Previous page

गृ gṛ cf. jāgṛ.

गृञ्जन gṛñjana [relié à garj] m. oignon rouge (nourriture non vertueuse [sāttvika]) | bourgeons résineux de cannabis mâchés en guise d'intoxicant — n. viande d'un animal tué par une flèche empoisonnée.

गृत्स gṛtsa a. m. n. f. gṛtsā habile, adroit; sage, avisé; judicieux — m. sage.

 gṛtsamada [mada] m. myth. np. du sage [ṛṣi] Gṛtsamada; d'abord fils de Śunahotra de la lignée d'Aṅgirā, mais par le décret d'Indra transféré à la lignée de Bhṛgu comme fils de Śaunaka; on lui doit la plupart des hymnes du 2e maṇḍala du Ṛgveda.
gṛtsa

गृद्ध gṛddha [agt. gṛdh] a. m. n. f. gṛddhā qui désire; avide de <loc.>.

गृद्धिन् gṛddhin [agt. gṛdh] a. m. n. f. gṛddhinī ifc. qui convoite.

गृध् gṛdh v. [4] pr. (gṛdhyati) aor. [2] (agṛdhat) pp. (gṛddha) désirer, convoiter; être avide de <loc. acc.> — ca. (gardhayati) être avide; faire convoiter — ca. md. (gardhayate) tromper || all. gier; ang. greed; fr. gredin.
gṛdhaḥ kasyasvid dhanam Ne convoite pas la richesse d'autrui.
śiśuṃ gardhayate il trompe l'enfant.

गृध्र gṛdhra [gṛdh-ra] a. m. n. f. gṛdhrā ifc. avide de — m. natu. zoo. vautour.

गृभ् gṛbh cf. grah.

गृभीत gṛbhīta var. gṛhīta [pp. grah] a. m. n. f. gṛbhītā pris, saisi; acquis, obtenu, reçu.

गृष्टि gṛṣṭi f. jeune génisse, n'ayant eu qu'un veau — ifc. jeune animal femelle.

गृह् gṛh cf. grah.

गृह gṛha [agt. grah] n. sg. maison, habitation, demeure; appartement, chambre — m. domestique, serviteur | pl. gṛhās maison, foyer, appartements; pénates, domaine familial; domestiques; femme || all. kirche; ang. church.
gṛhe gṛhe dans chaque maison.

 gṛhakapota [kapota] m. pigeon domestique.

 gṛhatyāgin [tyāgin] a. m. n. f. gṛhatyāginī qui a quitté son foyer.

 gṛhapati [pati] m. maître de maison; chef de famille — f. gṛhapatnī épouse du maître de maison, mère de famille.

 gṛhapraveśa [praveśa] m. entrée dans un nouveau domicile; pendaison de crémaillère.

 gṛhamedha [medha] m. sacrifice domestique.

  gṛhamedhin [-in] m. [«qui accomplit le sacrifice domestique»] (brahmane) chef de famille.
 gṛhamedha

 gṛhaśrama [śrama] m. labeur domestique.

  gṛhaśramavrata [vrata] n. devoir conjugal.
 gṛhaśrama

 gṛhasūtra [sūtra] n. soc. sūtra décrivant les rites domestiques.

 gṛhastha [stha] m. maître de maison; syn. gṛhapati | soc. 2e stade [āśrama] de la vie brahmanique (vie adulte active, exercice d'une profession, établissement d'une famille); le puruṣārtha associé est kāmaf. gṛhasthā son épouse.

 gṛhasvāmin [svāmin] m. maître de maison, chef de famille — f. gṛhasvāminī maîtresse de maison.

 gṛhin [-in] a. m. n. f. gṛhiṇī qui possède une maison — m. maître de maison — f. gṛhiṇī maîtresse de maison.
yuvatayo gṛhiṇīpadaṃ yānti les jeunes femmes accèdent à la position de maîtresse de maison.

 gṛhaikatva [ekatva] n. phil. [«unicité de la famille»] règle [nyāya] de généralisation: la prédication d'un élément d'une classe vaut pour tous les éléments de la classe.

 gṛhopakaraṇa [upakaraṇa] n. ustensiles domestiques.
gṛha

गृहीत gṛhīta var. gṛbhīta [pp. grah] a. m. n. f. gṛhītā pris, saisi; acquis, obtenu, reçu — iic. qui a pris ou reçu.
gṛhītaikacakraḥ myth. épith. du démon Baka_1 «qui prit la ville d'Ekacakrā».

 gṛhītavidya [vidyā] a. m. n. f. gṛhītavidyā qui a acquis le savoir; savant.

 gṛhītasaṃjña var. gṛhītasañjña [sañjñā_2] a. m. n. f. gṛhītasaṃjñā qui a reçu le signal.

 gṛhītārtha [artha] a. m. n. f. gṛhītārthā qui comprend le sens; conscient, lucide.
gṛhīta

गृहीत्वा gṛhītvā [abs. grah] ind. ayant saisi; ayant obtenu.

गृह्य gṛhya [gṛha-ya] a. m. n. f. gṛhyā domestique.

 gṛhyasūtra [sūtra] n. phil. texte d'aphorismes du rituel domestique.

 gṛhyāgni [agni] m. feu domestique.
gṛhya

गॄ gṝ_1 v. [6] pr. (girati) pp. (gīrṇa) pf. (ut, ni, sam) avaler, absorber, engloutir | vomir — ca. (girayati) ca. (gārayati) ca. (gālayati) faire avaler — dés.(jigariṣati) vouloir avaler — int. md. (jegilyate) (av. ni) se goinfrer || lat. glutio, gula, vorare; fr. engloutir, glouton, gueule, vorace.

गॄ gṝ_2 v. [9] pr. (gṛṇāti) pr. md. (gṛṇīte) pf. (apa, abhi, prati, sam) appeler, invoquer, prier; proclamer; chanter, louer, célébrer || lat. garrio.

गेय geya [pfp. [1] gā_2] a. m. n. f. geyā à chanter.

गेह geha [gṛha] n. maison, habitation.
gehe adv. à la maison, chez soi.

गेहे gehe [loc. geha] ind. chez soi.

 gehevyāḍa [vyāḍa] m. [«tigre de salon»] matamore, vantard.
gehe

गै gai cf. gā_2.

गो go m. bœuf, bovin | pl. gāvas bétail; troupeau | véd. lait — f. vache | parole | véd. rayon du soleil (ils forment le troupeau céleste) | la Terre (vache des rois) | les poils du corps humain | myth. np. de Go «Parole», épith. de Sarasvatī, déesse de la parole sacrée, śakti de Brahmām. n. f. gu ifc. dont la vache est — v. [11] pr. (gavyati) souhaiter une vache || lat. bos; ang. cow; all. Kuh; fr. bœuf.

 go_agra [agra] a. m. n. f. go_agrā véd. qui met les vaches en tête.

 gokarṇa [karṇa] m. géo. np. de Gokarṇa «Oreille de vache», lieu de pèlerinage sur la côte Ouest, au nord du Karṇāṭaka; myth. Rāvaṇa avait volé le liṅga en lequel Rudra s'était transformé; Gaṇeśa le trompa en lui proposant de le porter pendant ses prières, mais à la place le posa sur le sol à Gokarṇa, d'où Rāvaṇa ne put plus le soulever.

 gokāma [kāma] a. m. n. f. gokāmā qui désire des vaches.

 gokāmyā [kāmyā] f. désir d'acquérir des vaches.

 gokula [kula] n. troupeau de vaches, bétail; étable | myth. np. de Gokula «Laiterie», village près de Mathurā où vivait Yaśodā et où fut élevé Kṛṣṇa enfant.

  gokulāṣṭamī [aṣṭamī] f. soc. anniversaire de Kṛṣṇa; syn. janmāṣṭamī.
 gokula

 gokṣura [kṣura] m. sabot de vache | natu. bot. Tribulus terrestris, plante herbacée de la famille des zygophyllacées aux fleurs jaunes, aux fruits en cinq coques épineuses en forme de chausse-trape; ses épines sont redoutables pour l'homme et le bétail; c'est l'une des 5 racines médicinales mineures [hrasvapañcamūla].

 gogoṣṭha [goṣṭha] n. étable.

 gogranthi [granthi] m. bouse de vache séchée.

 goghāta [ghāta] m. meurtrier de vache.

 goghna [ghna] a. m. n. f. goghnā qui tue le bétail — m. hôte [«pour qui l'on sacrifie la vache»].

 gocara [cara] a. m. n. f. gocarā perceptible, visible par <g.>; accessible aux sens — ifc. fréquenté par; relié à; obéissant à; accessible à, perceptible à — m. pâturage, pacage; domaine, province | portée, emprise, influence; voie d'accès.
locanagocaraṃ devenir visible, être à portée de vue.
śravaṇagocare tiṣṭha reste à portée de voix.
mṛtyugocaraṃ gataḥ dans les griffes de la mort.

 gocāraṇa [cāraṇa] n. soin des vaches.

 gojāta [jāta] a. m. n. f. gojātā se dit des dieux [«né de la vache»].

 gotīrtha [tīrtha] n. géo. Oxford.

 gotva [go-tva] n. stupidité [«nature de vache»].

 goda [da] a. m. n. f. godā qui donne des vaches.

  godāvarī [vara_2] f. géo. np. de la rivière Godāvarī, traversant le Deccan d'Ouest en Est et ayant son embouchure sur la côte de Golconde.
 goda

 godāna [dāna] n. soc. rite de rasage du crâne et des poils du corps; c'est un saṃskāra effectué à l'âge de 16 ans pour les brahmanes; syn. keśānta.

 goduh [duh_2] m. vacher [«qui trait»].

 godoha [doha] m. traite.

 godhāman [dhāman] n. géo. np. de Godhāma «Délice des vaches», grande étable [gośālā] d'Ānandavana.

 godhūma [dhūma] m. natu. véd. bot. Triticum aestivum, froment.

 godhūli [dhūli] f. moment brumeux du matin à la saison chaude; c'est une période favorable.

 godhenu [dhenu] f. vache laitière.

 gonarda [narda] m. myth. [«qui mugit comme un taureau»] épith. de Śiva | géo. np. du village de Gonarda, où serait né Patañjali_1, entre Ujjayinī et Vidiśā | pl. géo. np. du peuple des Gonardās.

  gonardīya [-īya] m. hist. [«originaire de Gonarda»], épith. de Patañjali_1.
 gonarda

 gonasa [nasa] m. sorte de grand serpent «au nez de vache».

 gopa [pa_2] m. bouvier, vacher, gardien de troupeau | protecteur, gardien | myth. np. de Gopa, épith. du jeune Kṛṣṇa «Maître des troupeaux» — f. gopī bouvière, bergère | myth. une des nombreuses bouvières amantes de Kṛṣṇa | var. gopā id. | bd. np. de Gopā, épouse du prince Siddhārtha.

  gopaka [-ka] m. bouvier — f. gopikā bouvière.

  gopakanyā [kanyā] f. fille de ferme, bouvière.

  gopāditya [āditya] m. hist. np. de Gopāditya, roi du Kaśmīra (5e ou 6e siècle); il y rétablit l'ordre brahmanique [varṇāśramadharma].

  gopāṣṭamī [aṣṭamī] f. soc. 8e jour de la quinzaine claire du mois kārttika; on y fête la promotion de Kṛṣṇa au rang de gardien de troupeau; les vaches y sont honorées; on les lave, on les orne de fleurs, et ont leur fait des offrandes.

  gopendra [indra] m. myth. np. de Gopendra épith. de Kṛṣṇa «Meilleur gardien de troupeau».
 gopa

 gopati [pati] m. soc. chef de clan | myth. np. de Gopati «Chef», épith. d'Indra, Kṛṣṇa, etc.

 gopatha [patha] m. chemin des vaches; pâturage | lit. np. du Gopatha brāhmaṇa; c'est le seul texte de genre brāhmaṇa associé à l'Atharvaveda.

 gopada [pada] n. empreinte du sabot d'une vache.

 gopavana [pavana] m. myth. np. du ṛṣi Gopavana, de la famille d'Atri.

 gopaśu [paśu] m. soc. bovin destiné au sacrifice.

 gopā [pā_3] m. bouvier, berger | gardien, protecteur — v. [11] pr. (gopāyati) agir comme un bouvier; protéger, préserver.

 gopāla [pāla] m. bouvier | nom de caste [jāti] vaiśya (éleveurs/cultivateurs) | myth. np. de Gopāla «Bouvier», épith. de Kṛṣṇa adolescent; il enchantait les bouvières [gopī] avec sa flûte [veṇu], et jouait à cacher leurs vêtements dans les arbres quand elles prenaient leur bain | hist. np. de Gopāla_1, premier roi Pāla du Bengale, élu pour mettre fin à l'anarchie; il régna de 750 à 770; il encouragea le bouddhisme, et protégea des lettrés comme Prajñāvarmā; son fils Dharmapāla_1 lui succéda | hist. np. du mathématicien Gopāla_2 (vers 1135) | lit. [Bṛhatkathā] np. du prince Gopāla_3, fils aîné du roi Pradyota Caṇḍamahāsena d'Avanti; Avantivardana est son fils.

  gopālārcana [arcana] n. lit. np. du Gopālārcana «Adoration de Kṛṣṇa», traité de rituel vaiṣṇava.
 gopāla

 gopuccha m. n. queue de vache.

  gopucchāgra [agra] n. extrémité de la queue d'une vache; [Nāṭyaśāstra] Bharata la compare au dénouement d'une bonne pièce de théâtre, révélant un bouquet de surprises.
 gopuccha

 gopura [pura] n. porte cochère, porte fortifiée d'une ville, porte monumentale d'un temple de l'Inde du Sud.

 gophaṇa [phaṇa] m. fronde — f. gophaṇā méd. bandage facial avec un trou pour le nez.

 gobrāhmaṇa [brāhmaṇa] m. soc. le brahmane avec sa vache.

 gomat [-mat] a. m. n. f. gomatī qui possède des troupeaux, riche | constitué de bétail — n. possession de bétail — f. gomatī région de troupeaux | géo. np. de la rivière Gomatī en Uttar Pradesh, tributaire du Gange; cf. Naimiṣa | myth. np. de Gomatī_1, fille de Vaśiṣṭha (ou forme de Gaṅgā); Kṛṣṇa officia à son mariage avec l'Océan [Sāgara]; elle possède un sanctuaire à Dvārakā, en bordure de mer.

 gomaya [maya] n. bouse de vache — v. [11] pr. (gomayati) enduire de bouse de vache.

  gomayanikāya [nikāya] m. tas de bouses de vaches.
 gomaya

 gomātṛ [mātṛ] a. m. n. f. myth. [«ayant une vache comme mère»] se dit des marutasf. myth. [«mère des vaches»] np. de Gomātā «Mère Vache», qui apporte l'abondance; épith. de la vache d'abondance Nandinī; elle est vénérée not. au Godhāma mahātīrtha.

 gomāyu [māyu_2] m. [«qui mugit comme le bétail»] grenouille | chacal.

 gomin [-min] m. propriétaire de bétail | bd. bouddhiste laïc.

 gomukha [mukha] m. n. cor, trompe | géo. np. de Gomukha «Tête de vache», gouffre du glacier de Gaṅgotrī au nord de l'Uttar Pradesh d'où est issu le Gange.

  gomukhāsana [āsana] n. phil. [yoga] posture assise où les jambes se croisent, le talon droit le long du côté gauche et réciproquement (les pieds évoquent les cornes d'une vache).
 gomukha

 gomūtra [mūtra] n. urine de vache.

  gomūtraka [-ka] a. m. n. f. gomūtrikā [«comme une vache qui pisse»] qui va en zigzag — f. gomūtrikā zigzag | math. méthode de multiplication positionnelle due à Brahmagupta | lit. variété de poème gaticitra, avec lecture en zigzag.
 gomūtra

 gomeda [medas] m. natu. le quartz hyacinthe, un gemme [uparatna] orangé.

 gomedha [medha] m. soc. sacrifice d'une vache.

 gorakṣa [rakṣa] a. m. n. f. gorakṣā qui garde le bétail — m. vacher | népalais; disciple de Gorakṣanātha | hist. descendant du prince Bappa Rawal, fondateur de la maison des Mewar; not. membre de la famille royale népalaise | hist. np. du moine-soldat Gorakṣa; cf. Gorakṣanātha | mod. soldat-mercenaire (Gurkha dans l'armée britannique et à Singapour, Gorkha dans l'armée indienne); ils parlent le nepali; ils portent la machette recourbée [khukurī], et sont renommés pour leur courage || ang. gurkha.

  gorakṣanātha [nātha] m. hist. np. de Gorakṣanātha ou Gorakṣa «Protecteur des Bergers», guru des nāthayogin du 11e siècle, élève du mahāsiddha Matsyendranātha, auteur de plusieurs traités de haṭhayoga, not. le Gorakṣaśataka; selon la légende, ce moine-soldat méditait dans le désert au Rajasthan quand il rencontra son premier disciple, le jeune prince rājput Bappa Rawal, qu'il intronisa premier gorakṣa, et qu'il incita à libérer l'Afghanisthan envahi par les musulmans; il est aussi appelé Guru Goraknātha, les villes de Gorkha au Népal et de Gorakṣapura en Inde sont nommées en son honneur; on lui attribue la Siddhasiddhāntapaddhati || hi. Goraknāth.

  gorakṣapura [pura] n. géo. np. de la ville de Gorakṣapura au Kosala (mod. Gorakhpur en Uttar Pradesh, près du Népal); nommée en l'honneur de Gorakṣanātha, elle abrite son mausolée [samādhi].

  gorakṣaśataka [śataka] n. lit. np. du Gorakṣaśataka «Centurie de Gorakṣa», œuvre de haṭhayoga dû à Gorakṣanātha.

  gorakṣāsana [āsana] n. phil. [yoga] posture (variante du bhadrāsana); assis, jambes repliées ouvertes au maximum, voûtes plantaires opposées, mains tenant les chevilles opposées, buste droit.
 gorakṣa

 gorasa [rasa] m. goût lacté; produit laitier, laitage; lait.
vinā gorasaṃ ko raso bhojanānām Sans laitage, quel serait la saveur des aliments?

 gorocanā [rocanā] f. onguent jaune à base de bile de vache, employé en teinture, peinture, et pour marquer le signe sur le front [tilaka]; aussi remède médicinal.

 golakṣaṇa [lakṣaṇa] n. marques sur la robe d'une vache.

 golāṅgūla [lāṅgūla] m. [«qui a une queue de vache»] singe langur.

 govardhana [vardhana] m. myth. [BhP.] np. du mont Govardhana «où prospèrent les vaches», près de Vṛndāvana; il fut soulevé par Kṛṣṇa enfant pour protéger ses bergers de la tempête d'Indra; cf. Giridhara, Nagarājadhara | hist. np. de Govardhana_1, poète de la cour du roi du Bengale Lakṣmaṇasena (12e siècle); il est l'auteur du poème lyrique Āryāsaptaśatī; Jayadeva l'estimait un maître de la composition érotique; on lui doit aussi la Kātantrakaumudī, commentaire du Kātantra | hist. np. du paṇḍita Govardhana_2, auteur de la Nyāyabodhinī | géo. monastère [maṭha] Govardhana_3, fondé par Śaṃkara_1 à Purī.

  govardhanapūjā [pūjā] f. soc. fête en l'honneur de Kṛṣṇa, célébrée le 3e jour de dīpāvali.

  govardhanamaṭha [maṭha] m. géo. np. du monastère Govardhana_3, fondé par Śaṃkara_1 à Purī.
 govardhana

 govṛndāraka [vṛndāraka] m. taureau de choix.

 gośālā [śālā] f. n. gośāla étable — m. gośāla hist. np. de Makkhali Gośāla «(né dans) l'étable»; il naquit au Magadha dans la caste de mendiants maṅkha, au 5e siècle ant.; il fut élève puis rival de Mahāvīra, et fonda la secte des renonçants ājīvika; il vivait nu et mendiait sa nourriture dans sa main; il professait la prédestination d'une fatalité [niyati] déterministe, il niait la théorie des rétributions [karman] et le libre-arbitre.

 goṣṭha [stha] m. étable, parc à bestiaux | foire, lieu de réunion, de rassemblement — n. conversation; discours; petit drame en un acte — f. goṣṭhā étable — f. goṣṭhī assemblée, association, compagnie; partenariat | conversation, dialogue; débat; not. débat scholastique (entre lettrés historiques ou mythiques).

  goṣṭhalīlā [līlā] f. jeux dans l'étable.
 goṣṭha

 goṣpada [pada] n. empreinte de sabot de vache; flaque.
yāny ujjhahāra bhagavān vyāso vyākaraṇāmbudheḥ | tāni kiṃ padaratnāni bhānti pāṇinigoṣpade || [Nārāyaṇa_3] Ces mots adamantins extraits par le Vénérable Vyāsa de l'océan grammatical, peuvent-ils briller dans la flaque de Pāṇini?.

 gosaṃdāya [saṃdāya] a. m. n. f. gosaṃdāyā qui confère une vache.

 gosava [sava_2] m. soc. rite ekāha où le sacrifiant reçoit une aspersion [abhiṣeka] de lait de vache; il est prescrit comme remède au crime de brahmahatyā.

 gosvāmin [svāmin] m. propriétaire d'une vache; qui a du bétail | phil. maître de ses passions | soc. titre religieux de Gosvāmī «Pasteur», not. des principaux disciples de Caitanya | pl. gosvāminas hist. les six pasteurs du Vṛndāvana, disciples bengalis de Caitanya; cf. Prabhupāda_1, Raghunāthadāsa, Jīva || pkt. gosain.
gosvāmīmahārāja soc. titre religieux vaiṣṇava; cf. gauḍīya.

 gohita [hita_2] a. m. n. f. gohitā bon pour les vaches.
go

गोण goṇa [pkt. go] m. bœuf, bovin — f. goṇī vache | sac à grains — m. goṇi ifc. qui vaut <iic.> vaches.
pañcagoṇi acheté pour cinq vaches.

गोतम gotama [go-tama] m. véd. np. du sage Gotama «à la Haute Parole», auteur d'hymnes du Ṛgveda, fils de Rahūgaṇa | hist. np. de Gotama_1, logicien antique (entre le 6e et le 3e siècle ant.); on lui attribue l'origine du Nyāyasūtra; il est parfois confondu avec Akṣapāda Gautama.

गोता gotā [pkt. go] f. vache.

गोत्र gotra [go-tra] n. famille, clan exogame, lignée; patronyme | soc. nom de lignée brahmane, corr. gén. à un sage mythique [ṛṣi]; huit à l'origine (liées aux saptarṣi et à Agastya), les lignées se sont multiplement subdivisées; on les groupe traditionnellement en 49 groupes d'ancêtres [pravara_1]; le gotra d'un kṣatriya lui est transmis par son purohita.

 gotravādin [vādin] a. m. n. f. gotravādinī soc. tenant de l'importance du lignage; opp. abhimānavādin.

 gotraskhalana [skhalana] n. fait d'être appelé du nom de qqn. d'autre.
gotra

गोधा godhā f. tendon | bracelet de cuir au bras gauche évatant les blessures d'une corde d'arc | varan.

गोप् gop iic. gup.

गोपन gopana [act. gop] n. garde, protection; préservation | dissimulation.

गोपी gopī iic. gopa.

 gopīcandana [candana] n. soc. argile blanche provenant de Dvārakā employée pour la décoration du visage par les dévots de vaiṣṇava.

 gopīnātha [nātha] m. myth. np. de Gopīnātha, épith. de Kṛṣṇa «Maître des bouvières».

 gopīyantra [yantra] n. mus. [«instrument de la bouvière»] instrument monocorde de la tradition Baul, composé d'une gourde fixée à un manche de bambou d'un mètre environ, reliés par une corde; il tient la tonique; syn. ekatara.
gopī

गोपोतलिका gopotalikā [relié à go] f. (vulgaire) vache.

गोप्तृ goptṛ [agt. gup] a. m. n. f. goptrī qui protège, protecteur — ifc. qui cache, qui dissimule.

गोम्मट gommaṭa m. jn. np. de l'ascète mythique Gommaṭa, second fils de Ṛṣabhanātha, aussi appelé Bāhubalī; il est l'objet d'un culte dans le Karṇāṭaka; à Śravaṇabeḷagoḷā, une statue monolithe de 19 m de haut est le but d'un pèlerinage-festival [kumbhamela], le mastakābhiṣeka, tous les 12 ans.

 gommaṭeśvāra [īśvara] m. jn. np. du renonçant mythique Gommaṭa, déifié comme Gommaṭeśvāra.
gommaṭa

गोल gola [relié à guḍa] m. balle; sphère; globe | astr. globe céleste; globe terrestre | soc. fils bâtard d'une veuve — f. golā balle à jouer, ballon.

 golakrīḍā [krīḍā] f. soc. jeu de ballon.

 golayantra [yantra] n. astr. instrument simulant les mouvements célestes.

 golādhyāya [adhyāya] m. lit. np. du Golādhyāya, chapitre du Siddhāntaśiromaṇi traitant des globes terrestre et céleste.
gola

गोलक golaka [gola-ka] m. balle, ballon | gland du pénis | soc. fils bâtard d'une veuve.

गोविन्द govinda [go-vinda] m. myth. np. de Govinda, épith. du jeune Kṛṣṇa «Maître des troupeaux» | hist. np. de Govinda_1 Dīkṣita, lettré de la cour de Thanjavur de 1575 à 1634; il était expert d'advaita vedānta, astronome, musicien; il composa pour son élève le roi Raghunātha_2 Nāyaka la Saṅgītasudhā.

 govindadāsa [dāsa] m. hist. np. de Govindadāsa, nom d'ascète de Yādavaprakāśa lorsqu'il se convertit à la doctrine de Rāmānuja.

 govindanātha [nātha] m. hist. np. du philosophe Govindanātha, disciple de Gauḍapāda (8e siècle); Śaṅkarācārya fut son élève.

 govindabhāṣya [bhāṣya] n. lit. np. du śrī Govindabhāṣya, commentaire du Vedāntasūtra dû à Baladeva_1 Vidyābhūṣaṇa.
govinda

गौड gauḍa [vr. guḍa] a. m. n. f. gauḍī fait de sucre, de mélasse — n. rhum — m. [gauḍadeśa] géo. [«pays de la canne à sucre»] nom du pays Gauḍa (Bengale central); sa capitale était Lakṣmaṇavatī | var. gauḍī lit. style poétique [rīti] du Gauḍa, audacieux et enlevé, avec de longs composés; opp. vaidarbhī | pl. gauḍās les Gauḍās, habitants du Bengale de l'Ouest | soc. (au sens large) indiens du Nord; cf. pañcagauḍa | soc. doctrine de la mouvance [saṃpradāya] du Bengale [gauḍīya].

 gauḍapāda [pāda] m. hist. np. du philosophe bengali Gauḍapāda (8e siècle), commentateur de plusieurs leçons [upaniṣad], proche du bouddhisme; il fut le précepteur de Govindanātha; c'est un précurseur de l'advaita de Śaṅkara_1; on lui doit not. l'enseignement des Gauḍapādakārikās et la Māṇḍūkyakārikā.

  gauḍapādakārikā [kārikā] f. pl. lit. np. des Gauḍapādakārikās, recueil de 215 vers enseignant le vedānta et expliquant l'advaita par l'universalité de l'ātman; on les attribue à Gauḍapāda.

  gauḍapādīya [-īya] a. m. n. f. gauḍapādīyā lit. relatif à Gauḍapāda; se dit not. de ses kārikās, cf. Gauḍapādakārikās.
 gauḍapāda
gauḍa

गौडीय gauḍīya [gauḍa-īya] a. m. n. f. gauḍīyā relatif au Bengale | soc. se dit du mouvement [saṃpradāya] vaiṣṇava bengali prônant la dévotion [bhakti], initié par Caitanya; l'ouvrage doctrinal principal de cette secte est le Bhāgavatapurāṇa.

गौण gauṇa [vr. guṇa] a. m. n. f. gauṇī relatif aux trois qualités [guṇa] | accessoire, secondaire | gram. (substantif) objet secondaire d'une phrase; opp. pradhāna | lit. métaphorique — f. gauṇī lit. sens [vṛtti] métaphorique d'un mot.

 gauṇakarma [karma] m. n. gram. rôle sémantique de patient secondaire (des verbes à deux accusatifs).

 gauṇatva [-tva] n. subsidiarité.

 gauṇārtha [artha] n. gram. sens méthaphorique d'un mot; opp. mukhyārtha — a. m. n. f. gauṇārthā gram. utilisé dans son sens métaphorique.
gauṇa

गौणिक gauṇika [vr. guṇa-ika] a. m. n. f. gauṇikī relatif aux trois qualités | possédant des qualités | subsidiaire.

गौतम gautama [vr. gotama] m. myth. (patr.) descendant de Gotama | myth. np. du saptarṣi Gautama, fils de l'aṅgiras Dīrghatamā; il fut le guru d'Indra; il épousa Ahalyā, qu'il maudit après qu'elle eût commis l'adultère avec Indra; il jeta un sort à ce dernier, dont le corps se couvrit de 1000 vagins [yoni], que les brahmanes transformèrent en 1000 yeux; il fit aussi tomber ses testicules, qui furent remplacés par les dieux par ceux d'un bélier; Śatānanda est son fils aîné; cf. Trita, Tryambakeśvara | soc. nom de lignée [gotra]; cf. Akṣapāda, Kakṣīvān, Kṛpa, Hāridrumata | bd. not. gotra de famille du prince Siddhārtha, futur Buddha Śākyamunif. gautamī myth. np. de Gautamī «(fille) de Gautama», épouse de Kaṇva, mère adoptive de Śakuntalā | hist. np. de Gautamī_1 Balaśrī, mère de Śālivāhana | géo. np. de la rivière Gautamī_2, épith. de la Godāvarī.

 gautamīputra [putra] m. hist. matr. de Gautamīputra Śātakarṇī, du roi indo-scythe [śaka] Gautamīputra Śātakarṇī (78–102), fils de Śātakarṇī de la lignée des Sātavāhanās; kṣatrapa d'Ujjayinī, il fut couronné empereur comme Śālivāhana en 78, fondant l'ère Śaka; son fils Vasiṣṭhīputra_1 Śrīpulamāvi lui succéda en 102.
gautama

गौपवन gaupavana [vr. gopavana] a. m. n. f. gaupavanā qui descend de Gopavanam. pl. gaupavanāḥ les descendants de Gopavana.

गौर gaura a. m. n. f. gaurī blanc, pâle; de complexion claire; jaune, blond; fauve; brillant | gars, l'ami (adresse familière) | natu. zoo. Bos Gaurus, bœuf gaur — f. cf. gaurī.

 gauracandra [candra] m. hist. np. de Gauracandra, épith. de Caitanya «Brillant comme la Lune».

 gaurapūrṇimā [pūrṇimā] f. soc. festival célébrant la naissance de Caitanya; il se tient début mars, à la pleine lune de phālgunī; cf. vasantotsava.

 gaurāṅga [aṅga_1] a. m. n. f. gaurāṅgī au corps clair; au corps brillant — m. hist. np. de Gaurāṅga, épith. de Caitanya «Au corps d'or» — f. gaurāṅgī cardamome.
gaura

गौरव gaurava [vr. guru] a. m. n. f. gauravā relatif au maître [guru]; relatif à Jupiter — n. poids, masse; gravité; importance, respectabilité; dignité | phon. fait pour une voyelle ou une syllabe d'être longue; opp. lāghava — ifc. respect pour.
pūrṇatā gauravaya [Meghadūta] Plein respect pour le maître (devise de l'Université sanskrite de Somanātha).

 gauravasaṃvatsara [saṃvatsara] m. astr. [«année de Jupiter»] temps de traversée par Jupiter d'un signe du zodiaque [rāśi].
gaurava

गौरि gauri iic. f. gaurī.

 gaurirūpā [rūpā] f. semblable à Gaurī.
gauri

गौरी gaurī [f. gaura] f. fillette (non nubile); not. fillette de 8 ans | myth. np. de Gaurī, épith. de Pārvatī «au Teint de lait» | lit. [K.] np. de la nymphe [apsaras] Gaurī_1, mère de Mahāśvetā | natu. vache gaur.

 gaurīvrata [vrata] n. soc. observance de Gaurī, observée not. au Gujarāt; les jeunes filles jeûnent pendant 5 jours avec une diète de lait, de fruit et de céréales, pour obtenir un bon époux; on y offre de l'orge germée à la Déesse pour implorer la fertilité.

 gaurīśaṅkara [śaṅkara] m. géo. np. du Mont Ggaurīśaṅkara de la chaîne Rolvāliṅga de l'Himālaya (7134 m).
gaurī

गौलक्षणिक gaulakṣaṇika [vr. golakṣaṇa-ika] a. m. n. f. gaulakṣaṇikī soc. qui étudie les marques sur la robe d'une vache.

ग्ना gnā f. véd. divinité féminine || ang. queen.

ग्रथन grathana [act. granth] n. fait de lier, d'attacher — f. grathanā id.

ग्रन्थ् granth var. grath v. [9] pr. (grathnāti) pr. md. (grathnīte) pp. (grathita) joindre, réunir; attacher, lier | composer, arranger; écrire — ps. (grathyate) être composé.

ग्रन्थ grantha [act. granth] m. fait de lier ensemble; collection reliée; nœud | œuvre littéraire, texte, livre; not. livre de rituel [prayoga] | soc. not. littérature sacrée des Sikhs (Guru Grantha Sahib) | écriture [lipi] utilisée not. au Tibet pour le sanskrit.

 granthakāra [kāra] m. auteur (d'un ouvrage) | var. granthakartṛ id.

 granthakṛt [kṛt_2] m. auteur (d'un ouvrage)

 granthapāla [pāla] m. bibliothécaire.

 granthapraśasti [praśasti] f. prologue de bénédiction d'un ouvrage.

 granthamālā [mālā] f. série d'ouvrages.

 granthastha [stha] a. m. n. f. granthasthā se dit d'un savoir lu dans un livre, jugé inférieur à un savoir mémorisé [kaṇṭhastha].

 granthālaya [ālaya] m. n. bibliothèque.

 granthāvali [āvali] f. série d'ouvrages.
grantha

ग्रन्थन granthana [act. granth] ifc. n. f. granthanā composition, arrangement, brochage (d'un livre).

ग्रन्थि granthi [act. granth] m. nœud; jointure, articulation; nœud de tige de bambou | nœud du vêtement servant de bourse | protubérance, ballot | méd. glande | nœud serré; difficulté | lit. strophe [śloka] épineuse du Mah.; on dit que Vyāsa en créait dès que Gaṇeśa menaçait de le rattraper en écrivant l'épopée; il y en a 8800 au total.

 granthiparṇa [parṇa] m. plante à bulbe.

 granthirasa [rasa] m. méd. hormone.
granthi

ग्रन्थिक granthika [grantha-ika] m. narrateur, lettré; astrologue, devin | myth. [Mah.] np. de Granthika «Lettré», fausse identité de Nakula déguisé en maître des chevaux [sūta_2], pour se cacher à la cour du roi Virāṭa lors de la 13e année d'exil des pāṇḍavās.

ग्रन्थिन् granthin [agt. granth] a. m. n. f. granthinī lettré.

ग्रभ् grabh cf. grah.

ग्रस् gras v. [1] pr. (grasati) pr. md. (grasate) pp. (grasta) saisir dans sa gueule; avaler, dévorer, engloutir; faire disparaître; éclipser || lat. grāmen; all. grasen; ang. grass.

ग्रसन grasana [act. gras] n. bouche, gueule | fait de saisir; fait d'avaler, d'engloutir.

ग्रस्त grasta [pp. gras] a. m. n. f. grastā avalé, dévoré; saisi; éclipsé; possédé (par un démon) — ifc. affecté par, tourmenté par; impliqué dans <iic.>.
vādagrasto'rthaḥ un point controversé.

 grastacetana [cetana] a. m. n. f. grastacetanā rendu inconscient.
grasta

ग्रह् grah var. grabh v. [9] pr. (gṛbhṇāti) v. [9] pr. (gṛhṇāti) pft. (jagrāha) aor. [3] (ajigrahat) aor. [5] (agrahīt) pp. (gṛhīta, gṛbhīta) abs. (gṛhītvā, -gṛhya) pfp. (grāhya, gṛhya) inf. (grahītum) pf. (ati, anu, abhi, upa, ni, pari, pra, prati, vi, sam) prendre, saisir, s'emparer de, acquérir; gagner | appréhender, comprendre | recevoir, accepter | éclipser; dérober | capturer, faire prisonnier; terrasser — ps. (gṛhyate) être pris, être saisi — ca. (grāhayati) faire prendre, donner, rendre — dés.(jighṛkṣati) cf. jighṛkṣ || ang. to grab; all. greifen; fr. agripper, griffe.
nāma grah mentionner le nom de.
pāṇim grah prendre la main (dans la cérémonie du mariage).
nātra munirdoṣaṃ grahīṣyati le sage n'y trouvera pas de faute.
idaṃ suvarṇakaṅkaṇaṃ gṛhyatām [Hitopadeśa] Recevez ce bracelet d'or.

ग्रह graha [act. grah] m. action de saisir, préhension; prise, capture; confiscation, emprisonnement | phil. appréhension (par les sens); compréhension | possession, influence magique | éclipse — agt. m. crocodile | véd. cuiller, louche; not. louche à soma; cuillerée, (contenu d'une) louche | phil. organe d'appréhension; il y en a 8: les 5 facultés sensorielles [buddhīndriya] de l'ouïe [śrotra], du toucher [tvak], de la vue [cakṣus], du goût [jihvā] et de l'odorat [ghrāṇa], auxquelles on ajoute l'intellect [manas], la main [hasta] et la voix [vāc] | myth. génie ravisseur, influence astrale; not. épith. du dragon Rāhu, l'asura éclipseur; cf. navagraha | astr. planète en gén.; cf. navagraha | math. symb. le nombre 9 | phil. [tantra] possession par un être surnaturel; elle peut affecter tout mâle adulte, sauf les dévots de Mahādeva dit-on; cf. devagraha, pitṛgraha, siddhagraha, rākṣasagraha, gandharvagraha, yakṣagraha, piśācagraha — ifc. qui saisit, qui s'empare de.
grahaṃ gam être fait prisonnier.
hastagrahaṃ grah tenir par la main.

 grahadoṣa [doṣa_2] m. astr. infortune astrale.

 grahapati [pati] m. myth. np. de Grahapati, épith. de Candra «Chef des planètes».

 grahalāghava [lāghava] n. astr. np. du Grahalāghava, traité sur le mouvement des planètes de Gaṇeśa_1 Daivajña.

 grahavarman [varman] m. hist. np. du roi Grahavarmā Maukhari de Kanyākubjā (fin du 6e siècle); il épousa Rājyaśrī, fille du roi Prabhākara_1; il fut tué lors d'une attaque surprise du roi Devagupta du Mālava.

 grahaśānti [śānti] f. soc. rite de pacification des influences malignes.
graha

ग्रहण grahaṇa [agt. grah] a. m. n. f. grahaṇā qui tient, qui saisit <iic.>; qui persiste — act. n. fait de saisir; prise; possession (par un démon); éclipse | acceptation; fait d'assumer une forme; prise d'un vêtement | phil. (saisie par l'esprit) perception; acquisition de connaissances.

ग्रहि grahi [agt. grah] ifc. a. m. n. f. qui possède <iic.>.

ग्रहीतृ grahītṛ [agt. grah] a. m. n. f. grahītrī qui prend, qui saisit | qui perçoit, qui comprend.

ग्राभ grābha [grāha] m. véd. démon provoquant des maladies.

ग्राम grāma m. véd. groupe de familles apparentées [sajāta], semi-nomade, avec à sa tête un chef [grāmaṇī] responsable devant le chef de la tribu | hameau, village; habitants, gens; foule, multitude — ifc. ensemble des <iic.> | (musique) ton, gamme; (math.) symb. le nombre 3 || pali gāma.

 grāmaṇī [nī_2] m. chef de village; chef en gén. | soc. chef de clan membre du cercle royal [ratnin] | myth. np. de Grāmaṇī, épith. de Gaṇeśa «le Chef».

 grāmatakṣa [takṣan] m. charpentier du village.

 grāmadevatā [devatā] f. soc. divinité de village; on célèbre son culte à la limite de l'habitat | var. grāmadevatī soc. id.

 grāmabāhya [bāhya] a. m. n. f. grāmabāhyā qui habite hors du village; opp. grāmavāsa | var. grāmavāhya f. mod. id.

 grāmavāsa [vāsa_1] a. m. n. f. grāmavāsā qui habite un village; opp. grāmabāhya.

 grāmavāsin [vāsin_1] m. f. grāmavāsinī qui habite dans un village.
grāma

ग्रामिक grāmika [grāma-ika] a. m. n. f. grāmikī rural, rustique — m. villageois; chef du village.

ग्रामिन् grāmin [grāma-in] a. m. n. f. grāmiṇī rural, rustique — m. villageois; chef du village.

ग्रामीण grāmīṇa [grāma-īna] a. m. n. f. grāmīṇā f. grāmīṇī propre au village; spécifique à un village | rustique, grossier, vulgaire — m. villageois, paysan.

ग्राम्य grāmya [grāma-ya] a. m. n. f. grāmyā relatif à un village; produit par un village | rustique; vulgaire | domestiqué; cultivé; opp. āraṇyam. villageois — n. patois | terroir villageois | nourriture de la campagne.

 grāmyatā [-tā] f. rusticité; langue vulgaire, patois.

 grāmyatva [-tva] n. id.
agrāmyatva urbanité.

 grāmyadharma [dharma] m. destin d'un villageois | soc. [«droit d'un villageois»] (opp. au devoir d'un reclus) pratique du sexe.

  grāmyadharmin [-in] a. m. n. f. grāmyadharmiṇī soc. affligé d'addiction sexuelle.
 grāmyadharma
grāmya

ग्राव grāva iic. grāvan.

 grāvarohaka [rohaka] a. m. n. f. grāvarohakā qui pousse sur les pierres — m. natu. bot. Physalis flexuosa.

 grāvastut [stut] m. soc. «qui fait l'éloge des meules à soma», prêtre assistant du hotṛ dans le sacrifice védique.
grāva

ग्रावन् grāvan m. pierre; véd. meule à pressurer le soma.

ग्रास grāsa m. bouchée, morceau; nourriture.

 grāsāmbu [ambu] n. le manger et le boire.
grāsa

ग्राह् grāh [ca. grah] v. [10] pr. (grāhayati) pp. (grāhita) faire prendre, donner, rendre.

ग्राह grāha [agt. grah] a. m. n. f. grāhī qui saisit, qui capture, qui prend; qui reçoit | monstre; rapace; crocodile, requin — act. m. capture, saisissement; maladie, paralysie.
grāham ind. ifc. afin de prendre <iic.>.

ग्राहक grāhaka [agt. grah] a. m. n. f. grāhikā qui prend, qui capture; qui retient captif | qui reçoit; qui achète | qui perçoit — ifc. qui saisit — m. phil. sujet (qui perçoit) | faucon, oiseau de proie | myth. épith. de Rāhu l'éclipse.

ग्राहि grāhi iic. grāhin.

 grāhiphala [phala] n. natu. pomme d'éléphant, «fruit astringent» du kapittha.
grāhi

ग्राहित grāhita [pp. ca. grah] a. m. n. f. grāhitā qui a été forcé ou invité à prendre.

ग्राहिन् grāhin [agt. grah] a. m. n. f. grāhiṇī ifc. qui prend; qui accepte; qui tient, qui attrape | qui obtient; qui garde, qui retient | qui scrute, qui épie; qui perçoit | qui attire l'attention; qui fascine | méd. astringent; constipant.

ग्राह्य grāhya [pfp. [1] grah] a. m. n. f. grāhyā qui doit être reçu; qui peut être saisi.

ग्रीवा grīvā f. cou, nuque.

ग्रीष्म grīṣma [gras] m. la saison [ṛtu] chaude, été (mois de jyaiṣṭha et āṣāḍha).

ग्रैव graiva [vr. grīvā] a. m. n. f. graivā concernant la nuque ou le cou — n. [«situé à la nuque»] collier.

ग्रैवेय graiveya [vr. grīvā-īya] n. [«situé à la nuque»] collier — m. chaîne autour du cou d'un éléphant.

 graiveyaka [-ka] n. collier — m. chaîne autour du cou d'un éléphant | pl. jn. classe de 9 divinités formant un collier autour du cou du Lokapuruṣa.
graiveya

ग्ल gla [agt. glai] ifc. a. m. n. f. glā fatigué.

ग्लान glāna [pp. glai] a. m. n. f. glānā exténué, épuisé; émacié; flétri; défaillant; malade — n. épuisement, langueur; maladie; déclin.

ग्लानि glāni [glai-ni] f. lassitude; épuisement, langueur; dépression; débilité, maladie | décroissance, déclin.
yadā yadā hi dharmasya glānir bhavati bhārata abhyutthānam | adharmasya tadātmānaṃ sṛjāmyaham || [BhG.] À chaque fois, Ô Bhārata, que la justice décline et que l'injustice augmente, je me manifeste.

ग्लापित glāpita [pp. ca. glai] a. m. n. f. glāpitā émacié.

ग्लै glai v. [1] pr. (glāyati) pr. md. (glāyate) pp. (glāna) être fatigué, se languir; se faner | éprouver de l'aversion pour <i. abl.> — ca. (glāpayati) pp. (glāpita) exténuer, flétrir; faire périr.

ग्लौ glau [glai] m. boule.

 gh

gha [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. ghā qui frappe, qui tue — f. ghā coup.

gha_1 nota. gram. mot fictif désignant les suffixes secondaires de superlatifs et comparatifs -tara et -tama.

घकार ghakāra [(gha)-kāra] m. le son ou la lettre ‘gha’.

घञ् ghañ nota. gram. suffixe primaire [kṛt_2] dénotant l'activité.

घट् ghaṭ v. [1] pr. md. (ghaṭate) pp. (ghaṭita) pf. (ut, vi, sam) être occupé, travailler; s'appliquer, s'efforcer de; parvenir à <loc.> — ca. (ghaṭayati) ca. (ghāṭayati) procurer, produire; accomplir; fabriquer, façonner.

घट ghaṭa [ghaṭ] m. pot, cruche, jarre, vase en terre | (au fig.) tête | natu. sinus frontal de l'éléphant | phil. le corps périssable — f. ghaṭī clepsydre, horloge | mesure de temps de 24 minutes; cf. ghaṭikāf. ghaṭā foule, rassemblement: assemblée | collection, assemblage | natu. troupe d'éléphants rassemblés pour combattre.
ardho ghaṭo ghoṣamupaiti nūnam [SRB.] Les pots à moitié vides font vraiment beaucoup de bruit (les imbéciles sont bruyants).

 ghaṭakañcuki [kañcukin] n. soc. rite sexuel tāntrika et śākta; on met le corsage [kañcuka] de différentes femmes dans une jarre; les hommes présents à la cérémonie en tirent un au hasard, puis s'accouplent avec la femme ainsi choisie.

 ghaṭakarpara [karpara] m. hist. np. du poète Ghaṭaparpara, l'un des neuf joyaux [navaratna] de la cour du roi Vikramāditya; il composa un poème éponyme très artificiel.

 ghaṭavat [-vat] a. m. n. f. ghaṭavatī qui possède un pot.
ghaṭavadbhūtala n. phil. [navyanyāya] sol sur lequel repose un pot.

 ghaṭastha [stha] a. m. n. f. ghaṭasthā phil. résidant dans le corps physique.

  ghaṭasthayoga [yoga] m. phil. préparation du corps par le haṭhayoga.
ghaṭasthayogasādhanā soc. pratique du yoga physique.
 ghaṭastha

 ghaṭotkaca [utkaca] m. myth. [Mah.] np. de Ghaṭotkaca «Crâne d'œuf», fils de Bhīma et de la rākṣasī Hiḍimbā; par sa magie [māyā] il savait se rendre invisible et gigantesque; Kṛṣṇa l'envoya combattre Karṇa, qui dut pour le tuer employer l'arme magique qu'Indra lui avait donnée et qu'il destinait à Arjuna; Barbarīka est son fils par son épouse Maurvī | hist. np. du roi Ghaṭotkacagupta, qui régna au début du 4e siècle; Candragupta_1 lui succéda.
ghaṭa

घटक ghaṭaka [agt. ghaṭ] a. m. n. f. ghaṭikā qui s'applique, qui travaille, qui se donne de la peine — m. pot, jarre | entremetteur — f. ghaṭikā jarre | horloge à eau, clepsydre | astr. période de 24 minutes, divisant la journée en 60 parties égales, aussi appelée nāḍī; elle comprend 60 divisions [vināḍīkā].
ghaṭakībhū être un pot.

घटन ghaṭana [act. ghaṭ] n. connection avec <i. iic.> — f. ghaṭanā manière d'agir; occupation (avec <loc. iic.>); œuvre | fait de se procurer; apport.
ghaṭanāṃ accomplir.
ghaṭanāṃ prendre effet; réussir.

घटित ghaṭita [pp. ghaṭ] a. m. n. f. ghaṭitā planifié, prévu; tenté | arrivé — ifc. produit par; fait de; connecté avec; impliquant.

घट्ट् ghaṭṭ v. [1] pr. md. (ghaṭṭate) v. [10] pr. (ghaṭṭayati) pf. (vi, sam) frotter, toucher; heurter, déplacer; agiter, secouer | avoir une mauvaise influence sur <acc.> | insulter, calomnier.

घट्ट ghaṭṭa [obj. ghaṭṭ] m. quai, jetée; gué; lieu de baignade; gradins descendant vers une rivière, un étang ou un bassin || hi. ghaṭ.

घण्टक ghaṇṭaka [relié à ghaṇṭā] m. natu. bot. Bignonia suaveolens, bignone (aux fleurs en forme de cloche) — f. ghaṇṭikā petite cloche, clochette.

घण्टा ghaṇṭā f. grelot, cloche, gong.

 ghaṇṭākarṇa [karṇa] m. myth. [Harivaṃśa] np. du piśāca Ghaṇṭākarṇa, dévot [bhakta] śaiva «portant une cloche à l'oreille» (pour éviter d'entendre prononcer le nom de Viṣṇu); Kṛṣṇa le rencontre à Badarī quand il va prier Śiva d'accorder à Rukmiṇī un fils son égal; de son côté, le piśāca, désireux de libération, est sur le chemin de Dvārakā pour y prier Kṛṣṇa à la suggestion de Śiva; Kṛṣṇa se révèle à lui et le libère; on explique que son souci de ne pas entendre le nom de Viṣṇu lui faisait l'avoir à l'esprit constamment, méritant la libération par cette constante méditation sur le Seigneur.

 ghaṇṭārava [rava] m. son de cloche.
ghaṇṭā

घन ghana [agt. han_1] a. m. n. f. ghanā véd. destructeur | épais; compact, solide; dense, massif; ininterrompu | profond (son); sombre (couleur) — ifc. rempli de; consistant uniquement de <iic.> | <iic.> à l'état pur — m. nuage; corps solide; masse, massue | embryon de deux mois — n. instrument de percussion métallique, gong | métal; fer | obscurité.
ghanam adv. massivement.
ghanaṃ dhvan résonner d'un son grave.
ghanībhū épaissir, se condenser.

 ghanatā [-tā] f. densité.

 ghanapāṭha [pāṭha] m. phil. récitation particulière du Veda [vikṛtipāṭha].

  ghanapāṭhin [-in] m. titre lié à un premier diplôme dans l'enseignement traditionnel du Veda.
 ghanapāṭha

 ghanasāra [sāra] a. m. n. f. ghanasārā ferme, solide — m. camphre.

  ghanasāravilepa [vilepa] m. myth. np. de Ghanasāravilepa, épith. de Hanumān «Oint de camphre».
 ghanasāra
ghana

घर्घर gharghara [onomatopée] a. m. n. f. ghargharā f. ghargharī qui gargouille — m. géo. np. du Gharghara, affluent au nord de la Gaṅgā; mod. Gogra.

घर्म gharma [ghṛ] m. chaleur brûlante, saison chaude; feu intérieur; sueur || gr. θερμος; lat. formus; ang. warm.

 gharmāṃśu [aṃśu] m. soleil (aux rayons brûlants); opp. śītāṃśu.
gharma

घस् ghas pft. (jaghāsa) aor. [2] (aghasat) manger, dévorer — dés.(jighhatsati) vouloir manger.
gdha (prohibitif) ne mange pas.

घस ghasa [agt. ghas] m. qui dévore | myth. démon dévoreur.

घसन ghasana [act. ghas] n. action de dévorer.

घस्मर ghasmara [ghas-mara] a. m. n. f. ghasmarā vorace — ifc. passionné de.

घाण्टिक ghāṇṭika [vr. ghaṇṭā-ika] m. soc. baladin accompagné d'une cloche; récitant de procession sonnant une cloche devant les idoles.

घात् ghāt [ca. han_1] v. [10] pr. (ghātayati) mettre à mort; faire tuer.

घात ghāta [act. han_1] m. coup, blessure, meurtre — agt. f. ghātī ifc. qui tue <iic.>.
ripughātaḥ m. f. ripughātī qui tue les ennemis.
mātṛghātaḥ matricide.

घातक ghātaka [agt. han_1] a. m. n. f. ghātikā meurtrier | pillard.

घातन ghātana [act. han_1] n. meurtre.

घाति ghāti [act. han_1] m. coup, blessure | chasse aux oiseaux.

घातिन् ghātin [agt. han_1] ifc. a. m. n. f. ghātinī qui a tué, meurtrier de <iic.>.
kumāraghātī qui tue un enfant ou un prince.
śīrṣaghātī qui tue en décapitant.
pitṛvyaghātī qui a tué son oncle paternel.
mātulaghātī qui a tué son oncle maternel.

घास ghāsa [obj. ghas] m. nourriture; pâturage, prairie; pâture, foin, fourrage.
ghāsād ghāsam petit à petit, progressivement.

घि ghi nota. gram. [saṃjñā_2] mot fictif désignant une classe de substantifs (terminés en i ou u et n'ayant pas la déclinaison féminine), comme agni ou viṣṇu; ils doivent être mis en premier dans un composé copulatif; sakhi, bien que thème masculin, n'est pas dans cette classe.

घु ghu nota. gram. [saṃjñā_2] se dit des verbes dérivés des racines dā_1, dā_2, dhā_1 et dhā_2.

घुण ghuṇa [agt. ghūrṇ] m. insecte sylvicole, ver à bois.

 ghuṇākṣara [akṣara] n. motif creusé par un ver dans un bois ou un livre, ressemblant à de l'écriture | événement fortuit, coïncidence.
ghuṇa

घुर्घुर् ghurghur [onomatopée] ind. hennissement, sifflement.

घुष् ghuṣ v. [1] pr. (ghoṣati) pp. (ghuṣṭa, ghuṣita) pf. (ut) faire du bruit; résonner; retentir; déclarer, proclamer — ca. (ghoṣayati) faire proclamer.

घुषित ghuṣita [pp. ghuṣ] a. m. n. f. ghuṣitā bruyant; proclamé.

घुष्ट ghuṣṭa [pp. ghuṣ] a. m. n. f. ghuṣṭā bruyant; proclamé | rempli de clameurs.

घुसृण ghusṛṇa [obj. ghṛṣ] n. safran.

घूर्ण् ghūrṇ v. [6] pr. (ghūrṇati) v. [1] pr. md. (ghūrṇate) pp. (ghūrṇita) bouger, s'agiter.

घूर्ण ghūrṇa [agt. ghūrṇ] a. m. n. f. ghūrṇā qui va et vient, qui s'agite.

घृ ghṛ v. [3] pr. (jigharti) pp. (ghṛta) pf. (ā) véd. briller, illuminer; brûler | asperger.

घृणा ghṛṇā [ghṛ-nā] f. pitié, compassion, tendresse.

घृणि ghṛṇi [ghṛ-ni] m. véd. lumière; flamme; Soleil; jour | passion.

घृणिन् ghṛṇin [ghṛṇā-in] a. m. n. f. ghṛṇinī compatissant.

घृत ghṛta [pp. ghṛ] a. m. n. f. ghṛtā aspergé — n. beurre fondu; syn. ājya || hi. ghī.
āyur ghṛtam Le beurre donne de la vigueur.

 ghṛtācī [acī] f. (emplie de ghī) cuiller à oblation | myth. [Mah.] np. de la nymphe [apsaras] Ghṛtācī «Qui s'incline devant le beurre du sacrifice»; sa vue fit répandre sa semence au ṛṣi Bharadvāja pour donner naissance à Droṇa; elle apparut sous la forme d'un magnifique perroquet à Vyāsa, et celui-ci répandit sa semence pour donner naissance à Śuka; [Rām.] elle donna 100 très jolies filles au roi Kuśanābha.
ghṛta

घृष् ghṛṣ v. [1] pr. (gharṣati) pp. (ghṛṣṭa) pf. (ni, sam) frotter; broyer.

घृष्ट ghṛṣṭa [pp. ghṛṣ] a. m. n. f. ghṛṣṭā frotté, poli; usé; broyé.

घृष्णेश्वर ghṛṣṇeśvara [ghusṛṇa-īśvara] m. géo. np. de Ghṛṣṇeśvara, l'un des 12 signes radieux de Śiva [jyotirliṅga], créé par Pārvatī en frottant ses mains avec du safran; il est établi au temple du village de Verul près d'Ellora au Mahārāṣṭra.

घोट ghoṭa m. cheval.

 ghoṭaka [-ka] m. cheval — f. ghoṭikā jument.
ghoṭa

घोणा ghoṇā f. nez; naseau; bec.

घोर ghora a. m. n. f. ghorā véd. vénérable, sublime (se dit des dieux, des chantres [aṅgirasas]) | terrible, effrayant, violent — n. horreur, épouvante | soc. magie noire; poison — m. myth. np. de Ghora «Terrible», fils d'Aṅgirāf. ghorā nuit.
ghoram adv. terriblement; très.

 ghoracakṣus [cakṣus] a. m. n. f. ghoracakṣuṣī qui a le mauvais œil.

 ghoratara [-tara] a. m. n. f. ghoratarā compar. plus terrible; terrifiant.

 ghoratā [-tā] f. fait d'être terrifiant.

 ghoravīrya [vīrya] a. m. n. f. ghoravīryā dont la force est terrible.

 ghorāhi [ahi] m. myth. np. de Ghorāhi, épith. de Kāliya «Terrible serpent».
ghora

घोष ghoṣa [act. ghuṣ] m. bruit, cris, sons; grondement (tonnerre); rumeur; tumulte; proclamation | soc. hameau | phon. phonème sonore.

 ghoṣavat [-vat] a. m. n. f. ghoṣavatī phon. sonore (phonème); opp. aghoṣaf. ghoṣavatī myth. np. de la vīṇā magique Ghoṣavatī, offerte par le nāga Vasunemi au roi Udayana pour l'avoir sauvé.
ghoṣa

घोषक ghoṣaka [agt. ghuṣ] a. m. n. f. ghoṣikā ifc. qui proclame — m. natu. courge grimpante, comme la gourde éponge bot. Luffa fœtida.

घोषण ghoṣaṇa [agt. ghuṣ] a. m. n. f. ghoṣaṇā retentissant — act. n. proclamation — f. ghoṣaṇā id.

 ghoṣaṇasthāna [sthāna] n. soc. lieu de proclamation (not. d'une sentence).
ghoṣaṇa

घोषिन् ghoṣin [agt. ghuṣ] a. m. n. f. ghoṣiṇī bruyant, résonnant; sonore | phon. (phonème) sonore; opp. aghoṣa | qui proclame; héraut.

घ्न ghna [agt. han_1] ifc. m. f. ghnā qui frappe, qui tue, qui abat, qui détruit.

घ्नत् ghnat [ppr. han_1] a. m. n. f. ghnatī en tuant, en détruisant.

घ्नी ghnī cf. han_2.

घ्न्य ghnya [han_1] ifc. m. f. ghnyā à abattre.

घ्रा ghrā v. [1] pr. (jighrati) pft. (jaghrau) pp. (ghrāta) pf. (ā) flairer, humer, sentir || lat. fragrare; fr. fragrance.

घ्राण ghrāṇa [instr. ghrā] n. nez | phil. [sāṃkhya] le sens [buddhīndriya] de l'odorat; il est régi [niyantṛ] par les Aśvinau; la perception [tanmātra] associée est l'odeur [gandha].

 

ङकार ṅakāra [(ṅa)-kāra] m. le son ou la lettre ‘ṅa’.

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria