Previous page
 y

ya nota. le nombre 1; cf. kaṭapayādi.

ya_1 [m. yad] pn. relatif m. qui, que || lat. is, ea, id.
yaḥ kaścid quiconque, qui que ce soit.
yasmāt conj. puisque, parce que, car, d'où, par suite de quoi; afin que.
yena conj. où; afin que.
yo yaḥ tous ceux qui, quelque ... que.
yo 'ham moi qui.

ya_2 [agt. yā_1] ifc. a. m. n. f. yā_3 qui va vers, qui recherche.

॰य -ya (avec vṛddhi du thème) forme des a. poss. (appartenant à, à propos de, dérivant de) | forme des vn. ou des ca. (classe 10) | forme des s. n. de qualité abstraite d'un a. | forme des pfp. avec sens passif d'obligation, de nécessité ou de possibilité | forme des intensifs de répétition | (péj.) d'une manière détournée ou bâclée.

यक् yak nota. gram. modificateur [vikaraṇa_2] de formation du passif | gram. affixe primaire [kṛt_2] du ppr. ps.

यकन् yakan [relié à yakṛt] n. foie.

यकार yakāra [(ya)-kāra] m. le son ou la lettre ‘ya’.

यकृत् yakṛt n. foie.

यक्ष yakṣa [yaj_1] m. myth. troll, nain serviteur de Kubera et gardien de ses trésors; les yakṣās, génies agrestes, représentent les forces chtoniennes produisant les trésors minéraux, les métaux nobles et les pierres précieuses; ils sont représentés corpulents et avec un gros ventre [kumbhāṇḍa]; Suketu est leur roi; les yakṣās sont invoqués par les caravanes pour la protection du voyage; on peut être possédé par un yakṣa, ou prétendre l'être pour éconduire un soupirant importun; les yakṣyas sont souvent associées à un arbre sacré; cf. vṛkṣakā, śālabhañjikā, Tāṭakāf. yakṣī myth. yakṣa femelle, nymphe sylvestre || pali yakkha.

 yakṣagraha [graha] m. phil. [tantra] possession par un génie.

 yakṣapraśna [praśna] m. lit. [Mah.] np. du Yakṣapraśna, épisode du Vanaparva; à la fin de leurs 12 ans d'exil, les pāṇḍavās rencontrent un brahmane qui ne peut faire ses rituels védiques car un daim a pris son araṇī dans ses cornes; à la recherche du daim, Yudhiṣṭhira est assoiffé; Nakula va chercher de l'eau à un lac, où une grue [baka] lui dit que l'eau sera poison s'il ne répond pas à ses questions; Nakula en boit, et meurt aussitôt; son jumeau Sahadeva subit le même sort, puis Arjuna, et enfin Bhīma; Yudhiṣṭhira, parti à leur recherche, arrive au lac, et demande à la grue de l'interroger; la grue se révèle être un génie-yakṣa, qui pose 18 questions philosophiques; Yudhiṣṭhira ayant bien répondu, le yakṣa s'identifie finalement comme Dharma et leur promet protection pendant leur année d'incognito [ajñātavāsa].
yakṣa

यक्ष्म yakṣma m. méd. maladie pulmonaire; not. tuberculose | var. yakṣman id.

 yakṣmin [-in] a. m. n. f. yakṣmiṇī tuberculeux.
yakṣma

यङ् yaṅ nota. gram. marque de l'intensif ou fréquentatif.

 yaṅanta [anta] m. gram. forme intensive.
yaṅ

यज् yaj_1 v. [1] pr. (yajati) pr. md. (yajate) pft. (iyāja) aor. [4] (ayākṣīt) aor. [3] (ayīyajat) fut. (yakṣyati) pp. (iṣṭa_2) abs. (iṣṭvā) ppr. md. (yajamāna) inf. (yaṣṭum) pf. (pari, pra) offrir le sacrifice, sacrifier (pour un autre) | honorer une divinité <acc.> d'un sacrifice <i.> | offrir en sacrifice <acc. i.> | sanctifier un endroit <acc.> (par un sacrifice <i.>) — pr. md. (yajate) offrir un sacrifice (pour son propre bénéfice) | être sacrifié | être honoré d'un sacrifice — ca. (yājayati) faire sacrifier; offrir le sacrifice à <acc.> — ps. (ijyate) être sacrifié | être honoré d'un sacrifice — dés.(yiyakṣati) désirer sacrifier — int. (yāyajyāti) sacrifier répétitivement || gr. αγιος.
paśunā rudram yajate il sacrifie un animal à Rudra.
svargakāmo yajeta Qui veut aller au Ciel doit offrir un sacrifice.

यज् yaj_2 [agt. yaj_1] ifc. m. f. qui sacrifie; qui honore.

यजत yajata [yaj_1-ta] a. m. n. f. yajatā à qui l'on doit sacrifier; adorable; sublime.

यजत्र yajatra [yaj_1-tra] a. m. n. f. yajatrā qui mérite d'être honoré ou adoré; vénérable — m. cf. agnihotrinn. cf. agnihotra.

यजन yajana [act. yaj_1] n. soc. célébration du sacrifice en tant que sacrifiant, l'un des 6 devoirs [ṣaṭkarmāni] d'un brahmane | lieu du sacrifice.

यजमान yajamāna [ppr. md. yaj_1] a. m. n. f. yajamānī sacrifiant, qui sacrifie (pour soi) — m. soc. sacrificateur en tant que patron du sacrifice, par opposition au prêtre qui effectue le rite sacrificiel pour son bénéfice; il doit être préalablement consacré par une observance rituelle [dīkṣā] de 12 jours [dvādaśāha]; après le sacrifice il doit payer leurs honoraires [dakṣiṇā] aux prêtres qui ont officié — f. yajamānī soc. l'épouse du sacrifiant, qui patronne le sacrifice avec lui || hi. jajmān.

यजुः yajuḥ iic. yajus.

 yajuḥsaṃhitā [saṃhitā] f. phil. cf. Yajurveda.
yajuḥ

यजुस् yajus [yaj_1] n. formule sacrificielle en prose (à murmurer) | cf. yajurveda.

 yajurveda [veda] m. phil. le Yajurveda, recueil de formules rituelles [yajus], 3e Veda; on distingue le Yajurveda blanc [śukla] et le Yajurveda noir [kṛṣṇa]; cf. Yājñavalkya.
yajus

यज्ञ yajña [act. yaj_1] m. dévotion, prière; acte sacré — m. sacrifice; rite solennel | soc. cérémonie d'offrande d'un fidèle [yajamāna] effectuée par un prêtre, selon le rite du sacrifice véd. | adoration; vénération rituelle.
yajñena yajñam ayajanta devāḥ [RV.] Les dieux offrirent le sacrifice en sacrifice par le sacrifice | (Houben) Par la vénération rituelle les dieux ont vénéré la vénération rituelle.

 yajñakarman [karman] a. m. n. f. yajñakarmaṇī qui effectue un sacrifice — n. cérémonie sacrificielle.

 yajñakuṇḍa [kuṇḍa] n. soc. trou dans le sol au pied de l'autel védique | myth. not. celui de l'autel à KāmpilyaDraupadī naquit d'un sacrifice du roi Drupada.

 yajñajātaka [jātaka] n. lit. np. de la Yajñajātaka, récit d'une naissance antérieure de Buddha, conté dans la Jātakamālā de Śūra_1.

 yajñadatta [datta] m. np. Yajñadatta «Donné en oblation»; personnage prototype utilisé en rhétorique, comme Devadatta | bd. [Śūraṃgamasūtra] np. du fou de Śrāvastī qui, se regardant dans un miroir, pensa avoir perdu sa tête.

  yajñadattavadha [vadha] m. lit. «Mise à mort de Yajñadatta», épisode du Rām.
 yajñadatta

 yajñapaśu [paśu] m. soc. animal destiné au sacrifice.

 yajñabhāga [bhāga] a. m. n. f. yajñabhāgā qui profite du sacrifice; se dit des dieux.

 yajñavalka [valka] m. hist. np. de Yajñavalka, père de Yājñavalkya.

 yajñavedi [vedi] f. autel ou aire du sacrifice | var. yajñavedi id.

 yajñasūtra [sūtra] n. cordon sacré des hautes castes [dvija] (porté entre l'épaule gauche et le flanc droit); il symbolise le droit de célébrer un yajña.

 yajñasena [senā] m. myth. np. de Yajñasena, épith. du roi Drupada «(qui conduit) l'Armée Sainte».

 yajñāgni [agni] m. feu sacré.

 yajñārtha [artha] m. occupation rituelle.
yajñārtham adv. aux fins de sacrifice.

 yajñopavīta [upavīta] n. investiture du cordon sacré des castes nobles [dvija] | ce cordon; cf. yajñasūtra.
yajña

यज्ञिय yajñiya [yajña-iya] a. m. n. f. yajñiyā destiné ou propre au sacrifice; sacré | var. yajñīya f. id.

यज्य yajya [pfp. [1] yaj_1] a. m. n. f. yajyā à honorer; à qui l'on doit offrir un sacrifice.

यज्यु yajyu [yaj_1-yu] a. m. n. f. dévot; pieux — m. soc. prêtre adhvaryu.

यज्वन् yajvan [yaj_1-van] a. m. n. f. yajvarī sacré; fait de sacrifier; qui sacrifie, sacrifiant | var. yajvin f. id.

यण् yaṇ nota. gram. pratyāhāra des semi-voyelles ‘y’, ‘r’, ‘l’ et ‘v’.

यत् yat_1 [relié à yam] v. [1] pr. md. (yatate) pp. (yatta) pf. (ā, pra) soutenir l'allure; rivaliser avec <i.> | s'associer à <i.>; marcher ou voler de concert; se conformer à <i.> | se mesurer à; rencontrer au combat | être au bon endroit; se placer au bon endroit | s'efforcer à, chercher à atteindre <loc. dat. i.> | s'exercer, s'employer à <acc.>; persévérer — ca. (yātayati) se joindre à; s'attacher à <loc.>; s'efforcer d'obtenir <acc.> de <abl.> | ennuyer, tourmenter; torturer — dés.md. (yiyatiṣate) désirer atteindre ou égaler — int. (yāyatyate) faire de grands efforts.

यत् yat_2 [ppr. i] a. m. n. f. yatī_1 qui va, allant.
abde yati en cette année.

यत् yat_3 iic. yad.

॰यत् -yat gram. affixe primaire [kṛt_2]; forme des a. de quantité et des pfp. de ca., comme bhāvya.

यत yata [pp. yam] a. m. n. f. yatā tenu, retenu, maintenu, contrôlé, maîtrisé.

 yatātman [ātman] a. m. n. f. yatātmanī maître de soi-même.

 yatendriya [indriya] a. m. n. f. yatendriyā en contrôle de ses sens; chaste.
yata

यतन yatana [act. yat_1] n. effort, exercice.

यतस् yatas [ya_1-tas] adv. [suppl. de tatas] d'où; depuis quand; depuis que | où, quand | car, parce que.
yatas ... tatas ... comme ... il s'ensuit que ...
yataḥ kṛṣṇas tato jayaḥ [BhG.] Où se trouve Kṛṣṇa, là est la victoire.
yataḥ satyaṃ tato dharmaḥ [SRB.] S'il y a la sincérité il y a le comportement juste.

यति yati_1 [ya_1] conj. [suppl. de tati] autant que; aussi souvent que.

यति yati_2 [yat_1] m. ascète | myth. [RV.] race d'ascètes associés à Bhṛgu et dits avoir participé à la création du Monde | myth. [Mah.] épith. de Śiva | myth. np. de Yati, un fils de Nahuṣa.

 yatidharma [dharma] m. soc. devoir des ascètes.

  yatidharmasamuccaya [samuccaya] m. lit. np. du Yatidharmasamuccaya de Yādavaprakāśa, manuel de règles régissant le comportement des ascètes du brahmanisme.
 yatidharma

 yatipātra [pattra] n. bol d'ascète.

 yativara [vara_2] m. grand parmi les ascètes.
yati_2

यति yati_3 [act. yam] f. contrôle, contrainte | arrêt, pause | phon. césure (prose); respiration, pause (vers) | var. yatī_2 veuve.

यत्त yatta [pp. yat_1] a. m. n. f. yattā efforcé, appliqué; engagé, préparé (à <loc. dat. acc. prati-inf.>) | prêt; sur ses gardes; prudent | conduit, guidé (not. chariot).

यत्न yatna [act. yat_1] m. effort, énergie, zèle, soin.
yatnaṃ kṛ faire effort.
yatnena adv. avec effort, avec soin.
mahatā yatnena adv. avec grand effort, avec beaucoup de soin.
yatnatas adv. soigneusement.

 yatnavat [-vat] a. m. n. f. yatnavatī zélé, diligent.
yatna

यत्र yatra [ya_1-tra] adv. où | parce que.
yatrāsau adv. là-bas.
yatrakvacana adv. partout où.
yatra tatra adv. n'importe où.
yatra yatra adv. n'importe où.
yatra manaḥ tatra mārgaḥ Qui cherche trouve la voie.
yatra yatra manas tuṣṭir manas tatraiva dhārayet | tatra tatra parānandasvarūpaṃ sampravartate || [Vijñānabhairava] Où que l'intellect de l'individu se satisfasse, qu'il se concentre dessus; dans tous les cas la vraie nature de la joie suprême se manifestera.

यथा yathā [ya_1-thā] conj. comme, selon, puisque, conformément à; de même que, comme si — iic. id. | [suppl. de tathā] de sorte que, afin que; ceux qui.
na ... yathā non pas tant ... que.
yathā ... tathā aussi vrai que ...
yathā hi ... tathā hi c'est le fait en effet que ...
yathā ... tathā kṛ faire en sorte que, s'arranger pour que ...
yathā tathā n'importe comment, comme on veut.
tad yathā c'est ainsi que.
yathā śakras tathā tvam Tu es semblable à Śakra.

 yathākāma [kāma] a. m. n. f. yathākāmā selon ses désirs.
yathākāmam à son bon vouloir.

  yathākāmajyeya [jyeya] a. m. n. f. yathākāmajyeyā à opprimer à volonté.
 yathākāma

 yathākāmam [kāma] adv. à volonté, à son bon plaisir.

 yathākāram [kāra] adv. de telle manière; de quelque manière que ce soit.
yathākāram aham bhokṣye tathākāram bhokṣye kiṃ tavānena je mangerai comme je mangerai, en quoi est-ce ton affaire?

 yathākālam [kāla_1] adv. à temps | selon les circonstances.
yathākālaṃ vyavahara comporte-toi selon les circonstances.

 yathāgatam [āgata] ind. comme (il est) venu.

 yathānirdiṣṭa [nirdiṣṭa] a. m. n. f. yathānirdiṣṭā comme spécifié.

 yathānyāsam [nyāsa] adv. gram. comme spécifié dans le sūtra.

 yathāpūrva [pūrva] a. m. n. f. yathāpūrvā tel qu'auparavant.
yathāpūrvam adv. comme auparavant.
dhātā yathāpūrvam akalpayat [TS.] Dieu façonna (le Monde) tel qu'il était auparavant.

  yathāpūrvatva [-tva] n. fait d'être pareil qu'auparavant.
 yathāpūrva

 yathābalam [bala] adv. selon son pouvoir.

 yathābhagam [bhaga] adv. selon le lot (propre à chacun).

 yathāyatham [yathā] ind. respectivement.

 yathāyogam [yoga] adv. selon les circonstances; comme approprié; comme requis.

 yathāyogena [yogena] ind. comme requis; selon l'usage; comme d'habitude.

 yathāyogya [yogya] a. m. n. f. yathāyogyā convenable.
yathāyogyam covenablement; de manière appropriée.

 yathārtha [artha] a. m. n. f. yathārthā authentique, réel | convenable, approprié, mérité — adv. convenablement; de manière appropriée | en vérité; conformément aux faits.
yathārtham adv. convenablement; en fait; en réalité; à volonté.
yathārthatattvam adv. en accord avec les faits.

  yathārthajñāna [jñāna] n. phil. [navyanyāya] connaissance correcte.

  yathārthatā [-tā] f. fait d'être convenable ou approprié.

  yathārthānubhava [anubhava] m. phil. [nyāya] connaissance authentique; cf pramāṇa.
 yathārtha

 yathālakṣaṇam [lakṣaṇa] adv. gram. selon la règle, conformément aux règles (de Pāṇini).

 yathāvakāśam [avakāśa] adv. à l'endroit approprié; en fonction de l'espace disponible | quand l'opportunité se présente.

 yathāvat [-vat] adv. justement, exactement; de manière appropriée.

 yathāvasaram [avasara] adv. selon les circonstances | si l'opportunité se présente.

 yathāvastu [vastu_1] adv. selon les circonstances; précisément.

 yathāvastham [avasthā_2] adv. selon les circonstances | en ce cas, si les mêmes circonstances se présentent.

 yathāvidhi [vidhi] adv. selon la règle.
yathāvidhi devān pūjayet On doit honorer les dieux conformément à la règle.

 yathāvṛddham [vṛddha] adv. selon l'ancienneté.
yathāvṛddhaṃ brāhmaṇān amantrayasva Faites entrer les brahmanes selon leur seniorité.

 yathāvṛddhi [vṛddhi] adv. selon la phase de la lune.

 yathāśakti [śakti] adv. autant que possible, autant que faire se peut.

 yathāśīlam [śīla] adv. (chacun) selon son caractère.

 yathāśraddham [śraddhā_2] adv. selon ses croyances; par conviction; selon son inclination.

 yathāśruta [śruta] a. m. n. f. yathāśrutā ainsi qu'il a été entendu; correspondant aux informations — n. tradition locale.
yathāśrutam adv. comme il a été entendu; selon les informations; comme nous le savons | selon les prescriptions véd.

 yathāśruti [śruti] adv. selon les prescriptions véd.

 yathāsthānam [sthāna] adv. chacun à sa place.

 yatheṣṭam [iṣṭa_1] adv. au choix, selon son désir, où bon semble; librement.

 yathokta [ukta] a. m. n. f. yathoktā comme il est dit | <ifc.> comme déja mentionné.
yathoktam adv. ainsi qu'il a été dit; comme déja mentionné.

 yathottara [uttara_1] a. m. n. f. yathottarā ordonné, en ordre, en succession, l'un après l'autre — n. chronologie; hiérarchie.
yathottaram adv. dans l'ordre.
yathā

यद् yad var. yat_3 pn. relatif n. m. ya_1 f. yā_2 qui, que — conj. de sorte que, pour que, afin que, parce que, c'est pourquoi | [suppl. de tad] à savoir; si, lorsque.
yadapi conj. bien que, même si.
yena parce que, puisque; pour que, afin que.
yadvat [suppl. tadvat] conj. de la manière que.
yat kiṃ ca n'importe quel, n'importe quoi.
yat kiṃ cid une chose quelconque, quoi que ce soit.
yat satyam en vérité, en fait, à dire vrai.
yad astu tad astu advienne que pourra.
yad sinon, autrement, cependant.
yo yah n'importe lequel.
n'importe laquelle.
yad yad vadati tat tad bhavati tout ce qu'il dit est vrai.
yasyai kasyai ca devatāyai à une divinité quelqu'elle soit.
yaḥ kaścit n'importe qui.
yāni kāni cit n'importe quoi, n'importe lequel.
yāni kāni ca mitrāṇi tous les amis sans exception.
yadbhāvi tadbhavatu advienne que pourra.
yadyatkarma karomi tattad akhilaṃ śambho tavārādhanam Quelque action que je fasse, Ô Śiva, est entièrement à ton service.

 yadrūpa [rūpa] a. m. n. f. yadrūpā qui a pour forme ou couleur.
yad

यदा yadā [ya_1-dā] adv. [suppl. de tadā] si, lorsque, quand, alors que; puisque.
yadā ... kadā ca autant de fois qu'il est possible.
yadā ... tadā ... lorsque ... alors ...
yadāyadā [suppl. tadātadā] conj. tant que, à chaque fois que.

यदि yadi [yad] conj. [suppl. de tarhi] si, pour le cas où.
yadi kila peut-être.
yadi ced si.
yadi ... tadā ... si ... alors ...
yadi ... tarhi ... si ... alors ...
yadi tāvad qu'arriverait-il si?
yadi tāvad evaṃ kriyate si on faisait ceci?
yadi nāma si jamais.
yadi ... à moins que, ou plutôt; cependant.

 yadyapi [api] adv. [suppl. de tathāpi] même si; bien que, en admettant que.
yadi

यदु yadu m. myth. np. du héros kṣatriya Yadu, fils aîné de Yayāti et Devayānī, demi-frère de Puru et frère de Turvasu; il reçut en partage le pays drāviḍa du Sud; par son fils Sahasrajit il est ancêtre d'Ekavīra et donc du peuple haihaya, et not. de Kārtavīrya; il est donc aussi ancêtre du peuple vṛṣṇi et not. de Kṛṣṇa; ses autres fils sont Kroṣṭā, Nala_1 et Ripu | pl. yadavas les descendants de Yadu; nom d'une dynastie du Deccan; cf. yādavās.

यदृच्छ yadṛccha [yad-ṛcchā] a. m. n. f. yadṛcchā spontané; accidentel; survenu à l'improviste — f. cf. yadṛcchā.

यदृच्छा yadṛcchā [f. yadṛccha] f. spontanéité; accident, hasard.
yadṛcchayā spontanément; de son propre accord | par hasard, par accident; de manière inattendue.
kinnaramithunaṃ yadṛcchayādrākṣīt Il aperçut par hasard un couple de kinnarās.

 yadṛcchātas [-tas] adv. par hasard; par accident.

 yadṛcchāśabda [śabda] m. nom propre, obtenu par convention [«mot accidentel»].
yadṛcchā

यन्तृ yantṛ [agt. yam] a. m. n. f. yantrī qui restreint, qui limite; qui empêche l'accès à <loc.> | qui établit; qui accorde, qui octroie — m. qui monte (un cheval, un éléphant); qui conduit un char | conducteur; guide; chef.

यन्त्र yantra [instr. yam] n. barrière, serrure; rênes, guide | outil, machine, engin, appareil, instrument | contrainte, force | théâtre de marionnettes | soc. [tantr.] diagramme mystique (servant de support à la méditation, au culte ou à la magie); cf. śrīyantra — v. [11] pr. (yantrayati) pp. (yantrita) pf. (ni) restreindre, réprimer; attacher.
yantreṇa de force; violemment.

 yantrapuruṣa [puruṣa] m. marionnette.

 yantraprakāra [prakāra] m. lit. np. du Yantraprakāra, ouvrage descriptif d'instruments astronomiques établi à la demande de Jayasiṃha_6.

 yantramandira [mandira] n. géo. np. du Yantramandira «Palais instrumental», observatoire établi par le roi Jayasiṃha_6 à Jayapura en 1728 pour son astronome Jagannātha_4.

 yantramātṛkā [mātṛkā] f. phil. alphabet mystique associé à un yantra | soc. association de syllabes mystiques à un yantra, l'un des 64 arts [kalā].

 yantrāgāra [agāra] n. mod. atelier, usine.

 yantrālaya [ālaya] m. mod. imprimerie; presses de <iic.>.
yantra

यन्त्रक yantraka [yantra-ka] ifc. m. f. yantrikā instrument, appareil, outil | lien; contrôle; coercion | bandage; attache.

यन्त्रण yantraṇa [yantra-na] n. restriction, limitation, contrainte | garde, protection.

यन्त्रित yantrita [pp. yantra] a. m. n. f. yantritā restreint, contrôlé; attaché, confiné | sujet à, obligé par, dépendant de <i. abl. iic.>.

यभ् yabh v. [1] pr. (yabhati) pf. (pra) copuler; baiser; foutre.

यम् yam [relié à yat_1] v. [1] pr. (yacchati) pft. (yayāma) pft. md. (yeme) pp. (yata) pf. (ā, ut, upa, ni, pra, sam) tenir, brandir; soutenir, porter; maintenir, conserver, procurer; retenir, refréner — pr. md. (yacchate) retenir; contrôler, refréner, subjuguer, maîtriser; se contrôler | offrir, conférer, accorder à <dat. loc.> | donner en échange contre <prati-abl.> — ca. (yamayati) tenir, retenir, refréner.
mārgaṃ yam ouvrir la voie à <g.>.
yatiḥ agnaye baliṃ yacchati l'ascète offre l'offrande dans le feu.

यम yama_1 [act. yam] m. contrôle de soi; devoir moral, règle, observance; austérité; refrènement | soc. le contrôle de soi, première étape du yoga, consistant en l'observance du commandement de pratiquer 5 vertus: la bienveillance et non-violence [ahiṃsā], la sincérité [satya], la probité [asteya], la chasteté [brahmacarya], et l'absence de convoitise [aparigraha]; cf. aṣṭāṅgayoga.
vācaṃyamo bhava tiens ta langue!

यम yama_2 [yama_1] a. m. n. f. yamā jumeau, formant paire — m. jumeau | myth. np. de Yama «Jumeau», épith. de Manu Vaivasvata, premier homme devenu à sa mort dieu de la Mort; il est représenté rouge, estropié, tenant le lacet, le bâton, la hache et le poignard; [RV.] il garde le ciel des morts avec deux chiens au regard perçant [caturakṣa], Śyāma le noir, et Śabala au pelage tacheté; plus tardivement, il est le roi des enfers Yamarāja, où il inflige des tourments [yātanā] aux esprits des défunts; le buffle est son véhicule [vāhana]; il est le gardien [dikpāla] de la direction du Sud; astr. il préside le nakṣatra Bharaṇī (Mouche); cf. Dharma, Vaivasvata, Śamana | du. yamau myth. les deux Aśvinauf. yamī myth. np. de Yamī «Jumelle», sœur jumelle de Yama, et sa śakti; elle devint la Yamunā à sa mort | math. symb. le nombre 2 || lat. gemellus; fr. jumeau.

 yamaka [-ka] a. m. n. f. yamakā jumelé — n. lit. rhét. figure de style [alaṃkāra] de répétition d'homophones — m. du. yamakau myth. np. de Yamakau «les Gémeaux» (Castor et Pollux), épith. du nakṣatra des Punarvasū.

 yamaja [ja] a. m. n. f. yamajā jumelé; né jumeau — m. jumeau.

 yamadarśana [darśana] n. soc. (cérémonie de la) vision de Yama.

  yamadarśanatrayodaśī [trayodaśī] f. soc. 13e jour lunaire de célébration de ce rite.
yamadarśanatrayodaśīvrata n. soc. observance religieuse de ce jour; on dit que ceux qui l'obvervent sont dispensés d'apparaître devant Yama pour être jugés.
 yamadarśana

 yamadūta [dūta] m. myth. np. de Yamadūta, messager de Yama; il guide le mort vers son trône de jugement pour décider de sa destinée | myth. classe de tels assistants.

 yamadvitīya [dvitīya] m. soc. deuxième jour de la quinzaine claire de kārttika, quatrième jour du festival de Dīpāvali, où les sœurs invitent leurs frères chez elles.

 yamadhānī [dhānī] f. myth. séjour de Yama, monde souterrain.

 yamayātanā [yātanā] f. myth. souffrance infligée par Yama aux esprits des défunts.

 yamala [-la] a. m. n. f. yamalā jumelé, doublé, apparié — m. chanteur d'un duo | math. symb. le nombre 2 | du. yamalau jumeaux; paire, couple, duo — f. yamalā myth. np. de Yamalā, divinité tantr.

 yamasmṛti [smṛti] f. lit. np. de la Yamasmṛti, code de lois.

 yamāntaka [antaka] m. myth. np. de Yamāntaka «Yama (dieu de) la Mort» | myth. épith. de Śiva comme destructeur de la Mort.

 yamālaya [ālaya] m. n. royaume des morts.
yama_2

यमन yamana [agt. yam] a. m. n. f. yamanī qui restraint, qui gouverne — m. myth. épith. de Yama — act. n. restriction; lien, entrave; cessation.

यमुना yamunā [yama_2] f. géo. np. de la rivière Yamunā (mod. Jumnā); elle rejoint la Gaṅgā à Prayāga; elle est Kālindī «sœur du Mont Kalinda»; [Mah.] elle ouvrit ses eaux pour permettre à Vasudeva de sauver Kṛṣṇa à sa naissance en le portant à Yaśodā | myth. np. de la déesse Yamunā qui la personnifie, forme éternelle de Yamī; sa monture est la tortue [kūrma]; on la représente tenant une gourde pleine d'eau [pūrṇakumbha]; elle est souvent associée à Gaṅgā; cf. Varuṇa.

 yamunācārya [ācārya] m. hist. np. de Yamunācārya, né vers 906, deuxième guru de Rāmānuja; cf. Yāmunācārya.

 yamunāmuni [muni] m. hist. np. de Yamunāmuni, épith. de Yāmunācārya.

 yamunotrī [uttṝ] f. géo. np. de Yamunotrī, lieu de pèlerinage en Uttarakhaṇḍa, à 3225 m, près de la source de la Yamunā.
yamunā

यम्य yamya [pfp. [1] yam] a. m. n. f. yamyā à contrôler; qui doit être restreint.

यया yayā [i. yā_2] ind. par laquelle.

ययाति yayāti [yat_1] m. myth. np. du roi Yayāti Nāhuṣa, 5e roi de la lignée lunaire [somavaṃśa], fils de Nahuṣa; il est père de Druhyu, Anu et Pūru par Śarmiṣṭhā et de Yadu et Turvasu par Devayānī; il partagea son royaume en 5 parts pour ses 5 fils; le cadet Pūru reçut le pays āryāvarta au Centre, Yadu reçut le pays drāviḍa au Sud, Turvasu reçut le pays d'origine des purs [arya] à l'Ouest, Anu reçut le Nord et Druhyu reçut le pays des ennemis [druh_2] de l'Est; on lui attribue des hymnes du Ṛgveda; [VP.] il était volage, et ses infidélités à Devayānī avec sa servante Śarmiṣṭhā lui valurent la malédiction de son beau-père Śukra d'endurer le vieil âge et la décrépitude; il obtint néanmoins de pouvoir transférer la malédiction à tout fils consentant; décrépit, il demanda à ses fils de lui céder leur jeunesse; il l'obtint de son cadet Pūru, vécut un millier d'années dans les jouissances, puis lassé sans être satisfait, rendit sa jeunesse à son fils et finit son temps comme ermite; [PP.] il fut invité au ciel [svarga] par Indra, qui envoya son cocher Mātali le chercher; celui-ci lui enseigna la sagesse, et à son retour sur terre il régna si bien que ses sujets étaient exempts de décrépitude; Yama se plaignit de ne plus recevoir de mortel, et Indra demanda à Kāma d'envoyer sa fille Aśruvindumatī pour le séduire; pour retrouver la nécessaire virilité il demanda à ses fils de lui donner la leur, et l'obtint de son cadet Pūru; Mādhavī était sa fille | myth. [Rām.] np. du roi d'Ayodhyā Yayāti_1, fils de Nahuṣa_1, père de Nābhāga | hist. np. du roi Yayāti_2 Kesarī_1, qui s'empara du Kaliṅga au 5e siècle.

यर्हि yarhi [yad] conj. [suppl. de etarhi] alors que, tandis que | (suivi de tadā, tatra, atha) à ce moment là, tant que, chaque fois que.

यलम्बर yalambara m. myth. np. du roi Yalambara du Népal; il conquit la vallée de Kathmandu et fonda la dynastie des Kirātās; il est assimilé à Barbarīka.

यव yava m. bot. Hordeum vulgare, orge | grain d'orge; mesure de poids (= 12 sarṣapa, il y en a 2 dans une graine de guñjā).

 yavakrīta [krīta] m. myth. np. de Yavakrīta «Acheté avec de l'orge», fils de Bharadvāja; il fut tué par Raibhya.

 yavadvīpa [dvīpa] m. géo. île de Java.
dvīpavaram yavākhyām atulam L'incomparable île de Java.

 yavanāla [nāla] m. bot. Sorghum bicolor, sorgho, millet indien.
yava

यवन yavana [yava-na] m. ionien; grec; étranger, barbare | mod. perse; turc; musulman | pl. yavanās les grecs, les perses, les étrangers; not. les astrologues grecs — f. yavanī grecque; femme barbare.

 yavanajātaka [jātaka] n. lit. np. du Yavanajātaka, premier ouvrage d'astrologie en sanskrit; l'original (perdu) était la traduction d'un ouvrage grec faite par Yavaneśvara à Alexandrie en 149; en 269 Sphujidhvaja en fit une versification en 4000 vers; il contient des instructions sur la fabrication des horoscopes.

 yavanadeśa [deśa] m. géo. np. du Yavanadeśa «pays des yavanās»; Grèce, Perse, Bactriane; Arabie.

 yavaneśvara [īśvara] m. hist. np. de Yavaneśvara «le seigneur grec», traducteur du Yavanajātaka; il vivait à Alexandrie au temps du satrape Rudrakarmā_1 (2e siècle).
yavana

यवनानी yavanānī [yavana-ānī] f. la langue grecque, l'écriture grecque.

यवनिका yavanikā [yavana-ika] f. rideau de théâtre.

यवनीय yavanīya [yavana-īya] a. m. n. f. yavanīyā relatif aux étrangers — f. yavanīyā la langue perse.

यवर्ग yavarga [(ya)-varga] m. phon. la classe des semi-voyelles.

यवागू yavāgū [yava] f. gruau d'orge ou de riz.

यवानी yavānī [yava-ānī] f. grains de qualité inférieure.

यविष्ठ yaviṣṭha [super. yuvan] a. m. n. f. yaviṣṭhā cadet; le plus jeune, dernier-né | myth. épith. d'Agni (amené sur l'autel en dernier).

यवीयस् yavīyas [compar. yuvan] a. m. n. f. yavīyasī cadet, plus jeune | inférieur.

यशस् yaśas n. éloge; gloire, célébrité — a. m. n. f. yaśas glorieux.

 yaśastilaka [tilaka] m. lit. np. du Yaśastilaka «Marque de gloire», poème en style campū, écrit par Somadeva_1 Sūri en 959; il narre la légende pathétique de Yaśodhara, roi d'Avanti, les machinations de sa femme, sa mort, ses renaissances et sa conversion finale au Jaïnisme; il donne un tableau de la vie culturelle du Deccan médiéval.

  yaśastilakacampū [campū] f. lit. np. du Yaśastilakacampū; cf. Yaśastilaka.
 yaśastilaka

 yaśasvat [-vat] a. m. n. f. yaśasvatī glorieux, célèbre.

 yaśasvin [-vin] a. m. n. f. yaśasvinī glorieux.

 yaśoda [da] a. m. n. f. yaśodā qui donne la gloire — f. yaśodā myth. [Mah.] np. de Yaśodā «Qui donne la gloire», femme de Nanda roi des bergers; elle éleva Kṛṣṇa enfant à Gokula; sa fille Yogakanyā lui fut substituée.

 yaśodhara [dhara] a. m. n. f. yaśodharā porteur de gloire | lit. np. de Yaśodhara «Glorieux», roi d'Avanti dans le Yaśastilaka | hist. np. de Yaśodhara_1, brahmane du Bengale du 13e siècle, auteur du traité d'āyurveda Rasaprakāśasudhākara; on lui doit aussi la Jayamaṅgalā, commentaire du Kāmasūtraf. yaśodharā bd. np. de Yaśodharā, cousine et épouse du prince Siddhārtha.

 yaśodharman [dharman] m. hist. np. du roi du Mālava Yaśodharmā (début du 6e siècle); allié de l'empereur Narasiṃhagupta, il battit le roi hūṇa Mihirakula en 528, et chassa les Huns hors de l'Inde; son fils Śīlāditya lui succéda.

 yaśodhā [dhā_3] a. m. f. qui confère la gloire.

 yaśomitra [mitra] m. hist. np. de Yaśomitra «Ami de la gloire», philosophe bd. auteur de l'Abhidharmakośavyākhyā, commentaire [ṭīkā] de l'Abhidharmakośa de Vasubandhu.

 yaśovat [-vat] a. m. n. f. yaśovatī qui possède la gloire; fameux.

 yaśovarman [varman] m. hist. np. de l'empereur Yaśovarmā, qui régnait sur la vallée du Gange au 8e siècle; sa capitale était Kanyākubjā-Gādhipura; il fut vaincu par Lalitāditya à Prayāga en 733; on lui doit le drame Rāmābhyudaya | hist. np. du roi khmer Yaśovarmā_1, fils d'Indravarmā_1; premier roi d'Angkor, il établit son temple d'État au sommet du Phnom Bakheng; son fils Harṣavarmā_1 lui succéda.
yaśas

यष्टि yaṣṭi f. bâton, massue; perche; poteau, pilier, hampe | tronc d'arbre, branche, rameau, tige; canne à sucre; bâton de réglisse | tronc, corps humain | fil, corde; collier — ifc. tige de; rang de (not. perles) | var. yaṣṭī id.

 yaṣṭigraha [graha] m. [«porteur de bâton»] ascète.
yaṣṭi

यष्टृ yaṣṭṛ [agt. yaj_1] a. m. n. f. yaṣṭrī sacrificateur.

यस् yas v. [4] pr. (yasyati) pp. (yasta) pf. (ā, pra) chauffer, s'échauffer, bouillir; faire des efforts, se fatiguer || gr. ζεστος; all. gähren.

यस्मात् yasmāt [abl. ya_1] adv. [suppl. de tasmāt] puisque, parce que, car, d'où, par suite de quoi; afin que.

यस्मै yasmai [dat. yad] ind. à qui.

यस्या yasyā [abl. yā_2] ind. de laquelle.

यस्याम् yasyām [loc. yā_2] ind. en laquelle.

यस्यै yasyai [dat. yā_2] ind. à quelle.

या yā_1 [relié à i] v. [2] pr. (yāti) pft. (yayau) aor. [6] (ayāsīt) pp. (yāta) fut. péri. (yātā) pf. (anu, apa, abhi, ā, ut, upa, pra, prati, sam) aller, marcher, voyager, se déplacer | se mettre en route, s'en aller, partir; s'enfuir; passer (du temps), s'écouler | atteindre, parvenir à, réussir — ps. (yāyate) être déplacé — ca. (yāpayati) faire partir, faire aller (vers <acc.>) — dés.(yiyāsati) désirer partir.
karṇau être entendu; être appris.
gatiṃ entreprendre un trajet, marcher.
diśo aller dans tous les sens.
dveṣyatāṃ se faire haïr.
nidrāṃ s'endormir.
nidhanaṃ mourir.
pathaṃ tomber dans le domaine de.
prakṛtiṃ revenir à son état naturel.
śamaṃ s'apaiser.
udayaṃ se lever (astre).
hastaṃ tomber aux mains de.
karṇau venir aux oreilles.
utsavād utsavaṃ aller de festival en festival.
idamapi yāsyati phil. Ceci aussi viendra à passer.

या yā_2 [f. yad] pn. relatif f. qui, que.

या yā_3 cf. ya_2.

॰या -yā forme des adverbes de manière.

याग yāga [act. yaj_1] m. soc. oblation, sacrifice; offrande, don; consécration.
yāgāya gacchati il part accomplir le sacrifice.

 yāgakaṇṭaka [kaṇṭaka] m. soc. [«épine dans le sacrifice»] récitant incompétent.
yāga

याच् yāc v. [1] pr. (yācati) pr. md. (yācate) aor. [5] (ayācīt) pp. (yācita) demander, prier, supplier, solliciter <acc.> de <acc. abl.> | demander en mariage.

याचक yācaka [agt. yāc] a. m. n. f. yācikā solliciteur, demandeur; mendiant.

याच्ञा yācñā [act. yāc] f. requête, demande, sollicitation; prière, supplication | demande d'aumône, mendicité | soc. demande en mariage.

याज् yāj_1 [ca. yaj_1] v. [10] pr. (yājayati) faire sacrifier; offrir le sacrifice à <acc.>.

याज् yāj_2 [agt. yāj_1] ifc. a. m. n. f. qui sacrifie.

याजक yājaka [agt. yāj_1] a. m. n. f. yājikā qui sacrifie (pour <iic.>).

याजन yājana [act. yāj_1] n. soc. performance du sacrifice (au bénéfice d'un sacrifiant <g. iic.>), l'un des 6 devoirs d'un brahmane [ṣaṭkarmāni].
yājanapratigraha m. du. soc. la performance du sacrifice et la réception de dons (les deux privilèges des brahmanes).

याजिन् yājin [agt. yaj_1] ifc. a. m. n. f. yājinī qui a sacrifié par <iic.>.
agniṣṭomayājī qui a exécuté le rite de sacrifice par l'agniṣṭoma (pour s'assurer du salut).
haviryājī qui a exécuté le rite de sacrifice avec une oblation végétale.

याजुष yājuṣa [vr. yajus-a] a. m. n. f. yājuṣī relatif au yajus et au yajurveda.

याज्ञ yājña [vr. yajña] a. m. n. f. yājñā relatif au sacrifice.

 yājñavalkya [vr. yajñavalka-ya] m. phil. np. du sage [ṛṣi] Yājñavalkya Vājasaneya; on lui attribue le Yajurveda blanc [vājasaneyin] et le Śatapatha brāhmaṇa, et not. la leçon ésotérique [upaniṣad] Bṛhadāraṇyaka; on dit que le Yajurveda lui fut enseigné par son maître Vaiśampāyana, mais que ce dernier, s'estimant offensé, lui demanda de le vomir pour que ses autres élèves, transformés en perdrix, régurgitent ce texte «noirci» [taittirīya]; il gagna 1000 vaches, chacune avec 10 pièces d'or entre les cornes, en remportant le tournoi de sagesse organisé par le roi Janakarāja; ses épouses sont Maitreyī et Kātyāyanī_1; cf. Taittirīya, Madhyandina.

  yājñavalkyasmṛti [smṛti] f. lit. np. de la Yājñavalkyasmṛti, code de lois attribué à Yājñavalkya; il comprend plus de 1000 vers en 3 chapitres; cf. Aparārkayājñavalkīyadharmaśāstranibandha.
 yājñavalkya

 yājñasenī [vr. yajñasena] f. myth. np. de Yājñasenī, patr. de Draupadī «(fille) de Yajñasena».
yājña

याज्ञवल्क yājñavalka [yājñavalkya] a. m. n. f. yājñavalkā composé par Yājñavalkya.

 yājñavalkīya [-īya] a. m. n. f. yājñavalkīyā composé par Yājñavalkyan. lit. épith. du code de lois [dharmaśāstra] Yājñavalkyasmṛti.

  yājñavalkīyadharmaśāstranibandha [dharmaśāstra-nibandha] m. cf. aparārkayājñavalkīyadharmaśāstranibandha.
 yājñavalkīya
yājñavalka

याज्ञिक yājñika [vr. yājña-ika] a. m. n. f. yājñikī soc. relatif au sacrifice; sacrificiel — m. soc. prêtre expert du sacrifice, ritualiste | plante utilisée dans le sacrifice.

यात yāta [pp. yā_1] a. m. n. f. yātā allé, parti; enfui; qui est (à un endroit), qui est tombé (dans tel état) | suivi (chemin); passé, écoulé (temps) — n. marche, trajet, course; allure | endroit où qq. est allé | le passé; opp. anāgata.

यातन yātana [act. yat_1] n. revanche; vengeance — f. cf. yātanā.

यातना yātanā [f. yātana] f. vengeance | tourment, torture | myth. souffrances infligées aux esprits des défunts par Yama | myth. leur personnification Yātanā «Torture».
yātanāṃ se venger.

 yātanāgṛha [gṛha] m. chambre de torture.
yātanā

यातु yātu [yā_1-tu] m. voyageur | véd. sorcier | pl. yātavas véd. démons-sorciers provoquant des maladies.

यातृ yātṛ_1 [agt. yā_1] ifc. a. m. n. f. yātrī qui va (en véhicule ou à cheval) | qui va aller, qui s'en va, qui part.

यातृ yātṛ_2 f. femme d'un frère de son époux || lat. janitrices.

यात्रा yātrā [instr. yā_1] f. marche, voyage, expédition; procession, fête, festival; pèlerinage | subsistance | mode de vie, coutume; pratique, usage; manière, expédient | lit. catégorie d'ouvrage astronomique.

यात्रिक yātrika [yātrā-ika] a. m. n. f. yātrikā relatif à une marche ou une expédition — m. voyageur; pèlerin — n. marche, campagne militaire | vivres, provisions; intendance | lit. catégorie d'ouvrage astronomique; syn. yātrā.

यादव yādava [vr. yadu-a] a. m. n. f. yādavī myth. de la race de Yadum. pl. yādavās myth. les descendants de Yadu; cf. Kārtavīrya, Vasudeva, Kṛṣṇa | hist. np. de la dynastie des Yādavās au Mahārāṣṭra, d'abord vassale des Cālukyās de l'Ouest, puis indépendante au 13e siècle; leur capitale était Devagiri; cf. Rāmacandra_1 | mod. caste de bergers du Bihāra || hi. Yadav.

 yādavaprakāśa [prakāśa] m. hist. np. de Yādavaprakāśa, maître advaitavādin; il vivait à Kāñcīpuram au 11e siècle, et fut le premier guru de Rāmānuja; il enseignait la version svābhāvika de la doctrine bhedābhedavāda; il écrivit un commentaire moniste [advaita] du Brahmasūtra, et un manuel de règles ascétiques [Yatidharmasamuccaya]; il est aussi l'auteur du lexique Vaijayantīkośa; lorsque Rāmānuja rompit avec lui, il se convertit à sa doctrine, vint se jeter à ses pieds pour en recevoir les sacrements, et prit le nom de Govindadāsa.

 yādavasūri [sūri] m. hist. np. de l'astrologue Yādavasūri (Gujarat, début du 17e siècle), auteur du Tājikayogasudhānidhi.

 yādavīya [-īya] a. m. n. f. yādavīyā relatif aux yādavās ou à Kṛṣṇa.
yādava

यादस् yādas m. myth. monstre marin; les yādasas sont régis par Varuṇa.
yādasām patiḥ myth. Varuṇa.
yādasām nāthaḥ myth. Varuṇa.

 yādaspati [pati] m. myth. np. de Yādaspati, épith. de Varuṇa «Maître des océans».
yādas

यादृच्छिक yādṛcchika [vr. yadṛccha-ika] a. m. n. f. yādṛcchikī spontané; accidentel, imprévu; arbitraire | qui agit au hasard; qui agit à sa guise.

यादृश् yādṛś [ya_1-dṛś_2] a. m. n. f. [suppl. de tādṛś] de telle sorte, semblable à, tel, juste comme — a. m. n. yādṛśa f. yādṛśī id.
yādṛśa tādṛśa qui que ce soit, le premier venu.

यादो yādo iic. yādas.

 yādonātha [nātha] m. myth. np. de Yādonātha, épith. de Varuṇa «Maître des océans».
yādo

यान yāna [agt. yā_1] a. m. n. f. yānī qui mène, qui conduit (à <g.>) (not. route) — act. n. marche, voyage, expédition; voie | phil. voie sotériologique; cf. devayāna, pitṛyāna | véhicule, fait d'aller (sur telle monture) | bd. mode de connaissance, voie de libération, doctrine; cf. Hīnayāna, Mahāyāna, Vajrayāna | mod. bus — f. yānī chemin — f. yānā ifc. voyage.

याम् yām [acc. yā_2] ind. laquelle.

याम yāma [act. yam] m. contrôle, coercition; abstinence, ascétisme; suppression | veille, garde nocturne; tiers de la nuit.

यामल yāmala [vr. yamala] n. paire | lit. catégorie de textes tantriques; cf. Jayadrathayāmala, Brahmayāmala, Rudrayāmala.

यामिन् yāmin [agt. yam] a. m. n. ifc. qui se contrôle — f. yāminī nuit | myth. np. de Yāminī «Veille de nuit», fille de Prahlāda.

यामुन yāmuna [vr. yamunā] a. m. n. f. yāmunī relatif à la rivière Yamunā.

 yāmunācārya [ācārya] m. hist. np. de Yāmunācārya, petit-fils de Nāthamuni (11e siècle); surnommé Ālavandār («Conquérant» en tamil), il prêchait la doctrine de la non-dualité distinguée [viśiṣṭādvaita]; il fit venir Rāmānuja à Śrīraṅga pour continuer son œuvre et lui succéder comme pontif de l'ordre vaiṣṇava; il exposa les bases de la philosophie viśiṣṭādvaita dans son ouvrage Siddhitraya; il est aussi l'auteur de l'Āgamaprāmāṇya, du Mahāpuruṣanirṇaya et du Gītārthasaṃgraha_1; il est aussi appelé Yamunācārya et Yamunāmuni.
yāmuna

याया yāyā [int. yā_1] f. errance | myth. np. de Yāyā «Errance».

 yāyāvara [-vara] a. m. n. f. yāyāvarā errant, nomade; opp. śālinm. vagabond | hist. np. de Yāyāvara ou Yāyāvarīya, patr. de Rājaśekharan. soc. état de moine errant.
yāyā

यायिन् yāyin [agt. yā_1] ifc. a. m. n. f. yāyinī qui va, qui marche, qui voyage | qui part en guerre contre | astr. en opposition (planètes).

याव yāva [vr. yava] a. m. n. f. yāvā relatif à l'orge, à base d'orge — m. gruau d'orge.

यावत् yāvat [vr. ya_1-vat] a. m. n. f. yāvatī (aussi grand) que, (aussi nombreux) que, (autant) que — adv. aussi longtemps que, tant que, aussitôt que | durant, jusqu'à <abl.>; cependant, dans l'intervalle | [suppl. de tāvat] (tant) que, comme; (aussitôt) que; <fut. pr.> indique que l'action va avoir lieu.
yāvatā adv. tant que; aussi loin que.
yāvati adv. tant que; aussi loin que.
iti yāvat soit, c'est-à-dire.
yāvat ... na tant que ... ne pas, avant que, jusqu'à ce que.
na yāvattāvat à peine, dès que.
sūryodayaṃ yāvat jusqu'à l'aube.
sarpavivaraṃ yāvat jusqu'au trou de serpent.
kārttikāt caitram yāvat śītam L'hiver dure de kārttika à caitra.

 yāvacchakyam [śakya] adv. autant que faire se peut; autant que possible.

 yāvajjīvam [jīva] adv. durant la vie entière.

 yāvatkāmam [kāma] adv. tant qu'on le veut, aussi longtemps que désiré.

 yāvattāvat [tāvat] a. m. n. f. yāvattāvatī math. inconnue, variable algébrique; équation linéaire, règle de trois.

 yāvallayanam [layana] adv. dans la limite des cellules disponibles.
yāvat

यावन yāvana [vr. yavana] a. m. n. f. yāvanī du pays des yavanās.

यावनाल yāvanāla [vr. yavanāla] m. natu. bot. Andropogon sorghum; sorgho, millet indien — f. yāvanālī sucre de sorgho.

याशु yāśu n. véd. étreinte; not. étreinte sexuelle.

यास्क yāska m. hist. patr. de Yāska, auteur antique du Nirukta, commentaire du Nighaṇṭu (entre le 6e et le 4e siècles ant.); il enseigna le Yajurveda à son élève Tittiri.

॰यित्नु -yitnu forme des a. à sens actif.

यु yu_1 [relié à yuj_1] v. [2] pr. (yauti) pr. md. (yute) v. [6] pr. (yuvati) pr. md. (yuvate) v. [9] pr. (yunāti) pr. md. (yunīte) pp. (yuta_1) pf. (ā, ni, sam) véd. joindre, unir; tenir, attacher, lier.

यु yu_2 v. [3] pr. (yuyoti) v. [1] pr. (yucchati) pp. (yuta_2) pf. (ava, pra) écarter, repousser; séparer, exclure — ca. (yāvayati) faire exclure || lat. juvo.

यु yu_3 [yā_1] ifc. a. m. n. f. qui va.

॰यु -yu suffixe secondaire formant des noms d'agents.

युक्त yukta [pp. yuj_1] a. m. n. f. yuktā join, uni; attelé; prêt, préparé à <dat.>; familier avec <loc.> | concentré, attentif; prêt à la méditation | juste, modéré; approprié, convenable, bon — ifc. doué de, muni de, possédant — m. homme pieux, pratiquant le yoga.

 yuktamada [mada] a. m. n. f. yuktamadā ivre.
yukta

युक्ति yukti [act. yuj_1] f. préparatifs; usage, emploi | raisonnement, argumentation rationnelle | adéquation, justesse; convenance; correction, preuve.
svayuktibhiḥ par vos propres moyens.

 yuktidīpikā [dīpikā] f. lit. np. de la Yuktidīpikā «Éclaircissement de la voie juste», exégèse majeure [Rājavārttika] des Sāṃkhyakārikās, d'auteur inconnu (fin du 7e siècle ou début du 8e).

 yuktibhāṣā [bhāṣā] f. démonstration logique; cf. Gaṇitayuktibhāṣā.

 yuktiyukta [yukta] a. m. n. f. yuktiyuktā rationnel, bien fondé; prouvé, établi; opp. yuktihīna.

 yuktisiddha [siddha_1] a. m. n. f. yuktisiddhā cf. nyāyasiddha.

 yuktihīna [hīna] a. m. n. f. yuktihīnā absurde, irrationnel, illogique; opp. yuktiyukta.
yukti

युग yuga [obj. yuj_1] n. joug, attelage; paire | lit. une paire de stances [śloka] formant phrase; syn. yugma | phil. âge du monde; division d'un mahāyuga; il y en a 4: kṛta (ou satya), tretā, dvāpara, et kali, de durées respectives 4,3, 2, et 1; cf. mahāyuga | math. symb. le nombre 4 | astr. véd. période de 5 années — v. [11] pr. md. (yugāyate) paraître un temps infini || gr. ζυγος; lat. jugum; all. Joch; ang. yoke; fr. joug.
kṛte śrutyukta ācāras tretāyāṃ smṛtisambhavaḥ dvāpare tu purāṇoktaṃ kalau āgamakevalam [Kulārṇava] Il est prescrit qu'au kṛtayuga on doit dire la śruti, au tretā on peut dire la smṛti, mais au dvāpara le purāṇa est récité, et au kali seulement l'āgama.

 yugadharma [dharma] m. phil. loi appropriée au yuga.

 yugapad [pad_2] adv. [«allant de pair»] simultanément (avec <i.>).
darśanaṃ gaṇitaṃ caiva yugapad yogasādhakam jn. L'observation et le calcul utilisés ensemble sont efficaces.

 yugapurāṇa [purāṇa] n. lit. np. du Yugapurāṇa, recueil mythologique compilé en Inde du Sud, sous les Sātavāhanās.

 yugala [-la] m. n. paire, couple | soc. double prière (à Lakṣmī et Nārāyaṇa) — f. yugalā ifc. id.
yugalo bhū être uni à, s'unir à.

 yugasaṃdhyā [saṃdhyā] f. moment de transition, crépuscule | phil. crépuscule qui précède ou suit un yuga.

 yugādi [ādi] m. myth. commencement d'un yuga; [BP.] Brahmā y re-crée le Monde après un mahāpralaya | astr. premier jour de l'année (lunaire); il correspond à la nouvelle lune [śuklapratipad] du mois caitra.
yuga

युगम् yugam [acc. yuga] iic.

 yugaṃdhara [dhara] a. m. n. f. yugaṃdharā qui tient le joug — m. soc. formule magique pour bénir les armes.
yugam

युग्म yugma [yuj_1-ma] a. m. n. f. yugmā math. pair (nombre) — n. paire, couple; appariement; not. paire de jumeaux | astr. la constellation [rāśi] des Gémeaux (mithuna) | lit. une paire de stances [śloka] formant phrase; syn. yuga | confluence, jonction.
yugme myth. au dvāparayuga.

 yugmaja [ja] a. m. n. f. yugmajā né avec un jumeau; syn. yamaja.
yugma

युग्य yugya [pfp. [1] yuj_1] a. m. n. f. yugyā à atteler — ifc. tiré par — n. véhicule, chariot, char | animal de trait.

युच् yuc nota. gram. suffixe primaire [kṛt_2] dénotant l'agent de l'action, affixant -ana, avec accent sur la dernière syllabe.

युज् yuj_1 v. [7] pr. (yunakti) pr. md. (yuṅkte) pft. (yuyoja) aor. [2] (ayujat) aor. [4] (ayokṣīt) pp. (yukta) pfp. (yogya, yugya, yoktavya) ppr. md. (yuñjāna) abs. (yuktvā, -yujya) pf. (anu, abhi, ā, ut, upa, ni, pra, prati, vi, sam) joindre, unir <acc.> avec <i.>; employer, traiter qqn. de telle manière — v. [4] pr. md. (yujyate) concentrer son esprit | phil. s'unir au brahman par le yoga — ca. (yojayati) ca. (yojayate) juguler; atteler, équiper, harnasser; entreprendre; diriger son esprit, fixer son attention sur <loc.> — ps. (yujyate) être employé — dés.(yuyukṣati) désirer unir; vouloir employer || gr. ζευγνυμι; lat. jungo; fr. juguler.
tatparatayaiva vedāntivākyāni yojayanti Ils interprètent les paroles du vedānta comme y faisant référence.

युज् yuj_2 [agt. yuj_1] a. m. n. f. ifc. attelé à, qui attelle; muni de; joint, uni à | math. pair (nombre) — m. compagnon, associé | du. yujau la paire de <iic.>.

युज्य yujya [pfp. [1] yuj_1] ifc. a. m. n. f. yujyā uni à; proche de.

युञ्जान yuñjāna [ppr. md. yuj_1] a. m. n. f. yuñjānā convenable, approprié.

युत yuta_1 [pp. yu_1] a. m. n. f. yutā_1 attaché, join à; accompagné de, équipé avec <i.>.

 yutasiddha [siddha_1] a. m. n. f. yutasiddhā phil. [vaiśeṣika] ajouté en nombre à une collection (opp. ayutasiddha).
yuta_1

युत yuta_2 [pp. yu_2] a. m. n. f. yutā_2 écarté; exclu.

युद्ध yuddha [pp. yudh_1] a. m. n. f. yuddhā combattu; conquis, soumis, vaincu — m. myth. np. de Yuddha «Vaincu», fils d'Ugrasenan. combat, bataille | attaque (opp. défense [sthāna]) | arme; cf. pañcayuddha | astr. opposition de planètes — f. yuddhā ifc. attaque de; victoire sur.
yuddhīkṛ livrer bataille, engager le combat.
meṣakukkuṭakurarakapiñjalalāvakavartikāyuddham [K.] Combats de béliers, de coqs, de rapaces, de faisans, de cailles.

 yuddhakāṇḍa [kāṇḍa] n. lit. np. du Yuddhakāṇḍa, 6e livre «du combat» du Rām.; il conte le combat des forces du bien, menées par Rāma, avec les forces du mal, menées par Rāvaṇa.

 yuddhakāritva [kāritva] n. (engagement d'un) combat.

 yuddhakārin [kārin] a. m. n. f. yuddhakāriṇī combattant.

 yuddhabhū [bhū_2] f. champ de bataille | var. yuddhabhūmi id.
yuddha

युध् yudh_1 v. [4] pr. md. (yudhyate) fut. (yotsyati) pft. (yuyodha) pp. (yuddha) pfp. (yodhya) pf. (ā, pra) combattre, lutter avec <i.-saha_2> | attaquer, assaillir | vaincre — dés.md. (yuyutsate) vouloir combattre, vouloir vaincre.
na yotsye [BhG.] Je ne combattrai pas.

युध् yudh_2 [agt. yudh_1] m. guerrier — f. combat, bataille, guerre.

 yudhvan [-van] a. m. n. f. yudhvā martial, guerrier; qui combat <iic.>.
yudh_2

युधा yudhā [i. yudh_2] iic.

 yudhājit [jit] a. m. n. f. qui vainc par le combat — m. myth. [Rām.] np. de Yudhājit, prince des Kekayās, frère de Kaikeyī.

 yudhāmanyu [manyu] m. lit. [Mah.] np. de Yudhāmanyu «furieux combattant», guerrier Pañcāla qui protégeait les roues du char d'Arjuna avec son frère Uttamaujas; ils périrent tous deux dans l'incendie du camp après la victoire.
yudhā

युधि yudhi [loc. yudh_2] iic.

 yudhiṣṭhira [sthira] m. myth. [Mah.] np. du roi Yudhiṣṭhira «Ferme dans le combat», aîné des 5 pāṇḍavās, fils du dieu Dharma et de Kuntī; aussi nommé Dharmaputra, Dharmarāja, Dharmasuta; il perdit son royaume aux dés contre le perfide Śakuni, et partit en exil 12 ans avec ses frères et leur épouse commune Draupadī; la 13e année, il se cacha sous l'identité de Kaṅka à la cour du roi Virāṭa; il dirigea l'armée des Pāṇḍavās pendant la grande bataille du Kurukṣetra; il possédait les tambours nanda et upananda; son cocher était Indrasena; il est Ajātaśatru «dont l'ennemi reste à naître»; après sa réinstallation royale, il fit un grand sacrifice de cheval [aśvamedha] pour soumettre tous les rois; puis il décida d'abdiquer et de renoncer au monde [tyāga]; il partit vers le Nord, vêtu d'écorce, avec ses frères et leur femme commune; ils moururent tous en chemin, sauf lui, et seul il obtint d'aller au Ciel avec son propre corps [svargārohaṇa]; un chien l'accompagnait, qu'il appelait son dévot [bhakta]; lorsqu'Indra vint à sa rencontre, il refusa de l'abandonner; le chien se révéla être Dharma venu l'éprouver.
yudhi

युयु yuyu m. cheval.

युयुत्स् yuyuts [dés. yudh_1] v. pr. md. (yuyutsate) vouloir combattre, désirer vaincre.

युयुत्सा yuyutsā [act. dés. yudh_1] f. désir de combattre, combativité, pugnacité.

युयुत्सु yuyutsu [agt. dés. yudh_1] a. m. n. f. belliqueux, combatif, pugnace; agressif, qui veut en découdre | myth. [Mah.] np. du karaṇa Yuyutsu «Combatif», 101e fils de Dhṛtarāṣṭra, bâtard de mère vaiśya; au début de la guerre il fit défection à l'appel de Yudhiṣṭhira et se rallia à la cause des pāṇḍavās.

युयुधान yuyudhāna [yuyuts] m. myth. [Mah.] np. de Sātyaki Yuyudhāna «Enclin au combat», ami vṛṣṇi de Kṛṣṇa, et conducteur de son char; il fut élève de Droṇa et compagnon d'armes d'Arjuna; celui-ci lui sauva la vie dans la bataille: alors que Bhūriśravā l'avait à sa merci, Arjuna lui transperça le bras d'une flèche, et Yuyudhāna le décapita; il survécut à la guerre, mais 36 ans plus tard se battit avec Kṛtavarmā dans la bataille fratricide qui mit fin à la lignée yādava, réalisant la malédiction de Gāndhārī.

युव yuva iic. yuvan.

 yuvarāja [rāja] m. prince héritier.
yuva

युवन् yuvan a. m. n. f. yūnī jeune | fort, bien portant — m. jeune homme; jeune animal | myth. épith. de dieux (not. Indra, Agni, les marutas) | soc. nom patr. d'un cadet (par ex. Gārgyāyaṇa pour le gotra de Garga); opp. vṛddha | astr. np. de Yuvā «Juvénil», personnifiant l'an 9 d'un cycle de vie [saṃvatsara] — f. yuvati jeune fille, jeune femme | var. yuvatī id. || lat. juvenis; all. jung; ang. young; fr. juvénil, jeune.

 yuvanāśva [aśva] m. myth. np. du roi Yuvanāśva «au Cheval vigoureux», fils de Prasenajit de la lignée solaire [sūryavaṃśa] (ou bien [Rām.] fils de Dhundhumāra); il effectua de nombreux sacrifices [yāga]; ayant renoncé à la viande, il possédait le don de parāvaratattva; il avait cent femmes, mais restait sans enfant; il visita les sages dans la forêt, qui organisèrent un sacrifice [yāga] à Indra; ils bénirent un pot d'eau destiné à ses épouses par un mantra de fertilité; le roi ayant soif en but inintentionnellement, et dix mois plus tard donna naissance à son fils Māndhātā qui sortit de son flanc.
yuvan

युवयोस् yuvayos [g. du. tvad] ind. à vous deux; chez vous deux.

युवाभ्याम् yuvābhyām [i. du. tvad] ind. par vous deux; pour vous deux; de vous deux.

युवाम् yuvām [nom. du. tvad] ind. vous deux.

युष्मत् yuṣmat [abl. pl. tvad] ind. de vous.

युष्मद् yuṣmad iic. gram. thème pronominal de 2e personne; cf. tvad.

 yuṣmadīya [-īya] a. m. n. f. yuṣmadīyā vôtre — m. l'un des vôtres; compatriote, pays.
yuṣmad

युष्मा yuṣmā iic. yuṣmad.

 yuṣmāka [-ka] a. m. n. f. yuṣmākā votre; vôtre.
yuṣmā

युष्मान् yuṣmān [acc. pl. tvad] ind. vous.

यूक yūka m. f. yūkā pou.

 yūkālikṣa [likṣā] n. lente de pou.
yūka

यूति yūti [yu_1] ifc. f. véd. itinéraire.

यूथ yūtha [yu_1] m. n. troupeau; troupe, bande; multitude — f. yūthā ifc. troupeau de, bande de.
yūthīkṛ rassembler en troupeau.
vanavarāhayūtham une bande de sangliers sauvages.

 yūthaśas [-śas] adv. en bande; en troupeau.
yūtha

यून् yūn cf. yuvan.

यून yūna [yu_1] n. bande, bandage; corde, ficelle.

यूनि yūni [yu_1] f. connexion; union.

यूप yūpa m. véd. poteau sacrificiel | pilier, poteau; pal.

 yūpadāru [dāru] n. véd. bois du poteau sacrificiel.

 yūparohaṇa [rohaṇa] n. véd. cérémonie d'ascension du poteau sacrificiel [sthāṇu] lors du rituel vājapeya par le sacrifiant [yajamāna] et son épouse, symbolisant leur montée au ciel; sur le poteau est placé une roue de pâte représentant le soleil.

 yūpīya [-īya] a. m. n. f. yūpīyā (bois) pour faire un poteau sacrificiel.

 yūpya [-ya] a. m. n. f. yūpyā véd. (bois) qui mérite de faire un poteau sacrificiel.
yūpa

यूयम् yūyam [nom. pl. tvad] ind. vous.

यूष yūṣa [yu_1] m. n. brouet; soupe (not. de lentilles) — n. yūṣan id. (aux cas obliques).

येन yena [i. ya_1] conj. là où; en raison de quoi, parce que, puisque | pour que, afin que.
yena kena d'une manière ou d'une autre.
yena yena de toute manière.

येषाम् yeṣām [g. pl. ya_1] ind. desquels.

योक्तव्य yoktavya [pfp. [3] yuj_1] a. m. n. f. yoktavyā à unir; qui doit être concentré (esprit) | qui doit être pratiqué, utilisé, préparé | à infliger (punition).

योग yoga [act. yuj_1] m. véhicule, équipement; moyen, méthode; convenance | contact; union, jonction; zèle, soin; concentration d'esprit | soc. expérience mystique de fusion divine, enstase | soc. discipline spirituelle, pratique du yoga; le yoga intégral [rājayoga] comprend une morale de vie de nature frugale assurant le contrôle de soi [yama_1] par une discipline d'exercices spirituels [niyama], et la pratique d'exercices de maîtrise du corps [haṭhayoga] et de méditation [dhyāna] afin d'acquérir la libération dans l'enstase [samādhi]; il a été codifié dans le Yogasūtra en 8 disciplines [aṣṭāṅgayoga] | phil. système philosophique du yoga, attribué à Patañjali_2, l'un des 6 points de vue [ṣaḍdarśana] de l'Hindouisme orthodoxe; il traite de l'univers intérieur de l'homme ou microcosme; c'est une version théiste du sāṃkhya [seśvarasāṃkhya] | soc. la dévotion, un pañcopāsana selon Rāmānuja | gram. sens étymologique d'un mot (opp. rūḍhi sens conventionnel) | astr. conjonction | pl. yogās astr. constellation, astérisme; il y a 12 khayogās, et en incluant la lune 13 cāndrayogās | astr. le temps pris par le soleil et la lune pour parcourir une longitude de 13° 20'; il y a 27 tels yogās dans un mois lunaire, correspondant aux nakṣatrāṇi || fr. joug; ang. yoke.
yogam i être d'accord, se prêter à.
yogatas adv. comme il convient | assidûment.
yogāt en conséquence de, selon <iic.>.
yogena adv. comme il convient | en conséquence de, selon <iic.>.
kathāyogena au cours de la conversation.
pūrṇena yogena adv. de toutes ses forces.

 yogakanyā [kanyā] f. myth. [HV.] np. de Yogakanyā, fille de Yaśodā; elle fut substituée à Kṛṣṇa comme fille de Devakī, fut donc mise à mort par Kaṃsa, et monta au ciel comme une belle jeune fille.

 yogakṣema [kṣema] m. n. véd. période de paix (opp. période de guerre) | bien-être, prospérité; sécurité des biens, assurance; subsistance | phil. jouissance paisible des fruits de l'action | du. yogakṣemau acquisition et préservation des biens.
yogakṣema vah subvenir aux besoins de, procurer sa subsistance à <dat.>.

 yogaja [ja] a. m. n. f. yogajā produit par le yoga ou la méditation.

 yogatārā [tārā] f. astr. étoile principale d'un nakṣatra; syn. tārakā.

 yogadaṇḍa [daṇḍa] m. soc. bâton d'ascète, remis au brahmacārin lors de l'upanayana.

 yoganidrā [nidrā_2] f. phil. [«sommeil yogique»] état intermédiaire entre la méditation et le sommeil; état de conscience sans fluctuation mentale | myth. se dit du sommeil de Viṣṇu-Anantaśāyin entre deux Manifestations | myth. se dit du sommeil de Brahmā pendant le pralaya.

 yogapaṭṭa [paṭṭa] m. soc. sangle de méditation, passée entre les genoux et le dos d'un yogin méditant | var. yogapaṭṭaka id.

 yogabhāṣya [bhāṣya] n. lit. np. du Yogabhāṣya, premier commentaire du Yogasūtra de Patañjali_2, attribué à Vyāsa_1; cf. Vyāsabhāsya.

 yogabhraṣṭa [bhraṣṭa] a. m. n. f. yogabhraṣṭā phil. qui a perdu la grâce yogique — m. yogi déchu.

 yogamāyā [māyā] f. myth. np. de Yogamāyā, l'Illusion Divine issue du yoga de Viṣṇu; [BhP.] elle effectua not. le transfert magique de Saṃkarṣaṇa-Balarāma.

 yogayājñavalkya [yājñavalkya] n. lit. np. du Yogayājñavalkya, texte de haṭhayoga.

 yogayukta [yukta] a. m. n. f. yogayuktā absorbé en méditation.

 yogarāja [rāja] m. hist. np. de Yogarāja, lettré śaiva du 11e siècle, disciple de Kṣemarāja; on lui doit une glose [vivṛtti] du Paramārthasāra.

 yogarūḍha [rūḍha] a. m. n. f. yogarūḍhā gram. se dit d'un mot qui a un sens conventionnel figé en plus du sens étymologique; (par ex. paṅkaja pour lotus, goghna pour hôte).

 yogavārttika [vārttika] n. lit. np. du Yogavārttika, commentaire du Yogasūtra par Vijñānabhikṣu.

 yogavāsiṣṭha [vāsiṣṭha] n. lit. np. du Yogavāsiṣṭha «Le yoga selon Vasiṣṭha», ouvrage phil. [vedānta] en forme de dialogue entre Vasiṣṭha et son élève Rāma, traitant des moyens d'atteindre au bonheur par la libération [mokṣopāya]; considéré comme annexe du Rām., attribué à Vālmīki; il serait antérieur au 10e siècle.

 yogavāhin [vāhin] a. m. n. f. yogavāhinī qui incorpore à soi — n. solvant; not. soude, mercure.

  yogavāhitva [-tva] n. (alchimie) qualité de solvant.
 yogavāhin

 yogavibhāga [vibhāga] m. dissociation de ce qui a été uni | gram. division d'un sūtra en deux (pour le réinterpréter).

 yogaśakti [śakti] f. phil. le pouvoir du yoga ou de l'union divine.

 yogaśata [śata] n. lit. np. du Yogaśata, traité médical attribué à Nāgārjuna_1.

  yogaśataka [-ka] n. lit. id.
 yogaśata

 yogaśāstra [śāstra] n. science du yoga.

 yogasāra [sāra-saṃgraha] m. lit. np. du Yogasārasaṃgraha «Compendium de l'esprit du yoga», œuvre de Vijñānabhikṣu expliquant le Yogasūtra et le Vyāsabhāsya.

 yogasūtra [sūtra] n. phil. [yoga] np. du Yogasūtra, recueil d'aphorismes de Patañjali_2 exposant la théorie et la pratique du yoga; il comporte quatre sections [pāda], dont la dernière, hostile au bouddhisme, est sans doute postérieure aux trois premières.

 yogastha [stha] a. m. n. f. yogasthā absorbé dans le yoga.
yogasthaḥ kuru karmaṇi [BhG.] Agis absorbé dans le yoga.

 yogāgni [agni] m. ardeur du yoga.

  yogāgnimaya [maya] a. m. n. f. yogāgnimayī rempli de l'ardeur du yoga.
 yogāgni

 yogācāra [ācāra] m. pratique du yoga | bd. école bouddhiste idéaliste utilisant le yoga; elle se développa not. à Nālandā, en réaction à la doctrine nihiliste [śūnya] de Nāgārjuna; cf. vijñānavāda.

  yogācārabhūmi [bhūmi] f. lit. np. de la Yogācārabhūmi «Fondement de la pratique du yoga», texte bd. détaillé sur la méditation (4e siècle); on dit qu'il fut composé par Maitreya.

  yogācārin [-in] a. m. n. f. yogācāriṇī bd. adepte du yogācāra.
 yogācāra

 yogānanda [ānanda] m. mod. np. du mystique bengali Mukunda Lal Ghosh (1893–1952); il devint Svāmī Yogānanda «Joie du Yoga» en 1914, s'établit aux États-Unis en 1920, et reçut le titre de paramahaṃsa en 1935; il est l'auteur du livre de mémoires «Autobiography of a yogi».

 yogānubhūti [anubhūti] f. expérience du yoga.

 yogāsana [āsana] n. posture de yoga.

 yogeśvara [īśvara] m. myth. np. de Yogeśvara, épith. de Śiva ou de Kṛṣṇa «Maître du yoga».
yoga

योगि yogi iic. yogin.

 yogipratyakṣa [pratyakṣa] n. phil. perception yogique.

 yogīndra [indra] m. «roi des yogis», titre honorifique; cf. Cintāmaṇi_1.

 yogīśvara [īśvara] m. myth. np. de Yogīśvara «Suprême parmi les yogis», épith. de Skanda.
yogi

योगिन् yogin [agt. yuj_1] a. m. n. f. yoginī yogi, pratiquant du yoga — f. cf. yoginī.
acintyā yogināṃ gatiḥ Les pouvoirs d'un yogi sont inimaginables.

योगिनी yoginī [f. yogin] phil. [tantr.] puissance divine [śakti]; on en liste d'abord 8: Maṅgalā, Piṅgalā_1, Dhanyā, Bhrāmarī, Bhadrikā, Ulkā, Siddhi et Saṃkaṭā; plus tardivement, on en liste 64; cf. mātṛkā.

 yoginīkaula [kaula] m. phil. [tantr.] sectateur de Śakti-Bhairava et des puissances farouches [yoginī].

  yoginīkaulamata [mata] n. phil. [tantra] leur doctrine, due à Matsyendranātha (10e siècle); elle a pour idéal le héros viril [vīra]; cf. Kaulajñānanirṇaya.
 yoginīkaula

 yoginīguhya [guhya] n. phil. doctrine secrète des 64 puissances divines [catuḥṣaṣṭiyoginī]; elle est exposée dans le Śrīmatottaratantra.
yoginī

योग्य yogya [pfp. [1] yuj_1] a. m. n. f. yogyā convenant à, utile | compatible | gram. qui peut se construire avec tel cas (verbe).

 yogyatā [-tā] f. conformité, aptitude, fait d'être approprié; proximité | compatibilité | gram. adéquation d'une construction; cohérence, compatibilité mutuelle entre mots d'une phrase; conditions appropriées à une application; accord des rôles sémantiques [kāraka].
yogya

योज् yoj [ca. yuj_1] v. [10] pr. (yojayati) juguler; atteler, équiper, harnasser | entreprendre; diriger son esprit, fixer son attention sur <loc.>.

योजन yojana [act. yuj_1] m. n. équipement, harnais; jonction, union; attelage | arrangement, préparation; emploi, usage | lieue, mesure de distance de route entre 2 relais, parcourue sans dételer (valant entre 5 et 15 km) — f. yojanā ifc. id.

 yojanabāhu [bāhu] m. myth. np. de Yojanabāhu, épith. de Kabandha «aux bras longs d'une lieue».
yojana

योज्य yojya [pfp. [1] yoj] a. m. n. f. yojyā qui doit être uni; à attacher, à fixer | à employer, à utiliser; à ajouter à <loc.>; à munir de <i.> — ifc. digne d'être confié; qui mérite la charge de; qui doit être orienté vers ou poussé à.

योद्धृ yoddhṛ [agt. yudh_1] a. m. n. f. yoddhrī combattant.

योध yodha [agt. yudh_1] m. combattant, guerrier, soldat.

योधन yodhana [act. yudh_1] n. lutte, guerre.

योधिन् yodhin [agt. yudh_1] a. m. n. f. yodhinī combattant.

योध्य yodhya [pfp. [1] yudh_1] a. m. n. f. yodhyā à vaincre, à combattre; qui peut être vaincu.

योनि yoni [yu_1-ni] m. matrice, utérus; vulve | source, origine | soc. socle-support du liṅga symbolisant la Déesse — ifc. né de, provenant de, de la caste de — f. yonī id.

 yonija [ja] a. m. n. f. yonijā vivipare | myth. né d'une femme; opp. ayonija.

 yonimudrā [mudrā] f. phil. [tantra] position de doigts entrecroisés | phil. [yoga] coordination de souffles visant à rendre un mantra efficace.

 yonisthāna [sthāna] n. périnée.

 yonyoṣṭha [oṣṭha] m. du. oṣṭhau les grandes lèvres du vagin.
yoni

योषा yoṣā cf. yoṣit.

योषित् yoṣit var. yoṣā [relié à yuvan] f. jeune femme; femme.

योस् yos ind. véd. santé, bonheur, fortune (associé à śam_3).
śaṃyos [śam_3] véd. paix et prospérité.
saṃ ca yoś ca véd. id.

योहन yohana m. np. de Yohana «Jean».

 yohanalikhitasusuṃvāda [likhita-susaṃvāda] m. lit. np. du Yohanalikhitasusaṃvāda «Évangile selon Jean».
yohana

यौक्तिक yauktika [vr. yukti-ka] a. m. n. f. yauktikā approprié, convenable; correct, logique, raisonable | usuel; coutumier.

यौगन्धरायण yaugandharāyaṇa [vr. yugaṃdhara-āyana_1] m. lit. [Ratnāvalī_1] patr. de Yaugandharāyaṇa, premier ministre du roi Udayana; plein de ruse, il ourdit des intrigues complexes; [Svapnavāsavadatta] il présenta comme étant sa sœur la reine Vāsavadattā à Padmāvatī_2 pour lui demander de l'abriter, alors qu'il faisait courir la rumeur que Vāsavadattā avait péri dans un incendie.

यौगपद्य yaugapadya [vr. yugapad-ya] n. simultanéité.
yaugapadyam adv. simultanément.

यौगिक yaugika [vr. yoga-ika] a. m. n. f. yaugikī utile; applicable, pertinent | phil. concernant le yoga; dérivé du yoga | gram. conforme à la dérivation morphologique (se dit des mots dont le sens est compositionnel selon leur étymologie).
yaugikī saṃjñā f. gram. mot dont le sens est conforme à sa morphologie.

 yaugikatva [-tva] n. gram. conformité du sens d'un mot avec sa dérivation morphologique.

 yaugikarūḍha [rūḍha] a. m. n. f. yaugikarūḍhā gram. (mot) ayant à la fois un sens conventionnel et un sens étymologique.

 yaugikārtha [artha] m. gram. sens étymologique d'un mot; opp. rūḍhārtha.
yaugika

यौधेय yaudheya [vr. yodha-īya] m. guerrier, soldat | pl. géo. np. du peuple guerrier des Yaudheyās du nord-ouest de l'Inde; leur pays est le fertile Bahudhānyaka; autonomes vers le 2e siècle ant., ils devinrent vassaux de l'empire Gupta; myth. [Mah.] Nakula les combattit à Rohitaka.

यौवन yauvana [vr. yuvan-a] n. jeunesse, adolescence.
kaumāram yauvanam jarā de l'enfance à la jeunesse à la vieillesse.

 yauvakaṇṭaka [kaṇṭaka] m. n. acné juvénile.

 yauvadarpa [darpa] m. arrogance de la jeunesse.

 yauvadaśā [daśā] f. adolescence.

 yauvanāśva [aśva] m. myth. np. de Yauvanāśva, patr. de Māndhātā.
yauvana

यौवराज्य yauvarājya [vr. yuvarāja-ya] n. état de prince héritier; rang de succession au trône.

यौष्माक yauṣmāka [vr. yuṣmāka] a. m. n. f. yauṣmākī votre, vôtre.

 yauṣmākīṇa [-īna] a. m. n. f. yauṣmākīṇī votre, vôtre.
yauṣmāka

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2017
Logo Inria