [«mère des vaches»] np. de Gomātā «Mère Vache», qui apporte l'abondance; épith. de la vache d'abondance Nandinī; elle est vénérée not. au Godhāma mahātīrtha.

 gomāyu [māyu_2] m. [«qui mugit comme le bétail»] grenouille | chacal.

 gomin [-min] m. propriétaire de bétail | bd. bouddhiste laïc.

 gomukha [mukha] m. n. cor, trompe | géo. np. de Gomukha «Tête de vache», gouffre du glacier de Gaṅgotrī au nord de l'Uttar Pradesh d'où est issu le Gange.

  gomukhāsana [āsana] n. phil. [yoga] posture assise où les jambes se croisent, le talon droit le long du côté gauche et réciproquement (les pieds évoquent les cornes d'une vache).
 gomukha

 gomūtra [mūtra] n. urine de vache.

  gomūtraka [-ka] a. m. n. f. gomūtrikā [«comme une vache qui pisse»] qui va en zigzag — f. gomūtrikā zigzag | math. méthode de multiplication positionnelle due à Brahmagupta | lit. variété de poème gaticitra, avec lecture en zigzag.
 gomūtra

 gomeda [medas] m. natu. le quartz hyacinthe, un gemme [uparatna] orangé.

 gomedha [medha] m. soc. sacrifice d'une vache.

 gorakṣa [rakṣa] a. m. n. f. gorakṣā qui garde le bétail — m. vacher | népalais; disciple de Gorakṣanātha | hist. descendant du prince Bappa Rawal, fondateur de la maison des Mewar; not. membre de la famille royale népalaise | hist. np. du moine-soldat Gorakṣa; cf. Gorakṣanātha | mod. soldat-mercenaire (Gurkha dans l'armée britannique et à Singapour, Gorkha dans l'armée indienne); ils parlent le népali; ils portent la machette recourbée [khukurī], et sont renommés pour leur courage || ang. gurkha.

  gorakṣanātha [nātha] m. hist. np. de Gorakṣanātha ou Gorakṣa «Protecteur des Bergers», guru des nāthayogin du 11e siècle, élève du mahāsiddha Matsyendranātha, auteur de plusieurs traités de haṭhayoga, not. le Gorakṣaśataka; selon la légende, ce moine-soldat méditait dans le désert au Rajasthan quand il rencontra son premier disciple, le jeune prince rājput Bappa Rawal, qu'il intronisa premier gorakṣa, et qu'il incita à libérer l'Afghanisthan envahi par les musulmans; il est aussi appelé Guru Goraknātha, les villes de Gorkha au Népal et de Gorakṣapura en Inde sont nommées en son honneur; on lui attribue la Siddhasiddhāntapaddhati || hi. Goraknāth.

  gorakṣapura [pura] n. géo. np. de la ville de Gorakṣapura au Kosala (mod. Gorakhpur en Uttar Pradesh, près du Népal); nommée en l'honneur de Gorakṣanātha, elle abrite son mausolée [samādhi].

  gorakṣaśataka [śataka] n. lit. np. du Gorakṣaśataka «Centurie de Gorakṣa», œuvre de haṭhayoga dû à Gorakṣanātha.

  gorakṣāsana [āsana] n. phil. [yoga] posture (variante du bhadrāsana); assis, jambes repliées ouvertes au maximum, voûtes plantaires opposées, mains tenant les chevilles opposées, buste droit.
 gorakṣa

 gorasa [rasa] m. goût lacté; produit laitier, laitage; lait.
vinā gorasaṃ ko raso bhojanānām Sans laitage, quel serait la saveur des aliments?

 gorocanā [rocanā] f. onguent jaune à base de bile de vache, employé en teinture, peinture, et pour marquer le signe sur le front [tilaka]; aussi remède médicinal.

 golakṣaṇa [lakṣaṇa] n. marques sur la robe d'une vache.

 golāṅgūla [lāṅgūla] m. [«qui a une queue de vache»] singe langur.

 govardhana [vardhana] m. myth. [BhP.] np. du mont Govardhana «où prospèrent les vaches», près de Vṛndāvana; il fut soulevé par Kṛṣṇa enfant pour protéger ses bergers de la tempête d'Indra; cf. Giridhara, Nagarājadhara | hist. np. de Govardhana_1, poète de la cour du roi du Bengale Lakṣmaṇasena (12e siècle); il est l'auteur du poème lyrique Āryāsaptaśatī; Jayadeva l'estimait un maître de la composition érotique; on lui doit aussi la Kātantrakaumudī, commentaire du Kātantra | hist. np. du paṇḍita Govardhana_2, auteur de la Nyāyabodhinī | géo. monastère [maṭha] Govardhana_3, fondé par Śaṃkara_1 à Purī.

  govardhanapūjā [pūjā] f. soc. fête en l'honneur de Kṛṣṇa, célébrée le 3e jour de dīpāvali.

  govardhanamaṭha [maṭha] m. géo. np. du monastère Govardhana_3, fondé par Śaṃkara_1 à Purī.
 govardhana

 govṛndāraka [vṛndāraka] m. taureau de choix.

 gośālā [śālā] f. n. gośāla étable — m. gośāla hist. np. de Makkhali Gośāla «(né dans) l'étable»; il naquit au Magadha dans la caste de mendiants maṅkha, au 5e siècle ant.; il fut élève puis rival de Mahāvīra, et fonda la secte des renonçants ājīvika; il vivait nu et mendiait sa nourriture dans sa main; il professait la prédestination d'une fatalité [niyati] déterministe; il niait la doctrine des rétributions [karman] et le libre-arbitre.

 goṣṭha [stha] m. étable, parc à bestiaux | foire, lieu de réunion, de rassemblement — n. conversation; discours; petit drame en un acte — f. goṣṭhā étable — f. goṣṭhī assemblée, association, compagnie; guilde; partenariat | conversation, dialogue; débat; not. débat scholastique (entre lettrés historiques ou mythiques) | mod. club d'amateurs de <iic.>.

  goṣṭhalīlā [līlā] f. jeux dans l'étable.
 goṣṭha

 goṣpada [pada] n. empreinte de sabot de vache; flaque.
yāny ujjhahāra bhagavān vyāso vyākaraṇāmbudheḥ | tāni kiṃ padaratnāni bhānti pāṇinigoṣpade | | [Nārāyaṇa_3] Ces mots adamantins extraits par le Vénérable Vyāsa de l'océan grammatical, peuvent-ils briller dans la flaque de Pāṇini?.

 gosaṃdāya [saṃdāya] a. m. n. f. gosaṃdāyā qui confère une vache.

 gosava [sava_2] m. soc. rite ekāha où le sacrifiant reçoit une aspersion [abhiṣeka] de lait de vache; il est prescrit comme remède au crime de brahmahatyā.

 gosvāmin [svāmin] m. propriétaire d'une vache; qui a du bétail | phil. maître de ses passions | soc. titre religieux de Gosvāmī «Pasteur» («qui contrôle ses sens») dans la tradition gauḍīya de Caitanya | pl. gosvāminas hist. les six pasteurs du Vṛndāvana, disciples bengalis de Caitanya; cf. Prabhupāda_1, Raghunāthadāsa, Jīva || pkt. gosain.
gosvāmīmahārāja soc. titre religieux vaiṣṇava; cf. gauḍīya.

 gohita [hita_2] a. m. n. f. gohitā bon pour les vaches.
go

गोण goṇa [pkt. go] m. bœuf, bovin — f. goṇī vache | sac à grains — m. goṇi ifc. qui vaut <iic.> vaches.
pañcagoṇi acheté pour cinq vaches.

गोतम gotama [go-tama] m. véd. np. du ṛṣi Gotama «à la Haute Parole», auteur d'hymnes du Ṛgveda, fils de Rahūgaṇa | hist. np. d'Akṣapāda Gotama_1, logicien antique (entre le 6e et le 3e siècle ant.); on lui attribue l'origine du Nyāyasūtra.

गोता gotā [pkt. go] f. vache.

गोत्र gotra [go-tra] n. famille, clan exogame, lignée; patronyme | soc. nom de lignée brahmane, corr. gén. à un sage mythique [ṛṣi]; huit à l'origine (liées aux saptarṣi et à Agastya), les lignées se sont multiplement subdivisées; on les groupe traditionnellement en 49 groupes d'ancêtres [pravara_1]; le gotra d'un kṣatriya lui est transmis par son purohita.

 gotravādin [vādin] a. m. n. f. gotravādinī soc. tenant de l'importance du lignage; opp. abhimānavādin.

 gotraskhalana [skhalana] n. fait d'être appelé du nom de qqn. d'autre.
gotra

गोधा godhā f. tendon | bracelet de cuir au bras gauche évitant les blessures d'une corde d'arc | varan.

गोप् gop iic. gup.

गोपन gopana [act. gop] n. garde, protection; préservation | dissimulation.

गोपी gopī iic. gopa.

 gopīcandana [candana] n. soc. argile blanche provenant de Dvārakā employée pour la décoration du visage par les dévots de vaiṣṇava.

 gopīnātha [nātha] m. myth. np. de Gopīnātha, épith. de Kṛṣṇa «Maître des bouvières».

 gopīyantra [yantra] n. mus. [«instrument de la bouvière»] instrument monocorde de la tradition Baul, composé d'une gourde fixée à un manche de bambou d'un mètre environ, reliés par une corde; il tient la tonique; syn. ekatara.
gopī

गोपोतलिका gopotalikā [relié à go] f. (vulgaire) vache.

गोप्तृ goptṛ [agt. gup] a. m. n. f. goptrī qui protège, protecteur — ifc. qui cache, qui dissimule.

गोम्मट gommaṭa m. jn. np. de l'ascète mythique Gommaṭa, second fils de Ṛṣabhanātha, aussi appelé Bāhubalī; il est l'objet d'un culte dans le Karṇāṭaka; à Śravaṇabeḷagoḷā, une statue monolithe de 19 m de haut est le but d'un pèlerinage-festival [kumbhamela], le mastakābhiṣeka, tous les 12 ans.

 gommaṭeśvāra [īśvara] m. jn. np. du renonçant mythique Gommaṭa, déifié comme Gommaṭeśvāra.
gommaṭa

गोल gola [relié à guḍa] m. balle; sphère; globe | astr. globe céleste; globe terrestre | soc. fils bâtard d'une veuve — f. golā balle à jouer, ballon.

 golakrīḍā [krīḍā] f. soc. jeu de ballon.

 golayantra [yantra] n. astr. instrument simulant les mouvements célestes.

 golādhyāya [adhyāya] m. lit. np. du Golādhyāya, chapitre du Siddhāntaśiromaṇi traitant des globes terrestre et céleste.
gola

गोलक golaka [gola-ka] m. balle, ballon | gland du pénis | soc. fils bâtard d'une veuve.

गोविन्द govinda [go-vinda] m. myth. np. de Govinda, épith. du jeune Kṛṣṇa «Maître des troupeaux» | hist. np. de Govinda_1 Dīkṣita, lettré de la cour de Thanjavur de 1575 à 1634; il était expert d'advaita vedānta, astronome, musicien; il composa pour son élève le roi Raghunātha_2 Nāyaka la Saṅgītasudhā.

 govindacandra [candra] m. hist. np. du roi Govindacandra; il régnait (~1114–1156) à Kanyākubja et Vārāṇasī, et combattit les Ghaznavids et les Pālās; son fils Vijayacandra lui succéda.

 govindadāsa [dāsa] m. hist. np. de Govindadāsa, nom d'ascète de Yādavaprakāśa lorsqu'il se convertit à la doctrine de Rāmānuja.

 govindanātha [nātha] m. hist. np. du philosophe Govindanātha, disciple de Gauḍapāda (8e siècle); Śaṅkarācārya fut son élève.

 govindabhāṣya [bhāṣya] n. lit. np. du śrī Govindabhāṣya, commentaire du Vedāntasūtra dû à Baladeva_1 Vidyābhūṣaṇa.
govinda

गौड gauḍa [vr. guḍa] a. m. n. f. gauḍī fait de sucre, de mélasse — n. rhum — m. [gauḍadeśa] géo. [«pays de la canne à sucre»] nom du pays Gauḍa (Bengale central); sa capitale était Lakṣmaṇavatī | var. gauḍī lit. style poétique [rīti] du Gauḍa, audacieux et enlevé, avec de longs composés; opp. vaidarbhī | pl. gauḍās les Gauḍās, habitants du Bengale de l'Ouest | soc. (au sens large) indiens du Nord; cf. pañcagauḍa | soc. doctrine de la mouvance [saṃpradāya] du Bengale [gauḍīya].

 gauḍapāda [pāda] m. hist. np. du philosophe bengali Gauḍapāda (8e siècle), commentateur de plusieurs leçons [upaniṣad], proche du bouddhisme; il fut le précepteur de Govindanātha; c'est un précurseur de l'advaita de Śaṅkara_1; on lui doit not. l'enseignement des Gauḍapādakārikās, la Māṇḍūkyakārikā, et l'Āgamaśāstra.

  gauḍapādakārikā [kārikā] f. pl. lit. np. des Gauḍapādakārikās, recueil de 215 vers enseignant le vedānta et expliquant l'advaita par l'universalité de l'ātman; on les attribue à Gauḍapāda.

  gauḍapādīya [-īya] a. m. n. f. gauḍapādīyā lit. relatif à Gauḍapāda; se dit not. de ses kārikās, cf. Gauḍapādakārikās.
 gauḍapāda
gauḍa

गौडीय gauḍīya [gauḍa-īya] a. m. n. f. gauḍīyā relatif au Bengale | soc. se dit du mouvement [saṃpradāya] vaiṣṇava bengali prônant la dévotion [bhakti], initié par Caitanya; l'ouvrage doctrinal principal de cette secte est le Bhāgavatapurāṇa.

गौण gauṇa [vr. guṇa] a. m. n. f. gauṇī relatif aux trois qualités [guṇa] | accessoire, secondaire | gram. (substantif) objet secondaire d'une phrase; opp. pradhāna | lit. métaphorique — f. gauṇī lit. sens [vṛtti] métaphorique d'un mot.

 gauṇakarma [karma] m. n. gram. rôle sémantique de patient secondaire (des verbes à deux accusatifs).

 gauṇatva [-tva] n. subsidiarité.

 gauṇārtha [artha] n. gram. sens méthaphorique d'un mot; opp. mukhyārtha — a. m. n. f. gauṇārthā gram. utilisé dans son sens métaphorique.
gauṇa

गौणिक gauṇika [vr. guṇa-ika] a. m. n. f. gauṇikī relatif aux trois qualités | possédant des qualités | subsidiaire.

गौतम gautama [vr. gotama] m. myth. (patr.) descendant de Gotama | myth. np. du saptarṣi Gautama, fils de l'aṅgiras Dīrghatamā; il fut le guru d'Indra; il épousa Ahalyā, qu'il maudit après qu'elle eût commis l'adultère avec Indra; il jeta un sort à ce dernier, dont le corps se couvrit de 1000 vagins [yoni], que les brahmanes transformèrent en 1000 yeux; il fit aussi tomber ses testicules, qui furent remplacés par les dieux par ceux d'un bélier; Śatānanda est son fils aîné; cf. Trita, Tryambakeśvara | soc. nom de lignée [gotra]; cf. Akṣapāda, Kakṣīvān, Kṛpa, Hāridrumata | bd. not. gotra de famille du prince Siddhārtha, futur Buddha Śākyamuni — f. cf. gautamī.

गौतमी gautamī [f. gautama] f. myth. np. de Gautamī «(fille) de Gautama», épouse de Kaṇva, mère adoptive de Śakuntalā | hist. np. de Gautamī_1 Balaśrī, mère de Śālivāhana | géo. np. de la rivière Gautamī_2, épith. de la Godāvarī.

 gautamīputra [putra] m. hist. matr. de Gautamīputra Śātakarṇī, du roi indo-scythe [Śaka] Gautamīputra Śātakarṇī (78–102), fils de Śātakarṇī de la lignée des Sātavāhanās; kṣatrapa d'Ujjayinī, il fut couronné empereur comme Śālivāhana en 78, fondant l'ère Śaka; son fils Vasiṣṭhīputra_1 Śrīpulamāvi lui succéda en 102.
gautamī

गौपवन gaupavana [vr. gopavana] a. m. n. f. gaupavanā qui descend de Gopavanam. pl. gaupavanāḥ les descendants de Gopavana.

गौर gaura a. m. n. f. gaurī blanc, pâle; de complexion claire; jaune, blond; fauve; brillant | gars, l'ami (adresse familière) | natu. zoo. Bos Gaurus, bœuf gaur — f. cf. gaurī.

 gauracandra [candra] m. hist. np. de Gauracandra, épith. de Caitanya «Brillant comme la Lune».

 gaurapūrṇimā [pūrṇimā] f. soc. festival célébrant la naissance de Caitanya; il se tient début mars, à la pleine lune de phālgunī; cf. vasantotsava.

 gaurāṅga [aṅga_1] a. m. n. f. gaurāṅgī au corps clair; au corps brillant — m. hist. np. de Gaurāṅga, épith. de Caitanya «Au corps d'or» | géo. son temple éponyme à Kāṭvā au Bengale — f. gaurāṅgī cardamome.
gaura

गौरव gaurava [vr. guru] a. m. n. f. gauravā relatif au maître [guru]; relatif à Jupiter — n. poids, masse; gravité; importance, respectabilité; dignité | phon. fait pour une voyelle ou une syllabe d'être longue; opp. lāghava — ifc. respect pour.
pūrṇatā gauravaya [Meghadūta] Plein respect pour le maître (devise de l'Université sanskrite de Somanātha).

 gauravasaṃvatsara [saṃvatsara] m. astr. [«année de Jupiter»] temps de traversée par Jupiter d'un signe du zodiaque [rāśi].
gaurava

गौरि gauri iic. f. gaurī.

 gaurirūpā [rūpā] f. semblable à Gaurī.
gauri

गौरी gaurī [f. gaura] f. fillette (non nubile); not. fillette de 8 ans | myth. np. de Gaurī, épith. de Pārvatī «au Teint de lait» | lit. [K.] np. de la nymphe [apsaras] Gaurī_1, mère de Mahāśvetā | natu. vache gaur.

 gaurīpūjā [pūjā] f. soc. rites du culte de Pārvatī; cf. Rauravāgama.

 gaurīvrata [vrata] n. soc. observance de Gaurī, observée not. au Gujarāt; les jeunes filles jeûnent pendant 5 jours avec une diète de lait, de fruit et de céréales, pour obtenir un bon époux; on y offre de l'orge germée à la Déesse pour implorer la fertilité.

 gaurīśaṅkara [śaṅkara] m. géo. np. du Mont Ggaurīśaṅkara de la chaîne Rolvāliṅga de l'Himālaya (7134 m).
gaurī

गौलक्षणिक gaulakṣaṇika [vr. golakṣaṇa-ika] a. m. n. f. gaulakṣaṇikī soc. qui étudie les marques sur la robe d'une vache.

गौल्मिक gaulmika [vr. gulma-ika] m. soc. chef de section.

ग्ना gnā f. véd. divinité féminine || ang. queen.

ग्रथन grathana [act. granth] n. fait de lier, d'attacher — f. grathanā id.

ग्रन्थ् granth var. grath v. [9] pr. (grathnāti) pr. md. (grathnīte) pp. (grathita) joindre, réunir; attacher, lier | composer, arranger; écrire — ps. (grathyate) être composé.

ग्रन्थ grantha [act. granth] m. fait de lier ensemble; collection reliée; nœud | œuvre littéraire, texte, livre; not. livre de rituel [prayoga] | soc. not. littérature sacrée des Sikhs (Guru Grantha Sahib) | écriture [lipi] utilisée not. au Tibet pour le sanskrit.

 granthakāra [kāra] m. auteur (d'un ouvrage) | var. granthakartṛ id.

 granthakṛt [kṛt_2] m. auteur (d'un ouvrage)

 granthagranthi [granthi] m. lit. strophe [śloka] épineuse du Mah.; on dit que Vyāsa en créait dès que Gaṇeśa menaçait de le rattraper en écrivant l'épopée; il y en a 8800 au total.

 granthadhāraka [dhāraka] m. éditeur, correcteur.

 granthapāla [pāla] m. bibliothécaire.

 granthapraśasti [praśasti] f. prologue de bénédiction d'un ouvrage.

 granthamālā [mālā] f. série d'ouvrages.

 granthastha [stha] a. m. n. f. granthasthā se dit d'un savoir lu dans un livre, jugé inférieur à un savoir mémorisé [kaṇṭhastha].

 granthālaya [ālaya] m. n. bibliothèque.

 granthāvali [āvali] f. série d'ouvrages.
grantha

ग्रन्थन granthana [act. granth] ifc. n. f. granthanā composition, arrangement, brochage (d'un livre).

ग्रन्थि granthi [act. granth] m. nœud; jointure, articulation; nœud de tige de bambou | nœud du vêtement servant de bourse | protubérance, ballot | méd. glande | nœud serré; difficulté | lit. strophe [śloka] épineuse du Mah.; on dit que Vyāsa en créait dès que Gaṇeśa menaçait de le rattraper en écrivant l'épopée; il y en a 8800 au total.

 granthiparṇa [parṇa] m. plante à bulbe.

 granthirasa [rasa] m. méd. hormone.
granthi

ग्रन्थिक granthika [grantha-ika] m. narrateur, lettré; astrologue, devin | myth. [Mah.] np. de Granthika «Lettré», fausse identité de Nakula déguisé en maître des chevaux [sūta_2], pour se cacher à la cour du roi Virāṭa lors de la 13e année d'exil des pāṇḍavās.

ग्रन्थिन् granthin [agt. granth] a. m. n. f. granthinī lettré.

ग्रभ् grabh cf. grah.

ग्रस् gras v. [1] pr. (grasati) pr. md. (grasate) pp. (grasta) saisir dans sa gueule; avaler, dévorer, engloutir; faire disparaître; éclipser || lat. grāmen; all. grasen; ang. grass.

ग्रसन grasana [act. gras] n. bouche, gueule | fait de saisir; fait d'avaler, d'engloutir.

ग्रस्त grasta [pp. gras] a. m. n. f. grastā avalé, dévoré; saisi; éclipsé; possédé (par un démon) — ifc. affecté par, tourmenté par; impliqué dans <iic.>.
vādagrasto'rthaḥ un point controversé.

 grastacetana [cetana] a. m. n. f. grastacetanā rendu inconscient.
grasta

ग्रह् grah var. grabh v. [9] pr. (gṛbhṇāti) v. [9] pr. (gṛhṇāti) pft. (jagrāha) aor. [3] (ajigrahat) aor. [5] (agrahīt) pp. (gṛhīta, gṛbhīta) abs. (gṛhītvā, -gṛhya) pfp. (grāhya, gṛhya) inf. (grahītum) pf. (ati, anu, abhi, upa, ni, pari, pra, prati, vi, sam) prendre, saisir, s'emparer de, acquérir; gagner | appréhender, comprendre | recevoir, accepter | éclipser; dérober | capturer, faire prisonnier; terrasser — ps. (gṛhyate) être pris, être saisi — ca. (grāhayati) faire prendre, donner, rendre — dés.(jighṛkṣati) cf. jighṛkṣ || ang. to grab; all. greifen; fr. agripper, griffe.
nāma grah mentionner le nom de.
pāṇim grah soc. prendre la main (dans la cérémonie du mariage).
hastagrāhaṃ grah tenir par la main.
nātra munirdoṣaṃ grahīṣyati le sage n'y trouvera pas de faute.
idaṃ suvarṇakaṅkaṇaṃ gṛhyatām [Hitopadeśa] Recevez ce bracelet d'or.

ग्रह graha [act. grah] m. action de saisir, préhension; prise, capture; confiscation, emprisonnement | phil. appréhension (par les sens); compréhension | possession, influence magique | éclipse — agt. m. crocodile | véd. cuiller, louche; not. louche à soma; cuillerée, (contenu d'une) louche | phil. organe d'appréhension; il y en a 8: les 5 facultés sensorielles [buddhīndriya] de l'ouïe [śrotra], du toucher [tvak], de la vue [cakṣus], du goût [jihvā] et de l'odorat [ghrāṇa], auxquelles on ajoute l'intellect [manas], la main [hasta] et la voix [vāc] | myth. génie ravisseur, influence astrale; not. épith. du dragon Rāhu, l'asura éclipseur; cf. navagraha | astr. planète en gén.; cf. navagraha | math. symb. le nombre 9 | phil. [Tantra] possession par un être surnaturel; elle peut affecter tout mâle adulte, sauf les dévots de Mahādeva dit-on; cf. devagraha, pitṛgraha, siddhagraha, rākṣasagraha, gandharvagraha, yakṣagraha, piśācagraha — ifc. qui saisit, qui s'empare de.
grahaṃ gam être fait prisonnier.
hastagrahaṃ grah tenir par la main.

 grahadoṣa [doṣa_2] m. astr. infortune astrale.

 grahapati [pati] m. myth. np. de Grahapati, épith. de Candra «Chef des planètes».

 grahalāghava [lāghava] n. astr. np. du Grahalāghava, traité sur le mouvement des planètes de Gaṇeśa_1 Daivajña.

 grahavarman [varman] m. hist. np. du roi Grahavarmā Maukhari de Kanyākubjā (fin du 6e siècle); il épousa Rājyaśrī, fille du roi Prabhākara_1; il fut tué lors d'une attaque surprise du roi Devagupta du Mālava.

 grahaśānti [śānti] f. soc. rite de pacification des influences malignes.
graha

ग्रहण grahaṇa [agt. grah] a. m. n. f. grahaṇā qui tient, qui saisit <iic.>; qui persiste — act. n. fait de saisir; prise; possession (par un démon); éclipse | acceptation; fait d'assumer une forme; prise d'un vêtement | phil. (saisie par l'esprit) perception; acquisition de connaissances.

ग्रहि grahi [agt. grah] ifc. a. m. n. f. qui tient <iic.>.

ग्रहीतृ grahītṛ [agt. grah] a. m. n. f. grahītrī qui prend, qui saisit | qui perçoit, qui comprend.

ग्राभ grābha [grāha] m. véd. démon provoquant des maladies.

ग्राम grāma m. véd. groupe de familles apparentées [sajāta], semi-nomade, avec à sa tête un chef [grāmaṇī] responsable devant le chef de la tribu | hameau, village; habitants, gens; foule, multitude — ifc. ensemble des <iic.> | (musique) ton, gamme; (math.) symb. le nombre 3 || pali gāma.

 grāmaṇī [nī_2] m. chef de village; chef en gén. | soc. chef de clan membre du cercle royal [ratnin] | myth. np. de Grāmaṇī, épith. de Gaṇeśa «le Chef».

 grāmatakṣa [takṣan] m. charpentier du village.

 grāmadevatā [devatā] f. soc. divinité de village; on célèbre son culte à la limite de l'habitat | var. grāmadevatī soc. id.

 grāmabāhya [bāhya] a. m. n. f. grāmabāhyā qui habite hors du village; opp. grāmavāsa | var. grāmavāhya f. mod. id.

 grāmavāsa [vāsa_1] a. m. n. f. grāmavāsā qui habite un village; opp. grāmabāhya.

 grāmavāsin [vāsin_1] m. f. grāmavāsinī qui habite dans un village.
grāma

ग्रामिक grāmika [grāma-ika] a. m. n. f. grāmikī rural, rustique — m. villageois; chef du village.

ग्रामिन् grāmin [grāma-in] a. m. n. f. grāmiṇī rural, rustique — m. villageois; chef du village.

ग्रामीण grāmīṇa [grāma-īna] a. m. n. f. grāmīṇā f. grāmīṇī propre au village; spécifique à un village | rustique, grossier, vulgaire — m. villageois, paysan.

ग्राम्य grāmya [grāma-ya] a. m. n. f. grāmyā relatif à un village; produit par un village | rustique; vulgaire | domestiqué; cultivé; opp. āraṇyam. villageois — n. patois | terroir villageois | nourriture de la campagne.

 grāmyatā [-tā] f. rusticité; langue vulgaire, patois.

 grāmyatva [-tva] n. id.
agrāmyatva urbanité.

 grāmyadharma [dharma] m. destin d'un villageois | soc. [«droit d'un villageois»] (opp. au devoir d'un reclus) pratique du sexe.

  grāmyadharmin [-in] a. m. n. f. grāmyadharmiṇī soc. affligé d'addiction sexuelle.
 grāmyadharma
grāmya

ग्राव grāva iic. grāvan.

 grāvarohaka [rohaka] a. m. n. f. grāvarohakā qui pousse sur les pierres — m. natu. bot. Physalis flexuosa.

 grāvastut [stut] m. soc. «qui fait l'éloge des meules à soma», prêtre assistant du hotṛ dans le sacrifice védique.
grāva

ग्रावन् grāvan m. pierre; véd. meule à pressurer le soma.

ग्रास grāsa m. bouchée, morceau; nourriture.

 grāsatṛpti [tṛpti] f. satiété | du. grāsatṛptī phil. [Abhinavagupta] joie de la réalisation dans le présent, en jouissant d'un temps absent de division entre le passé et le futur.

 grāsāmbu [ambu] n. le manger et le boire.
grāsa

ग्राह् grāh [ca. grah] v. [10] pr. (grāhayati) pp. (grāhita) faire prendre, donner, rendre.

ग्राह grāha [agt. grah] a. m. n. f. grāhī qui saisit, qui capture, qui prend; qui reçoit | monstre; rapace; crocodile, requin — act. m. capture, saisissement; maladie, paralysie.
grāham ind. ifc. afin de prendre <iic.>.

ग्राहक grāhaka [agt. grah] a. m. n. f. grāhikā qui prend, qui capture; qui retient captif | qui reçoit; qui achète | qui perçoit | bd. (aspect) subjectif (de la perception); opp. grāhya — ifc. qui saisit — m. phil. sujet (qui perçoit) | faucon, oiseau de proie | myth. épith. de Rāhu l'éclipse.

ग्राहि grāhi iic. grāhin.

 grāhiphala [phala] n. natu. pomme d'éléphant, «fruit astringent» du kapittha.
grāhi

ग्राहित grāhita [pp. ca. grah] a. m. n. f. grāhitā qui a été forcé ou invité à prendre.

ग्राहिन् grāhin [agt. grah] a. m. n. f. grāhiṇī ifc. qui prend; qui accepte; qui tient, qui attrape | qui obtient; qui garde, qui retient | qui scrute, qui épie; qui perçoit | qui attire l'attention; qui fascine | méd. astringent; constipant.

ग्राह्य grāhya [pfp. [1] grah] a. m. n. f. grāhyā qui doit être reçu; qui peut être saisi | bd. (aspect) objectif (de la perception); opp. grāhaka.

ग्रीवा grīvā f. cou, nuque.

ग्रीष्म grīṣma [gras] m. la saison [ṛtu] chaude, été (mois de jyaiṣṭha et āṣāḍha).

ग्रैव graiva [vr. grīvā] a. m. n. f. graivā concernant la nuque ou le cou — n. [«situé à la nuque»] collier.

ग्रैवेय graiveya [vr. grīvā-īya] n. [«situé à la nuque»] collier — m. chaîne autour du cou d'un éléphant.

 graiveyaka [-ka] n. collier — m. chaîne autour du cou d'un éléphant | pl. jn. classe de 9 divinités formant un collier autour du cou du Lokapuruṣa.
graiveya

ग्ल gla [agt. glai] ifc. a. m. n. f. glā fatigué.

ग्लान glāna [pp. glai] a. m. n. f. glānā exténué, épuisé; émacié; flétri; défaillant; malade — n. épuisement, langueur; maladie; déclin.

ग्लानि glāni [glai-ni] f. lassitude; épuisement, langueur; dépression; débilité, maladie | décroissance, déclin.
yadā yadā hi dharmasya glānir bhavati bhārata abhyutthānam | adharmasya tadātmānaṃ sṛjāmyaham | | [BhG.] À chaque fois, Ô Bhārata, que la justice décline et que l'injustice augmente, je me manifeste.

ग्लापित glāpita [pp. ca. glai] a. m. n. f. glāpitā émacié.

ग्लै glai v. [1] pr. (glāyati) pr. md. (glāyate) pp. (glāna) être fatigué, se languir; se faner | éprouver de l'aversion pour <i. abl.> — ca. (glāpayati) pp. (glāpita) exténuer, flétrir; faire périr.

ग्लौ glau [glai] m. boule.

  gh

gha [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. ghā qui frappe, qui tue — f. ghā coup.

gha_1 nota. gram. mot fictif désignant les suffixes secondaires de superlatifs et comparatifs -tara et -tama.

घकार ghakāra [(gha)-kāra] m. le son ou la lettre ‘gha’.

घञ् ghañ nota. gram. suffixe primaire [kṛt_2] dénotant l'activité.

घट् ghaṭ v. [1] pr. md. (ghaṭate) pp. (ghaṭita) pf. (ut, vi, sam) être occupé, travailler; s'appliquer, s'efforcer de; parvenir à <loc.> — ca. (ghaṭayati) ca. (ghāṭayati) procurer, produire; accomplir; fabriquer, façonner.

घट ghaṭa [agt. ghaṭ] a. m. n. f. ghaṭā très occupé à <loc.> — m. pot, cruche, jarre, vase en terre | (au fig.) tête | natu. sinus frontal de l'éléphant | phil. le corps périssable — f. ghaṭī petite jarre | clepsydre, horloge | mesure de temps de 24 minutes; cf. ghaṭikāf. ghaṭā effort | foule, rassemblement; assemblée | collection, assemblage | natu. troupe d'éléphants rassemblés pour combattre.
ardho ghaṭo ghoṣamupaiti nūnam [SRB.] Les pots à moitié vides font vraiment beaucoup de bruit (les imbéciles sont bruyants).

 ghaṭakañcuki [kañcukin] n. soc. rite sexuel tāntrika et śākta; on met le corsage [kañcuka] de différentes femmes dans une jarre; les hommes présents à la cérémonie en tirent un au hasard, puis s'accouplent avec la femme ainsi choisie.

 ghaṭakarpara [karpara] m. hist. np. du poète Ghaṭaparpara, l'un des neuf joyaux [navaratna] de la cour du roi Vikramāditya; il composa un poème éponyme très artificiel.

 ghaṭavat [-vat] a. m. n. f. ghaṭavatī qui possède un pot.
ghaṭavadbhūtala n. phil. [navyanyāya] sol sur lequel repose un pot.

 ghaṭastha [stha] a. m. n. f. ghaṭasthā phil. résidant dans le corps physique.

  ghaṭasthayoga [yoga] m. phil. préparation du corps par le haṭhayoga.
ghaṭasthayogasādhanā soc. pratique du yoga physique.
 ghaṭastha

 ghaṭotkaca [utkaca] m. myth. [Mah.] np. de Ghaṭotkaca «Crâne d'œuf», fils de Bhīma et de la rākṣasī Hiḍimbā; par sa magie [māyā] il savait se rendre invisible et gigantesque; Kṛṣṇa l'envoya combattre Karṇa, qui dut pour le tuer employer l'arme magique qu'Indra lui avait donnée et qu'il destinait à Arjuna; Barbarīka est son fils par son épouse Maurvī | hist. np. du roi Ghaṭotkacagupta, qui régna au début du 4e siècle; Candragupta_1 lui succéda.
ghaṭa

घटक ghaṭaka [agt. ghaṭ] a. m. n. f. ghaṭikā qui s'applique, qui travaille, qui se donne de la peine — m. pot, jarre | entremetteur — f. ghaṭikā jarre | horloge à eau, clepsydre | astr. période de 24 minutes, divisant la journée en 60 parties égales, aussi appelée nāḍī; elle comprend 60 divisions [vināḍīkā].
ghaṭakībhū être un pot.

घटन ghaṭana [act. ghaṭ] n. connection avec <i. iic.> — f. ghaṭanā manière d'agir; occupation (avec <loc. iic.>); œuvre | fait de se procurer; apport.
ghaṭanāṃ accomplir.
ghaṭanāṃ prendre effet; réussir.
ghaṭanā samāpatat ce qui lui est arrivé.

घटित ghaṭita [pp. ghaṭ] a. m. n. f. ghaṭitā planifié, prévu; tenté | arrivé — ifc. produit par; fait de; connecté avec; impliquant.

घट्ट् ghaṭṭ v. [1] pr. md. (ghaṭṭate) v. [10] pr. (ghaṭṭayati) pf. (vi, sam) frotter, toucher; heurter, déplacer; agiter, secouer | avoir une mauvaise influence sur <acc.> | insulter, calomnier.

घट्ट ghaṭṭa [obj. ghaṭṭ] m. quai, jetée; gué; lieu de baignade; gradins descendant vers une rivière, un étang ou un bassin || hi. ghaṭ.

घण्टक ghaṇṭaka [relié à ghaṇṭā] m. natu. bot. Bignonia suaveolens, bignone (aux fleurs en forme de cloche) — f. ghaṇṭikā petite cloche, clochette.

घण्टा ghaṇṭā f. grelot, cloche, gong.

 ghaṇṭākarṇa [karṇa] m. myth. [Harivaṃśa] np. du piśāca Ghaṇṭākarṇa, dévot [bhakta] śaiva «portant une cloche à l'oreille» (pour éviter d'entendre prononcer le nom de Viṣṇu); Kṛṣṇa le rencontre à Badarī quand il va prier Śiva d'accorder à Rukmiṇī un fils son égal; de son côté, le piśāca, désireux de libération, est sur le chemin de Dvārakā pour y prier Kṛṣṇa à la suggestion de Śiva; Kṛṣṇa se révèle à lui et le libère; on explique que son souci de ne pas entendre le nom de Viṣṇu lui faisait l'avoir à l'esprit constamment, méritant la libération par cette constante méditation sur le Seigneur.

 ghaṇṭāpatha [patha] m. lit. np. du Ghaṇṭāpatha, commentaire du mahākāvya Kirātārjunīya de Bhāravi par Mallinātha_1.

 ghaṇṭārava [rava] m. son de cloche.
ghaṇṭā

घन ghana [agt. han_1] a. m. n. f. ghanā véd. destructeur | épais; compact, solide; dense, massif; ininterrompu | profond (son); sombre (couleur) — ifc. rempli de; consistant uniquement de <iic.> | <iic.> à l'état pur — m. nuage; corps solide; masse d'arme, massue | embryon de deux mois — n. instrument de percussion métallique, gong | métal; fer | obscurité | cf. ghanapāṭha.
ghanam adv. massivement.
ghanaṃ dhvan résonner d'un son grave.
ghanībhū épaissir, se condenser.
ghanībhūtaṃ jalam glace.
vijñānagha la connaissance à l'état pur.

 ghanatā [-tā] f. densité | condensation.

 ghanapāṭha [pāṭha] m. phon. récitation redondante du Veda [vikṛtipāṭha].

  ghanapāṭhin [-in] m. titre lié à un premier diplôme dans l'enseignement traditionnel du Veda.
 ghanapāṭha

 ghanasāra [sāra] a. m. n. f. ghanasārā ferme, solide — m. camphre.

  ghanasāravilepa [vilepa] m. myth. np. de Ghanasāravilepa, épith. de Hanumān «Oint de camphre».
 ghanasāra
ghana

घर्घर gharghara [onomatopée] a. m. n. f. ghargharā f. ghargharī qui gargouille — m. géo. np. du Gharghara, affluent au nord de la Gaṅgā; mod. Gogra.

घर्म gharma [ghṛ] m. chaleur brûlante, saison chaude; feu intérieur; sueur || gr. θερμος; lat. formus; ang. warm.

 gharmāṃśu [aṃśu] m. soleil (aux rayons brûlants); opp. śītāṃśu.
gharma

घस् ghas pft. (jaghāsa) aor. [2] (aghasat) manger, dévorer — dés.(jighhatsati) vouloir manger.
gdha (prohibitif) ne mange pas.

घस ghasa [agt. ghas] m. qui dévore | myth. démon dévoreur.

घसन ghasana [act. ghas] n. action de dévorer.

घस्मर ghasmara [ghas-mara] a. m. n. f. ghasmarā vorace — ifc. passionné de.

घाण्टिक ghāṇṭika [vr. ghaṇṭā-ika] m. soc. baladin accompagné d'une cloche; récitant de procession sonnant une cloche devant les idoles.

घात् ghāt [ca. han_1] v. [10] pr. (ghātayati) mettre à mort; faire tuer.

घात ghāta [act. han_1] m. coup, blessure, meurtre — agt. f. ghātī ifc. qui tue <iic.>.
ripughātaḥ m. f. ripughātī qui tue les ennemis.
mātṛghātaḥ matricide.

घातक ghātaka [agt. han_1] a. m. n. f. ghātikā meurtrier | pillard.

घातन ghātana [act. han_1] n. meurtre.

घाति ghāti [act. han_1] m. coup, blessure | chasse aux oiseaux.

घातिन् ghātin [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. ghātinī qui a tué, meurtrier de <iic.>.
kumāraghātī qui tue un enfant ou un prince.
śīrṣaghātī qui tue en décapitant.
pitṛvyaghātī qui a tué son oncle paternel.
mātulaghātī qui a tué son oncle maternel.

घास ghāsa [obj. ghas] m. nourriture; pâturage, prairie; pâture, foin, fourrage.
ghāsād ghāsam petit à petit, progressivement.

घि ghi nota. gram. [saṃjñā_2] mot fictif désignant une classe de substantifs (terminés en i ou u et n'ayant pas la déclinaison féminine), comme agni ou viṣṇu; ils doivent être mis en premier dans un composé copulatif; sakhi, bien que thème masculin, n'est pas dans cette classe.

घु ghu nota. gram. [saṃjñā_2] se dit des verbes dérivés des racines dā_1, dā_2, dhā_1 et dhā_2.

घुण ghuṇa [agt. ghūrṇ] m. insecte sylvicole, ver à bois.

 ghuṇākṣara [akṣara] n. motif creusé par un ver dans un bois ou un livre, ressemblant à de l'écriture | événement fortuit, coïncidence.
ghuṇa

घुर्घुर् ghurghur [onomatopée] ind. hennissement, sifflement.

घुष् ghuṣ v. [1] pr. (ghoṣati) pp. (ghuṣṭa, ghuṣita) pf. (ut) faire du bruit; résonner; retentir; déclarer, proclamer — ca. (ghoṣayati) faire proclamer.

घुषित ghuṣita [pp. ghuṣ] a. m. n. f. ghuṣitā bruyant; proclamé.

घुष्ट ghuṣṭa [pp. ghuṣ] a. m. n. f. ghuṣṭā bruyant; proclamé | rempli de clameurs.

घुसृण ghusṛṇa [obj. ghṛṣ] n. safran || pkt. ghuṣiṇa.

घूर्ण् ghūrṇ v. [6] pr. (ghūrṇati) v. [1] pr. md. (ghūrṇate) pp. (ghūrṇita) bouger, s'agiter.

घूर्ण ghūrṇa [agt. ghūrṇ] a. m. n. f. ghūrṇā qui va et vient, qui s'agite.

घृ ghṛ v. [3] pr. (jigharti) pp. (ghṛta) pf. (ā) véd. briller, illuminer; brûler | asperger.

घृणा ghṛṇā [ghṛ-nā] f. pitié, compassion, tendresse.

घृणि ghṛṇi [ghṛ-ni] m. véd. lumière; flamme; Soleil; jour | passion.

घृणिन् ghṛṇin [ghṛṇā-in] a. m. n. f. ghṛṇinī compatissant.

घृत ghṛta [pp. ghṛ] a. m. n. f. ghṛtā aspergé — n. beurre fondu; syn. ājya || hi. ghī.
āyur ghṛtam Le beurre donne de la vigueur.
yad aghṛtam abhojanaṃ tat N'est pas aliment ce qui est sans beurre.

 ghṛtācī [ac] f. (emplie de ghī) cuiller à oblation | myth. [Mah.] np. de la nymphe [apsaras] Ghṛtācī «Qui s'incline devant le beurre du sacrifice»; sa vue fit répandre sa semence au ṛṣi Bharadvāja pour donner naissance à Droṇa; elle apparut sous la forme d'un magnifique perroquet à Vyāsa, et celui-ci répandit sa semence pour donner naissance à Śuka; [Rām.] elle donna 100 très jolies filles au roi Kuśanābha.
ghṛta

घृष् ghṛṣ v. [1] pr. (gharṣati) pp. (ghṛṣṭa) pf. (ni, sam) frotter; broyer.

घृष्ट ghṛṣṭa [pp. ghṛṣ] a. m. n. f. ghṛṣṭā frotté, poli; usé; broyé.

घृष्णेश्वर ghṛṣṇeśvara [ghusṛṇa-īśvara] m. géo. np. de Ghṛṣṇeśvara, l'un des 12 signes radieux de Śiva [jyotirliṅga], créé par Pārvatī en frottant ses mains avec du safran; il est établi au temple du village de Verul près d'Ellora au Mahārāṣṭra.

घोट ghoṭa m. cheval.

 ghoṭaka [-ka] m. cheval — f. ghoṭikā jument.
ghoṭa

घोणा ghoṇā f. nez; naseau; bec.

घोर ghora a. m. n. f. ghorā véd. vénérable, sublime (se dit des dieux, des chantres [aṅgirasas]) | terrible, effrayant, violent — n. horreur, épouvante | soc. magie noire; poison — m. myth. np. de Ghora «Terrible», fils d'Aṅgirāf. ghorā nuit.
ghoram adv. terriblement; très.

 ghoracakṣus [cakṣus] a. m. n. f. ghoracakṣuṣī qui a le mauvais œil.

 ghoratara [-tara] a. m. n. f. ghoratarā compar. plus terrible; terrifiant.

 ghoratā [-tā] f. fait d'être terrifiant.

 ghoravīrya [vīrya] a. m. n. f. ghoravīryā dont la force est terrible.

 ghorāhi [ahi] m. myth. np. de Ghorāhi, épith. de Kāliya «Terrible serpent».
ghora

घोष ghoṣa [act. ghuṣ] m. bruit, cris, sons; grondement (tonnerre); rumeur; tumulte; proclamation | soc. hameau | phon. phonème sonore.
gaṅgāyāṃ ghoṣaḥ hameau près du Gange.

 ghoṣavat [-vat] a. m. n. f. ghoṣavatī phon. sonore (phonème); opp. aghoṣaf. ghoṣavatī myth. np. de la vīṇā magique Ghoṣavatī, offerte par le nāga Vasunemi au roi Udayana pour l'avoir sauvé.
ghoṣa

घोषक ghoṣaka [agt. ghuṣ] a. m. n. f. ghoṣikā ifc. qui proclame — m. natu. courge grimpante, comme la gourde éponge bot. Luffa fœtida.

घोषण ghoṣaṇa [agt. ghuṣ] a. m. n. f. ghoṣaṇā retentissant — act. n. proclamation — f. ghoṣaṇā id.

 ghoṣaṇasthāna [sthāna] n. soc. lieu de proclamation (not. d'une sentence).
ghoṣaṇa

घोषिन् ghoṣin [agt. ghuṣ] a. m. n. f. ghoṣiṇī bruyant, résonnant; sonore | phon. (phonème) sonore; opp. aghoṣa | qui proclame; héraut.

घ्न ghna [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. ghnā qui frappe, qui tue, qui abat, qui détruit.

घ्नत् ghnat [ppr. han_1] a. m. n. f. ghnatī en tuant, en détruisant.

घ्नी ghnī cf. han_2.

घ्न्य ghnya [han_1] ifc. m. f. ghnyā à abattre.

घ्रा ghrā v. [1] pr. (jighrati) pft. (jaghrau) pp. (ghrāta) pf. (ā) flairer, humer, sentir || lat. fragrare; fr. fragrance.

घ्राण ghrāṇa [instr. ghrā] n. nez | phil. [Sāṃkhya] le sens [buddhīndriya] de l'odorat; il est régi [niyantṛ] par les Aśvinau; la perception [tanmātra] associée est l'odeur [gandha].

 

ङकार ṅakāra [(ṅa)-kāra] m. le son ou la lettre ‘ṅa’.

ङीप् ṅīp var. ṅīṣ nota. gram. suffixe donnant le thème féminin en .

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Corpus | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2018
Logo Inria