Previous page
 ī

॰ईक -īka forme des a. avec le sens «relatif à».

ईकार īkāra [(ī)-kāra] m. le son ou la lettre ‘ī’.

ईक्ष् īkṣ [relié à akṣi] v. [1] pr. md. (īkṣate) fut. md. (īkṣiṣyate) aor. [3] (aicikṣat) aor. [5] (aikṣīt) aor. md. [1] (aikṣi) pp. (īkṣita) abs. (īkṣitvā, -īkṣya) ps. (īkṣyate) pf. (anu, apa, ava, upa, nis, pari, pra, prati, vi, sam) voir; regarder, contempler, observer.
ikṣāṃ cakre il regardait.

ईक्ष īkṣa [agt. īkṣ] a. m. n. f. īkṣā ifc. qui voit — m. maille (d'un filet) — act. f. īkṣā vue, vision; considération, observation — n. ce qui est vu.

ईक्षक īkṣaka [agt. īkṣ] m. spectateur, observateur, témoin.

ईक्षण īkṣaṇa [act. īkṣ] n. regard, coup d'œil; vue | supervision; considération, égards | œil.
punar īkṣaṇa révision.

 īkṣaṇika [-ika] m. f. īkṣaṇikā astr. voyant extra-lucide; diseur de bonne aventure — m. īkṣaṇīka id.
īkṣaṇa

ईक्षित īkṣita [pp. īkṣ] a. m. n. f. īkṣitā vu, observé.

ईक्षितृ īkṣitṛ [agt. īkṣ] a. m. n. f. īkṣitrī qui voit; spectateur, observateur.

ईङ्ख् īṅkh v. [1] pr. (īṅkhati) ca. (īṅkhayati) pf. (pra) se balancer.

ईड् īḍ v. [2] pr. md. (īṭṭe) pp. (īḍita) pfp. (īḍya) louer, célébrer (une divinité); prier, implorer; supplier — ps. (īḍyate) louer.

ईड्य īḍya [pfp. [1] īḍ] a. m. n. f. īḍyā digne d'être loué.

ईदृश् īdṛś [dṛś_2] a. m. n. f. de cette sorte ci, de cette nature ci, tel | var. īdṛkṣa f. id. | var. īdṛśa f. un tel.

॰ईन -īna forme des a. signifiant «convenable pour», «apte à», «qui vit assez longtemps pour».

ईप्स् īps [dés. āp] v. pr. (īpsati) pr. md. (īpsate) pp. (īpsita) désirer obtenir, désirer.

ईप्सित īpsita [pp. īps] a. m. n. f. īpsitā désiré, souhaité; cher — n. désir; but.

 īpsitatama [super. īpsita] a. m. n. f. īpsitatamā préféré — m. gram. le but principal; son rôle sémantique [kāraka] est l'objet [karman].
kartur īpsitatamam karma [Pāṇini] Le but principal de l'agent est l'objet.
īpsita

ईप्सु īpsu [agt. dés. āp] a. m. n. f. désirant.

ईम् īm [idam] part. cl. véd. (acc.) le, lui | véd. évite le hiatus (par ex. entre atha et ena).
ya_īm véd. quiconque.
ka_īm véd. qui donc?

॰ईय -īya forme des a. ord. ou possessifs || fr. -ième.

॰ईयस् -īyas forme des compar.

ईर् īr v. [2] pr. md. (īrte) pp. (īrṇa) pf. (ut, pra, sam) aller, s'avancer, se mouvoir, s'élever — ca. (īrayati) pp. (īrita) provoquer, engendrer; élever (voix) | faire retentir, annoncer, proclamer — ca. md. (īrayate) s'élever — ps. (īryate) être appelé || lat. ira.

ईर īra [agt. īr] m. vent.

॰ईर -īra forme des s. ou a. avec le sens «qui va».

 īraja [ja] m. myth. épith. de Hanumān «né du vent».

 īraputra [putra] m. myth. épith. de Hanumān «fils du vent».
-īra

ईरण īraṇa [agt. īr] a. m. n. f. īraṇā qui agite, qui fait bouger — m. vent — act. n. proclamation — f. īraṇā évocation.

ईरित īrita [pp. ca. īr] a. m. n. f. īritā envoyé | dit, proclamé.

ईर्वारु īrvāru cf. urvāru.

ईर्ष् īrṣ v. [1] pr. (īrṣyati) pp. (īrṣita) envier <dat.>.

ईर्ष्य īrṣya [pfp. [1] īrṣ] a. m. n. f. īrṣyā envieux; jaloux — f. īrṣyā mauvaise volonté; envie, jalousie | var. īrṣā id.

ईश् īś_1 v. [2] pr. md. (īṣṭe) fut. (īśiṣyati) être maître de <g.>; commander, dominer, posséder, régner || all. eigen; ang. owe, own, ought.
sarpiṣa īṣṭe il possède du beurre.

ईश् īś_2 [agt. īś_1] m. maître, dominateur | phil. Dieu suprême, Seigneur; not. épith. de Śiva (qqf. Viṣṇu ou Brahmā); divinité d'élection, Dieu intérieur; cf. īśvara.
īśā (i.) par le Seigneur.

ईश īśa [agt. īś_1] m. maître, dominateur, seigneur; possesseur de | myth. np. d'Īśa «Seigneur», épith. de Śiva gardien [dikpāla] du Nord-Est, symbolisant la souveraineté.

 īśāvāsyopaniṣad [vāsya_1-upaniṣad] n. lit. [«upaniṣad commençant par īśāvāsya»] cf. Īśā.
īśā vāsyam idam [Īśā] Tout ici-bas doit être hébergé par le Seigneur.

 īśopaniṣad [upaniṣad] f. lit. np. de l'Īśā, ou Īśopaniṣad.
īśa

ईशा īśā f. timon; brancards.

ईशान īśāna [agt. īś_1] a. m. n. f. īśānā riche, puissant, régnant — m. seigneur | myth. np. d'Īśāna ou Īśa «Seigneur», aspect de Śiva-Rudra; [Mah.] Vyāsa expliqua à Drupada que sa fille Draupadī était destinée à épouser les 5 pāṇḍavās à cause d'une malédiction d'Īśāna à Indra qui le dérangea pendant une partie de dés avec Pārvatī pour épouser Indrasenā_1, et qu'il enferma dans une cave avec 4 autres Indra des temps jadis afin de renaître sur Terre pour épouser la même femme, incarnation de Śrī | phil. [śaivasiddhānta] np. d'Īśāna, visage ultime de Sadāśiva, tourné vers le Zénith, associé au monde transcendant [śāntyatīta], à l'élément espace et à l'aspect translucide.

ईशित्व īśitva [īś_1-tva] n. supériorité, suprématie | phil. [yoga] la suprématie divine, un aṣṭasiddhi; ce pouvoir permet de créer et de ressusciter.

ईश्वर īśvara [īś_1-vara_1] a. m. n. f. īśvarī riche, puissant [«qui dirige ce qui nous entoure»] — m. seigneur, maître; riche; roi | myth. np. d'Īśvara «Seigneur», l'un des 11 souffles divins [marut] | phil. Dieu suprême, Seigneur; épith. de Śiva, plus rarement de Viṣṇu ou Brahmā; astr. il personnifie l'an 11 d'un cycle de vie [saṃvatsara] | soc. titre de la divinité d'un temple shivaïte, symbolisée par son signe [liṅga] | phil. [yoga] divinité d'élection, Dieu intérieur; on l'évoque en méditant sur omf. īśvarī myth. np. d'Īśvarī, un nom de Durgā, de Lakṣmī, ou d'une déesse [śakti] en gén. | bot. plante dont la racine est un antidote au venin de serpent.
īśvarīkṛ faire un seigneur de.

 īśvarakṛṣṇa [kṛṣṇa] m. hist. np. du philosophe Īśvarakṛṣṇa, auteur des Sāṃkhyakārikās, texte antérieur au 4e siècle; premier rédacteur de la doctrine du sāṃkhya, il était athée.

 īśvaragītā [gītā] f. lit. np. de l'Īśvaragītā, section du Kūrmapurāṇa.

 īśvaratā [-tā] f. suprématie, supériorité.

 īśvaratva [-tva] n. suprématie, supériorité.

 īśvarapraṇidhāna [praṇidhāna] n. phil. piété, foi, consécration/soumission à Dieu (dévotion au Seigneur, c.-à-d. à sa divinité d'élection), une des disciplines [niyama] du yoga.

 īśvarapratyabhijñā [pratyabhijñā_2] f. phil. [śaivasiddhānta] doctrine de la «Reconnaissance du Seigneur», fondée par Utpaladeva (Kaśmīra, 10e siècle) et développée par Abhinavagupta.

  īśvarapratyabhijñākārikā [kārikā] f. lit. stance de l'enseignement de la Reconnaissance du Seigneur [Īśvarapratyabhijñāsūtra], qui en compte 244.

  īśvarapratyabhijñāvimarśinī [vimarśinī] f. lit. np. de l'Īśvarapratyabhijñāvimarśinī, commentaire des stances sur la reconnaissance du seigneur [Īśvarapratyabhijñāsūtra] par Abhinavagupta.

  īśvarapratyabhijñāvivṛttivimarśinī [vivṛtti-vimarśinī] f. lit. np. de l'Īśvarapratyabhijñāvivṛttivimarśinī d'Abhinavagupta.

  īśvarapratyabhijñāsūtra [sūtra] n. pl. lit. np. de l'Īśvarapratyabhijñāsūtra «Stances sur la Reconnaissance du Seigneur», ouvrage fondateur de l'école de la Reconnaissance [Pratyabhijñā], dû à Utpaladeva (Kaśmīra, 10e siècle).
 īśvarapratyabhijñā

 īśvaraprasāda [prasāda] m. grâce divine.

 īśvaravāda [vāda] m. phil. débat sur l'existence de Dieu; not. section du Tattvacintāmaṇi.

 īśvarasaṃhitā [saṃhitā] f. lit. np. de l'Īśvarasaṃhitā, texte vaiṣṇava de la doctrine pāñcarātra, du 8e ou 9e siècle; il est suivi not. pour le rituel du temple Nārāyaṇasvāmī de Melukoṭe.

 īśvarādvaya [advaya] n. phil. monisme.

  īśvarādvayavāda [vāda] a. m. n. f. īśvarādvayavādā phil. théiste moniste.
 īśvarādvaya

 īśvarādhīna [adhīna] a. m. n. f. īśvarādhīnā subordonné du seigneur.
īśvara

ईष् īṣ [relié à iṣ_2] v. [1] pr. md. (īṣate) pft. (īṣe) pp. (īṣita) s'enfuir de, fuir devant [dat.] | attaquer; glâner.

॰ईष -īṣa forme des s. ablatifs.

ईषत् īṣat_1 adv. légèrement, faiblement; peu | dans une certaine mesure.

ईषत् īṣat_2 [ppr. īṣ] a. m. n. f. īṣantī en attaquant.

ईह् īh v. [1] pr. md. (īhate) pp. (īhita) pf. (sam) aspirer à, désirer; s'efforcer de.
īhāṃ cakre il s'efforça.

ईह īha [act. īh] m. essai, tentative — f. īhā effort; exercice, activité | souhait, désir.

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria