Previous page
  ī

॰ईक -īka forme des a. avec le sens «relatif à».

ईकार īkāra [(ī)-kāra] m. le son ou la lettre ‘ī’.

ईक्ष् īkṣ [relié à akṣi] v. [1] pr. r. (īkṣate) fut. r. (īkṣiṣyate) aor. [3] (aicikṣat) aor. [5] (aikṣīt) aor. r. [1] (aikṣi) pp. (īkṣita) abs. (īkṣitvā, -īkṣya) ps. (īkṣyate) pf. (anu, apa, ava, ut, upa, nis, pari, pra, prati, vi, sam) voir ; regarder, considérer, contempler, observer.
īkṣāṃcakre il regarda.
nekṣetodyantamādityam il ne faut pas fixer le Soleil levant.
sa aikṣata [BU.] Il considéra.

ईक्ष īkṣa [agt. īkṣ] a. m. n. f. īkṣā ifc. qui voit — m. maille (d'un filet) — act. f. īkṣā vue, vision ; considération, observation — n. ce qui est vu.

ईक्षक īkṣaka [agt. īkṣ] m. spectateur, observateur, témoin — f. īkṣikā observation ; regard.
mahatī sūkṣmekṣikā vartate sūtrakārasya gram. Pāṇini fait une analyse extrêmement subtile (de la langue).

ईक्षण īkṣaṇa [act. īkṣ] n. regard, coup d'œil ; vue | supervision ; considération, égards | œil.
punar īkṣaṇa révision.

 īkṣaṇika [-ika] m. f. īkṣaṇikā astr. voyant extra-lucide ; diseur de bonne aventure — m. īkṣaṇīka id.
īkṣaṇa

ईक्षित īkṣita [pp. īkṣ] a. m. n. f. īkṣitā vu, observé.

ईक्षितृ īkṣitṛ [agt. īkṣ] a. m. n. f. īkṣitrī qui voit ; spectateur, observateur.

ईङ्ख् īṅkh v. [1] pr. (īṅkhati) ca. (īṅkhayati) pf. (pra) se balancer.

ईच् īc cf. ac.

ईड् īḍ v. [2] pr. r. (īṭṭe) pp. (īḍita) pfp. (īḍya) louer, célébrer (une divinité) ; prier, implorer ; supplier ; demander à <2 acc.> — ps. (īḍyate) louer.

ईड्य īḍya [pfp. [1] īḍ] a. m. n. f. īḍyā digne d'être loué.

ईति īti f. calamité.
ativṛṣṭir anāvṛṣṭir mūṣikāḥ śalabhāḥ śukāḥ pratyāsannāś ca rājānaḥ ṣaḍ eta ītayaḥ smṛtāḥ Les six calamités traditionnelles sont la pluie diluvienne, la sécheresse, les rats, les criquets, les perroquets, et la proximité des rois.

ईदृश् īdṛś [idam-dṛś_2] pn. m. n. f. de cette sorte ci, de cette nature ci, tel | var. īdṛkṣa f. īdṛkṣī id. | var. īdṛśa f. īdṛśī un tel.

॰ईन -īna forme des a. signifiant «convenable pour», «apte à», «qui vit assez longtemps pour».

ईप्स् īps [dés. āp] v. pr. (īpsati) pr. r. (īpsate) pp. (īpsita) désirer obtenir, désirer.

ईप्सित īpsita [pp. dés. āp] a. m. n. f. īpsitā désiré, souhaité ; cher — n. désir ; but.

 īpsitatama [-tama] a. m. n. f. īpsitatamā super. préféré — m. gram. le but principal ; son rôle sémantique [kāraka] est l'objet [karman].
kartur īpsitatamaṃ karma [Pāṇini] L'objet est le but principal de l'agent.
īpsita

ईप्सु īpsu [agt. dés. āp] a. m. n. f. désirant.

ईम् īm [idam] part. cl. véd. (acc.) le, lui | véd. évite le hiatus (par ex. entre atha et ena).
ya_īm véd. quiconque.
ka_īm véd. qui donc ?

॰ईय -īya forme des a. ord. ou possessifs | désigne un descendant || fr. -ième.

॰ईयस् -īyas forme des compar.

ईर् īr v. [2] pr. r. (īrte) pp. (īrṇa) pf. (ut, pra, sam) aller, s'avancer, se mouvoir, s'élever — ca. (īrayati) pp. (īrita) provoquer, engendrer ; élever (voix) | faire retentir, annoncer, proclamer — ca. r. (īrayate) s'élever — ps. (īryate) être appelé || lat. ira.

ईर īra [agt. īr] m. vent.

॰ईर -īra forme des s. ou a. avec le sens «qui va».

 īraja [ja] m. myth. épith. de Hanumān «né du vent».

 īraputra [putra] m. myth. épith. de Hanumān «fils du vent».
-īra

ईरण īraṇa [agt. īr] a. m. n. f. īraṇī qui agite, qui fait bouger — m. vent — act. n. proclamation — f. īraṇā évocation.

ईरित īrita [pp. ca. īr] a. m. n. f. īritā envoyé | dit, proclamé.

ईर्वारु īrvāru cf. urvāru.

ईर्ष् īrṣ v. [1] pr. (īrṣyati) pp. (īrṣita) envier <dat.>.
mahyam īrṣyati elle est jalouse de moi.

ईर्ष्य īrṣya [pfp. [1] īrṣ] a. m. n. f. īrṣyā envieux ; jaloux — f. īrṣyā mauvaise volonté ; envie, jalousie | var. īrṣā id.

ईश् īś_1 v. [2] pr. r. (īṣṭe) fut. (īśiṣyati) être maître de <g.> ; commander, dominer, posséder, régner || all. eigen; ang. owe, own, ought.
sarpiṣa īṣṭe il possède du beurre.

ईश् īś_2 [agt. īś_1] m. maître, dominateur | phil. Dieu suprême, Seigneur ; not. épith. de Śiva (qqf. Viṣṇu ou Brahmā) ; divinité d'élection, Dieu intérieur ; cf. īśvara.
īśā (i.) par le Seigneur.

ईश īśa [agt. īś_1] m. maître, dominateur, seigneur ; possesseur de | myth. np. d'Īśa «Seigneur», épith. de Śiva gardien [dikpāla] du Nord-Est, symbolisant la souveraineté.

ईशा īśā [i. īś_2] ind. par le Seigneur.
īśā vāsyam idam [Īśā] Tout ici-bas doit être hébergé par le Seigneur.

 īśāvāsyopaniṣad [vāsya_1-upaniṣad] n. lit. [«upaniṣad commençant par īśā vāsya»] cf. Īśā.

 īśopaniṣad [upaniṣad] f. lit. np. de l'Īśā, ou Īśopaniṣad.
īśā

ईशान īśāna [agt. īś_1] a. m. n. f. īśānī riche, puissant, régnant — m. seigneur | myth. np. d'Īśāna ou Īśa «Seigneur», aspect de Śiva-Rudra ; [Mah.] Vyāsa expliqua à Drupada que sa fille Draupadī était destinée à épouser les 5 pāṇḍavās à cause d'une malédiction d'Īśāna à Indra qui le dérangea pendant une partie de dés avec Pārvatī pour épouser Indrasenā_1, et qu'il enferma dans une cave avec 4 autres Indra des temps jadis afin de renaître sur Terre pour épouser la même femme, incarnation de Śrī | phil. [śaivasiddhānta] np. d'Īśāna, visage ultime de Sadāśiva, tourné vers le Zénith, associé au monde transcendant [śāntyatīta], à l'élément espace et à l'aspect translucide — f. īśānā myth. épith. de Durgā «Souveraine» — f. īśānī bio. bot. Bombax heptaphyllum, cotonnier (arbre à kapok) ; syn. śālmala — act. n. splendeur, majesté.

ईशिका īśikā [agt. īś_1] f. phil. [«qui contrôle (les trois aspects de la triade)»], épith. de la Déesse [Śakti/Īśvarī] dans le système Trika du shivaïsme du Kaśmīra.

ईशित्व īśitva [īś_1-tva] n. supériorité, suprématie | phil. [yoga] la suprématie divine, un aṣṭasiddhi ; ce pouvoir permet de créer et de ressusciter.

ईश्वर īśvara [īś_1-vara] a. m. n. f. īśvarī riche, puissant [«qui dirige ce qui nous entoure»] | capable de <inf.> — m. seigneur, maître ; riche ; roi | myth. np. d'Īśvara «Seigneur», l'un des 11 souffles divins [marut] | phil. Dieu suprême, Seigneur ; épith. de Śiva, plus rarement de Viṣṇu ou Brahmā ; astr. il personnifie l'an 11 d'un cycle de vie [saṃvatsara] | soc. titre de la divinité d'un temple shivaïte, symbolisée par son signe [liṅga] | phil. [yoga] divinité d'élection, Dieu intérieur ; on l'évoque en méditant sur omf. īśvarī myth. np. d'Īśvarī, un nom de Durgā, de Lakṣmī, ou d'une déesse [śakti] en gén. | bot. plante dont la racine est un antidote au venin de serpent.
īśvarīkṛ faire un seigneur de.

 īśvarakṛṣṇa [kṛṣṇa] m. hist. np. du philosophe Īśvarakṛṣṇa, auteur des Sāṃkhyakārikās, texte antérieur au 4e siècle ; premier rédacteur de la doctrine du sāṃkhya, il était athée.

 īśvaragītā [gītā] f. lit. np. de l'Īśvaragītā, section du Kūrmapurāṇa.

 īśvaratā [-tā] f. suprématie, supériorité.

 īśvaratva [-tva] n. suprématie, supériorité.

 īśvarapraṇidhāna [praṇidhāna] n. phil. piété, foi, consécration/soumission à Dieu (dévotion au Seigneur, c.-à-d. à sa divinité d'élection), une des disciplines [niyama] du yoga.

 īśvarapratyabhijñā [pratyabhijñā_2] f. phil. [śaivasiddhānta] np. de l'Īśvarapratyabhijñā, doctrine de la «Reconnaissance du Seigneur», fondée par Utpaladeva (Kaśmīra, 10e siècle) et développée par Abhinavagupta.

  īśvarapratyabhijñākārikā [kārikā] f. pl. lit. np. des Īśvarapratyabhijñākārikās «Stances de la Reconnaissance du Seigneur», au nombre de 244 ; cf. Īśvarapratyabhijñāsūtra.

  īśvarapratyabhijñāvimarśinī [vimarśinī] f. lit. np. de l'Īśvarapratyabhijñāvimarśinī, commentaire des Stances sur la Reconnaissance du Seigneur [Īśvarapratyabhijñāsūtra] par Abhinavagupta (1015).

  īśvarapratyabhijñāvivṛtivimarśinī [vivṛtivimarśinī] f. lit. np. de l'Īśvarapratyabhijñāvivṛtivimarśinī d'Abhinavagupta.

  īśvarapratyabhijñāsūtra [sūtra] n. pl. lit. np. de l'Īśvarapratyabhijñāsūtra «Stances sur la Reconnaissance du Seigneur», ouvrage fondateur [prasthāna] de l'école de la Reconnaissance [Pratyabhijñā], dû à Utpaladeva (Kaśmīra, 10e siècle).
 īśvarapratyabhijñā

 īśvaraprasāda [prasāda] m. grâce divine.

 īśvaravāda [vāda] m. phil. débat sur l'existence de Dieu ; not. section du Tattvacintāmaṇi.

 īśvarasaṃhitā [saṃhitā] f. lit. np. de l'Īśvarasaṃhitā, texte tantrique vaiṣṇava de la doctrine pāñcarātra, du 8e ou 9e siècle ; il est suivi not. pour le rituel du temple Nārāyaṇasvāmī de Melukoṭe-Yādavācala.

 īśvarasādhanadūṣaṇa [sādhana-dūṣaṇa] n. lit. np. de l'Īśvarasādhanadūṣaṇa de Ratnakīrti.

 īśvarasiddhi [siddhi] f. lit. np. de l'Īśvarasiddhi d'Utpaladeva ; il y donne une preuve de l'existence de Dieu, en utilisant des arguments du Nyāya.

 īśvarādvaya [advaya] n. phil. monisme.

  īśvarādvayavāda [vāda] a. m. n. f. īśvarādvayavādā phil. théiste moniste.
 īśvarādvaya

 īśvarādhīna [adhīna] a. m. n. f. īśvarādhīnā subordonné du seigneur.
īśvara

ईष् īṣ [relié à iṣ_2] v. [1] pr. r. (īṣate) pft. (īṣe) pp. (īṣita) s'enfuir de, fuir devant [dat.] | attaquer ; glâner.

॰ईष -īṣa forme des s. ablatifs.

ईषत् īṣat_1 adv. légèrement, faiblement ; peu ; difficilement | dans une certaine mesure.

 īṣatkara [kara_1] a. m. n. f. īṣatkarī qui fait peu | facile à faire.

 īṣatpaṅgu [paṅgu] m. myth. np. d'Īṣatpaṅgu, épith. de Śani «un peu boiteux» ; ceci explique qu'il se déplace lentement [Śanaiścara].
īṣat_1

ईषत् īṣat_2 [ppr. īṣ] a. m. n. f. īṣantī en attaquant.

ईह् īh v. [1] pr. r. (īhate) pp. (īhita) pf. (sam) aspirer à, désirer ; s'efforcer de — ca. (īhayati) inciter à.
īhāṃcakre il s'efforça.

ईह īha [act. īh] m. essai, tentative — f. īhā effort ; exercice, activité | souhait, désir.
īhatas adv. énergiquement ; avec zèle.

Next page

Le chameau Ocaml
Top | Index | Stemmer | Grammar | Sandhi | Reader | Corpus | Help | Portal
© Gérard Huet 1994-2021
Logo Inria