Previous page

दिक् dik iic. diś_2.

 dikpāla [pāla] m. myth. divinité régissant l'une des 8 directions de l'espace: Indra (ou Sūrya) à l'Est, Vahni-Agni au Sud-Est, Yama au Sud, Nirṛti_1 (ou Sūrya) au Sud-Ouest, Varuṇa à l'Ouest, Pavana-Vāyu au Nord-Ouest, Kubera (ou Rudra) au Nord, et Īśa-Īśāna (ou Soma-Candra) au Nord-Est; chacun d'eux est associé à un diggaja; syn. lokapāla | bd. épith. d'Avalokiteśvara.
dik

दिग् dig iic. diś_2.

 diganta [anta] m. horizon; le lointain.

 digambara [ambara] a. m. n. f. digambarā jn. nu [«vêtu de ciel»], épith. de la secte jaïne des digambarās, dont les moines vivent nus; opp. śvetāmbara.

 diggaja [gaja] m. myth. éléphant mythique soutenant le monde en un des points cardinaux: Airāvata à l'Est, Puṇḍarīka_1 au Sud-Est, Vāmana_1 au Sud, Kumuda au Sud-Ouest, Añjana à l'Ouest, Puṣpadanta_1 au Nord-Ouest, Sārvabhauma au Nord, et Supratīka_1 au Nord-Est; chacun d'eux est associé à son dikpāla; cf. diśāgaja et gajapati pour d'autres listes.

 dignāga [nāga] m. myth. syn. diggaja | bd. np. de Dignāga ou Diṅnāga, religieux et philosophe bouddhiste du 5-6e siècle (~480–~540), né à Kāñcīpuram; il fut disciple de Vasubandhu; il dirigea l'université de Nālandā où il fonda une école de logique [nyāya]; il est l'auteur du Pramāṇasamuccaya.

 digbhrama [bhrama] m. désorientation; perte du chemin; syn. diṅmoha.

 digvāsa [vāsa_2] a. m. n. f. digvāsā [«vêtu de ciel»] nu.

 digvijaya [vijaya] m. victoire totale [«tous azimuts»]; tournée de conquêtes | lit. np. du Digvijaya, ouvrage de Śaṅkarācārya décrivant sa victoire sur d'autres sectes | titre d'une section du Mahābhārata.

 digvrata [vrata] n. jn. l'observance d'activité limitée, un vœu méritoire [guṇavrata].
dig

दिग्ध digdha [pp. dih] a. m. n. f. digdhā enduit, oint; souillé, barbouillé, empoisonné.

दिङ् diṅ iic. diś_2.

 diṅmārga [mārga] m. chemin allant loin (dans une direction) | pl. diṅmārgās chemins dans toutes les directions.

 diṅmoha [moha] m. désorientation; syn. digbhrama.
diṅ

दित dita [pp. dā_2] a. m. n. f. ditā divisé, déchiré.

दिति diti [act. dā_2] f. myth. np. de Diti «Division», fille de Dakṣa et mère des daityās par Kaśyapa; elle fut tuée par Indra.

दित्स् dits [dés. dā_1] v. pr. (ditsati) vouloir donner, être prêt à donner.

दिधिष् didhiṣ [dés. dā_1] v. pr. (didhiṣati) vouloir donner — pr. md. (didhiṣate) vouloir obtenir.

दिधिषु didhiṣu [agt. dés. dā_1] a. m. n. f. didhiṣū qui cherche à obtenir — m. courtisan, prétendant; amant; 2e mari — f. var. didhiṣū veuve remariée | sœur aînée mariée après sa cadette | sœur cadette mariée avant l'aîné.

दिन dina [div] n. jour, journée || lat. dies; fr. quotidien.
dine dine adv. de jour en jour, tous les jours; toujours.
pratidinam adv. chaque jour, quotidiennement.

 dinakara [kara_1] m. le Soleil [«qui fait le jour»] | myth. np. de Dinakara, le Soleil, épith. de Sūryaf. dinakarī lit. np. de la Dinakarī, commentaire de la Siddhāntamuktāvalī.

 dinakṛt [kṛt_2] m. le Soleil [«qui fait le jour»].

 dinapati [pati] m. Soleil [«maître du jour»].

 dinayāminī [yāminī] f. du. dinayāminyau le jour et la nuit.

 dinānta [anta] m. soir.

 dinārdha [ardha] m. midi; demi-journée.

 dineśa [īśa] m. Soleil [«maître du jour»].

 dineśvara [īśvara] m. Soleil [«maître du jour»].
dina

दिलीप dilīpa [ḍilli-pa_2] m. myth. np. du roi Dilīpa_1 «Protecteur de Delhi», fils d'Aṃśumān de la lignée solaire [sūryavaṃśa], père de Bhagīratha | myth. np. du roi Dilīpa_2, épith. du roi Khaṭvāṅga de la lignée solaire [sūryavaṃśa], descendant d'Aśmaka_1 et donc du précédent; [Raghuvaṃśa] ayant négligé d'honorer Surabhī, celle-ci le maudit de stérilité; il alla avec sa femme Sudakṣiṇā à l'ermitage de Vasiṣṭha pour s'occuper de son veau Nandinī; Surabhī l'éprouva par l'illusion d'un lion auquel il offrit sa vie pour sauver celle de Nandinī; gagnant le pardon de Surabhī, il obtint comme fils Raghu.

दिव् div [agt. dīv_1] m. véd. ciel | myth. np. de Dyau, le Ciel-Lumière personnifié, un Trésor [vasu]; cf. dyausm. n. jour — f. ciel — i. divā adv. de jour, pendant le jour || gr. Ζευς; lat. diu; fr. diurne, Dieu.
dyaus pitar [Jupiter] Dieu le père.
rātriṃ divam adv. nuit et jour.

दिव diva [agt. dīv_1] n. iic. ciel, jour.
divedive chaque jour, quotidiennement.

 divaukas [«qui vit au ciel»] dieu; planète.
diva

दिवः divaḥ [g. div] iic. .

 divodāsa [dāsa] m. myth. véd. np. du sage [rājarṣi] Divodāsa «Esclave du Ciel», roi de Kāśī, fils de Bhīmaratha; [RV.] il fut emprisonné par Śambara, dont il détruisit les forteresses avec l'aide d'Indra; [SkP.] Śiva avait accordé à Divodāsa de régner à Kāśī; lorsqu'il voulut y régner lui-même, il chercha à restreindre son dharma pour le supplanter; les dieux qu'il envoya (Sūrya, Brahmā, etc.) n'y parvinrent pas; seul Viṣṇu réussit, déguisé en moine bouddhiste, car la doctrine bouddhiste désorganisa le royaume que Divodāsa finit par abandonner; cf. Nikumbha pour une autre version; il épousa Mādhavī, dont il eut pour fils Pratardana, pour le prix de 200 śyāmakarṇāśva à Gālava; réputé pour son hospitalité, on l'appelait Atithigva | hist. np. du roi Divodāsa_1, père du roi Sudāsa.
divaḥ

दिवस divasa [diva] m. jour, journée.
ekasmin divase adv. un jour, il était une fois.
pratidivasam adv. chaque jour, tous les jours.
anudivasam adv. chaque jour.

 divaseśvara [īśvara] m. soleil.
divasa

दिवा divā [i. div] adv. de jour; opp. naktam | journellement — ind. jour.

 divākara [kara_1] m. le Soleil [«qui fait le jour»]; cf. niśākara | hist. np. du mātaṅga Divākara, poète estimé de la cour du roi Harṣa.
divā

दिवादि divādi [(dīv_1)-ādi] m. gram. [«qui commence par dīv_1»] qualifie la quatrième classe [gaṇa] du présent des verbes; son marqueur caractéristique [vikaraṇa_2] est śyan.

दिवि divi m. natu. zoo. geai bleu.

दिव्य divya [div-ya] a. m. n. f. divyā divin, céleste; opp. manuṣya | merveilleux, magique; splendide, ravissant — m. être céleste | année divine — n. jugement divin; le monde divin | le divin.

 divyakṣetra [kṣetra] n. terre sacrée.

 divyagaṅgā [gaṅgā] f. myth. rivière céleste; [Mah.] on en liste 7: Nalinī, Pāvanī, Sarasvatī_1, Jambu, Sītā, Gaṅgā et Sindhu.

 divyacakṣus [cakṣus] n. vision divine — a. m. n. f. divyacakṣuṣī qui a la vision divine.

 divyadṛṣṭi [dṛṣṭi] f. vision divine; syn. divyacakṣus.

 divyadeśa [deśa] m. sanctuaire vaiṣṇava, not. en Inde du Sud; 108 sont réputés comme vénérés par les 12 saints-poètes tamils [alvar].

 divyaprabandha [prabandha] m. soc. récitation rituelle des hymnes dévotionnels vaiṣṇavan. lit. np. du Divyaprabandha, corpus des chants dévotionnels de la tradition des saints tamils ālvār, rassemblé par Nāthamuni.

 divyarūpa [rūpa] a. m. n. f. divyarūpā d'une beauté divine.

  divyarūpin [-in] a. m. n. f. divyarūpiṇī id.
 divyarūpa

 divyaviṣaya [viṣaya] m. phil. l'ensemble des 5 éléments subtils ou perceptions [tanmātra].

 divyāṅganā [aṅganā] f. cf. apsaras.

 divyāvadāna [avadāna_2] n. lit. np. du Divyāvadāna «Exploits divins», recueil bd. du Népal; il date du 2e siècle environ.
divya

दिश् diś_1 v. [6] pr. (diśati) fut. (dekṣyati) pft. (dideśa) aor. [3] (adīdiśat) aor. [7] (adikṣat) pp. (diṣṭa) inf. (diṣṭum) pfp. (deṣṭavya, deśya) abs. (diṣṭvā, -diśya) pf. (apa, ā, ut, upa, ni, nis, pra, sam) montrer, faire voir; indiquer | exhiber, produire; démontrer — ps. (diśyate) être montré — ca. (deśayati) montrer, faire voir; exposer, expliquer, enseigner — dés.(didikṣati) vouloir montrer; être disposé à montrer || lat. dico, index; all. zeigen; fr. indiquer, index.

दिश् diś_2 [agt. diś_1] f. direction, sens, point cardinal; région, quartier du ciel; lieu, endroit; ciel, espace | phil. l'Espace, l'une des 9 substances [dravya_1] du vaiśeṣika | pl. diśas les cieux; l'horizon, le lointain, l'espace | myth. les 6 Diśas ou directions de l'espace, personnifiant les 4 points cardinaux: prācī l'Est, dakṣiṇā le Sud, pratīcī l'Ouest et udīcī le Nord, plus ūrdhvā le zénith et dhruvā l'ici | phil. [sāṃkhya] ces directions sont régentes [niyantṛ] du sens de l'ouïe [śrotra].
caturdiśam adv. dans les quatre directions.
anudiśam adv. dans toutes les directions.
diśi diśi adv. dans tous les sens, de tous côtés.
diśo diśas adv. de çà de là.
diśo prayā se répandre en tous sens.
iti dik voici la direction générale (dit not. par un paṇḍita après avoir donné des indications sur un point technique).

दिशा diśā [obj. diś_1] f. direction, point cardinal; région | l'une des 10 directions de l'espace (avec ūrdhva et adhara) | math. symb. le nombre 10.

 diśāgaja [gaja] m. myth. [Rām.] éléphant mythique soutenant le monde en un des points cardinaux: Virūpākṣa_2 à l'Est, Mahāpadma au Sud, Saumanasa à l'Ouest, et Bhadra au Nord; ils demeurent au Rasātala; cf. diggaja pour une autre liste.
diśā

दिष्ट diṣṭa [pp. diś_1] a. m. n. f. diṣṭā montré, indiqué; fixé, déterminé; mentionné, expliqué — n. endroit assigné, but; indication, instruction, ordre | destin, fatalité.

दिष्टि diṣṭi [act. diś_1] f. indication, instruction, prescription | destin, fortune, chance || fr. destin.
diṣṭyā i. adv. par chance, heureusement; grâce au ciel, Dieu merci.
diṣṭyā vṛdh congratuler (pour <i.>).
diṣṭyā vardhase congratulations! sois félicité! bonne chance! (souhait de prospérité [«sois favorisé par la fortune»]).
diṣṭyā sutamukhadarśanenāyuṣmānvardhate congratulations pour la naissance d'un fils.

दिह् dih v. [2] pr. (degdhi) aor. [3] (adīdihat) aor. [7] (adhikṣat) pp. (digdha) pf. (sam) enduire, oindre | salir, souiller, polluer | accroître; accumuler — ps. (dihyate) être enduit, être souillé — ca. (dehayati) faire enduire ou souiller || lat. fingo; all. Teig; ang. dough.

दीक्ष् dīkṣ v. [1] pr. md. (dīkṣate) pp. (dīkṣita) être initié, être consacré; se préparer à une cérémonie religieuse — ca. (dīkṣayati) consacrer; sacrer (roi).

दीक्षण dīkṣaṇa [act. dīkṣ] n. consécration; initiation; exécution de la dīkṣā.

दीक्षा dīkṣā [act. ca. dīkṣ] f. soc. observances préliminaires au sacrifice, consécration du sacrifiant; observance religieuse | soc. initiation; investiture du cordon sacré; rite en gén. | conversion religieuse | occupation exclusive; préparation intensive (not. à la bataille).

 dīkṣāguru [guru] m. maître qui initie (opp. śikṣāguru, qui enseigne).

 dīkṣādarśa [ādarśa] m. lit. np. du Dīkṣādarśa, œuvre de Vedajñāna.

 dīkṣāmaṇḍala [maṇḍala] m. n. soc. diagramme rituel de trois cercles concentriques, portant les symboles du zodiaque, dessiné sur l'autel par le maître pour l'initiation vaiṣṇava.
dīkṣā

दीक्षित dīkṣita [pp. dīkṣ] a. m. n. f. dīkṣitā consacré, initié (à <dat. i. iic.>); préparé — m. véd. patron d'un sacrifice solennel [yajamāna] | soc. désigne certains brahmanes shivaïtes, not. les prêtres du sanctuaire de Naṭarāja (temple de Cidambara, au Tamil Nadu) | soc. np. de Dīkṣita, titre d'érudit en grammaire; cf. Nāgojī, Nīlakaṇṭha_2, Bhaṭṭojī, Hari_1.

दीधिति dīdhiti [red. dhīti] f. réflexion religieuse, dévotion, inspiration | lit. np. de la Dīdhiti, commentaire par Raghunātha_1 Śiromaṇi du Khanḍaṇakhaṇḍakhādya de Śrīharṣa | lumière, splendeur; rayon de lumière.
pīyūṣadidhiti [Murāri] la Lune «aux rayons de nectar».

दीन dīna a. m. n. f. dīnā triste, abattu, déprimé; désolé, affligé, misérable; pauvre; ruiné; malheureux, lamentable | timide, effrayé.
dīnam adv. tristement.

 dīnavrajyā [vrajyā] f. lit. [«errance des deshérités»] catégorie de vers dans les anthologies.
dīna

दीनार dīnāra m. pièce d'or (de valeur variable suivant les époques) || lat. denarius; maghreb dinar.

दीप् dīp v. [4] pr. md. (dīpyate) pp. (dīpta) pf. (ut, pra, sam) briller, resplendir, être lumineux; brûler, flamber, flamboyer — ca. (dī'payati) illuminer, éclairer — int. md. (dedīpyate) resplendir; briller en permanence; être excessivement brillant.

दीप dīpa [agt. dīp] m. lumière, éclat; lampe, lanterne; flambeau, torche.

 dīpamālā [mālā] f. illumination (par une guirlande de lampes).

 dīpalakṣmī [lakṣmī] f. statuette de femme portant une lampe à huile.

 dīpaśikhā [śikhā] f. flamme de la lampe.

 dīpāvali [āvali] f. illumination (par une rangée de lampes) | soc. festival de Dīpāvali «Fête de la lumière», célébré pendant 4 jours à partir de la veille de la nouvelle lune de kārttika [caturdaśī]; il fête la victoire de Kṛṣṇa sur l'asura Naraka [narakacaturdaśī], évoqué par un feu d'artifices, le retour triomphant de Rāma avec Sītā à Ayodhyā après sa victoire sur Rāvaṇa, et la visite de Lakṣmī anticipant le réveil de Viṣṇu de son sommeil de 4 mois, 12 jours plus tard; il commence à dhanvantaritrayodaśī, célébrant l'avènement de Lakṣmī et Dhanvantari lors du kṣīrodamathana; le second jour, à la nouvelle lune [amāvāsyā], on célèbre Lakṣmī [lakṣmīpūjā]; on y célèbre aussi la victoire de Viṣṇu sur le tyran Bali, relégué aux enfers; le troisième jour commémore le retour annuel sur Terre pour une journée du roi Bali, on se lève avant l'aube [brahmamuhūrta], on oublie les inimitiés, et le soir on allume partout des lampes pour dissiper les ténèbres et l'ignorance; on y célèbre aussi govardhanapūjā; le quatrième jour les sœurs invitent leurs frères chez elles [yamadvitīya] || hi. dīvali.
dīpa

दीपक dīpaka [agt. dīp] a. m. n. f. dīpikā lumineux; qui illumine, qui éclaire; qui enflamme — m. lampe, lumière | myth. np. de Dīpaka «Lumineux», fils de Garuḍaf. dīpikā lampe, lanterne; torche; lumière | lit. exégèse; ifc. titre d'ouvrages d'exégèse | lit. figure poétique [alaṃkāra] où le parallélisme syntaxique fait ressortir la similitude [rūpaka] entre l'upameya et l'upamāna.

 dīpikādhāriṇī [dhāriṇī] f. porteuse de lampe.
dīpaka

दीपन dīpana [agt. dīp] a. m. n. f. dīpanā qui allume le feu, qui enflamme | qui stimule; qui aide la digestion — act. n. allumage, mise à feu | méd. tonique; digestif.

दीप्त dīpta [pp. dīp] a. m. n. f. dīptā brûlant, en flammes; brillant, lumineux, éclairé; flamboyant, resplendissant | agité, excité, ardent | exposé au soleil.

 dīptarasa [rasa] a. m. n. f. dīptarasā lit. qui développe une expérience esthétique brillante.

  dīptarasatva [-tva] n. lit. [Vāmana_2] splendeur de style poétique.
 dīptarasa

 dīptāgama [āgama] m. lit. np. du Dīptāgama, traité shivaïte [śaivasiddhānta] de rituels de consécration d'images, d'iconographie, et d'architecture sacrée.
dīpta

दीप्ति dīpti [act. dīp] f. brillance, éclat; splendeur, beauté.

 dīptimat [-mat] a. m. n. f. dīptimatī brillant; splendide | myth. np. de Dīptimān, fils de Kṛṣṇa.
dīpti

दीप्र dīpra [dīp-ra] a. m. n. f. dīprā qui brille; qui flambe — m. feu.
agnidīpraṃgeham la maison était en feu.

दीर्घ dīrgha a. m. n. f. dīrghā long, allongé, étendu (espace ou temps) | phon. (voyelle ou syllabe) longue; opp. hrasva — acc. dīrgham adv. longtemps, loin || gr. δολιχος.
dīrghīkṛ allonger, prolonger.
dīrghībhū s'allonger.
dīrghībhāva m. gram. allongement (voyelle).
dīrghībhūta a. m. n. gram. allongé (voyelle).

 dīrghakaṇṭha [kaṇṭha] a. m. n. f. dīrghakaṇṭhī au long cou — m. myth. np. du dānava Dīrghakaṇṭha «Long cou».

 dīrghakarṇa [karṇa] a. m. n. f. dīrghakarṇī aux longues oreilles — m. lit. [Hit.] np. du chat Dīrghakarṇa.

 dīrghakāya [kāya] a. m. n. f. dīrghakāyā [«au long corps»] grand.

 dīrghakāla [kāla_1] m. longue période de temps.
dīrghakālam adv. pendant longtemps.

 dīrghajihva [jihvā] m. serpent [«qui a une longue langue»] — f. dīrghajihvī myth. [JB.] np. de la rākṣasī Dīrghajihvī «Suceuse», aux nombreux vagins [yoni]; Indra donna à Sumitra les pénis corr., afin qu'il puisse la tuer pendant qu'ils seraient unis.

 dīrghatapas [tapas] m. myth. np. de Dīrghatapā «qui fit une longue ascèse (pour obtenir un héritier)», épith. du roi Dhanvā, fils de Kāśa; son fils est Dhanvantari_1.

 dīrghatamas [tamas] m. myth. véd. np. du sage [ṛṣi] Dīrghatamā «qui voit loin dans les ténèbres», fils d'Utathya et de Mamatā, né aveugle par la malédiction de Bṛhaspati essayant de violer sa mère alors qu'il était déjà conçu; sa mère l'abandonna dans la forêt, les dieux le recueillirent et le donnèrent au roi Bharata qui le nomma son héritier Vitatha, faisant de lui un kṣatriya; il épousa Pradveṣī, et Gautama est l'un de leurs fils; il devint un vieillard vicieux et odieux, fut banni par sa femme et ses enfants, et envoyé sur un radeau dans la Gaṅgā; le roi Bali le reconnut et lui demanda d'enfanter des fils intelligents de sa reine Sudeṣṇā; la reine n'appréciant pas ce vieillard décrépit profita de sa cécité pour se faire remplacer par une nourrice, qui eut de lui Kakṣīvān et dix autres fils, tous grands érudits; le roi, ayant appris la supercherie, demanda à la reine de s'exécuter, et elle eut de lui cinq fils, Aṅga_1, Vaṅga, Kaliṅga_1, Puṇḍra et Śuṅga, qui fondèrent les royaumes éponymes; [Bṛhaddevatā] les dieux lui redonnèrent la vue et il est ainsi «celui qui resta longtemps dans les ténèbres»; cf. Bharadvāja_1 | lit. auteur des hymnes cryptiques 140 à 164 du premier maṇḍala du RV..

 dīrghabāhu [bāhu] a. m. n. f. qui a des longs bras.

 dīrghavarṇa [varṇa] m. phon. voyelle longue.

 dīrghaśṛṅga [śṛṅga] a. m. n. f. dīrghaśṛṅgī qui a des longues cornes.

 dīrghasūtra [sūtra] a. m. n. f. dīrghasūtrā [«qui dévide un long fil»] procrastinateur.

  dīrghasūtrin [-in] a. m. n. f. dīrghasūtriṇī qui procrastine, qui atermoie.
dīrghasūtrī vinaśyati l'indécis court à sa perte.
 dīrghasūtra

 dīrghāgama [āgama] n. bd. texte sacré bd.

 dīrghāyus var. dīrghāyuṣa [āyus] a. m. n. f. qui vit longtemps — m. myth. np. de Dīrghāyu, épith. de Mārkaṇḍeya «l'Eternel».
dīrgha

दीर्घतम dīrghatama [super. dīrgha] a. m. n. f. dīrghatamā le plus éloigné; syn. drāghiṣṭha.

दीर्घतर dīrghatara [compar. dīrgha] a. m. n. f. dīrghatarī plus éloigné; syn. drāghīyas.

दीर्घिका dīrghikā [dīrgha-ika] f. étang ou lac allongé; point d'eau, puits.
dīrghikāvalokanagavākṣagatā assise à la fenêtre surplombant le puits.

दीर्ण dīrṇa [pp. dṝ] a. m. n. f. dīrṇā éclaté, fendu, déchiré | dispersé (armée) | effrayé.

 dīrṇāṅga [aṅga_1] m. épith. de la planète Saturne «au corps dispersé».
dīrṇa

दीव् dīv_1 v. [4] pr. (dīvyati) pr. md. (dīvyate) pft. (dideva) pp. (dyūta) jouer, s'amuser; se moquer de <acc.> | parier, jouer pour le gain, mettre en jeu <g. dat. i.> | briller, resplendir | être joyeux; être ivre — ca. (devayati) faire resplendir.
akṣairmā dīvya Tu ne dois pas jouer aux dés.

दीव् dīv_2 [act. dīv_1] f. véd. jeu (not. pari aux dés).
pratidīvnā par l'adversaire au jeu.

दु du v. [5] pr. (dunoti) ps. (dūyate) pp. (duta, dūna) pf. (pra) brûler, consumer; être affligé, souffrir, être dévoré de chagrin | affliger, tourmenter qqn. <acc.> — ca. (dāvayati) faire brûler, torturer — dés.(dudūṣati) vouloir souffrir.
sacetasas kasya mano na dūyate quel homme de cœur n'aurait-il pas l'esprit tourmenté?

दुःख duḥkha [dus-kha] a. m. n. f. duḥkhā pénible, désagréable, douloureux; difficile, malaisé [«dont l'essieu tourne difficilement»] — n. malheur, mal; souffrance, peine, douleur (opp. sukha) | phil. [vaiśeṣika] la propriété [guṇa] de la peine — v. [11] pr. (duḥkhyati) être malheureux.
duḥkhena avec peine.
duḥkhaṃ kṛ affliger, attrister, faire de la peine.
sarvaṃ duḥkham bd. (1e Noble Vérité [āryasatya]) Tout est souffrance.

 duḥkhakara [kara_1] a. m. n. f. duḥkhakarī qui cause de la peine (à <g.>), qui afflige.

 duḥkhatā [-tā] f. peine, douleur, souffrance.

 duḥkhatraya [traya] n. phil. la triple souffrance.

 duḥkhaprāya [prāya] a. m. n. f. duḥkhaprāyā submergé de douleur.

 duḥkhabahula [bahula] a. m. n. f. duḥkhabahulā submergé de douleur.

 duḥkhākula [ākula] a. m. n. f. duḥkhākulā égaré par le chagrin.

 duḥkhānubhava [anubhava] m. sentiment de souffrance; douleur.

 duḥkhānta [anta] m. phil. état de libération, considéré comme fin des souffrances.

 duḥkhārta [ṛta] a. m. n. f. duḥkhārtā accablé de chagrin.

 duḥkhālaya [ālaya] m. le monde, ici-bas [«la vallée de larmes»].
duḥkha

दुःखित duḥkhita [pp. duḥkha] a. m. n. f. duḥkhitā affligé, abattu.

दुःशल duḥśala [dus-śala] m. myth. [Mah.] np. de Duḥśala, «Mauvaise lance», l'un des 100 fils de Dhṛtarāṣṭra, tué par Bhīmaf. duḥśalā myth. [Mah.] np. de Duḥśalā, unique fille de Dhṛtarāṣṭra, épouse de Jayadratha.

दुःशासन duḥśāsana [dus-śāsana] m. myth. [Mah.] np. de Duḥśāsana «Mauvais conseil», l'un des 100 fils de Dhṛtarāṣṭra; il insulta Draupadī en défaisant la natte de ses cheveux [veṇīsaṃhāra]; Bhīma le tua pour réaliser son vœu de boire son sang — n. mauvais enseignement.

दुःषन्त duḥṣanta cf. duṣyanta.

दुःसंपाद duḥsaṃpāda [dus-saṃpāda] a. m. n. f. duḥsaṃpādā difficile à obtenir.

दुःसह duḥsaha [dus-saha_1] a. m. n. f. duḥsahā insupportable.

दुःस्थ duḥstha [dus-stha] a. m. n. f. duḥsthā en mauvais état; opp. sustha.

दुःस्थित duḥsthita [dus-sthita] a. m. n. f. duḥsthitā en mauvaise situation.

दुकूल dukūla n. étoffe de soie; mousseline; vêtement fin.

दुग्ध dugdha [pp. duh_1] a. m. n. f. dugdhā trait, tiré (lait) | extrait, sucé, épuisé, vidé — n. lait; suc laiteux.

 dugdhadoha [doha] a. m. n. f. dugdhadohā trait, dont on a tiré le lait.

 dugdhaphenī [phena] f. natu. bot. Taraxacum officinale, pissenlit.

 dugdhin [dugdha-in] a. m. n. f. dugdhinī qui a du lait; laiteux — n. natu. calcite.

 dugdhodadhi [udadhi] m. myth. océan primordial de lait; syn. kṣīroda.
dugdha

दुघ dugha [agt. duh_1] a. m. n. f. dughā ifc. qui trait | qui donne (comme lait); qui accorde — f. dughā vache laitière.

दुण्डुक duṇḍuka a. m. n. f. duṇḍukā frauduleux; malveillant.

दुण्डुभ duṇḍubha m. natu. lézard | duṇḍubhi id.

दुत duta [pp. du] a. m. n. f. dutā brûlé, consumé; affligé, désolé.

दुन्दुभ dundubha var. duṇḍubha m. natu. serpent d'eau, non venimeux.

दुन्दुभि dundubhi f. mus. grosse caisse — m. myth. [Rām.] np. de Dundubhi, asura-buffle géant, fils de Maya et de Hemā; Śiva lui ayant donné de grands pouvoirs, son orgueil ne connut pas de bornes, et il combattait tous ceux qu'il rencontrait; au bord de l'océan il provoqua Varuṇa, qui l'envoya chez Himavān; celui-ci l'envoya au royaume du roi des singes Vālī, qui le combattit grâce au pouvoir d'un collier d'or que lui avait donné Indra; le combat dura pendant une année entière dans la caverne Kiṣkindhā; lorsque le sang de Dundubhi jaillit hors de la caverne, Sugrīva, croyant son frère mort, en mura l'entrée avec une grosse pierre, provoquant la colère de Vālī; un peu du sang de Dundubhi retomba sur l'ermitage de Mataṅga, provoquant la colère de ce dernier, qui maudit son responsable de mourir s'il venait à Ṛṣyamūka; Sugrīva s'y réfugia | astr. np. de Dundubhi_1 «Irascible», personnifiant l'an 56 d'un cycle de vie [saṃvatsara] — f. dundubhī myth. [Mah.] np. de la gandharvī Dundubhī, compagne de Tumburu; sur les instructions de Brahmā elle s'incarna sur Terre comme la bossue Mantharā afin d'inciter la jalousie de Kaikeyī, de provoquer l'exil de Rāma, et finalement de déclencher la guerre qui fit périr Rāvaṇa.

 dundubhilepa [lepa] m. pâte à enduire les tambours à fins magiques.
dundubhi

दुर् dur iic. dus.

दुरतिक्रम duratikrama [dus-atikrama] a. m. n. f. duratikramā difficile à franchir.
svabhāvo duratikramaḥ il est impossible de changer sa nature.

दुरागम durāgama [dus-āgama] a. m. n. f. durāgamā difficile à approcher; inintelligible — m. gain illégitime.

दुराचार durācāra [dus-ācāra] m. mauvaise conduite — a. m. n. f. durācārā mécréant, méchant; impie.

दुरात्मन् durātman [dus-ātman] a. m. n. f. durātmanī [«de mauvaise nature»] mauvais, méchant, criminel.

दुराप durāpa [dus-āpa_1] a. m. n. f. durāpā difficile à obtenir; inaccessible.

दुराशय durāśaya [dus-āśaya] a. m. n. f. durāśayā méchant, mal intentionné.
durāśayam adv. en mauvaise part.
tasya vacasi durāśayam kalpaya var. tasya vacasi durāśayam āropaya ne prenez pas ses paroles en mauvaise part.

दुरासद durāsada [dus-āsad] a. m. n. f. durāsadā [«difficile à rencontrer»] inouï.

दुरित durita [dus-ita] n. difficulté; danger; mal, péché — a. m. n. f. duritā difficile; mal; mauvais.

दुरुक्त durukta [dus-ukta] a. m. n. f. duruktā mal dit, mal prononcé | mauvaise parole, propos blessant ou injurieux, diffamation, mensonge — f. duruktī myth. np. de Duruktī, l'Injure personnifiée, fille de Krodha et de Hiṃsā.

दुरुत duruta [dus-uta_2] a. m. n. f. durutā mal tissé | au fig. mal élevé, inculte.

दुरुत्तर duruttara [dus-uttara_2] a. m. n. f. duruttarā difficile à traverser.

दुर्ग durga [dus-ga_1] a. m. n. f. durgā d'un accès difficile, inaccessible, impénétrable, inabordable — m. n. passage difficile, dangereux; forteresse, citadelle, place forte | difficulté, obstacle, danger, calamité, détresse — f. cf. durgā.

दुर्गत durgata [dus-gata] a. m. n. f. durgatā pauvre, nécessiteux.

दुर्गति durgati [dus-gati] f. malheur, misère, détresse, pauvreté; situation difficile | manque de <g.>.

दुर्गन्ध durgandha [dus-gandha] a. m. n. f. durgandhā puant, malodorant.

दुर्गम durgama [dus-gama] a. m. n. f. durgamā difficile à parcourir; inatteignable, inaccessible | incompréhensible — m. n. situation difficile.

दुर्गा durgā [f. durga] f. myth. np. de Durgā «l'Inaccessible», épith. de la Déesse, śakti de Śiva; le lion Manastāla est sa monture; elle tua l'asura-buffle Mahiṣa grâce aux armes de tous les dieux réunis; elle tua les frères Śumbha et Niśumbha par la colère divine Kālī sortie de son front; cf. Annapūrṇā, Ambikā, Aṣṭabhujā, Ādyā, Irāvatī, Īśvarī, Umā, Kālī, Gaurī, Caṇḍī, Cāmuṇḍā, Tripurasundarī, Tvaritā, Daśamahāvidyā, Devī, Dhūmavatī, Pārvatī, Bhadrakālī, Mātaṅgī, Mātā, Lalitā, Śakti, Śākaṃbharī.

 durgāpūjā [pūjā] f. cf. navarātra.
durgā

दुर्ग्रह durgraha [dus-graha] m. spasme, crampe | obstination à, insistance sur <loc.>; entêtement; monomanie — a. m. n. f. durgrahā difficile à saisir; difficile à atteindre, à accomplir ou à comprendre.

दुर्ग्राह्य durgrāhya [dus-grāhya] a. m. n. f. durgrāhyā difficile à saisir; difficile à atteindre, à accomplir ou à comprendre.

 durgrāhyatva [-tva] n. difficulté à saisir ou à comprendre.
durgrāhya

दुर्घट durghaṭa [dus-ghaṭa] a. m. n. f. durghaṭā difficile à accomplir; difficile à réconcilier.

 durghaṭavṛtti [vṛtti] f. lit. np. de la Durghaṭavṛtti «Difficultés morphologiques», œuvre de Śaraṇadeva discutant d'usages grammaticalement corrects non conformes à Pāṇini (12e siècle).
durghaṭa

दुर्जन durjana [dus-jana] a. m. n. f. durjanī méchant, vil, malfaisant — m. méchant homme, odieux personnage; le méchant.

 durjanatā [-tā] f. méchanceté.

 durjanatva [-tva] n. méchanceté.
durjana

दुर्जय durjaya [dus-jaya] a. m. n. f. durjayā invincible — m. myth. np. de l'asura Durjaya «Invincible»; il tua Kuśa au combat.

दुर्ज्ञेय durjñeya [dus-jñeya] a. m. n. f. durjñeyā incompréhensible — m. myth. np. de Durjñeya, épith. de Śiva «Inconnaissable».

दुर्णामन् durṇāman [dus-nāman] a. m. n. f. durṇāmnī qui a un vilain nom.

दुर्दर्श durdarśa [dus-darśa] a. m. n. f. durdarśā difficile à voir, difficile à rencontrer | dont la vue est pénible.

दुर्दशा durdaśā [dus-daśā] f. infortune, détresse, misère; calamité.

 durdaśāpanna [panna] a. m. n. f. durdaśāpannā tombé en infortune; tombé dans la misère.
durdaśā

दुर्दिन durdina [dus-dina] n. jour de pluie, jour d'orage; mauvais temps — v. [11] pr. md. (durdināyate) se mettre à pleuvoir, se couvrir (temps).

दुर्धर्म durdharma [dus-dharma] a. m. n. f. durdharmā de mauvaises mœurs.

दुर्धर्ष durdharṣa [dus-dharṣa] a. m. n. f. durdharṣā inaccessible, inviolable; dangereux, horrible | hautain, distant — m. myth. [Mah.] np. de Durdharṣa, l'un des 100 fils de Dhṛtarāṣṭra.

दुर्धी durdhī [dus-dhī_2] a. m. n. f. [«mal pensant»] faible d'esprit | mal intentionné, méchant.

दुर्नामन् durnāman [dus-nāman] a. m. n. f. durnāmnī qui a un vilain nom.

दुर्निमित्त durnimitta [dus-nimitta] n. mauvais présage.

दुर्निवार durnivāra [dus-nivāra] a. m. n. f. durnivārā difficile à contenir; irrépressible.

 durnivāratā [-tā] f. irrépressibilité.
durnivāra

दुर्बल durbala [dus-bala] a. m. n. f. durbalā faible, chétif; souffreteux, malade, impotent | frêle, maigre, émacié; précaire.
durbalībhū devenir faible ou inefficace.
aśvaṃ naiva gajaṃ naiva vyāghraṃ naiva ca naiva ca | ajāputraṃ baliṃ dadyād devo durbalaghātakaḥ || [Cāṇakya] On ne doit sacrifier ni le cheval ni l'éléphant ni surtout le tigre, mais seul le chevreau à Dieu qui tue le faible.

 durbalācārya [ācārya] m. hist. np. du philosophe Durbalācārya (début 19e siècle); on lui doit not. la Tattvamīmāṃsā; il est aussi l'auteur de la Kuñcikā, commentaire de la Vaiyākaraṇasiddhāntamañjūṣā; aussi appelé Kṛṣṇamitrācārya.
durbala

दुर्बोध durbodha [dus-bodha] a. m. n. f. durbodhā incompréhensible, insondable.

दुर्भाग्य durbhāgya [dus-bhāgya_1] a. m. n. f. durbhāgyā malchanceux; infortuné — n. infortune.

दुर्भिक्षम् durbhikṣam [dus-bhikṣā] adv. famine.

दुर्भिद durbhida [dus-bhidā] a. m. n. f. durbhidā difficile à détruire.

दुर्मङ्गल durmaṅgala [dus-maṅgala] a. m. n. f. durmaṅgalī qui porte malchance.

दुर्मति durmati [dus-mati] a. m. n. f. insensé — m. astr. np. de Durmati «Sénile», personnifiant l'an 55 d'un cycle de vie [saṃvatsara].

दुर्मनस् durmanas [dus-manas] a. m. n. f. triste, chagrin, mal disposé — n. mauvaise humeur, mélancolie.

 durmanastā [-tā] f. tristesse; opp. sumanastā || pali domanassa.
durmanas

दुर्मुख durmukha [dus-mukha] a. m. n. f. durmukhī laid de visage | au parler rude; insultant — m. astr. np. de Durmukha «Malpoli», personnifiant l'an 30 d'un cycle de vie [saṃvatsara].

दुर्मेध durmedha [dus-medha] a. m. n. f. durmedhā stupide; ignorant; crétin — a. m. n. f. durmedhas id.

दुर्योधन duryodhana [dus-yodhana] m. myth. [Mah.] np. de Duryodhana «l'Invincible», fils aîné du roi Dhṛtarāṣṭra et de Gāndhārī, général en chef de l'armée des kauravās; il incarne le kaliyuga; il insulta et maltraita Draupadī, en la traînant par les cheveux; après la bataille il se cacha dans le lac Dvaipāyana_2 pour se reposer; il fut tué en combat singulier à la massue par Bhīma; son fils Lakṣmaṇa_1 fut tué par Abhimanyu; cf. Suyodhana.

दुर्लङ्घ्य durlaṅghya [dus-laṅghya] a. m. n. f. durlaṅghyā difficile à vaincre ou à transgresser; insurmontable.

दुर्लभ durlabha [dus-labh] a. m. n. f. durlabhā inaccessible; introuvable, rare, extraordinaire | difficile à trouver; difficile à <inf.> || pkt. dullaha.
durlabhībhū devenir inaccessible.
bodhidurlabha jn. rareté de la connaissance suprême, une instruction circonspecte canonique [anuprekṣā].
durlabham bhārate janma C'est une grande chance que d'être né en Inde.

 durlabhatama [-tama] a. m. n. f. durlabhatamā super. le plus rare; extrêmement rare.

 durlabhatara [-tara] a. m. n. f. durlabhatarā compar. plus rare; très rare.

 durlabhatā [-tā] f. rareté.

 durlabhatva [-tva] n. id.
durlabha

दुर्ललित durlalita [dus-lalita] a. m. n. f. durlalitā (enfant) gâté, mal élevé; garnement, voyou.

दुर्वच durvaca [dus-vaca] a. m. n. f. durvacā qui parle mal | difficile à prononcer ou à expliquer — n. insulte, injure; mauvaises paroles.

दुर्वचन durvacana [dus-vacana] n. pl. paroles mauvaises; jurons, insultes.

दुर्वाचक durvācaka [dus-vācaka] m. jeu de mots.

 durvācakayoga [yoga] m. l'art du jeu de mots, un des 64 arts [kalā].
durvācaka

दुर्वास durvāsa [dus-vāsa_2] a. m. n. f. durvāsā mal vêtu — m. var. durvāsas myth. np. de l'irascible sage [ṛṣi] Durvāsā «le Mal Vêtu»; il est fils d'Atri et d'Anasūyā comme incarnation de Śiva; sa nature est l'intolérance [akṣānti]; il est de teint vert et basané, émacié, porte une longue barbe, est vêtu de haillons; il maudit ceux qui l'insultent; [Mah.] en récompense pour sa patience et son hospitalité, il donna à Kuntī un mantra ayant le pouvoir d'invoquer les dieux pour enfanter; il donna à Kṛṣṇa le reste de son gruau de riz pour s'en recouvrir le corps comme protection, et le bénit en lui disant qu'il ne pouvait craindre la mort par les parties enduites, mais «qu'il aurait dû s'en couvrir la plante des pieds», prophétisant sa mort par la flèche de Jarā_2; pour ne pas avoir été reçu avec égards à l'ermitage de Kaṇva, il maudit d'amnésie Duṣyanta, provoquant son tragique malentendu avec Śakuntalā; il exécuta le sacrifice pour Śvetaki; [VP.] il maudit Indra plein d'orgueil de ses richesses pour qu'il perdît la faveur de Lakṣmī qui disparut, pour ne revenir qu'au barattage de l'Océan primordial [kṣīrodamathana]; il visita le Pitṛloka, et fut surpris des cris de douleur émanant du Pitṛtīrtha; Yama lui apprit que c'était l'enfer où étaient tourmentés les méchants; il demanda à le visiter, et les cendres couvrant son corps le transformèrent en paradis.

दुर्विदग्ध durvidagdha [dus-vidagdha] a. m. n. f. durvidagdhā borné, stupide — m. faux savant.

दुर्विनीत durvinīta [dus-vinīta] a. m. n. f. durvinītā indiscipliné, mal élevé; brutal; rétif — m. hist. np. de Durvinīta «Rétif», qui combattit son frère cadet préféré par leur père Avinita et devint roi de la dynastie Gaṅga du Karṇāṭa en 529; sa capitale était Talakadu sur la Kāverī; une de ses filles épousa Pulakeśī_2 et donna naissance à Vikramāditya_1.

दुर्विपाक durvipāka [dus-vipāka] m. résultat malheureux, conséquence néfaste — a. m. n. f. durvipākā qui a de mauvaises conséquences.
aho dāruṇo daivadurvipākaḥ hélas! les néfastes conséquences du destin sont terribles.

दुर्वृत्त durvṛtta [dus-vṛtta] a. m. n. f. durvṛttā méchant, vicieux — m. le méchant.

दुश्चर्मन् duścarman [dus-carman] m. lépreux.

 duścarmaka [-ka] n. lèpre.
duścarman

दुश्चेष्टा duśceṣṭā [dus-ceṣṭā] f. mauvaise conduite, mauvaise action.

दुष् duṣ v. [4] pr. (duṣyati) pp. (duṣṭa) pf. (anu, pra, vi) se gâter; être mauvais, corrompu, impur, contaminé, ruiné | pécher, commettre une faute, avoir tort — ca. (dūṣayati) cf. dūṣ.

दुष्कर duṣkara [dus-kara_1] a. m. n. f. duṣkarā difficile à faire, ardu — n. difficulté.

दुष्करण duṣkaraṇa [dus-karaṇa] n. travail pénible; corvée.

दुष्कर्मन् duṣkarman [dus-karman] n. péché; tâche pénible — a. m. n. f. duṣkarmaṇī méchant, criminel.

दुष्कुल duṣkula [dus-kula] n. mauvaise famille; basse extraction.

दुष्कृत duṣkṛta [dus-kṛta] a. m. n. f. duṣkṛtā qui agit mal, coupable | mal organisé, mal appliqué, mal fait — n. mauvaise action, péché; culpabilité.

दुष्ट duṣṭa [pp. duṣ] a. m. n. f. duṣṭā gâté, souillé; contaminé, impur, vicié | corrompu, dépravé, vicieux; vil, bas, mauvais, méchant | fautif, coupable | calomnié, avili, insulté — ifc. souillé de — m. scélérat, criminel; lit. rôle du scélérat au théâtre — n. péché, crime, souillure; culpabilité; outrage, viol; perversion — f. duṣṭā femme dépravée.
dṣṭabaṭuka sale gamin, méchant garçon.

 duṣṭatā [-tā] f. méchanceté, vice; faute, violation, crime.

 duṣṭatva [-tva] n. méchanceté, vice; faute, violation, crime.

 duṣṭabaṭuka [baṭuka] m. mauvais garçon, voyou.

 duṣṭahṛdaya [hṛdaya] a. m. n. f. duṣṭahṛdayā méchant, mauvais, qui a le cœur endurci.

 duṣṭātma [ātma] a. m. n. f. duṣṭātmā à l'âme corrompue; dont la nature est mauvaise.
duṣṭa

दुष्टर duṣṭara [dus-tara] a. m. n. f. duṣṭarā cf. dustara.

दुष्टि duṣṭi [act. duṣ] f. corruption; souillure; vice | infection (blessure).

दुष्पूर duṣpūra [dus-pūra] a. m. n. f. duṣpūrā difficile à remplir; difficile à satisfaire.

दुष्प्रयुक्त duṣprayukta [dus-prayukta] a. m. n. f. duṣprayuktā mal arrangé, en désordre; mésutilisé.

दुष्मन्त duṣmanta cf. duṣyanta.

दुष्यन्त duṣyanta var. duḥṣanta, duṣmanta m. myth. np. du roi Duṣyanta (ou Duḥṣanta ou Duṣmanta), de la lignée lunaire [somavaṃśa], descendant de Pūru, époux de Haṃsavatī puis de Śakuntalā et père par cette dernière de Bharata; il fut invité au ciel [svarga] par Indra, qui envoya son cocher Mātali le chercher, afin de combattre les démons [dānavās] | lit. il est le héros du drame Abhijñānaśakuntalā de Kālidāsa.

दुस् dus var. dur, duś, duṣ, duḥ pf. mal, mauvais, difficile, dangereux, inférieur || fr. dys.

दुस्तर dustara var. duṣṭarā [dus-tara] a. m. n. f. dustarā difficile à traverser.

दुस्त्यज dustyaja [dus-tyaja] a. m. n. f. dustyajā à quoi il est difficile de renoncer.

दुह् duh_1 v. [2] pr. (dogdhi) aor. [7] (adhukṣat) pp. (dugdha) pfp. (duhya, dohya, dohanīya) inf. (dogdhum) traire | tirer, extraire, exprimer — pr. md. (dugdhe) donner du lait; émettre, faire couler; fournir, accorder — ca. (dohayati) faire traire — dés.(dudhukṣati) vouloir traire || ang. dug.
devā aduhra véd. les dieux accordaient l'abondance.
goṣu duhyamānāsu gato devadatto dugdhāsvāgataḥ Devadatta est parti quand on trayait les vaches et revenu une fois traites.

दुह् duh_2 [agt. duh_1] ifc. m. f. qui trait | qui accorde — m. duha id.

दुहितृ duhitṛ [agt. duh_1] a. m. n. f. qui trait — f. fille [«celle qui trait»] || ang. daughter; all. Tochter.

दुह्य duhya [pfp. [1] duh_1] a. m. n. f. duyā à traire, qu'il faut traire.

दुह्यमान duhyamāna [ppr. ps. duh_1] a. m. n. f. duhyamānā qui est trait.

दू [act. du] f. douleur; détresse.

 dūda [da] a. m. n. f. dūdā ennemi; oppresseur.

दूत dūta a. m. n. f. dūtī messager, envoyé, émissaire; ambassadeur; négociateur — f. dūtī entremetteuse | phil. [trika] partenaire sexuelle d'un kulayāga | myth. attendante de Durgā.
agniṃ dūtam puro dadhe [RV.] Je nomme Agni comme premier ambassadeur.

 dūtakāvya [kāvya] n. lit. genre poétique, à l'exemple du Meghadūta | lit. np. du Dūtakāvya de Nārāyaṇa_3 Bhaṭṭa, qui évoque le rôle de médiateur de Kṛṣṇa entre les Pāṇḍavās et Duryodhana.

 dūtavākya [vākya] n. lit. np. du Dūtavākya «Le dit du messager», pièce de théâtre du genre kūṭiyāṭṭam du Kerala.

 dūtavāsa [vāsa_1] m. mod. ambassade.
dūta

दूतक dūtaka [dūta-ka] a. m. n. f. dūtikā messager; ambassadeur.

दून dūna [pp. du] a. m. n. f. dūnā brûlé; affligé, déprimé.

दूर dūra a. m. n. f. dūrā lointain, distant, éloigné — n. éloignement, distance, longue route, grande durée.
dūrāt adv. loin, au loin; il y a longtemps.
dūram adv. au loin; loin de <abl. g.>; très haut ou très bas | il y a longtemps | énormément.
dūraṃ kṛ distancer, surpasser.
dūrīkṛ écarter, éloigner, bannir.
dūrībhū s'éloigner, se retirer.
dūre kṛ éloigner, séparer.
dūre tiṣṭhatu adv. qu'importe, n'en parlons plus.
dūre bhū s'éloigner, s'absenter, partir au loin.

 dūragata [gata] a. m. n. f. dūragatā parti au loin | très engagé.
dūragatamanmathā elle est très amoureuse.

 dūratas [-tas] adv. de loin, à distance; loin; très.

 dūradarśana [darśana] m. [«qui voit loin»] vautour — n. faculté de voir loin | mod. télévision.

 dūradarśin [darśin] a. m. n. f. dūradarśinī qui voit loin — m. prophète, voyant | vautour.

 dūrabhāṣā [bhāṣā] f. mod. radio.

 dūravāṇī [vāṇī] f. mod. téléphone.

 dūrārūḍha [ārūḍha] a. m. n. f. dūrārūḍhā monté haut; très avancé; parvenu à une haute stuation.
dūrārūḍhāḥ khalu ete manorathaḥ Ce sont certes de très hautes ambitions.

 dūrārohin [ārohin] a. m. n. f. dūrārohinī id..
dūra

दूरक्त dūrakta [dur-rakta] a. m. n. f. dūraktā mal peint; mal teinté.

दूरक्ष्य dūrakṣya [dur-rakṣya] a. m. n. f. dūrakṣyā difficile à protéger.

दूर्वा dūrvā f. natu. bot. Cynodon dactylon, panis, chiendent; cette herbe rampante vert sombre est employée dans les rites d'offrande.

 dūrvāvaṇa [vana] n. véd. bocage d'herbes dūrvā.
dūrvā

दूष् dūṣ [ca. duṣ] v. [10] pr. (dūṣayati) pp. (dūṣita) corrompre, souiller, vicier, gâcher; abîmer, endommager; déshonorer, violer; falsifier, calomnier; insulter, outrager qqn. <g.> | blâmer, désapprouver; objecter, réfuter.
svaṃ dūṣayati il se déshonore.

दूष dūṣa [agt. ca. duṣ] a. m. n. f. dūṣā qui souille — ifc. souillé de.

दूषक dūṣaka [agt. ca. duṣ] a. m. n. f. dūṣikā qui corrompt, qui souille, qui outrage; vicieux, mauvais, impur | séducteur; diffamateur — f. dūṣikā impureté, saleté; chassie.

दूषण dūṣaṇa [agt. ca. duṣ] a. m. n. f. dūṣaṇī nuisible, funeste, mauvais; injuste; spoliant — act. n. souillure, péché, faute; outrage, insulte, viol — m. myth. np. de Dūṣaṇa, épith. de Rāvaṇa «le Mauvais» | myth. np. de l'asura Dūṣaṇa_1, qui persécuta Vedapriya; cf. mahākāleśvara.

दूषित dūṣita [pp. ca. duṣ] a. m. n. f. dūṣitā souillé, corrompu, abîmé; calomnié, outragé — n. calomnie, insulte.

दृ dṛ_1 ps. (driyate) pfp. (dṛtya, daraṇīya) pf. (ā) [inusité sans pf.].

दृ dṛ_2 cf. dṝ.

दृंह् dṛṃh cf. dṛh.

दृक् dṛk cf. dṛś_2.

 dṛkpāta [pāta] m. fait de jeter un regard.
dṛk

दृढ dṛḍha [pp. dṛh] a. m. n. f. dṛḍhā ferme, fixe; stable, constant | solide, massif; dur, dense; épais | fort, résistant; tenace, inébranlable.
dṛḍhībhū devenir fort.

 dṛḍhatara [-tara] a. m. n. f. dṛḍhatarā compar. très fort; très violent.

 dṛḍhadasyu var. dṛḍhasyu [dasyu] m. myth. np. du sage Dṛḍhadasyu «Inflexible envers les impies», fils d'Agasti et de Lopāmudrā, aussi appelé Idhmavāha ou Tridasyu.

 dṛḍhaniścaya [niścaya] a. m. n. f. dṛḍhaniścayā établi; certain | résolu.

 dṛḍhabandha [bandha] m. emprisonnement rigoureux | lit. règles de composition rigides.

 dṛḍhabala [bala] m. hist. np. du médecin Dṛḍhabala; il révisa la Carakasaṃhitā.

 dṛḍhabhakti [bhakti] a. m. n. f. dont l'affection est solide.

  dṛḍhabhaktika [-ka] a. m. n. f. dṛḍhabhaktikā id.
 dṛḍhabhakti

 dṛḍhamati [mati] a. m. n. f. ferme d'esprit; engagé, résolu.

 dṛḍhamūrkha [mūrkha] a. m. n. f. dṛḍhamūrkhā fieffé imbécile.

 dṛḍhavrata [vrata] a. m. n. f. dṛḍhavratā [«ferme dans ses vœux»] qui suit ses résolutions; qui est ferme dans son ascèse | voué à, qui persévère dans <iic. loc.>.
dṛḍha

दृढस्यु dṛḍhasyu cf. dṛḍhadasyu.

दृति dṛti [act. dṝ] m. peau (tannée), cuir | sac de cuir; outre en peau.

 dṛtihari [hari_1] m. [«qui transporte des charognes»] chien.
dṛti

दृप् dṛp v. [4] pr. (dṛpyati) pp. (dṛpta) devenir fou, divaguer | s'enorgueillir, être orgueilleux — ca. (darpayati) affoler, rendre orgueilleux.

दृप्त dṛpta [pp. dṛp] a. m. n. f. dṛptā fou, frénétique | orgueilleux, arrogant, présomptueux.

दृप्र dṛpra [dṛp-ra] a. m. n. f. dṛprā arrogant | fort.

दृब्ध dṛbdha [pp. dṛbh] a. m. n. f. dṛbdhā lié, attaché; en bottes, en gerbes.

दृभ् dṛbh v. [6] pr. (dṛbhati) pp. (dṛbdha) ca. (darbhayati) mettre en gerbes, lier, attacher.

दृश् dṛś_1 var. paś v. [4] pr. (paśyati) fut. (drakṣyati) pft. (dadarśa) aor. [2] (adarśat) aor. [3] (adīdṛśat) aor. [4] (adrākṣīt) inf. (draṣṭum) pp. (dṛṣṭa) ppft. (dadṛśivas) pfp. (dṛśya, darśanīya) abs. (dṛṣṭvā) pf. (ā, upa, ni, pra, prati, sam) voir; discerner | regarder | aller voir, rendre visite à <acc.> — ps. (dṛśyate) être vu; apparaître, se manifester, se révéler; s'avérer comme, sembler être | (impers.) il est observé — ca. (darśayati) faire voir, montrer — int. md. (darīdṛśyate) être toujours visible; être constamment en évidence, être très souvent vu | être vu répétitivement — dés.(didṛkṣati) souhaiter voir — dés.md. (didṛkṣate) espérer voir, désirer.
punaḥ drakṣyāmaḥ adr. à bientôt.

दृश् dṛś_2 [agt. dṛś_1] a. m. n. f. ifc. qui observe, qui comprend, qui sait | semblable à, tel que — f. regard, vue, vision; œil | aspect, apparence, point de vue, doctrine.

दृश dṛśa [act. dṛś_1] ifc. a. m. n. f. dṛśī qui a l'apparence de, semblable à.
īdṛśa var. etādṛśa, tādṛśa tel.
kīdṛśa quel, de quelle nature, de quelle utilité?
mādṛśa tel que moi.

दृशि dṛśi [act. dṛś_1] f. vision; faculté de la vue.

दृश्य dṛśya [pfp. [1] dṛś_1] a. m. n. f. dṛśyā visible; à voir, plaisant — n. objet visible | lit. drame (opp. śravya).

दृश्वन् dṛśvan [agt. dṛś_1] ifc. a. m. n. f. dṛśvarī qui a vu <iic.>; familier de.
merudṛśvā qui a vu le mont Meru.
paralokadṛśvā qui a vu l'au-delà.
pāradṛśvā qui a vu l'autre rive.

दृषद् dṛṣad f. pierre, rocher; meule (inférieure, portant la pierre [upalā]); syn. śilā.

 dṛṣadupala [upala] n. meule à condiments — f. dṛṣadupalā du. dṛṣadupale les deux pierres de la meule.

 dṛṣadvat [-vat] a. m. n. f. dṛṣadvatī plein de rochers — f. dṛṣadvatī géo. np. de la rivière Dṛṣadvatī «qui charrie des pierres» (mod. Ghaggar, à la frontière entre le Pañjab et l'Hariyāṇa).
dṛṣad

दृष्ट dṛṣṭa [pp. dṛś_1] a. m. n. f. dṛṣṭā vu, observé, remarqué, perçu | visible, apparent, manifeste, réel, évident | éprouvé, compris; reconnu, valable.
dṛṣṭavīryo me rāmaḥ Rāma a été témoin de mes exploits.

 dṛṣṭadoṣa [doṣa_2] a. m. n. f. dṛṣṭadoṣā considéré coupable, erroné ou fautif.
dṛṣṭadoṣā mṛgayā la chasse est considérée comme un péché.

 dṛṣṭanaṣṭa [dṛṣṭanaṣṭa] a. m. n. f. dṛṣṭanaṣṭā entraperçu.

 dṛṣṭapūrva [pūrva] a. m. n. f. dṛṣṭapūrvā déjà vu.

 dṛṣṭādṛṣṭa [adṛṣṭa] a. m. n. f. dṛṣṭādṛṣṭā plus ou moins visible.

 dṛṣṭānta [anta] m. exemple; instance; illustration | analogie, parabole, métaphore | phil. [nyāya] exemple à l'appui du syllogisme [pañcāvayava]; il doit vérifier la thèse [sapakṣa].
hetoḥ pratibandhāvadhāraṇaṃ dṛṣṭāntaḥ phil. [Nyāyamañjarī] L'exemple à l'appui est l'affirmation de l'implication de la cause.

  dṛṣṭāntatas [-tas] adv. par exemple.
 dṛṣṭānta

 dṛṣṭārtha [artha] a. m. n. f. dṛṣṭārthā dont le mérite, le sens ou le but est évident | qui connaît le vrai sens des choses | phil. qui concerne le monde visible; syn. laukika.
dṛṣṭa

दृष्टि dṛṣṭi [act. dṛś_1] f. vue, vision; regard, coup d'œil, œil; notion, point de vue | compréhension, intelligence; connaissance.
dṛṣṭiṃ regarder <loc.>; jeter un coup d'œil.
mama dṛṣṭyā à mon avis.
lokadṛṣṭyā aux yeux du public.

 dṛṣṭikṣama [kṣama] a. m. n. f. dṛṣṭikṣamā digne d'être vu.

 dṛṣṭidoṣa [doṣa_2] m. soc. sort jeté par le regard, mauvais œil.

 dṛṣṭinipāta [nipāta] m. cf. dṛṣṭipāta.

 dṛṣṭiparihāra [parihāra] m. protection contre le mauvais œil.

 dṛṣṭipāta [pāta] m. regard [«chute du regard»]; coup d'œil | phil. [Netratantra] mauvais œil.

 dṛṣṭimanohara [manohara] a. m. n. f. dṛṣṭimanoharā plaisant à la vue.

 dṛṣṭivāda [vāda] m. lit. 12e texte du canon jaina, recueil de différentes doctrines.

 dṛṣṭiviṣa [viṣa] a. m. n. f. dṛṣṭiviṣā myth. [«au regard empoisonné»] qui empoisonne par le simple regard.

 dṛṣṭisambheda [sambheda] m. échange de regards.

 dṛṣṭisṛṣṭi [sṛṣṭi] f. phil. doctrine advaita de l'observation et de la manifestation.
dṛṣṭi

दृह् dṛh var. dṛṃh v. [1] pr. (dṛṃhati) pp. (dṛḍha) consolider, affermir — pr. md. (dṛṃhate) être ferme, être fort.

दॄ dṝ var. dṛ_2 v. [9] pr. (dṛṇāti) ca. (dārayati) pf. (vi) fendre, déchirer, briser — ps. (dīryate) pp. (dīrṇa) éclater, se fendre, se déchirer, tomber en pièces || gr. δερω; ang. to tear; all. verzehren.

देय deya [pfp. [1] dā_1] a. m. n. f. deyā à donner.
deyamārtasya śayanaṃ pariśrāntasya cāsanam | tṛṣitasya ca pānīyaṃ kṣudhitasya ca bhojanam || Il faut donner un lit au malade, un siège à l'épuisé, de l'eau à l'assoiffé, de la nourriture à l'affamé.

 deyadharma [dharma] m. bd. [«devoir de don»] charité, donation | var. devadharma bd. donation; not. dans le cas de l'image d'un dieu.
deya

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria